S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Sa première rentrée par alrescha

[12 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Alors ce concours, c'est un peu un défi. J'ai été longtemps réfractaire à la Next-gen. Je me suis donc fait violence pour y participer, parce que ya que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Voilà, j'espère que j'entre dans les clous du concours.
La journée du 1er septembre commença tôt pour les Claws. Installés depuis près de vingt ans au domaine des Serdaigle, Alrescha et Edward y élevaient une véritable ménagerie magique. A peine le petit déjeuner avalé, il fallait aller nourrir ces becs et ces gueules affamés. Alma et Luz s'occupaient de cette corvée avec plaisir. Nostalgiques, les deux filles prirent leur temps. Alrescha s'était presque attendue à voir Luz dormir avec les chevaux ailés.
La corvée effectuée, les filles enfilèrent leurs capes et descendirent leurs lourdes malles. Edward lança un sort de lévitation aux deux objets encombrants et ils sortirent du domaine.
Luz passa le portail d'argent avec un sentiment d'engouement et de nostalgie mélangés. Elle ralentit l'allure et poussa un soupir.

-Ils vont tous me manquer, fit-elle. Même Inky.
-Tu leur manqueras aussi. Mais tu seras plus vite de retour que tu ne le penses. Maintenant dépêchons-nous.

Elles rattrapèrent Edward et Alma, déjà rendus au bord de la route où passerait le magicobus dès qu'ils lui feraient signe de s'arrêter.

Le bus à double impériale violet apparut sitôt qu'Edward eut fait un signe de sa baguette. Ils prirent place et s'accrochèrent fermement aux poignées prévues à cet effet. La fatigue se lisait sur le visage de Luz, l'excitation aussi.

-Comment vous allez faire pour la boutique ?
-On l'ouvrira cet après-midi.

Le magicobus s'ébranla. La gare King's cross fut bientôt visible.

-On reste groupés, fit Alrescha. Il y a beaucoup de monde, et surtout des moldus.

Ils descendirent tous les quatre et se dirigèrent tout droit vers le pilier qui séparaient les voies 9 et 10. Les moldus allaient et venaient autour d'eux, ignorant qu'un passage vers le monde des sorciers se tenait là, juste devant leur nez. Luz levait vers eux de grands yeux étonnés mais aucun ne semblait la remarquer, ni elle ni le reste de sa famille.

Les Claws partirent deux à deux rejoindre les autres sorciers. Confiants, Edward et Alma franchirent le tourniquet en premiers.

-Prête ? fit Alrescha à sa fille cadette.

Celle-ci opina du chef, tout à la fois muette, concentrée, l'éclat de joie dans ses yeux.

Elles poussèrent et se retrouvèrent sur le quai 9 3/4. Jour de rentrée oblige, il était bondé.
Les Claws se faufilèrent parmi les élèves et les parents.

Ils trouvèrent finalement quelques pavés de disponibles pour patienter jusqu'à l'heure de départ. Les deux chariots posés devant eux, les parents couvèrent leur progéniture d'un regard tendre, hantés par leurs propres souvenirs de rentrée scolaire près d'une vingtaine d'années plus tôt. Alrescha n'avait jamais eu aucun doute sur sa maison de destination et pourtant sa mère était allée à Gryffondor.

Alrescha lissa une dernière fois les manteaux de ses filles. Luz et Alma avaient un an de différence.

Alma avait les cheveux noirs de sa mère et les yeux vairons de son père, et Luz les cheveux blonds et les yeux argentés.

-Soyez sages, dit Edward.
-Toujours, répondit Alma qui entrait en deuxième année. J'ai le droit de détester Luz si elle est répartie à Serpentard ?
-Non. Que vous soyez dans deux maisons différentes ou dans la même, je ne veux pas entendre parler de chamailleries.

Un jeune garçon passa devant eux en courant et alla rejoindre une jeune fille un peu plus loin.

-Je crois que ce sont eux.

Alrescha et Edward regardèrent un instant la famille qui venait d'émerger du pilier.

-Oui et les Malefoy sont là aussi.
-Le temps qui passe se voit sur tout le monde, sauf sur toi, ma chérie, dit Edward en déposant un baiser sur la joue de sa femme devant l'expression dégoutée de ses filles.

Le regard d'Alrescha scrutait toujours les deux anciens ennemis du temps où elle-même était élève, à présent ils semblaient entretenir une relation cordiale.

