S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


Le Grand Ménage Orange 2020


Bonjour à toutes et tous, ici les Schtroumpfettes !

Nous adressons un message à nos adhérents ou anciens adhérents : le Grand Ménage Orange (plus connu sous le nom de GMO) pour la période 2012-2020 vient officiellement de prendre fin ! Ce sont plus de 9800 chapitres qui ont été passés au crible par nos yeux scrutateurs. Vous trouverez plus d'informations ici.
Pour les membres dont le compte aurait été verrouillé ou qui auraient perdu leur validation automatique suite au GMO, veuillez nous envoyer un mail à l'adresse hpf.moderation@gmail.com.

A très vite !

De L'équipe de modération d'HPFanfic le 10/10/2021 10:21


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d'épine, Juliette54, Drachvador, Polock et Uzy qui remportent la toute mignonne (ou moins) Sélection Famille !

Pour novembre 2021, c'est le thème de Deuil qui vous arrachera peut-être quelques larmes. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d'octobre, voyagez et rêvez dans des Lieux Magiques. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Entrez dans des grottes et des contrées jusque-là inexplorées !


De L'équipe des Podiums le 08/10/2021 13:54


116 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 116e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 octobre à partir de 20h. Cette nuit sera en collaboration avec l'organisation de la SAL, la semaine d'intégration d'HPF. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 05/10/2021 19:15


115 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 115e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 septembre à partir de 20h. Il s'agira d'une nuit où les musiques serviront aussi d'inspiration ! Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/09/2021 19:17


Attrapez-les tous ! par AlbusDumbledore

[1 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Salut tout le monde !

Ca faisait un bail, pour ne pas dire une éternité ^^ Honnêtement, c'est essentiellement parce qu'il est devenu difficile pour moi d'écrire de la potterfic (malgré plusieurs projets en attente), parce que l'original prend une place de plus en plus importante. Mais voilà que les Bleues sont revenues à la rentrée avec une idée de concours tellement inspirante que j'ai voulu m'y remettre, mais aussi faire 6 chapitres au lieu du OS demandé, une sur chacune des grandes zones géographiques.

Du coup, je vous propose un petit tour du monde sorciers sur les 6 continents ! Je dois admettre que si c'était difficile de se replonger dans l'univers sorcier, c'était un régal d'écrire sur Rolf et ces différentes créatures. Vous retrouverez également certains personnages que j'ai déjà utilisés dans mes fics précédents faisant intervenir les Briscards. Je vous laisse la surprise sur les créatures choisies, mais disons que la plus improbable est sans doute celle que j'ai gardée pour la fin.

Comme on fait un petit tour du monde, j'ai aussi essayé de rester fidèle aux différentes tribus et mythologies dont sont inspirées toutes ces créatures, tout en ajoutant parfois quelques éléments ici et là. J'espère que vous apprécierez cette escapade et que l'aventure sera au rendez-vous !

Oh, et bien sûr, le titre est une référence évidente à nos chers petits monstres venus tout droit du Japon. On remercie également Ielenna qui nous fait l'immense honneur de bêtater !

 

L'univers et les personnages sont la propriété de J.K. Rowling. J'assure ne gagner aucun argent en écrivant cette fiction.

Note de chapitre:

Et on commence tranquillement avec un petit chapitre dans notre duce Europe. Bon voyage !

Chapitre 1 – Une nouvelle aventure

 

 

 

Rolf Dragonneau observait le paysage qui s’offrait à lui non sans une certaine inquiétude. Il venait d’intégrer l’Unité d’Intervention des Briscards du Ministère de la Magie, et il se voyait déployé pour sa première mission sur un sol étranger. Jusqu’à présent, la seule créature magique qu’il avait dû affronter était un troll des forêts endormi sur la place d’un village du Yorkshire. Dans une famille somme la sienne, les créatures fantastiques avaient une place importante dans la vie de tous les jours, que ce soit au rythme des récits de son grand-père Norbert ou bien les railleries de ses camarades à Poudlard. Cependant, il était le premier depuis Norbert chez qui ces étranges animaux exerçaient une telle fascination et les cours de Soins aux Créatures Magiques dispensés par Hagrid, bien que parfois dangereux, n’avaient fait que confirmer son envie d’y consacrer sa vie. Ses ASPIC en poche, il avait suivi l’exemple de son illustre ancêtre et vadrouillé à travers le monde pour découvrir l’incroyable diversité du bestiaire qui peuplait le monde magique, mais hormis le troll des forêts, il n’avait pas rencontré d’animaux particulièrement dangereux.

