S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Presque un conte de fées par Ellie

[8 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

 

Note de chapitre:

Une dernière petite traduction de HiH.

Ça faisait longtemps que j'avais cette idée de relation un peu malsaine entre Albus, Gellert et Ariana, sans jamais trouver la façon exacte de m'y prendre. J'ai essayé de la commencer quelques fois, sans jamais que ça aboutisse. Finalement j'ai trouvé e bon bout il y a quelques mois, pour HiH, et c'est juste en la traduisant hier que j'ai remarqué qu'elle correspondait hyper bien à une théorie autour de Gellert et les Obscurials dans les Animaux Fantastiques !

— C’est qui ça ?

Je suis le regard de Gellert vers la fenêtre de l’étage supérieur, et je fais la moue en apercevant le petit visage qui nous épie sous une tignasse blonde.

— Personne, dis-je d’un ton désinvolte.

Mais Gellert me fixe d’un regard insistant.

— Juste ma sœur, finis-je par ajouter.

Je hausse une épaule pour signifier le peu d’importance qu’elle a dans nos plans, espérant qu’il va changer de sujet.

— Ta sœur ? Je ne savais pas du tout que tu avais une sœur. Pourquoi ne l’as-tu pas mentionnée ces dernières semaines ? C’est quoi son histoire ?

Je soupire, mais je connais Gellert. Je connais ce regard passionné dans ses si beaux yeux gris, quand il découvre un mystère qu’il doit absolument résoudre. Alors je lui parle d’Ariana, de l’accident dans son enfance, de l’emprisonnement de mon père et du déménagement. De ses crises, ses accidents, et notre mère. De la nécessité de la garder tranquille, calme, et isolée.

— Tout ça à cause de maudits Moldus, marmonne-t-il sans quitter la fenêtre de ma sœur des yeux.

Je lève la tête et vois qu’elle est toujours là, le regard rivé sur lui. Et le sourire aux lèvres. Tout d’un coup, je me sens mal à l’aise. Je pose une main sur le bras de Gellert. Je veux – j’ai besoin – que son attention se retourne vers moi.

— Ça fait des années, Gellert. On s’est habitués. Aberforth s’en occupe. Elle est… elle n’est pas un problème.

Ça y est. Gellert se tourne à nouveau vers moi, les yeux étincelants, de l’excitation dans les traits.

— Un problème ? répète-t-il. Non, elle n’est pas un problème. Elle est une solution ! Imagine ce qu’on pourrait faire avec son pouvoir, Albus ! Toute cette puissance brute, à portée de main…

Je frissonne. Je veux faire plaisir à Gellert, je veux le rendre heureux, mais Ariana n’est pas un jouet qu’il peut utiliser comme bon lui semble. C’est une chose que je ne peux pas lui donner.

— Pas Ariana, dis-je d’une voix plus sèche qu’elle ne l’a jamais été avec Gellert. Je l’interdis.

Après une seconde, il hausse les épaules.

— Comme tu veux. C’est ta sœur.

***

Albus a un nouvel ami, le neveu de mademoiselle Tourdesac. Aberforth ne l’aime pas, je le sais. Il ne m’en a jamais parlé, mais je le sens quand on est ensemble, la nouvelle noirceur derrière ses yeux. Et je vois sa tension quand ils se croisent dans le jardin, je la sens presque arriver en ondes jusque dans ma chambre. Albus et Aberforth se fâchent plus souvent, et ça me rend triste, parce que papa et maman sont partis, et tout ce qu’il me reste est mes deux grands frères.

Mais Ab ne connaît pas Gellert, pas aussi bien que moi. Au début, on se regardait seulement par la fenêtre, on souriait quand Albus regardait ailleurs. J’ai vite compris que notre romance devait rester secrète. Je rêvais que j’étais Raiponce, qu’un jour il allait grimper jusqu’à ma fenêtre et me sauver de ma vie d’isolation.

— Prête pour ta coupe de cheveux ? demande un jour Aberforth après être entré dans ma chambre sans frapper, faisant claquer joyeusement les ciseaux.

— NON ! je hurle en me levant d’un bond du rebord de la fenêtre.

Tous les coussins posés sur mon lit volent vers mon frère et lui donnent des coups à la tête jusqu’à ce qu’il s’enfuie. Je claque la porte derrière lui et retourne à la fenêtre. Albus et Gellert sont toujours assis sur le banc du jardin, en pleine discussion. Mais quand je m’assieds, Albus se penche pour fouiller dans le sac posé à ses pieds. Gellert lève le visage vers moi, ses cheveux blonds attrapant les rayons du soleil. Il sourit de toutes ses dents et me fait un clin d’œil, avant que mon frère le voie.

Je soupire.

Un jour, je vivrai mon conte de fées.

***

J’ai vu ce qu’elle peut faire. Albus m’en a dit beaucoup, mais l’autre jour, quand elle a fait voler les coussins vers son frère. Sans baguette, sans éducation magique… Elle est tout ce dont j’ai besoin.

C’est l’émotion qui la provoque, je crois, la rage. Il faut juste que je la fâche.

Alors un matin, dans le jardin avec Albus, j’attends d’être sûr qu’elle nous regarde. Aberforth est derrière, avec ses chèvres, alors il ne pourra pas aller la calmer assez rapidement. Du coin de l’œil, je la vois s’installer à sa fenêtre et poser sur moi un regard adorateur. Petite idiote.

Je sens ses yeux fixés sur moi alors que je pose doucement une main sur la cuisse d’Albus, me penche vers lui, commence à chuchoter dans son oreille. Je ne sais pas ce que je raconte, mais c’est assez pour le faire écarquiller les yeux, pour faire rougir son visage blafard. Pour rendre jaloux le petit moteur magique de là-haut. Furieux.

Je n’ai pas à attendre longtemps avant d’entendre un tremblement, de sentir une vibration. Je m’éloigne d’Albus et me lève d’un bond, une expression de panique feinte sur le visage.

— Qu’est-ce qui se passe ?

— Merde, dit-il en lançant un regard mi-énervé, mi-effrayé vers la fenêtre.

À travers la vitre tremblante, nous voyons l’adolescente blonde, ses bras raides à ses côtés.

— Ariana, respire ! crie-t-il avant de partir à la course vers la maison.

Maintenant qu’il n’y a plus personne pour me voir, je souris largement. J’entends des objets tomber dans la maison, je vois les fleurs posées sur le porche basculer et mourir instantanément, j’aperçois deux fenêtres fendues.

C’est encore mieux que ce que j’avais imaginé.

Note de fin de chapitre :

Et voilà, ma 100e fic! Je m'étais lancé le défi d'en avoir publié 100 pour mon 30e anniversaire. Je suis un peu à la dernière minute vue que j'ai eu 30 ans il y a une heure et dix minutes très exactement, mais bon, je considère le défi réussi vu qu'on est toujours le JOUR de mon anniversaire !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.