-Ca fait dix-neuf ans… fit-elle d'un air songeur.
-Quoi ? fit Luz.
-Ca fait dix-neuf ans que nous n'avons plus rien à craindre.
-Jusqu'à ce qu'un nouveau mage noir arrive, lança Alma.
-Alma !
-Quoi qu'il en soit, vous devez faire confiance aux professeurs. C'est grâce à eux que l'école est encore debout et que les anciens élèves sont encore là pour parler du passé. Que tu sois à Gryffondor, à Serdaigle ou à Serpentard, ça n'a aucune importance, Luz. Ce qui compte c'est que tu t'y plaises.
-Même si ça prend du temps, compléta Edward.

Il ressassait sa propre expérience. Il avait été sujet de brimades au sein de sa maison -Serpentard- à cause de son physique, jusqu'à ce qu'il entre dans l'équipe de Quidditch comme batteur, et là, il y avait gagné le respect.

-On traverse tous des moments difficiles, même le père de James.

Les joues d'Alma rosirent.

-Pourquoi tu rougis ? Tu es amoureuse ? demanda sa petite sœur.
-Non…
-Bouh la menteuse…
-Ce n'est pas vrai. Maman, dis-lui d'arrêter. Ce n'est pas comme ça que le choixpeau t'assignera à Serdaigle…
-Mais je croyais que les frères et sœurs étaient envoyés dans la même maison ! s'indigna Luz les larmes aux yeux.
-Qui t'a dit ça ? Ce n'est pas toujours vrai. Votre oncle Arthur et moi étions à Serdaigle, la fratrie Weasley à Gryffondor… Mais certains se sont retrouvés dans des maisons différentes, même des jumeaux.
-Tu penses que je serais dans quelle maison ?

Alrescha se prit au jeu et fit mine de réfléchir. Alma avait été envoyée à Poufsouffle l'an passé et cela ne l'avait pas étonnée. La jeune fille s'était toujours montrée volontaire et franche, même si les mesquineries entre sœurs était monnaie courante, ce n'était que des chamailleries et pas un trait de caractère… Loin d'être son opposé, Luz aimait lire et avait acquis un grand nombre de connaissances très tôt. Sitôt affranchie des corvées, et une fois, ses grimoires achetés, elle s'était mise à les lire et avait récité plusieurs chapitres de chaque matière.

-Je pense que tu iras à Serdaigle.

Luz eut une exclamation de joie dont l'écho dans la gare fut coupée par le brouhaha des nombreux et jeunes voyageurs.

-Mais rappelle-toi que ça n'a aucune importance.

Un peu plus loin, le survivant tenait probablement le même discours à ses enfants, du moins Alrescha l'espérait-elle. La Gazette du sorcier avait suffisamment servi sa cause pour qu'il montre l'exemple, à défaut d'avoir passé sa scolarité à enfreindre le règlement de l'école… Elle se demanda alors si les Malefoy étaient toujours certains que Serpentard était la meilleure maison.

-Est-ce que l'une de vous pourra me dire dans sa première lettre de l'année dans quelle maison Scorpius Malefoy a été envoyé ? demanda t-elle à ses filles.
-Pourquoi tu veux le savoir ?
-Par curiosité, répondit leur mère avec un sourire. Disons que j'ai eu vent d'un exploit d'un ancien élève de Serpentard qui a fait preuve de beaucoup de courage, en fait de plusieurs anciens élèves…
-Comme quoi, ce ne sont pas deux notions incompatibles, fit Edward en se mettant à la hauteur de sa cadette. Garde ça en mémoire, Luz : ce n'est pas parce que tu es envoyée dans une maison que tu ne peux pas montrer des qualités autres.

Quelques minutes de silence passèrent puis Luz leva ses yeux vers Edward.

-Tu as eu peur, papa, quand tu as fait ta rentrée ?
-J'étais terrifié. J'avais fait une chute spectaculaire dans la boutique devant tous mes futurs camarades de classe quelques jours avant. J'espérais que je ne serais pas dans la même maison qu'eux… Mais le choixpeau en a décidé autrement. Heureusement, votre mère m'a aidée.

Celle-ci sourit d'un air amusé. Ils avaient eu cette conversation maintes et maintes fois pour en arriver à la même conclusion : quand on aime quelqu'un, on est prêt à n'importe quoi pour lui. C'était leur passion commune pour les créatures magiques qui les avait rapprochés.

