S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Echec et mat par WarmSmile

[6 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Coucou Bevy ^^. Voilà ton cadeau officiellement en ligne (désolée pour l'attente). Voici donc mon premier essai concernant la next-gen. Tu as eu raison de me suggérer ce couple ^^.

 

Merci à Lyssa d'avoir betaté cet OS ^^.

 

La partie sur la 3ème année contient un spoiler sur 'L'enfant maudit' de J. K. Rowling, Jack Thorne et John Tiffany.

 

 

1ère année

C'était en cet instant que sa vie allait prendre un tournant. La banquette du Poudlard Express était réellement confortable, c'était sa première surprise de la matinée. Tandis qu'il attendait le départ du train avec sa patience coutumière, Scorpius pensa à cette conversation qu'il avait eu avec père devant la cheminée l'hiver dernier tandis qu'ils buvaient leurs thés. Ces quelques paroles étaient gravées dans sa mémoire.

- Dans quelques mois, lorsque tu seras à Poudlard, loin de ta mère et de moi, certains t’attaqueront à cause de ton nom. L'héritage des Malefoy comporte depuis la seconde guerre le poids de mes choix ainsi que ceux de ton grand-père. Et même sans cela, c'est un patronyme qui est loin d'être simple à porter. A ceux qui viendrait te rappeler le passé, réponds-leur que tu es né après cette époque et que ce n'est pas à toi de baisser la tête. Je regrette qu'une partie de ta vie te soit dictée par notre famille, mais je veux que tu saches que tu possèdes une part de liberté. Va à Poudlard pour te construire ta propre vie. Et n'hésite pas à me parler de quoique ce soit qui pourrait te poser un problème. Tu peux te défendre seul, mais parfois plusieurs esprits valent mieux qu'un en matière de réflexion. Allez, assez de ce sujet, laisse-moi plutôt te décrire les différents chemins les plus utiles à l'intérieur du château.

Ce jour-là, comme tant d'autres, Scorpius avait été extrêmement attentif aux paroles de son père. Ce dernier avait toujours partagé le plus d'informations possibles avec lui, essayant ainsi de le préparer un maximum à son entrée dans l'école. Et maintenant qu'il était installée dans un des wagon, Scorpius était rassuré par ce petit savoir qui lui permettrait des petits tracas comme de se perdre le premier soir.

Le jeune garçon décida de s'en tenir à son plan pendant le trajet, une partie d'échec l'aiderait à garder son sang froid. Il tapota la poche de son uniforme qu'il avait déjà enfilé. Le jeune Malefoy n'avait pas besoin d'éventuels spectateurs qui n'auraient certainement pas manqué dans ce lieu public s'il avait décidé de se changer pendant le voyage. Le jeune garçon n'avait qu'une hâte, celle que la répartition soit passée afin que les couleurs de Serpentard remplace l'emblème de Poudlard qui ornait en ce moment même son pull.

Tout en lissant son pantalon d'une main, Scorpius installa l’échiquier après avoir ouvert son sac. Scorpius jouerait avec les pièces blanches, laissant le jeu ensorcelé diriger les noires. Il n'était cependant pas entièrement concentré sur la partie en cours, le jeune garçon entendit donc aussitôt la bruit de la porte du compartiment lorsque celle-ci coulissa.

Relevant immédiatement la tête, il devina instantanément qui se tenait devant lui. Un Potter le regardait avec une pointe d'interrogation au fond des yeux. Comment n'aurait-il pas pu reconnaître les célèbres cheveux bruns en bataille ainsi que ces yeux émeraudes ? Une parole de son père lui revient de nouveau en mémoire.

- Tu seras dans la même année qu'Albus Severus Potter. Je m'interroge à ce propos mon fils. Avoir des ennemis à sa hauteur est un défi, mais j'avais souhaité prendre une autre direction avec Potter lorsque nous nous sommes rencontrés.

