S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Coup de poker par Lyssa7

[7 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonsoir !

Pour ceux qui connaissent mon univers, vous connaissez déjà ma vision de James Sirius Potter que je vois comme un type arrogant, impulsif et parfois très superficiel. Bref, c'est un gros c*** mais... car il y a un mais, ce n'est pas que ça ! James ne contrôle pas ses émotions et surtout pas sa colère. Il en veut énormément à son père dans les dernières années où il vit chez ses parents et cette lettre est celle qu'il leur laisse à son départ. Voilà pour les petites explications de début de chapitre pour mieux comprendre le texte.

James a environ vingt ans dans ce texte.

Des bisous,

Lyssa.

 A vous, les soi-disant adultes,

A toi, papa,

 

Nous avons essayé de bien faire.

Je ne sais pas si c’était suffisant. Si vous l’avez remarqué. Vous êtes emplis de grandes certitudes et d’illusions. Vous vivez dans le passé. Et nous ne faisons que tomber, nous effondrer comme des dominos. Les uns après les autres. Un château de cartes instable qui aurait aimé qu’on le redresse et qu’on le rattrape avant qu’il ne s’écroule. En vain, putain.

Victoire a été la première à flancher. Logique quand on y pense. Elle était la première née, le symbole de votre renaissance. Elle en portait même le prénom, ayant eu le malheur de naître lorsque la guerre fut remportée. Je ne suis peut-être pas le plus intelligent de cette imposante et célébrissime famille mais j’ai su voir ses sourires se faner et sa beauté se figer au fil des années. Vic voulait être à la hauteur de ce nom qu’on lui avait donné, être un exemple pour les autres. C’était trop dur. Elle s’est raccrochée à Teddy en espérant qu’il saurait l’aider. Ted avait ses propres démons à supporter. Il a fini par se barrer. Le premier départ d’une longue série si vous voulez mon avis. Victoire n’a pas su se relever. Si vous soulevez ses longues manches, vous verrez.

Je crois que c’est encore pire depuis que Dominique a foutu le camp en Roumanie et qu’elle a rejoint l’oncle Charlie. Je pense que, quelque part, Victoire l’envie. Et pourtant, Dom, c’était la moins bien partie de la famille. La plus peureuse, la plus étrange. Elle ne s’est jamais fondue dans le moule. Elle a refusé dès le départ d’être quelqu’un d’autre qu’elle-même. Si vous voulez mon avis, elle a bien fait. Et pourtant, Merlin sait que nous n’avons pas énormément d’affinités, elle et moi. Je lui en fait baver pendant des années. J’ai tenté de la briser. C’est drôle comme les plus faibles ont cette capacité d’apprendre rapidement et de se nourrir de leurs douleurs pour avancer. Dominique, elle est comme ça. Elle devrait nous donner des cours parce que, bordel, nous autres, on est des handicapés émotionnels ! Et je ne parle même pas de moi quand je dis ça.

Est-ce que tu as regardé autour de toi, papa ? Est-ce que tu as vu que nous ne sommes rien de plus qu’un tableau sans âme, sans vie quand nous nous réunissons pour les réunions de famille ? Assieds-toi et observe.

Si tu te concentres un peu, tu verras Rose repousser son assiette et glisser quelques morceaux sous la table pour prétendre ensuite qu’elle n’avait pas très faim. Si tu la suis, tu entendras le bruit caractéristique d’un robinet qui coule dans la salle de bains. Hugo terminera son repas sans discuter, il a toujours aimé manger. Il prétextera un bon bol d’air lorsqu’il aura terminé et reviendra les yeux rouges et le regard vague. Fred mentira sur sa joie d’être là alors que la seule obsession qu’il aura ce sera de fuir, courir à toutes jambes et éviter les airs paumés de son père, la lassitude de sa mère et les sourires arrogants de Roxanne. Regarde-les vraiment, papa, et dis-moi ce que tu vois. Dis-toi que tu t’es bercé de mensonges toutes ces années. Vous l’avez tous fait.

Et nous, nous aurions souhaité que vous puissiez voir nos fêlures, nos blessures. Nos balafres et nos cicatrices. Est-ce que c’était trop demandé ? Après tout, vous avez vu tellement d’horreurs durant la guerre qu’il n’était pas nécessaire d’en rajouter. Nous sommes vos enfants, nous devrions savourer la paix que vous nous avez apporté, que vous nous avez offert gracieusement sur un plateau.

Le problème, papa, c’est que ça ne nous suffit pas. Nous sommes des êtres humains et le poids que vous nous avez posé sur les épaules, il est trop lourd à porter. Souriez les enfants, le monde est en paix ! Soyez heureux, vous n’avez pas le droit de courber l’échine !

Nous savons ce que vous avez traversé, toi et les autres, nous en avons tellement entendu parler. Mais est-ce que ça vous donne le droit de nous interdire de pleurer ? De croire que nos maux sont moindres que les vôtres ? Vous avez fermé les yeux et vous avez décidé de vivre envers et contre tous.

En faisant ce choix, vous nous avez forcé à devenir ceux que vous auriez voulu être. Vous nous avez condamnés. Nous ne sommes pas vous, papa. Nous sommes nous. Je suis James Sirius. Ce garçon frivole et impulsif qui ressemble parfois un peu trop à ceux qui portaient mes prénoms. Je suis moi et, en même temps, je suis eux. Je le vois dans tes yeux. A chaque fois que tu me regardes.

A quoi est-ce que vous pensiez quand vous nous avez prénommé ? Avez-vous songé à notre avenir ou seulement au passé ? As-tu imaginé que c’était déjà assez compliqué de porter ton nom et ta foutue célébrité ? Je t’en veux, papa. Je vous en veux, à vous, votre génération et notre héritage.

C’est pour ça que je m’en vais. Comme Ted avant moi. Pour me libérer de ces chaînes invisibles que vous nous avez attachés aux pieds comme des boulets. Pour ne pas laisser parler ma colère comme je l’ai fait l’autre soir. Même si je pensais tout ce que je t’ai dit, je ne voulais pas faire pleurer maman.

Je vais essayer. Encore une fois. Sans vous. Sans toi et tes ombres mouvantes. Sans maman et son sourire forcé. Sans Albus et ses silences lourds de sens. Sans Lily et ses envies de liberté. Sans vous tous.

Ne viens pas me chercher. Tu n’es pas mon sauveur. Tu ne l’as jamais été pour nous. Pour tes enfants. Mais est-ce vraiment nous les enfants comparés à vous ?

Adieu, papa.

Le château de cartes s’est envolé et je compte bien récupérer tous les as.

 

J.S.P

Note de fin de chapitre :

Il faut savoir que James est un joueur invétéré.

N'hésitez pas à me donner vos impressions et vos avis sur ce texte. ;)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.