S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


Le Grand Ménage Orange 2020


Bonjour à toutes et tous, ici les Schtroumpfettes !

Nous adressons un message à nos adhérents ou anciens adhérents : le Grand Ménage Orange (plus connu sous le nom de GMO) pour la période 2012-2020 vient officiellement de prendre fin ! Ce sont plus de 9800 chapitres qui ont été passés au crible par nos yeux scrutateurs. Vous trouverez plus d'informations ici.
Pour les membres dont le compte aurait été verrouillé ou qui auraient perdu leur validation automatique suite au GMO, veuillez nous envoyer un mail à l'adresse hpf.moderation@gmail.com.

A très vite !

De L'équipe de modération d'HPFanfic le 10/10/2021 10:21


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d'épine, Juliette54, Drachvador, Polock et Uzy qui remportent la toute mignonne (ou moins) Sélection Famille !

Pour novembre 2021, c'est le thème de Deuil qui vous arrachera peut-être quelques larmes. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d'octobre, voyagez et rêvez dans des Lieux Magiques. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Entrez dans des grottes et des contrées jusque-là inexplorées !


De L'équipe des Podiums le 08/10/2021 13:54


116 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 116e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 octobre à partir de 20h. Cette nuit sera en collaboration avec l'organisation de la SAL, la semaine d'intégration d'HPF. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 05/10/2021 19:15


115 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 115e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 septembre à partir de 20h. Il s'agira d'une nuit où les musiques serviront aussi d'inspiration ! Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/09/2021 19:17


Être ou ne paraître ? par Smittina

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Être ou ne paraître ?

 

Globalement cette histoire ou bribe d’histoires se rattache à la série « Au gré des Flots… » qui regroupe des textes sur l’époque des Maraudeurs où j’ai essayé de rester la plus fidèle possible aux écrits de JKR sur cette époque.

Elle est centrée uniquement sur le personnage secondaire de Dorcas Meadowes et vient en complément à ma fanfiction principale « La vie est tout sauf un long fleuve tranquille » qui retrace les années des Maraudeurs et de Lily Evans à l’époque de Poudlard. Je précise néanmoins qu’il n’est pas nécessaire d’avoir lu la fiction principale pour comprendre, lire et peut-être apprécier cette fiction.

Je vous exposerai donc ici quelques moments clés de la vie de Dorcas depuis son enfance, jusqu'à la fin de sa scolarité à Poudlard.

Je ne suis pas encore arrêtée sur le nombre de chapitres que contiendra cette histoire mais je pense qu'il y en aura approximativement 7 ou 8, d'environ 1000-2000 mots maximum chacun.

 

Je vous souhaite une bonne lecture !

 

 

Note de chapitre:

Voici le tout premier chapitre de ce ficlet :)
Histoire de vous re-situer un peu la scène, nous sommes en 1967 et Dorcas est âgée de 7 ans.

Bonne lecture !

1. Douce innocence

 

 

 

—    Pourquoi tu pleures Melissande ?

Assise devant sa coiffeuse, la petite fille regarde le reflet de sa grande sœur qu’elle peut apercevoir à travers le miroir. Melissande a presque quinze ans et comme tous les soirs d’été, elle passe une bonne demi-heure à brosser ses longs cheveux roux avant d’aller se coucher. C’est l’un de ces moments particuliers qu’elles apprécient passer ensemble, entre sœurs, sans que leur mère ne soit sur leur dos. Seulement ce soir là, Melissande est triste et la petite fille en ignore la cause.

—    Ce n’est rien Dorcas. Juste une toute petite poussière dans l’œil. Ne t’en fais pas.

Son ton se veut rassurant mais l’enfant n’est pas dupe. Elle n’est peut-être qu’âgé de sept ans mais Dorcas a de bons yeux et elle sait s’en servir. Elle a peut-être encore du mal à saisir toutes les nuances du monde des adultes mais elle a très vite appris à distinguer ce qui est normal pour un Meadowes, de ce qui ne l’est pas, et elle sait pertinemment que cette poussière dans l’œil,  pour Melissande, n’en est pas une. Père et Mère n’ont ne cesse de le lui rappeler :

« Un Meadowes ne pleure jamais. Un Meadowes se doit toujours d’avoir la tête haute. »

—    C’est à cause du garçon que tu as embrassé dans les bois hier ? demande soudain la petite fille.

Aussitôt dit, le visage de Melissande devient pâlot et une lueur de peur traverse son regard, avant de s’y installer et d’y prendre ses aises. Dorcas voit alors sa sœur la contourner rapidement avant de s’accroupir à sa hauteur. Melissande n’est pas comme d’habitude. Elle est habitée par quelque chose que la petite fille n’a encore jamais vu chez elle, seulement chez Galia, leur elfe de maison. Melissande a peur. Oui, c’est ça, sa grande sœur est effrayée. Cependant, Dorcas n’ajoute rien et plonge ses yeux d’un bleu lapis lazuli presque irréel dans ceux de sa sœur, vitreux.

—    Ecoute Dorcas… Ce que tu as cru voir ce soir là…

—    Je ne crois pas, je l’ai vu, assure-t-elle, de la manière la plus innocente qui soit.

Melissande ferme alors les yeux et soupire. Lorsqu’elle les rouvre, une fine larme vient rouler ses sur joues pâles. Une larme que Dorcas s’empresse d’essuyer maladroitement du revers de sa petite main. Sa grande sœur chérie sourit alors pour la première fois de la journée.

—    Tu l’aimes ? demande-t-elle innocemment.