-J'y pense, fit-elle soudain. Tu as réfléchi aux options de troisième année, Alma ?
-J'ai encore le temps, répondit celle-ci. Je n'entre qu'en deuxième année, Maman.
-Ah oui, tu vas commencer les cours de botanique… Mais commence à penser à l'année prochaine, veux-tu ? On a tendance à choisir les options au hasard et à en abandonner certaines.
-Comme l'étude des moldus ? fit Alma.
-Par exemple, concéda Alrescha, ou l'arithmancie. Chéri, quelle était ta deuxième option ?
-L'étude des runes, très intéressant.
-J'avais pris la divination, une perte de temps avec Trelawney... mais très bien avec Firenze. C'était un centaure.
-Parce que des centaures ont le droit d'enseigner ?
-Même un fantôme a enseigné, Alma, avant d'être remercié pour avoir endormi des générations d'élèves.
-Qu'est-ce qu'il enseignait ?
-L'histoire de la magie.
-Au moins on a échappé à ça, il y a eu une sacrée réforme avec les évènements de votre époque. Les profs nous ont dit que "l'élu" pourrait même donner une conférence.

Luz ouvrit de grands yeux écarquillés.

-En quelle année on voit ça ? demanda t-elle. En quelle année ???
-Tu as le temps, il faut déjà que tu apprennes toute la préhistoire et le moyen-âge… On ne verra ça qu'en septième année.
-Si il y avait une personne qui aurait pu tenir ce genre de conférence, c'était Dumbledore.

Edward acquiesça en silence.

-Tout le monde n'a malheureusement pas eu la chance de connaitre le plus grand sorcier de tous les temps. On doit se contenter de ce qui apparemment s'en rapproche le plus. Au bout d'un moment, qu'est-ce qu'il a de si exceptionnel ?

Alrescha eut un petit rire.

-Je pensais la même chose que toi avant qu'il n'y ait cette histoire de prophétie, qu'il retire l'épée de Godric Gryffondor du choixpeau et que Fumseck -le phénix de Dumbledore- ne lui vienne en aide dans la chambre des secrets pour tuer le basilic.
-Il y avait un basilic dans l'école ? s'exclama Luz visiblement effarée.
-Il y a des tas de créatures, réplique Alma. Si on t'en disait davantage, tu ne voudrais plus y aller.
-N'exagérons rien, aucune d'elles n'a véritablement attaqué d'élève. A chaque fois, il y a eu une intervention humaine.
-Mais si quelqu'un libère une créature du château ?
-Les professeurs sont là pour vous protéger. Tout ira bien.

Un moment de silence passa.

-Allons vous trouver une place à bord. Il est bientôt l'heure.

Les Claws montèrent à bord, Alrescha et Edward pour la première fois depuis longtemps. Ils progressèrent à la file indienne dans le corridor. Parents et élèves occupaient petit à petit les espaces vides.

-Je vais retrouver Beth, fit Alma.
-D'accord. Tu essayes de nous écrire régulièrement, hein ?
-Oui, promis.
-Et tu gardes un œil sur ta sœur ?
-Oui, maman.
-Là, ya une place ! lança Luz derrière elles.

Alma disparut dans la foule d'élèves qui rejoignait une place assise.

Alrescha rejoignit son mari et sa cadette dans un compartiment. Luz semblait fébrile. Elle lui prit la main.

-Ca va aller, ma chérie.
-Vous ne voulez pas venir avec moi ?
-Crois-moi, on voudrait te laisser à la gare de Pré-au-lard ou devant les portes de l'école mais ça ne changera rien. C'est un chemin que tu dois faire par toi-même. Tu pourras faire connaissance avec tes futurs amis pendant le trajet. Ou s'ils ne t'inspirent pas confiance, tu peux te cacher dans un grimoire…
-Je crois que je serai incapable de lire pendant le trajet…

A onze heures piles, un long sifflet retentit, se faisant entendre de tous malgré le bruit. Alrescha poussa un imperceptible soupir, il était temps de laisser ses filles partir.

-Ecris-nous dès ce soir, d'accord ?
-Promis !

Les Claws regardèrent la locomotive emporter leurs filles vers leur avenir.
Note de fin de chapitre :

J'espère que cette petite histoire vous aura plu. n'hésitez pas à laisser un commentaire pour me dire ce que vous en pensez.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.