S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

115 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 115e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 septembre à partir de 20h. Il s'agira d'une nuit où les musiques serviront aussi d'inspiration ! Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/09/2021 19:17


Sélections du mois


Félicitations à Calixto, Asianchoose et Lilimordefaim qui remportent la Sélection sur la plus classe des Serpentard alias Narcissa Malefoy !

Pour octobre 2021, on retourne à Poudlard, on fait les courses sur le Chemin de Traverse, ou on voyage dans des endroits étranges et inquiétants avec le Jury des Aspics consacré aux Lieux Magiques. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de septembre, savourez un bon chocolat à la cannelle avec Molly, ou participez à une "fête" tout en cotillon (ahem) chez les Black avec la sélection famille. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Que votre rentrée soit douce et pleine de beaux projets !

 


De L'équipe des Podiums le 02/09/2021 18:48


25ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 25e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 4 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 27/08/2021 18:50


114 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 114e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 août à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!

 


De L'équipe des Nuits le 11/08/2021 17:27


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, MadameMueller et Violety qui remportent la Sélection sur le thème Amitié !

Pour septembre 2021, vous pouvez sortir vos arbres généalogiques avec le thème Famille. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de août, vous ferez attention à vos bonnes manières avec Narcissa Malefoy. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Que votre été soit ensoleillé et rempli de lectures !

 


De L'équipe des Podiums le 08/08/2021 22:46


113ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 113e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 31 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 20/07/2021 18:47


Né en 17 à Leidenstadt par Whitewolf

[0 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Encore une chanson qui me tient à cœur. Elle m'a souvent fait réfléchir, m'interroger. C'est un texte que certains considèrent comme trop facile, pas assez poussé. Pourtant, je trouve qu'il a le mérite de nous faire poser les bonnes questions. Qui sommes-nous ? Que ferions-nous face à l'adversité ? Saurions-nous reconnaître les combats "justes" et ne pas les ignorer ? Et puis, on sait que l'Histoire est en partie écrite par les vainqueurs, difficile de ne pas tenir compte de ça quand on y repense...
J'utilise pour cette song-fic un de mes deux couple préférés, mais ça aurait pu marcher avec Harry et Hermione, en modifiant quelques réflexions.
Les données objectives. Padma est une Serdaigle. Elle a été formée par des méthodes de travail éprouvées depuis des siècles, qui allient rigueur et connaissances. Un élément objectif est un élément dont la réalité s’impose à l’esprit indépendamment de toute interprétation. Mais l’objectivité existe-t-elle vraiment ? Voilà ce qui occupe ses pensées ce matin, allongée dans son lit, avec à ses côtés une personne qui dort encore tranquillement. La Guerre qui s’est achevée il y a pourtant déjà quelques années ne veut pas disparaître de son esprit. Elle avait choisi son camp, elle avait soutenu Harry Potter contre Voldemort. Mais la victoire fait-elle nécessairement d’eux les « bons » ? Elle a suivi Harry, qui était né sur les ruines d’un champ de bataille, dans une ville de douleur. C’est forgé par ce passé qu’il a avancé, qu’il s’est dressé contre Voldemort et donc ce sont ses convictions qu’a suivies Padma. Mais elle ne se leurre pas. Ce choix était peut-être celui de sa morale et de sa conscience, mais il y avait aussi de l’empathie envers ce garçon à qui la vie avait tout pris. Qui aurait-il été s’il avait eu une enfance normale ? Aurait-il été meilleur ou pire que ces gens sans cela ? Où s’arrête et où commence l’objectivité ? Elle a suivi des personnes qui ont été bercées d’humiliation, éventuellement de haine, nourries de rêves de revanche, peut-être même ces personnes ont été laissées dans l’ignorance de certains faits afin d’affûter encore plus leur détermination. Certes le cœur de Padma, sa conscience aussi lui confirment que leur victoire est une marche de plus vers la tolérance et l’égalité, qu’elle n’a pas à regretter ce qu’elle a fait. Mais une discussion toute simple avec quelqu’un qui a les pensées les plus décalées possibles a suffi à lui faire se poser des questions. Padma a peur de ce qu’elle pense. Elle se sent presque salie par ces pensées, par son obstination à y réfléchir alors qu’elle ne devrait pas, par ce sentiment d’être une improbable conscience, une larme dans un torrent vigoureux qui les a entraînés jusque-là. Harry est un homme bon. Elle le sait, et même ses pensées récentes ne lui disent pas le contraire, elle croit en son intégrité. Mais un homme bon peut-il être manipulé ? Et par quels leviers ? Padma peut-elle être manipulée elle aussi ? L’a-t-elle été ?