Tandis que Sorpius était en train de se demander comment cette rencontre allait tourner, il espérait vraiment que le poids de leurs noms ne serait pas ce qui aurait le plus de poids. Il n'avait pas l’intention de prononcer les premiers mots, suivant ainsi un conseil de sa mère selon lequel il valait mieux laisser son interlocuteur commencer la discussion.

Scorpius regarda Albus refermer doucement la porte du compartiment et avancer vers lui.

- Je peux ?

D'un geste de la main, le jeune Potter désigna la banquette qui lui faisait face. Et parce qu'il n'avait aucune raison valable de refuser, Scorpius inclina légèrement sa tête en signe d'accord. Le regard du nouvel arrivant se tourna ensuite vers le jeu d'échec qui lévitait. Albus effleura du bout des doigts les pions noirs avant qu'une étincelle de malice n'apparaisse dans ses yeux.

- Je suis Albus.

Scorpius observa le jeune garçon en face de lui avant de répondre. Il n'avait pas précisé son nom de famille, c'était aux yeux de Scorpius bon signe.

- Scorpius.

D'un geste de baguette, il désactiva le mode automatique de l’échiquier avant d'inviter son nouvel adversaire à commencer la partie. Le trajet se déroula au rythme des parties d'échec et ce fut côte à côte qu'ils descendirent du train.

 

2ème année

Scorpius attendait impatiemment l'arrivée d'Albus. Il avait le regard fixant la porte du compartiment et se retenait de ne pas l'attendre dans le couloir. Le jeune Serpentard s'était habitué à la présence de son meilleur ami à ses côtés et le retrouver était ce qui lui permettait de supporter la séparation avec ses parents.

Cependant lorsqu'Albus entra, Scorpius fut surpris de voir l'état dans lequel son ami se trouvait, il était furieux. Après avoir claqué la porte, le jeune homme commença à faire des allers-retours dans le peu d'espace qu'il y avait entre les deux banquettes.

Scorpius retira ses jambes de manière à ne pas faire chuter son ami et attrapa la manche du pull d'Albus lorsque le jeune garçon passa devant lui.

- Eh ! Que s'est-il passé ?

Albus s'arrêta tout en serrant les mâchoires. Mais lorsque Scorpius le fixa calmement, cherchant à ralentir la course des pensées de son ami, Albus laissa échapper une unique phrase.

- Aucun Weasley n'a jamais été à Serpentard.

Ce n'était pas la première fois que le jeune Malefoy entendait cette phrase. Quelquefois, au cours de l'année scolaire écoulée, James l'avait hurlé au visage de son frère et même Rose l'avait parfois prononcé.

Scorpius se leva tout en lâchant rapidement sa prise sur le pull pour entourer de ses doigts le poignet droit d'Albus. Et il murmura la même parole de réconfort qu'à son habitude.

- Et tu es aussi un Potter. Et ton père t'as confirmé que c'était une possibilité.

Albus serra les poings sous le coup d'une nouvelle vague de colère.

- Mon abruti de frère l'a balancé au beau milieu du repas de famille de ce midi chez nos grand-parents. Ils avaient l'air tellement gêné ! Si je n’étais pas à Serpentard...

Scorpius relâcha vivement le poignet qu'il tenait. Si Albus reniait sa maison parce que cela sortait des normes de sa famille, y avait-il d'autres aspects de sa vie dont il n'était pas fier ? Être ami avec un Malefoy n'était certainement pas dans les standards familiaux non plus. Mais étant incapable de formuler cette crainte, le jeune Serpentard laissa échapper une question générale dans un murmure.

- Tu as honte ?

En entendant ces mots, Albus se figea. Scorpius le fixa dans les yeux en sachant que la peine qu'il ressentait devait être visible. Son ami se rendit compte de ce qu'il venait de suggérer. Albus s’agenouilla devant Scorpius et posa ses mains sur les genoux du Serpentard. Ce ne fut qu'à ce moment-ci que le jeune Malefoy remarqua les larges cernes.

