S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Portrait de famille par Lyssa7

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Certains textes ont été écrits lors des nuits d'HPF, d'autres ne le seront pas. Il faut savoir que ma vision de la Next-Gen est très pessimiste car j'imagine que les conséquences de la guerre ont pu déteindre sur les enfants et les comportements des adultes en tant que parents. Et puis, les prénoms donnés à certains comme Fred II ou James Sirius n'ont pas dû forcément les aider de mon point de vue. Bien sûr, c'est un hommage mais... je trouve que c'est lourd à porter en plus de leur héritage et leurs noms de famille.

 

Note de chapitre:

Ces deux textes ont été postés lors de la nuit du 28 juillet en featuring avec le bal d'AVC sur le forum HPF.

Le premier m'a été inspiré par la chanson Summer's day de Joe Hisaishi.

Le deuxième par le thème Liste et la chanson Zombie de The Cranberries.

Une jolie photo de famille

Cet été là est orageux. Pesant malgré la brise qui se faufile sous son t-shirt. Étouffant même s’il se tient à l’ombre d’un pommier. La chaleur est intolérable et il prend sur lui pour ne pas craquer et tout envoyer valser. Il place un sourire fané sur ses lèvres et répond à sa mère qu’il viendra s’asseoir avec eux dans quelques minutes. Le temps de se reprendre. Le temps de calmer son rythme cardiaque et de retenir les mots qui menacent de tout dévaster. De détruire ce fabuleux portrait de famille qu’ils ont mis des années à peindre. D’enlever le cadre et d’écorcher le vernis de son enfance craquelé.

James a l’impression de marcher sur un fil invisible risquant de se rompre à chaque instant. Il sait qu’il n’est pas le seul mais chacun garde son rôle dans cette petite maison de poupée. Chacun de ses cousins, chacune de ses cousines, conserve sa place et pose pour la jolie photographie de famille.

Albus, c’est le cadet un peu trop calme, un peu trop sage. Il ne parle jamais pour ne rien dire. Il se contente d’observer. Il sera sûrement placé devant, les mains sur les genoux. Lily, c’est la petite dernière des Potter, la rebelle. Elle brave leurs parents d’un simple coup d’œil. Elle passe son temps à ne rien faire comme tout le monde. Pour prouver qu’elle est elle-même. Sûrement sur le côté du cadre avec un air blasé. Hugo ne sera sans doute pas loin, éclatant d’un rire surfait. Tout comme les sourires fatigués de Fred et de Dominique. Ils jouent tous. Ils jouent le jeu. La petite famille parfaite. Celle des héros. Personne ne parlera de Teddy qui s’est barré quelques mois plus tôt sans un adieu, ni de Victoire qui ne l’a pas supporté. Personne ne fera attention à Rose, ni à Lucy, ni à Louis. Personne ne fera attention à personne en fin de compte. Figés sur du papier glacé à tout jamais.

James est incapable de les rejoindre. Incapable de faire semblant. Il n’en a plus la force. Il a tout donné pour ressembler à James, à Sirius. Il a tout fait pour être parfait. Mais il ne l’est pas. Et il a décidé d’arrêter d’essayer.

Adieu la jolie photo de famille. Adieu les bels après-midi d’été. L’orage a tout dévasté. Tout emporté. Et le portrait posé dans l’entrée du Terrier, depuis longtemps craquelé, a fini par se briser.


A qui la faute ?

Il fait une liste et la plume grince sur le parchemin. Tout le monde dort, il est presque trois heures du matin. James ricane entre ses dents. Une liste. C’est plus un truc de sa mère en règle générale. Mais il faut croire qu’il en a besoin. Comme pour exorciser sa peur de partir. Une liste du peu d’affaires personnelles qu’il emporte. Il n’y a presque rien. Quelques caleçons, deux ou trois chemises, deux jeans. Sa baguette et son jeu de cartes. Presque rien. Une dizaine de lignes sur un parchemin. Quelque part, c’est aussi pour tirer un trait sur tout ce qu’il n’emporte pas. Tout ce qui ne se trouve pas sur cette fameuse liste. Tout le reste. Son rire s’étrangle dans sa gorge, il grogne une injure. Il pose sa plume, passe une main sur son front en sueur. La bougie éclaire son visage d’une lueur morne, fantomatique.

Peut-être qu’il vaut mieux qu’il parte comme ça. En plein milieu de la nuit. Comme un voleur. Finalement, s’il y réfléchit, c’est ce qu’il est. Un voleur d’identité. Il est James. Il est Sirius. Ou il a voulu l’être. Seulement, à vouloir ressembler aux autres, on finit par se perdre soi-même et ça, il l’a bien compris. C’est gravé dans sa chair et la colère gronde dans ses veines. A qui la faute ? Celle de la guerre ? Celle de ses parents qui n’ont jamais voulu voir qu’ils avaient créés un monstre ? A qui ? A qui la faute ? La sienne. Ouais, c’est la sienne. Il aurait dû… Quoi ? Qu’est-ce qu’il aurait dû faire exactement pour éloigner cette violence qui pulse dans chacune de ses artères ? Ne pas se laisser faire. Tromper le silence. Oublier l’existence même de son nom. Celui de ce grand-père mort bien avant sa naissance. Ce grand-père qu’il n’a jamais connu. Son père non plus d’ailleurs. Des fantômes. Des zombies. Des morts-vivants. Qu’est-ce qu’il aurait dû faire ? Renier son nom, s’en trouver un autre ? Qu’est-ce que ça aurait changé ? Rien. Rien du tout. Il serait toujours son fils. A lui, à Harry. Il serait toujours James Sirius Potter. Il reprend sa plume, la glisse entre ses doigts, esquisse une grimace. Il a fait sa liste. Et maintenant, il doit écrire une lettre. Une lettre d'adieu. 

A qui la faute ?

— C’est la vôtre. C’est la tienne, papa.

Note de fin de chapitre :

Ceux qui ont lu "Coup de poker" et "The Shadows of the past" feront certainement le lien avec le James qui écrit à son père (la lettre dans "Coup de poker" est d'ailleurs celle qu'il écrit à la fin de ce deuxième texte). ;)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.