La création des Briscards quelques mois plus tôt, sous l’impulsion du Ministre de la Magie Shacklebolt et la supervision de Norbert Dragonneau, avait été le déclic qui l’avait poussé à rejoindre ce corps prétendument d’élite. En une année seulement, l’unité avait acquis sa réputation de meilleure division au monde pour l’appréhension de créature jugée dangereuse par les standards ministériels et la neutralisation des menaces qu’elles représentaient. La capture des derniers loups-garous ayant rejoint les rangs des Mangemorts, dont le célèbre Greyback, et l’éviction des Détraqueurs du territoire britannique avaient été les plus hauts faits d’armes. On pouvait également y compter la circonscription des Acromentules s’étant échappées de la Forêt Interdite lors de la Bataille de Poudlard, la saisie du Pansedefer ukrainien et sa restitution à Gringotts après que Harry Potter l’ait utilisé pour s’en échapper, et bien sûr le renvoi des géants qui avaient prêté allégeance à Vous-Savez-Qui.

Depuis, l’Unité avait ouvert ses portes pour un recrutement massif, auquel Rolf avait postulé sans prévenir sa famille. Il avait même menti sur son formulaire, se nommant Rhys Cadwallader, pour ne pas éveiller les soupçons. Jasper Underwood, le Directeur de la division, l’avait cependant reconnu lors de l’entretien, ayant été un des disciples de Norbert Dragonneau et connaissant donc très bien la famille de celui-ci. Pourtant, devant le bouillonnement et l’emballement du jeune homme, Underwood y avait vu là un candidat sérieux pour les nouvelles escouades qu’il planifiait de créer. Après une formation rapide sur les missions des Briscards et les procédures à appliquer à partir d’un manuel formaté, ainsi qu’un test de connaissances poussé sur les créatures magiques, Rolf s’était vu affecté à une équipe, sous la direction de la ravissante Helena Friedklin, qui avait fait ses armes à l’Unité de capture des loups-garous. Leur équipe se composait de deux autres Briscards, Lara Huffman, une ancienne du Bureau de liaison des centaures, et Daphnée Greengrass, elle aussi jeune recrue, ainsi que de Sarah Faucett, Attachée de Reconnaissance et Analyse des Créatures Magiques.

L’Unité d’intervention avait reçu un appel du Parlement Magique de Slovaquie, qui avait requis l’aide de son homologue britannique après que le petit village de Sklabiňa ait disparu dans une inondation soudaine et inexpliquée. On y avait soupçonné l’œuvre d’un sorcier, mais l’unique survivant de l’équipe d’Aurors à s’être rendue sur place avait mentionné une créature répugnante avant de sombrer dans l’inconscience. Amos Diggory, le Directeur du Département de Contrôle et Régulation des créatures magiques avait alors sauté sur l’occasion pour mettre en avant son équipe de choc fraichement consacrée et qui attendait sa véritable première mission en dehors du cadre de la chute des Mangemorts. Underwood avait validé la mission et l’avait attribuée à son meilleur élément, Helena, qui s’était empressée de convoquer son escouade et de réquisitionner un Portoloin.

Rolf se tenait à l’orée d’un petit bois, au sommet d’une butte, et contemplait avec un ébahissement certain la petite vallée inondée face à lui. Il ne faisait aucun doute qu’elle était d’origine magique, car elle était circonscrite au village même et aucun cours d’eau n’était visible. Seuls les derniers étages dépassaient des flots brunâtres, sur lesquels se reflétait la grisaille qui dominait le ciel en ce milieu d’après-midi d’avril. Certains Moldus avaient trouvé refuge sur le toit de leur maison, d’autres avaient réussi à gagner les hauteurs et se contentaient de gesticuler pour implorer une aide providentielle.

« Pourquoi ne demandent-ils pas de l’aide ? s’étonna Greengrass d’un ton dédaigneux. Ce n’est pas comme s’ils étaient totalement impuissant.

— Il ne fait aucun doute que quelque chose les en empêche, tempéra Friedklin avec calme. Nous ne savons pas encore exactement ce qui a causé cette inondation.

— Les Aurors ont parlé d’une créature. Elle bloque peut-être leur moyen de communication, suggéra Huffman alors qu’elle observait attentivement la plaine à la recherche d’une preuve appuyant son hypothèse.

— Aucune créature ne bloque les communications moldues, intervint Faucett. Au mieux, la magie peut perturber leurs appareils, mais ils ont toujours la possibilité de fuir.