- C'est difficile, tu sais. Je suis le seul de la famille. Et la fin des vacances a été mouvementée. Je suis heureux te pouvoir te retrouver.

Scorpius commença à retrouver son calme lorsqu'Albus posa sa tête contre son genoux droit et qu'il ferma les yeux tout lui offrant un petit sourire en coin.

- Repose-toi pendant le trajet. Essaye de dormir un peu. Je vais agrandir une des banquettes pour qu'elle te permette de t'allonger confortablement.

Scorpius exécuta aussitôt le sortilège et en profita pour bloquer la porte du compartiment. Le monde extérieur pouvait bien rester là où il était, c'est-à-dire en dehors de leur petite bulle.

Albus s'installa et s'endormit très rapidement. Il faisait suffisamment chaud pour qu'il puisse se passer de couverture. Scorpius se leva et s’agenouilla à son tour au niveau du visage de son ami. D'une main hésitante, il repoussa quelques mèches brunes en arrière et murmura doucement.

- Tu n'as pas besoin de leur approbation.

Scorpius occupa le temps du trajet par des parties d'échec auxquelles il ne prêtait que peu d'attention, perdu dans ses réflexions à propos de la famille de son ami. Lui qui était fils unique avait bien du mal à comprendre les relations de la fratrie.

Avant leur arrivée à destination, Scorpius réveilla son ami. Et contrairement à leur habitude, il fut le premier d'entre eux deux à descendre du train.

 

3ème année

Une partie du monde de Scopius s'était écroulée quelques semaines auparavant, et depuis il n'agissait que de manière automatique. Pour la première fois, sa mère n'avait pas pu l'accompagner sur le quai. Son père avait pourtant utilisé toutes les possibilités à sa connaissance depuis qu'il avait eu connaissance de la maladie touchant les femmes de la famille Greengrass. Depuis les fiançailles de ses parents, cela avait été sa priorité, d'essayer de maintenir la maladie au loin. Mais leurs efforts avaient été vains et la mère de Scorpius venait de les quitter.

Le jeune Serpentard ne réagit pas lorsque la porte coulissa. Albus entra en refermant doucement la porte derrière lui. Scorpius ne salua pas son ami, mais il fut reconnaissant de son arrivée. Albus était venu lui rendre visite pendant l'été à plusieurs reprises, ce qui constituait une exception .

Albus s’agenouilla face à lui, ce qui était devenu une habitude au cours de la dernière année scolaire. Scorpius avait la manie de garder les yeux baissés, une attitude due à sa timidité maladive. C'était là un trait de caractère qu'il n'avait pas hérité de son côté Malefoy. Et aujourd'hui à nouveau, son ami essayait d'attirer son attention. Et ce fut la voix tremblante d'Albus qui lui fit relever la tête.

- Il y a une question que je dois te poser. Je n'ai pas osé avant, mais j'ai besoin de connaître la réponse. Cette maladie touchait-elle aussi les hommes de ta famille ?

- Je ne sais pas Albus.

Son père lui avait dit récemment à quel point ils avaient été soulagés lorsqu’ils avaient appris au cours de la grossesse que sa compagne attendait un garçon et non une fille. Et en cet instant, Scorpius n'avait aucune envie de penser à ce problème génétique. Il commença donc à se détourner d'Albus en se faisant mine de vouloir se lever. Mais Albus ne le laissa pas faire et souleva son menton d'une main.

- Je ne t'ai jamais vu aussi pâle.

Scorpius se sentait effectivement épuisé. Il décida donc d’essayer de s'installer confortablement contre la banquette. Quand Albus prit place à ses côtés, il laissa retomber sa tête contre l'épaule de son ami.

Le trajet fut silencieux et sans parties d'échec. Ce fut Albus qui descendit en premier du wagon, Scorpius le suivant d'un pas lent.

