S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Un morceau de baguette par Selket

[19 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Les contraintes :
- Un couple improbable
- Minimum 1500 mots


Il ne sait pas trop ce qu'il fait là. Pourquoi a-t-il été invité à cette fête d'anniversaire en l'honneur d'une des camarades de dortoir d’Amy? Harry a sans doute vu là une occasion de le présenter à toute sa famille. Assis sur une chaise dans un coin, il regarde tout ce petit monde s'agiter dans le jardin de cette maison biscornue. Autour de lui de petites fées tournoient et quelques créatures bizarres sortent par moment leur nez au-dessus des herbes mal tondues de la pelouse.
Il ne sait pas pourquoi il a accepté de venir ici. Il n'est pas à sa place. Il aurait pu décliner, mais devant le visage ravi de sa fille, lorsqu'elle avait vu qu'il y avait deux cartons d'invitation, il n'a pas su dire non.
Depuis le temps qu'Amy veut lui présenter les nombreux cousins de James, Albus et Lily. Maintenant, elle fait un peu partie du clan elle aussi. Il ne va pas la priver de cette famille d'adoption, il sait bien qu'elle souffre d'être fille unique.
Il n'y peut rien si depuis qu'Annie est partie il n'a rencontré personne. Quand il repense à son ex-femme la colère enflamme son cœur alors que les regrets le poignardent. O, il ne regrette pas de s'être marié, car sans ça il n'aurait pas eu sa précieuse petite fille. Il aurait juste voulu qu'Annie comprenne que le fait que leur fille soit une sorcière ne fait pas d'elle un monstre. Après tout, lui a bien fini par comprendre qu'il avait tort. Mais non Annie a préféré fuir le jour où le professeur Londubat est venu annoncer à sa fille qu'elle allait aller à Poudlard comme tous les autres enfants comme elle. Souvent, il pense avec acidité que c'est une histoire de karma tout ça, qu'il paie ses erreurs de jeunesse. Mais il aurait tant aimé que ça ne soit pas sa fille qui en fasse les frais.

Alors qu'il est là seul sur une chaise, avec ses regrets et ses aigreurs, il regarde tous ces inconnus. Il y a Molly la reine de la soirée avec ses cheveux auburn, ses taches de sons qui lui mangent le visage, ses rondeurs et son sourire jovial. Il comprend pourquoi Amy l'a choisi comme meilleure amie, elle a l'air d'avoir une grande joie de vivre comme sa petite sorcière.

À côté d'elle, il y a sa petite Poufsouffle favorite avec son éternel écharpe noire et jaune qu'elle porte fièrement depuis sa première année. Mon dieu que le temps passe vite, dire qu'elle va bientôt faire dix-sept ans.

Non loin de là, le père de Molly la couve d'un regard plein de fierté alors qu'elle découpe le gâteau. Il le connaît bien ce regard il a le même lorsqu'il regarde sa fille ce qui fait souvent sourire Harry lorsqu'il voit son regard mi-admiratif mi- fière lorsqu'elle lui parle de ces progrès à l'école. En parlant d'Harry, il aperçoit celui-ci venir vers lui, sans doute va-t-il devoir sortir de sa cachette et plonger dans le grand bain. Il n'a jamais été à l'aise avec les foules et Harry le sait très bien. Il préfère observer les gens de loin et imaginer dans sa tête leur conversation, leur aspiration plutôt que d'aller apprendre à les connaître. Il est bien trop gauche lorsqu'il se met à parler, c'est pour ça qu'il est bien content qu'Amy ait pris de sa mère et pas de son côté de la famille. Préférant éviter de repenser à son ex-femme, il se plonge dans sa contemplation de la famille Weasley et cie. et de leurs invités. Harry vient de se faire alpaguer par le professeur Londubat il a donc encore un peu de temps devant lui.
À côté de Molly et Amy il y a une autre cousine qui chantonne un joyeux anniversaire sans se soucier que ce n'est plus le moment s’il se souvient bien ça doit être Dominique ou alors Lucy la soeur de Molly? Non Lucy c'est la petite brunette à l'écart comme lui qui regarde tout le monde avec ses yeux gris comme un ciel nuageux. Ça doit donc être Dominique ou Rose ? C'est vrai qu'il s'y perd un peu malgré le cours en accéléré qu'a tenu à lui faire Amy quand elle a su qu'il venait.
Il s'en souvient, il s'était pris une migraine pas possible ce jour-là alors que sa fille essayait de lui faire retenir tous les noms de la grande famille Weasley tout en agitant devant son nez des photos de tout ce petit monde.
Perdu dans ses contemplations, il ne voit pas arriver son cousin et c'est lorsqu'il l'entend s'affaler lourdement sur la chaise à côté de lui qu'il réalise que sa tranquillité est finie.