— Regardez ! s’exclama alors Rolf en pointant vers leur droite. Il y a quelque chose qui bouge là-bas ! »

            Toutes tournèrent la tête dans la direction indiquée. À quelques centaines de mètres de là, se dressait un cimetière morne, dont une partie était engloutie par les eaux. Pour le moment épargnée par les flots, une petite chapelle devait faire office de sanctuaire local. Rolf ne s’attarda pas sur la décoration simple et gothique de l’édifice, mais sur l’ombre qu’il avait vue bouger quelques instants plus tôt, avant qu’elle ne disparaisse derrière. Pendant quelques instants, rien ne se produisit, au point qu’il crut l’avoir rêvée, mais soudainement, un moldu jaillit de derrière une pierre tombale et prit la fuite, essayant de s’enfuir vers la colline située plus loin. L’ombre surgit alors de l’église et se précipita à la poursuite de la pauvre victime.

« C’est un Lindworm ! s’extasia Faucett. Je n’en avais jamais vu !

— Ne sont-ils pas censés se nourrir uniquement de cadavres ? s’étonna Greengrass. Celui-là me paraît bien vivant.

— On verra ça plus tard, balaya Friedklin. On ne peut pas le laisser attaquer les habitants. Lara, Greengrass, vous transplanez de l’autre côté pur l’intercepter. Dragonneau, tu viens avec moi, on va essayer de le rattraper. Faucett, vous restez en retrait tant qu’on ne vous a pas appelé. »

            La cheffe de l’escouade n’attendit pas leurs réactions à ses directives pour se lancer en chasse après le Lindworm, qui avait fait trébucher le Moldu d’un coup de queue. Rolf la rejoignit après quelques instants, avantagé par ses longues enjambées. Le villageois se relevait péniblement et s’échappait de nouveau, et le Briscard entendait déjà ses sanglots plaintifs, implorant la pitié d’une créature incapable de comprendre le langage humain. Rolf réalisa alors que le Lindworm avait laissé derrière lui une traînée d’herbes sauvages moisies, putréfiées, désagrégées. Comme si la terre était morte sous ses pas. Huffman et Greengrass apparurent de l’autre côté et dressèrent immédiatement une barrière que le Moldu traversa sans encombre, mais contre laquelle le Lindworm buta dans un grand bruit de tonnerre. Le rugissement qu’il adressa aux deux sorcières fit fuir les oiseaux qui se reposaient sur les branches du bosquet tout proche. Un autre coup de queue vif fit basculer Greengrass, mais Huffman l’évita avec une grâce incroyable, roulant par-dessus et se réceptionnant sur ses jambes tout en faisant face à la gueule de la créature immonde.

            Maintenant qu’il ne se trouvait plus qu’à quelques pas, Rolf put en contempler toute la répugnance du Lindworm : long d’une dizaine de mètres, son corps serpentiforme recouvert d’écailles luisantes d’un vert bouteille n’avait que deux membres locomoteurs, se mouvait par des ondulations hypnotisantes. Par endroit, on pouvait apercevoir des cicatrices qui mettait à vif une chair noircie par la pourriture. Son unique tête, semblable à celle d’un Suédois à museau court, était munie de crocs de tailles variables entre lesquels étaient coincés des morceaux de viande avariée. L’absence d’aile donnait un air presque comique à la créature, exceptée qu’elle se déplaçait avec une agilité déconcertante. Le Lindworm claquait des mâchoires dans leur direction d’un air menaçant. Rolf remarqua qu’il aspergeait également le sol d’une étrange substance visqueuse à l’odeur irritante.

« Ne reste pas là sans rien faire, Dragonneau ! l’invectiva Friedklin. Va aider Greengrass pendant que je te couvre ! »

            Sans se le faire demander une seconde fois, Rolf alla à la rencontre de son amie et l’aida à se relever. Elle l’éloigna d’un geste vif, comme si elle se sentait insultée, puis épousseta sa tenue d’intervention. Huffman tenta à plusieurs reprises des sortilèges de Stupéfixion et Friedklin essaya de ligoter la queue avec les jambes de l’animal pour l’immobiliser. Cependant, la peau épaisse repoussa chacune des tentatives et la vivacité de l’animal empêchait de viser correctement. Rolf et Greengrass vinrent à la rescousse de Huffman, mais alors qu’elle faisait mouche à chaque fois et esquivait avec adresse les attaques du Lindworm, les deux jeunes recrues churent et manquèrent leur cible bien trop souvent. Greengrass commençait même à jaquetait d’impatience. Friedklin eut alors enfin une ouverture et n’hésita pas une seconde.