 

4ème année

Scorpius resta stupéfait lorsqu'il entra dans le wagon. Devant lui se trouvait Albus qui était monté dans le train avant lui, ce qui constituait déjà en soit une surprise. Mais il était surtout accompagné d'une fille de Serpentard qui était une année avant eux. Le jeune Malefoy n'en croyait pas ses yeux lorsqu'il vit Albus faire signe à cette fille d'entrer dans le compartiment qu'ils partageaient habituellement.

Le jeune garçon savait que son ami avait une petit penchant pour cette fille en particulier, mais pas de là à l'inviter à partager du temps pendant le trajet. Ils ne pourraient pas parler librement devant elle et Scorpius avait bien de choses à dire à son ami après deux mois de séparation. La déception fit son apparition. Et il prit une décision radicale en changeant de wagon pour s'éloigner le plus possible de leur compartiment.

Scorpius s'installa dans un compartiment vide, et par habitude commença une partie d'échec. Mais, au bout de quelques minutes, une pointe de colère se fit sentir. Par mégarde, il fit tomber le roi et la reine blancs à terre. La moitié du trajet s'écoula avant qu'il n'ait une révélation. Etait-il en train de faire une crise de jalousie ? Il se sentit ridicule, Albus était bien libre de faire ce qu'il désirait.

Le jeune Serpentard regarda par la vitre dans l'espoir d'essayer de retrouver son sang froid, mais il ne pouvait s'empêcher de se mordiller la lèvre inférieure. Perdu dans le tumulte de ses émotions, il ne vit pas la porte s'entrouvrir. Il eut donc à peine de le temps de tourner la tête avant d'entendre la voix d'Albus résonner.

- Mais qu'est-ce que tu fiches là ? Est-ce que tu sais depuis combien de temps je te cherche ? J'ai été obligé de jeter un coup à l'intérieur de chaque compartiment ! Est-ce que tu te rends compte !?

Scorpius se leva, prêt à en découdre avec son ami.

- Et si tu retournais auprès de cette fille ? Tu l'as laissée seule ?

- Et bien justement, elle a assez attendu. Viens !

Tandis que Scopius regardait Albus se pencher à terre afin de ramasser les pièces tombées, il prit sa décision. Le jeune Serpentard ramassa lui-même le plateau d'un mouvement de baguette, puis se campa la tête haute devant son ami tout en tendant la main afin de récupérer ses biens.

- Non. Je reste ici.

Scorpius resta immobile tandis qu'Albus assimila sa réponse. Après une pointe de choc, son ami l'affronta du regard.

- Très bien.

Albus lui tourna le dos et quitta prestement le wagon en gardant dans ses mains les pièces d'échec. Scorpius s'installa de nouveau sur la banquette. Il n'avait pas envie de voir cette fille, et Albus le souhaitait au contraire. C'était la meilleure solution pour que chacun puisse suivre ses désirs.

Lorsque le trajet s'acheva, le jeune Serpentard descendit du train seul mais certain de son choix.

 

5ème année

Albus était prêt à monter à l'intérieur du train quand il vit Scorpius et Draco arriver près du train. Il était indéniable que le père et le fils se ressemblaient avec la même pâleur et cette couleur de cheveux si remarquable. Mais le jeune homme n'aurait jamais pu les confondre, lui qui connaissait la moindre expression du plus jeune des Malefoy.

Le temps était froid, bien plus qu'à l'accoutumée. Scorpius portait déjà son écharpe. Et Albus n'en fut pas étonné, il savait que Scorpius était frileux. Cependant, l'étoffe était placée bien trop bas pour être un véritable rempart.

Une année auparavant, Albus aurait simplement dit à son ami de replacer l'écharpe correctement, peut-être l'aurait-il fait lui-même. Mais aujourd'hui, leur relation s'était détériorée. Albus plongea sa main à l'intérieur de sa poche. Les deux pièces d'échec étaient froides sous ses doigts. Scorpius ne lui avait jamais demandé de lui retourner le roi et la reine. Il s'était simplement procuré un nouveau plateau.

