S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


Le Grand Ménage Orange 2020


Bonjour à toutes et tous, ici les Schtroumpfettes !

Nous adressons un message à nos adhérents ou anciens adhérents : le Grand Ménage Orange (plus connu sous le nom de GMO) pour la période 2012-2020 vient officiellement de prendre fin ! Ce sont plus de 9800 chapitres qui ont été passés au crible par nos yeux scrutateurs. Vous trouverez plus d'informations ici.
Pour les membres dont le compte aurait été verrouillé ou qui auraient perdu leur validation automatique suite au GMO, veuillez nous envoyer un mail à l'adresse hpf.moderation@gmail.com.

A très vite !

De L'équipe de modération d'HPFanfic le 10/10/2021 10:21


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d'épine, Juliette54, Drachvador, Polock et Uzy qui remportent la toute mignonne (ou moins) Sélection Famille !

Pour novembre 2021, c'est le thème de Deuil qui vous arrachera peut-être quelques larmes. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d'octobre, voyagez et rêvez dans des Lieux Magiques. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Entrez dans des grottes et des contrées jusque-là inexplorées !


De L'équipe des Podiums le 08/10/2021 13:54


116 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 116e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 octobre à partir de 20h. Cette nuit sera en collaboration avec l'organisation de la SAL, la semaine d'intégration d'HPF. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 05/10/2021 19:15


115 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 115e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 septembre à partir de 20h. Il s'agira d'une nuit où les musiques serviront aussi d'inspiration ! Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/09/2021 19:17


Le Club des rêveurs sans nom par Roxane-James

[39 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Vous retrouverez toutes les infos relatives au concours ici.

SESSION 1 D'ECRITURE : LA BAGUETTE DE SUREAU

Image



Qu'allez-vous donc devoir faire ?

- Pour cette première épreuve, vous devrez écrire trois chapitres par équipe, formant une histoire qui se suit. Si vous avez bien suivi, cela fait donc un chapitre par membre de l'équipe ! A vous de choisir qui doit écrire quand, du moment que chacun écrit une fois.

- Chaque chapitre devra faire entre 1000 et 2500 mots selon ce compteur. Attention : si vous ne respectez pas cette limite, des pénalités vous seront accordées (-3 points pour le chapitre en question) !

- Chaque chapitre devra correspondre à un des thèmes ci-dessous.
Le respect du thème vous rapportera 3 points.
Qu'entendons-nous par "respect du thème" ? Ce thème est un prompt, il doit conduire votre texte, y être central, être important et ne pas être relégué au second plan !

- Pour chaque chapitre, vous devrez intégrer entre 1 et 3 contraintes différentes parmi la liste ci-dessous. Chaque niveau de contrainte rapporte un nombre de points différent.
Contrainte facile --> 1 point
Contrainte moyenne --> 2 points
Contrainte difficile --> 3 points
Les contraintes peuvent être réutilisées plusieurs fois.
Cependant, vous devez utiliser des contraintes d'au moins 2 catégories différentes par chapitre (soit 2 difficiles et 1 moyenne, soit 1 de chaque, soit 2 moyenne et 1 facile... les combinaisons sont nombreuses !).

- C'est donc A VOUS de choisir le thème et les contraintes sur lesquels vous êtes le plus à l'aise et/ou qui vous feront gagner le plus de points !

- Les contraintes utilisées devront impérativement être indiquées en note de chapitre et en gras dans le texte afin de nous faciliter la vérification. Si vous ne le faites pas, nous ne les chercherons pas, et vos points ne seront pas comptabilisés ! (ce qui serait dommage, vous en conviendrez)

- En plus de cela, les textes seront soumis aux votes lors de la prochaine session, ce qui vous permettra de gagner des points supplémentaires !

- Pour la publication, elle devra se faire dans un unique recueil, sur un compte orange afin de ne pas surcharger les modératrices d'HPFanfiction. Les trois chapitres devront être en ligne au plus tard le 9 février à 23h59. Nous vous laissons vous organiser pour le rythme de publication !


Des points, un plan, des reliques... Comment tout cela fonctionne-t-il ?