« Sagitta ! »

            Aussitôt, un nuage de flèches se matérialisa devant elle puis toutes s’élancèrent en direction du Lindworm. D’un coup de queue, il en dévia la plupart, mais l’une des carreaux argenté vint se planter au niveau d’une des blessures à la jambe, et le Lindworm s’effondra. Le Lindworm essaya de se débattre, rampant et tournicotant au sol, sa gueule clapant en direction de Rolf et Greengrass, leurs baguettes toujours en joue. Huffman contourna la créature et prit alors appui sur l’un des membres locomoteurs, et grimpa ainsi sur le dos de celle-ci. Lorsqu’il en prit conscience, le Lindworm s’agita encore plus, le corps parcouru de véritables spasmes incontrôlés. Mais Huffman ne sembla pas s’en soucier, bondissant et cabriolant pour éviter les menaces. Elle finit par arriver au niveau de ce qui devait être le cou de la créature et se laissa glisser à califourchon, juste derrière l’articulation du squamosal et du quadratojugal.

La Briscarde pointa sa baguette vers le ciel est l’instant suivant, un lacet doré s’en échappa jusqu’à former un filet qui engloba peu à peu le Lindworm. Celui-ci, voyant sa capture proche, s’excita de plus belle et réussit à se mettre debout avec son membre encore valide. Cela fit perdre l’équilibre à Huffman, concentrée sur son sortilège, qui tomba au sol. Friedklin, masquée par le corps de la créature, fut incapable de réagir et Rolf fut paralysé par la terreur alors que les mâchoires du Lindworm s’approchaient dangereusement de Huffman. Ce fut Greengrass la plus prompte à reprendre ses esprits.

« Combustio spontanea ! » hurla-t-elle en pointant sa baguette vers la créature.

            Un jet orangé fendit l’air en direction du Lindworm, mais alors qu’il traversait la plaine les séparant, des flammes géantes s’élevèrent du sol, embrasant l’atmosphère autour d’eux. Comme dans une réaction en chaîne, elles se propagèrent à travers toute la vallée où le Lindworm avait marché. La chaleur vint étouffer Rolf qui, pendant un moment, fut incapable de respirer jusqu’à réussir à informuler un Sortilège de Têtenbulle. Rapidement, la buée obscurcit sa vision, mais il pouvait au moins alimenter ses poumons en air frai. La fournaise autour de lui ne s’était pas affaiblie, bien au contraire. À travers les nuages noirs, il réussit à discerner le corps inanimé de Huffman. Sans se soucier du danger toujours présent, il s’élança dans sa direction et se laissa tomber à genoux. Elle respirait toujours, faiblement, sa poitrine se soulevant à un rythme lent mais régulier. Sa longue cape était déchirée au niveau de son buste, laissant apparaître une carrure athlétique que Rolf n’aurait pas soupçonné.

Une ombre furtive passa au-dessus de leurs têtes, et il comprit que ça ne pouvait qu’être la queue du Lindworm, qui constituait toujours un danger. Assurant sa prise, Rolf prit Huffman dans ses bras et transplana à l’extérieur de l’incendie. Ils réapparurent à une centaine de mètres du cimetière, et même d’ici, la braise irradiait leurs visages. L’immense silhouette du Lindworm se dressant sur ses membres se dessinait nettement en ombre portée sur les fumées et les flammes. Rolf repéra Friedklin à l’extérieur des flammes essayer des les éteindre avec l’aide de Faucett qui l’avait rejointe. Malheureusement, il n’y avait toujours aucune trace de Greengrass. Dans ses bras, Rolf, sentit Huffman remuer légèrement.

« Revigor », tenta-t-il.

            L’effet fut immédiat car la Briscarde bondit brusquement, le regard ahuri. Elle tourna la tête dans toutes les directions, probablement pour se repérer, avant qu’elle ne revienne vers Rolf. Elle semblait exténuée mais bien vivante.

« Qu’est-ce qui s’est passé ? s’inquiéta-t-elle tout en se relevant. Où sont les autres ?

— Tu es tombée du Lindworm, et Greengrass a essayé de te sauver en lançant un sort.

— C’est elle qui a mit le feu à la colline ? s’exaspéra Huffman.