Albus entra dans le train et avança vers le compartiment où l'attendait sa petite-amie. Mais lorsqu'il vit un éclat de cheveux blonds au loin, le Serpentard ne put s'empêcher de vouloir aller dans la même direction.

Il ne pouvait jamais s'arrêter de rechercher Scorpius n'importe où qu'il soit. La petite bulle dans laquelle ils s'étaient enfermés au cours de la première année était son monde. Il avait juste souhaité intégrer une nouvelle personne. Toutefois une année s'était écoulée depuis leur première dispute à ce sujet, et il était forcé de constater que le résultat était catastrophique.

Les trajets de septembre avaient toujours été spéciaux à ses yeux. Albus voulait retrouver son ami immédiatement. Le jeune homme avança d'un pas résolu. Quelques minutes plus tard et il ouvrait la porte du wagon où se trouvait Scorpius.

Le nouveau plateau d'échec flottait déjà devant son propriétaire. Albus s'installa sur la banquette en face de son ami. Ce dernier le regarda et le Serpentard put voir les nuances de reproches dans ce visage semblant pourtant inexpressif au premier abord.

Par réflexe, Albus effleura de nouveau les pièces qui se trouvaient au fond de sa poche. D'un geste, il démarra une nouvelle partie. Scorpius sembla l'ignorer, mais Albus savait au fond de lui que son ami ne pouvait pas lui résister.

Lorsque le jeune Potter vit la main pâle de Scorpius s'avancer vers les pièces d'échec, une révélation s'imposa à lui, il voulait plus de son camarade. C'était les cheveux de Scorpius qu'Albus désirait toucher, c'était ses mains qu'il voulait effleurer. Sa résolution fut prise, il allait ajouter une autre dimension à leur monde.

Lorsqu'ils descendirent du train, Albus contemplait la silhouette de Scorpius qui avançait devant lui en pariant que son camarade allait se retourner. Lorsque son ami s'arrêta et tourna la tête, Albus murmura pour lui-même.

- Echec et mat.

 

6ème année

La réponse, il l'avait. Scorpius accepterait de sortit avec lui. Albus le savait à la manière dont son ami avait réagit au cours de l'année. Mais le jeune Malefoy avait décidé de le laisser attendre avant de franchir le pas.

Sorpius avait toujours été difficile à atteindre. Il fallait deviner avec ce garçon. De sa couleur préférée à son humeur du jour, tout était affaire de patience et d'observation depuis le premier jour. Mais Albus avait décrété que le changement aurait lieu aujourd'hui et tout en subtilité.

Tandis que Scopius installait le jeu, Albus commença à mettre en place son idée.

- Changeons les règles. Essayons autre chose pour corser le jeu.

- A quoi penses-tu ?

Albus plongea la main dans sa poche pour en extraire le roi qu'il avait toujours avec lui depuis deux ans. Puis il fit volontairement tomber au sol la reine blanche avant de placer la pièce qu'il tenait à la même place. Deux rois blancs se trouvaient dorénavant l'un à côté de l'autre. Puis il transfigura la reine noire en roi. Albus se recula alors afin de s'installer confortablement en attendant que Scorpius devine son message.

Le jeune Malefoy se figea avant d'effleurer les pièces du bout des doigts. De longues minutes s'écoulèrent sans qu'aucun d'entre eux ne bouge. Albus tendit sa main afin de saisir le poignet de Scorpius qui jouait toujours avec les pièces.

- Oui ?

Albus lança cette interrogation nonchalamment.

- Oui.

Albus savait que Scorpius ne serait pas celui qui tenterait le prochain pas, c'était donc lui qui se pencha et approcha ses lèvres de celles du Serpentard. Après plus d'un an d'effort, Albus ressentait le goût de la victoire.

La partie d'échec avec les règles modifiées fut une source d'amusement tant les tactiques devaient être adaptées.

Albus fut le premier à descendre du train. Mais il s'immobilisa, le temps de laisser Scorpius le rejoindre avant d’entrelacer leurs doigts.

 

 

 

 

 

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.