- Les points vous permettront d'avancer sur la carte de Poudlard.

- Ainsi, l'équipe obtenant le plus de points lors de cette épreuve sera la première à atteindre notre première relique : la baguette de sureau ! En plus de vous placer au sommet du classement, cela pourrait bien vous rapporter un petit avantage pour la suite du concours...

Sur ce, nous vous laissons avec le cœur de cette épreuve :

Les thèmes

Thème 1 : Ensanglanté
Thème 2 : Vertige
Thème 3 : Se brûler les ailes

 

Les contraintes


Contraintes faciles :
1 - Un personnage entre dans un bar/une auberge
2 - Utiliser une litote (Figure de rhétorique qui consiste à atténuer l'expression de sa pensée) (ex. "ce n'est pas mauvais" pour c'est "très bon")
3 - Quelque chose d'inattendu fait complètement changer d'avis un de vos personnages

Contraintes moyennes :
1 - Plus de lumière ! Vos personnages doivent s'éclairer à la bougie (baguettes interdites !)
2 - Utiliser un palindrome d'au moins trois mots (phrase qui peut se lire dans un sens comme dans l'autre)
3 - Six phrases qui se suivent doivent commencer par les lettres formant le mot "Sureau" dans le même ordre (S-U-R-E-A-U)

Contraintes difficiles :
1 - Placer « fumisterie », « gourgandine », « pernicieux », « billevesées » et « sonique »
2 - Utiliser l'expression "enfoncer des portes ouvertes" au sens littéral comme figuré
3 - Un de vos personnages doit s'exprimer en rimes suffisantes ou riches tout le long du texte (minimum 7 phrases de dialogue)    

Note de chapitre:

Bonjour/bonsoir,

L'équipe des Naines (composée d'Omicronn, Adhara et moi) est au taquet pour le concours de Catie et Seonne ! Embarquez avec nous lors de cette première session d'écriture dans les Pyrénées, aux côtés d'un ancien concurrent du Tournoi des Trois Sorciers... et prenez garde de ne pas tomber car personne ne viendra vous chercher.

Ce premier chapitre a été écrit par la brillantissime Adhara. Il atteint 2489 mots sur le compteur imposé. 

Ce chapitre répond au premier thème imposé : Vertige

Les contraintes sont indiquées en gras dans le texte.

Contrainte F3 :  Quelque chose d'inattendu fait complètement changer d'avis un de vos personnages

Contrainte M2 : Utiliser un palindrome d'au moins trois mots (phrase qui peut se lire dans un sens comme dans l'autre)

Contrainte D3 : Un de vos personnages doit s'exprimer en rimes suffisantes ou riches tout le long du texte (minimum 7 phrases de dialogue) 

Nous remercions Catie et Seonne pour ce concours et vous souhaitons une bonne lecture. :) 

L'équipe (gagnante) des Naines ♥ 

La sonnerie du cor résonna contre les parois rocheuses des montagnes, annonçant le début de la troisième tâche.  Adam s'avança, tendu mais déterminé, aux côtés de ses adversaires et les observa rapidement. Si Lucie Beaulieux, l'élève de Beauxbâtons, appréhendait l'épreuve, alors elle le cachait bien : elle regardait son directeur en souriant. Dragomir Petrov, de Durmstrang, à l'inverse, était pâle et se mordait la lèvre inférieure en fixant le sol.

Adam fit de son mieux pour dégager la même assurance que Lucie. Même si ses deux adversaires étaient plus âgés que lui, il avait autant de chance de gagner. Après tout, il avait aussi bien qu'eux, voire mieux, réussi les deux tâches précédentes. La preuve de sa propre supériorité, ou de celle de Poudlard, il n'aurait su le dire, mais son ego penchait pour la première possibilité. Il regarda à son tour le directeur Villarmand qui allait commencer son discours de lancement de la dernière tâche du Tournoi des Trois Sorciers.

Celui-ci pointa sa baguette vers sa gorge en lançant silencieusement un sort, attendit que le silence se fasse dans les tribunes, et commença à parler, sa voix amplifiée produisant de multiples échos dans toute la chaîne de montagnes.