— Je ne sais pas, balbutia Rolf. Tout est allé très vite…

— Suis-moi, il faut agir vite ! »

            Sans donner plus d’explications, Huffman se mit à courir en direction du village, jusqu’à arriver en bordure de la zone inondée. Elle se mit alors à faire tourner sa baguette lentement en direction de la masse d’eau et invita son coéquipier à en faire de même. Suivant son exemple, Rolf se concentra sur l’étendue liquide face à lui jusqu’à sentir son bras crispé par une force terrible. Très lentement, un tourbillon commença à se former au centre du village, puis l’eau s’aggloméra en une trombe qui monta peu à peu vers le ciel. Dirigée par la magie des deux Briscards, elle s’éleva de plus en plus jusqu’à retomber avec fracas sur les flammes. L’affaire était résolue en une poignée de secondes, seules des fumeroles moutonnant sur la terre noircie et humide témoignèrent du déchaînement qui venait d’avoir lieu.

            En son centre, l’immense corps effondré du Lindworm reposait sur le sol, maintenu fermement par un filet d’or produit par les trois autres sorcières de l’équipe. Les Moldus qui avaient assisté à la scène regardèrent le tableau avec un air hébété, alors que des fonctionnaires du Parlement Magique se matérialisèrent tout autour d’eux et commencèrent les procédures d’amnésie. D’autres s’occupèrent de récupérer le Lindworm et l’emmenèrent avec eux dans une immense caisse tirée par des Gronians. Alors que Friedklin et les autres rejoignirent Rolf et Huffman, l’escouade fut alpaguée par deux hommes vêtus d’une cape noire. L’un d’eux présenta un badge sans la moindre cérémonie.

« Je suis le Limier Parlementaire Řezník, en charge de cette affaire.

— Briscarde Friedklin, répondit la cheffe d’escouade d’un ton bourru. Que voulez-vous ?

— Nous souhaiterons débriefer votre intervention, invita Řezník.

— Le village a été attaqué par un Lindworm, nous l’avons neutralisé. Déposition terminée.

— Notre Parlement a fait appel aux services de vos Aurors pour résoudre une affaire qui semblait être liée à de la Magie Noire, rappela le Limier en prenant des notes dans son calepin. Il n’a jamais été fait mention d’un Lindworm, ou de Bri… Brise… Quoi que vous soyez.

— Nos Aurors ont relevé la présence d’une créature magique, révéla Friedklin d’une voix incroyablement diplomate. Notre Ministère a donc jugé que c’était du ressort de l’Unité d’intervention des Briscards. Nous avons accompli notre mission.

— Rien dans notre accord avec votre Ministère ne laissait entendre que votre mission impliquait de faire brûler le versant d’une colline ! s’offusqua Řezník.

— La menace était un Lindworm. Comme vous le savez, les Lindworms excrètent une salive et une sueur hautement inflammables. Il a suffi qu’il râcle ses écailles avec une des pierres pour provoquer l’étincelle déclenchant l’incendie.

— Vous n’imaginez pas le travail que vos déboires vont nous coûter ! s’enflamma le Slovaque. Sans parler de la réparation de vos dégâts.

— Vous pouvez vous estimer heureux que non seulement nous avons neutralisé le Lindworm, répliqua Friedklin d’un ton calme, tout en s’interposant pour éviter Huffman de sauter à la gorge du Limier. Mais nous avons également résolu le problème de l’inondation et éviter toute perte humaine. Pour moi, c’est du job bien fait. Ça sera indiqué ainsi dans mon rapport qui vous sera transmis par notre Département de la Coopération Magique Internationale. »

            Et sans un mot Friedklin présenta le Portoloin au reste de son équipe et tous furent renvoyés en Angleterre. Lorsque Rolf sentit de nouveau le sol sous ses pieds, Friedklin était déjà en route vers son bureau, Greengrass sur ses talons.

« Pourquoi m’avez-vous couverte ? exhorta-t-elle.

— L’Unité d’intervention des Briscards est encore jeune, expliqua leur cheffe d’escouade sans ralentir le pas. Il s’agissait de notre première mission sur un sol étranger, il aurait mal convenu que le résultat soit une bavure. Vous pouvez vous estimez chanceuse que cela ne sera pas lié à votre dossier, Greengrass. La prochaine fois, évitez d’utiliser un Sortilège combustif lorsque vos coéquipiers se trouvent à proximité. »

 

Note de fin de chapitre :

Tadaaa !!

Bon, j'admets, c'est pas mon chapitre préféré, mais c'était une bonne remise en scelle je trouve. J'espère que ça vous a plu ! N'hésitez pas à laisser une review ou poser des questions !

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la suite !!

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.