S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


[Les Roses d'Aphrodite] - Epreuve 2 (Le moulin d'Arthur) par eve1993

[22 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

2e épreuve d'écriture sur le thème de l'eau avec quelques contraintes sinon ce n'est pas drôle :mg:

Celle-ci doit apparaitre comme une nécessité, un don, quelque chose de vital.

Une utilisation technique de l'eau doit être montrée.

Le texte doit faire entre 500 et 1500 mots (compteur du site).

Note de chapitre:

Bonne lecture !

« Surtout reviens avant le dîner !
— Oui Mère…
— Et soit prudent !
— Oui Mère… »

Le petit Arthur partit à toute vitesse de la maison, il n’avait qu’une hâte, retrouver son moulin.

Il l’avait découvert au début de l’été alors qu’il suivait le canal derrière la colline. Il était inoccupé, seule la grande roue qui donnait sur l’eau tournait inlassablement. Arthur était fasciné par cette machine. Comment pouvait-elle tourner seule, sans l’aide de la magie ? A quoi servait-elle ? Il avait demandé à ses parents mais n’eut pas d’autre réponse qu’un sermon sur le danger de la proximité des habitations moldues. Alors, il retournait tous les jours à ce moulin, essayant de découvrir son secret.

Arthur s’allongea devant la roue et la fixa intensément ; le mouvement était hypnotique. Il avait fini par comprendre que la roue tournait grâce à l’eau qui poussaient ses pales. Mais il ne savait toujours pas pourquoi elle tournait. Il serait bien allé voir à l’intérieur, mais la porte était fermée à clef. Il avait alors imaginé de multiples fonctions à la roue. Elle tournait pour faire de l’air. Ou elle servait d’attraction aux poissons dans le cours d’eau.

Il continua ce rituel des semaines durant. Il allait se promener au bord du canal, jusqu’au moulin. Il était tenace mais le mystère était trop gros pour lui et la lassitude le gagna. Les Moldus construisaient de bien drôles de machines.

Un jour, alors qu’il repartait chez lui, un homme entra dans le moulin. Depuis le temps qu’il venait ici, le jeune sorcier n’avait jamais croisé quelqu’un. Il s’approcha doucement. L’homme était sûrement un Moldu, il devait donc rester discret. Arthur passa la tête à travers le trou d’une fenêtre et observa l’inconnu. Ce dernier inspecta l’intérieur du moulin. Il semblait dire quelque chose mais le bruit assourdissant de l’eau empêchait Arthur d’entendre ses mots. L’homme fit un dernier tour et se dirigea vers la sortie. Ayant peur d’être découvert, le petit garçon fit un mouvement brusque et trébucha. Sa perte d’équilibre l’entraina en arrière, directement vers l’eau qui se jetait dans la roue.

L’homme qui avait entendu le hurlement de surprise d’Arthur sortit précipitamment du moulin.

« Il y a quelqu’un ?
— Oui, aidez-moi s’il-vous-plait ! »

Guidé par la voix, il retrouva Arthur accroché à une branche, le corps en suspens au-dessus du canal.

« Tout va bien mon garçon, je vais te remonter. Attrape ma main. »

Arthur n’hésita pas une seul seconde face à la main tendue et la saisit. L’homme le remonta avec une facilité déconcertante et l’éloigna le plus possible du bord.

« Tu as eu de la chance que je sois là. Sinon, tu serais tombé et tu aurais fini dans la roue, noyé. Tu imagines la peine de ta pauvre mère. Les enfants ne doivent pas trainer seuls au bord de l’eau. C’est un endroit dangereux. »

Des larmes montaient aux yeux d’Arthur, il était tellement obnubilé par le moulin qu’il n’avait pas pensé une seule seconde au danger. Il avait eu si peur. Si ses parents apprenaient ce qu’il s’était passé, il était bon pour une interdiction de sortie à vie.

« Allez, ne pleure pas. Tu n’as rien, plus de peur que de mal. »

Le garçon renifla.

« Tiens, prends mon mouchoir. Je vais rester avec toi le temps que tu te remettes de tes émotions.
— Merci.
— Tu habites dans le village ?
— Non, dans une maison derrière la colline.
— Qu’est-ce que tu faisais ici ? On est loin de chez toi.
— Je venais voir la roue.
— Ah oui ? C’est vrai qu’elle est belle cette roue. C’est un sacré moulin qu’a ce village. »

Le regard d’Arthur s’éclaira. Cet homme savait sûrement à quoi servait cette roue.

« Monsieur, la roue, à quoi elle sert ?
— Tes parents ne t’ont pas expliqué ? »

Arthur secoua la tête. Un sourire se dessina sur son visage, il allait enfin connaitre le secret de cette roue.

« Elle fait fonctionner le moulin. Viens avec moi je vais te montrer. »

Arthur suivit l’homme à l’intérieur du moulin.

« Tu vois ça tout ce mécanisme. C’est pour faire marcher cela que la roue existe. En tournant, elle déclenche les engrenages du moulin et l’on peut moudre le blé. »

La solution était aussi simple que ça, pour moudre du blé. Les Moldus étaient décidément très ingénieux, inventer un système aussi complexe car aucun sortilège ne pouvait leur venir en aide.

« Mais rien de tout cela ne marcherait s’il n’y avait pas cette eau. Nos ancêtres ont créé ce canal pour faire venir l’eau jusqu’au village. Sans elle et sa puissance, la roue ne pourrait pas tourner, le mécanisme resterait figé et le blé resterait du blé. L’eau nous est vitale de bien des façons. Elle n’est pas seulement utile pour boire ou irriguer les cultures, mais aussi pour le fonctionnement des machines. »

Arthur buvait ses paroles. Se servir de l’eau comme cela, ce ne sont pas les sorciers qui auraient pensé à cela. Il se demandait quelles autres machines les Moldus avaient inventées.

« Désolé, je me suis emporté. Tu vois, mon père était pêcheur, j’ai gardé une certaine admiration pour l’eau. »

Le jeune sorcier secoua la tête, les divagations de l’homme ne le dérangeait nullement, au contraire.

« Allez viens, je te ramène en haut de la colline. Au moins là-bas je suis sûr que tu ne retomberas pas à l’eau. »

Arthur rentra chez lui le sourire aux lèvres.

Fascinant, les Moldus étaient fascinants.

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu :D

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.