—    Oui, répond honnêtement Melissande. Mais lui et moi, c’est terminé…

—    Pourquoi ?

—    Parce que je n’ai pas le droit d’être avec lui…

—    Pourquoi ? s’étonne-t-elle, les sourcils froncés.

—    Parce que je suis promise à un autre, mon petit pissenlit… Tu le sais… répond Melissande, tout en replaçant une mèche de ses cheveux derrière son oreille.

—    A Rabastan ? demande Dorcas.

Lorsque le prénom du jeune homme est évoqué, Melissande déglutit et acquiesce, tacitement.

—    Il est méchant Rabastan…répond Dorcas, l’air triste et quelque peu boudeur. Il a cassé ma poupée…

—    Je sais ma chérie… murmure alors Melissande d’une voix brisée.

—    Alors si tu le sais, pourquoi est-ce que tu dois être avec lui ?

La question de sa jeune sœur semble interpeller Melissande qui ne sait quoi répondre sur le moment. Après tout, que peut-elle répondre à cela ? La vérité sort toujours de la bouche des enfants et cette vérité là, la plupart des gens la connait. Rabastan Lestrange est un petit être perfide, manipulateur et sans cœur. Seulement dans la haute société à laquelle les Meadowes appartiennent, ce genre de choses se pense peut-être mais jamais ne doit être dit à haute voix.

« Un Meadowes ne doit jamais critiquer ses semblables. Un Meadowes doit toujours faire bonne figure. »

Cependant, Dorcas attend une réponse et Melissande se doit de lui en donner une. Alors, elle finit par lui répéter la seule réponse qu’elle ait toujours reçue de la part de ses parents face à ses propres interrogations :

—    Parce que Mère et Père en ont décidé ainsi…

—    Mais ils ne savent pas pour le garçon qui…

—    Non, ils ne savent pas, l’interrompt alors sa sœur sur un ton anormalement dur envers elle. Et ils ne doivent jamais savoir Dorcas, tu m’entends ?

La petite fille fait les yeux ronds et serre contre elle sa poupée de chiffon que sa grande sœur a rafistolé après le passage de Rabastan à leur domicile. Cependant, elle ne répond pas pour autant. Elle semble quelque peu apeurée. Melissande le remarque et se ravise comprenant que sa sœur n’est pas en âge de comprendre tous les enjeux de cette histoire. Alors, elle reprend d’un ton beaucoup plus doux, comme à l’accoutumée.

—    S’il te plait Dorcas, promets moi que tu ne leur diras rien…

—    D’accord, dit-elle alors, en baissant la tête vers sa poupée. Je te le promets Melissande…

La jeune femme n’ajoute rien. Elle déglutit néanmoins à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’elle finisse par se relever. Elle espère simplement que sa petite sœur tiendra parole. Puis, elle se met à brosser les cheveux de Dorcas pendant près de cinq minutes, dans le silence le plus complet.

—    Moi aussi Père et Mère me forceront à épouser un garçon que je n’aime pas ? demande soudain la voix triste de Dorcas.

La question de sa sœur désarçonne suffisamment Melissande pour qu’elle en vienne à laisser s’échapper la brosse à cheveux de ses mains. Elle tremble et Dorcas semble attendre une réponse de la part de son aînée, le regard braqué de nouveau sur son reflet. Melissande connait la réponse à cette question. Ses parents en ont même parlé la veille au soir, une fois que Dorcas ait été bordée. Un prétendent lui a été choisi. Elle devra le rencontrer d’ici peu. Alors oui, ses parents forceront également Dorcas à subir le triste sort auquel elle est elle-même condamnée. C’est aussi cela, faire partie de cette famille.

« Un Meadowes se plie toujours aux règles. Un Meadowes ne rechigne jamais, sous peine d’être corrigé. »

Mais ce soir là, Melissande n’a pas le cœur à briser les illusions de sa sœur, trop jeune encore selon elle, pour entendre cela. Elle refuse cependant de lui mentir en lui promettant qu’elle pourra aimer et épouser un homme qu’elle aura elle-même choisi. Ce serait tout bonnement cruel de sa part.

—    J’ai terminé, dit-elle alors ignorant ainsi délibérément le sujet.

Dorcas semble déçue et lance un regard plaintif à sa sœur. Cependant Melissande fait mine de n’avoir rien vu. Elle veut offrir un peu de répits à sa sœur avant qu’elle ne soit forcé d’apprendre par elle-même ce qu’être une Meadowes implique réellement.

 

 

 

Note de fin de chapitre :

Petite explication :
Alors pour information, dans ma fanfiction principale auquelle est tout de même rattachée ce personnage, Dorcas est issue d'une famille de Sang Pur. Alors certes, vous allez me dire que pour quelqu'un qui aime bien respecter le canon, Dorcas est loin d'être une Sang Pur car les Meadowes ne figurent pas sur le registre et tout et tout, mais de mon point de vue (et ça n'engage que moi bien sûr), les Meadowes ne sont tout bonnement pas anglais. Pour moi, le père de Dorcas est d'origine américaine mais sa mère, elle, est anglaise et de sang pur. C'est une Greengrass.

Voila, sinon j'espère que vous avez apprécié ce chapitre. Si c'est le cas, n'hésitez pas à me donner votre avis. Ca fait longtemps que je n'ai plus eu le loisir d'écrire et je m'y remets petit à petit. Dans tous les cas, je prends toutes les critiques en compte donc n'hésitez pas à m'en faire part.

Sur ce, je vous remercie pour votre lecture et je vous dis à bientot!

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.