- Alors Big D encore perdu dans tes pensées ? Tu n'as parlé à presque personne depuis que tu es là, pourtant, je connais des curieux qui aimeraient voir le super papa dont parle tant ta fille.

Cette dernière phrase est assortie d'un des fameux sourire malicieux d'Harry.

- Tu sais bien que je ne suis pas aussi doué que toi pour parler aux gens Monsieur célébrité.

Le rire sonore d'Harry alors qu'il s'esclaffe lui fait hausser un sourcil.

- Tu sais là je me sens à l'aise comme je suis entouré que d'amis, mais bien souvent lorsqu'on me parle j'ai juste envie de partir en courant. Avec le temps, j'ai appris à me maîtriser, mais je suis aussi emprunté que toi il faut croire que c'est de famille conclue-t-il en un clin d'œil complice.
- Allez, viens que je te présente à certaines personnes, s'exclame Harry alors qu'il bondit de sa chaise avant de le tirer pour qu'il en fasse de même.

Se laissant faire, il suit Harry vers la foule. À peine pose-t-il un pied sur le gazon que la matriarche Weasley l'alpague et dans une étreinte pleine de force, surprenante pour un petit bout de femme pour son âge, le remercie d'être venu.

- Depuis le temps qu'on veut voir le père d'Amy, tu sais elle nous a beaucoup parlé de toi la petite.
- Tu vois Dudley, je ne plaisante pas quand je dis que ta fille nous rabat les oreilles avec son papa génial.

Le visage rouge et les yeux embués, il cherche sa fille du regard. Sa petite fille a parlé de lui. Il sait bien qu'Amy l'adore, mais il avait toujours cette angoisse sourde qu'elle ait honte de lui. Après tout contrairement aux parents de ses amis il n'est qu'un moldu. Il ne fait pas de magie, il n'a pas sauvé le monde, il est juste un homme qui l'a élevé seul tout en reprenant l'entreprise familiale qu'il a en horreur. Il n'a pas fait de choses extraordinaires, il n'est pas exceptionnel, c'est juste quelqu'un de lambda, mais aux yeux de sa fille il est toujours le super-héros de son enfance.
Au loin, le professeur Londubat lui fait un signe. Touché, il se rend compte que les gens ont compris son besoin de rester à l'écart le temps de s'habituer à cette maison bancale, à ces lampions qui flottent dans l'air et qui éclaire avec les petites fées le jardin d'un doux halo lumineux et a tous ces inconnus. Mais maintenant qu'il a posé un pied sur la pelouse il sait qu'il ne coupera pas aux présentations. Alors, doucement, il se laisse porter par la douceur de cette nuit estivale et suit Harry alors qu'il l'entraîne vers un nouveau groupe. Quelques paroles échangées, deux trois rires et ils les abandonnent pour se diriger vers le buffet avec son cousin toujours sur les talons.
Alors qu'il se sert un peu de tout ce qu'il peut dans son assiette sous le regard hilare de son cousin il aperçoit une jeune femme blonde à sa droite qui louche sur les multiples pains posés sur une table.

Souriant, il regarde son regard gourmand alors qu'elle reprend pour la troisième fois un bout de baguette encore chaude qu'elle croque comme ça sans rien. Surprenant son regard stupéfait et son sourire elle se sent obligé de s'expliquer.

- J'adore le pain et les viennoiseries, mais vous les Anglais avec votre pain de mie vous n’avez aucun goût. Depuis que je suis en vacances ici je n'ai pas pu manger un pain décent alors là j'en profite. Dis-moi, Harry, tu sais où Audrey a trouvé un boulanger digne de ce nom, la France doit bien lui manquer pour ça ?