Elle repense à la guerre, à la passivité du peuple sorcier face à Voldemort. Elle se souvient que ses camarades enrageaient devant ceux qu’ils qualifiaient de « lâches », et qu’elle-même dans le feu de l’action ne portait guère d’estime à ceux qui se terraient, qui préféraient fermer les yeux devant ce qu’il se passait devant leur porte. Mais maintenant, elle y revenait. Si elle avait grandi elle aussi dans ces quartiers tranquilles, se remettant à peine d’une période éprouvante et sombre, si elle avait eu l’âge de connaître la première guerre et si elle avait déjà connu la terreur qu’elle engendre et qu’elle n’a découverte que lorsqu’il n’était plus possible de reculer, aurait-elle eu la force de tendre une main ? Si maintenant la situation devait se reproduire, ferait-elle les mêmes choix ? L’anticipation de la douleur, de la terreur est encore pire que de les affronter. Elle frissonne en y repensant. Elle se rend compte qu’elle occulte tout ça depuis que c’est terminé. Elle n’en reparle pas, elle oublie, enferme, cloisonne au fond de son esprit cette époque qui la terrifie, et qui cherche à sortir pourtant à chaque occasion. Et difficilement, elle admet petit à petit qu’elle ne peut pas juger aussi durement les sorciers. Qu’à leur place, elle est incapable de savoir ce qu’elle aurait fait, qu’elle ne sait pas ce qu’elle aurait eu dans le ventre, cachée derrière son apparence de femme droite et consciencieuse.

Les apparences, c’est aussi ce qui gouverne dans les grandes familles de Sang-Pur. Les Patil sont une famille Sang-Pur si on s’en tient à la stricte définition, et plutôt aisée, mais leurs origines et leurs coutumes indiennes les ont toujours laissés à l’écart des cercles les plus réputés. Padma s’imagine être née blanche et riche dans un manoir luxueux. Elle essaye de se représenter la vie que ces enfants qu’elle qualifiait parfois de détestables ont pu mener. Quelles ont été les enfances de Pansy, Drago ou Théodore ? Quels types de parents ont-ils eu ? Quelles valeurs leur ont-ils inculquées ? Les parents de Padma ne sont pas vraiment du genre affectueux, surtout comparés aux Weasley par exemple. Mais elle se doute que Molly Weasley doit être une exception plutôt que la norme. Elle se souvient que Hermione trouvait la société sorcière plutôt réservée et peu expansive, et Harry avait ajouté « vieux-jeu ». Les enfants des Sang-Pur influents vivaient entre le pouvoir que leur donnaient leur prestige et leur fortune, et la peur que leur situation ne soit un jour menacée. On s’habitue vite à avoir de l’influence. Et on apprend vite à contrôler l’image qu’on montre au reste du monde. Padma essaye de s’imaginer les remarques, les commentaires et les heures d’éducation qu’ont dû avoir ces enfants. Des heures de litanie pour leur affirmer qu’ils sont supérieurs, que les autres sorciers n’ont pas leurs talents issus de leur sang immaculé. Jour après jour, apprendre à ignorer les cris portés par le vent, à ne compter que sur soi et ceux qui sont pareil. C’est tellement facile de juger après coup. Padma sait que l’objectif des Sang-Pur n’est pas bon. Mais comment peuvent-ils le mesurer eux-mêmes, de l’intérieur de leur tour d’ivoire sans autre aune de mesure que leurs propres étalons ?

Padma comprend quelque chose. Elle se sent finalement un peu plus en paix. Rien ne peut être complètement objectif, mais surtout rien ne peut être simplement théorique. Ce n’est qu’une fois confrontée à la réalité des faits que la vraie personnalité se réveille, qu’on sait si on a l’âme d’un brave, d’un complice ou d’un bourreau. Padma a vécu ça une fois, elle a fait face, elle a choisi le chemin qui lui semble le bon. Elle n’a pas à rougir. Elle n’a pas choisi la facilité et elle a écouté son cœur, elle a résisté plutôt que de rejoindre le troupeau de moutons, car elle sait au fond d’elle-même que s’ils avaient perdu cette fois-là, il y aurait toujours eu quelqu’un pour prendre le flambeau à nouveau : les situations injustes finissent toujours par être renversées.

Il y a un mouvement à côté d’elle. Deux yeux bleus qui papillonnent, et un sourire qui a le pouvoir d’illuminer toute une journée. A cet instant précis, Padma prie toutes les puissances qu’elle peut connaître pour qu’on lui épargne, si possible très longtemps, d’avoir à choisir un camp à nouveau. Parce que, contre toute objectivité, Padma serait prête à laisser brûler le monde et l’humanité toute entière, pour le sourire de Luna.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.