Stupéfait par une telle remarque, il reste là les yeux comme deux ronds de flans sans savoir quoi dire, il aurait pu se sentir offusqué de la réponse, mais il ne discerne aucune moquerie dans sa remarque. Incapable de dire quoi que ce soit il reste ébahi devant la beauté et la franchise désarmante de l'inconnue.

- Je te signale Gabrielle que c'est mon cousin ici présent qui a fait le pain que tu es en train de dévorer, tu vois les Anglais aussi ont du goût. Donc pour répondre à ta question voici le boulanger non-officiel qui fournit Audrey.

Ce, faisant Harry lui assène une petite tape sur l'épaule pour le pousser à parler.
Balbutiant, se sentant incapable d'aligner deux phrases il tente quand même de répondre à la jeune femme qui intriguée commence à le bombarder de question. "Tu as appris tout ça tout seul ? ", " Mais comment ? ", "Tu es sûr de ne pas avoir d'origine française ? ", "Tu n'es jamais allé en France". Perdu, il cherche du regard son cousin pour obtenir un peu d'appui, mais il se rend compte que celui-ci l'a lâchement abandonné. Tandis que les questions s'enchaînent toujours il se met à parler avec entrain de sa passion.

- Alors, comme ça, ce n'est pas ton métier ? Eh bien, j'aurais cru, c'est aussi bon que du pain français. Tu devrais peut-être envisager de changer carrière, tu fais quoi dans la vie sinon ?

Dans la vie, il est directeur d'une entreprise vendant des perceuses, on ne peut pas dire que ça l'enthousiasme. S'il fait ça, c'est parce qu'on lui n’a jamais demandé son avis. Lui, il aurait aimé devenir boulanger. Il aime encore plus pétrir la pâte que manger une viennoiserie, et pourtant dieu sait qu'il est gourmand. Et c'est comme ça qu'au détour d'un buffet, sans s'en rendre compte, il déballe ses envies, ses frustrations à la Française.

- En France, je suis journaliste en chef dans la rubrique culture et gastronomie du journal "Le cri de la gargouille". Je connais un cracmol qui tient une école de boulangerie-pâtisserie ouverte au sorcier et cracmol je pourrais lui parler de toi si ça t'intéresse. Je ne pense pas qu'il verra d'inconvénient à former un moldu qui connaît le secret magique.
- Une école de boulangerie-pâtisserie magique ? Je ne suis pas sûre d'avoir ma place, je ne sais pas lancer de sort.
- Les cracmols non plus ne peuvent pas en lancer tu sais. Les bases pour faire du pain ou du gâteau sont les mêmes pour tout le monde, à savoir patience, minutie et huile de coude, mais bon je ne vais pas d'apprendre ça tu en connais plus que moi sur le sujet. C'est juste que ça permet aux élèves sorciers ne pouvoir exprimer leur créativité avec des décorations magiques. Pour le reste, c'est tout le monde a la même enseigne pas de magie et le professeur Martin est très stricte dessus. C'est une très bonne école, je te l'assure sinon Percy n'aurait pas accepté d'y envoyer sa fille pour sa deuxième année consécutive.

C'est vrai qu'il a entendu Amy parler du fait que sa camarade ne ferait pas ses deux dernières années avec elle du moins pas totalement. Un planning a été aménagé pour qu'elle commence en même temps son apprentissage de pâtisserie. Un mois à Poudlard, un mois en France.

- Écoute reprend Gabrielle, je me doute que tu aies besoin de temps pour réfléchir. Tu as ta vie ici, ton entreprise, mais ça se voit que tu aimes la boulangerie, je peux te l'assurer à 100 % alors que je ne te connais que depuis quelques heures, mais quand tu en parles tes yeux s'illuminent alors voilà mes cordonnées si jamais ça t'intéresse envoie moi un hibou. On a qu'une vie donc autant réaliser nos rêves non ? Conclue-t-elle avant de le laisser là sur une chaise à côté du buffet son assiette encore pleine.

Note de fin de chapitre :

Si vous voulez en savoir plus sur Amy, Dudley et Annie je vous invite à jeter un coup d'oeil à la série qui leur est associée :D
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.