– Avant que les candidats enfin se relâchent, je déclare ouverte cette troisième tâche !

De fortes acclamations venant du public le coupèrent pendant quelques secondes, Villarmand les laissa s'éteindre avant de continuer.

– Mes chers champions, je vous félicite, pour ces premières épreuves qui furent une réussite ! Je vais vous expliquer votre objectif,  mais si vous voulez l'atteindre, il vous faudra être combatif. Si vous voulez triompher, dans ces hauteurs vous attend le trophée. Attention, celui-ci est bien gardé, il ne sera donc pas aisé d'y accéder. Et pour ceux qui à la victoire prétendent, de nombreux dangers vous attendent avant d'atteindre le sommet de cette montagne, alors que la chance vous accompagne ! Maintenant, sur vos lignes de départ préparez vos baguettes, afin que commence votre quête !

Les trois candidats se placèrent chacun devant les lignes blanches tracées à la craie représentant leurs points de départ respectifs. Ceux-ci étaient placés à plusieurs dizaines de mètres les uns des autres, afin qu'ils ne prennent pas le même chemin au début de l'épreuve et que la progression des adversaires soit difficile à suivre.

Avant que le départ de l'épreuve soit donné, Adam regarda les possibilités qui s'offraient à lui.  L'épreuve commençait dans un col, à quelques kilomètres de Beauxbâtons. Ils étaient déjà à bonne altitude et quelques traces de neiges restaient ça et là. La montagne en face de lui, en revanche, en était recouverte. Sans surprise, il ne vit aucun sentier menant directement au sommet. Devant lui, la pente devenait de plus en plus raide pour ne devenir que de hauts pans de roche verticaux accrochés aux pics rocheux. Il allait être forcé de longer des corniches et d'escalader...

Alors qu'il essayait de trouver le chemin le plus praticable et le plus rapide, le cor sonna encore une fois, donnant le signal de départ aux concurrents. Surpris, il resta quelques secondes immobile, avant de se reprendre et de partir en courant, sous les acclamations du public.

Il partit en direction de la montagne, dérapant sur les rochers, sentant des pierres rouler sous ses pieds. Parfois, il s'arrêtait quelques secondes, haletant, pour observer les environs, vérifier qu'aucun meilleur chemin ne s'offrait à lui et pour repérer de potentiels dangers que les juges auraient placés sur sa route. Il fut surpris de n'en croiser aucun.

Il arriva enfin au niveau d'une paroi rocheuse. De sa gauche partait une corniche de moins d'un mètre de large qui s'élevait doucement. Se forçant à ignorer son appréhension, Adam décida de la suivre plutôt que d'escalader la falaise qui lui semblait bien trop lisse. Collant son dos contre la roche, il s'engagea sur la corniche, la main serrée autour de sa baguette. En marchant sur le côté, il avançait plutôt lentement, pourtant il fut bien assez vite à son goût à plusieurs mètres de hauteur. Son regard était constamment attiré par le sol en contrebas, comme si celui-ci l'appelait.

Alors qu'il suivait un virage du passage à flanc de falaise, une grande rafale de vent le déstabilisa, manquant de le faire tomber. Il étouffa un cri et se plaqua contre la roche, tremblant. Il ferma les yeux un instant, pour reprendre ses esprits. Il fouilla dans sa mémoire pour essayer de trouver un sort qui puisse bloquer le vent devant lui, sans succès. Il repartit alors, en se répétant inlassablement la formule du sortilège de coussinage qui pourrait amortir sa chute dans le cas où il trébucherait. Faudrait-il encore qu'il ait le temps de le lancer avant d'atteindre le sol...

Tandis qu'il essayait de voir quelle distance il lui restait à parcourir dans cette position inconfortable, il crut discerner un mouvement du coin de l'œil. Mais il eut beau tourner sa tête dans tous les sens, il ne vit rien qui pût confirmer son impression, il continua alors son chemin, la boule au ventre.

La saillie rocheuse devenait de plus en plus étroite, et plus il prenait de la hauteur, plus elle était recouverte de neige glissante. De temps à autres, de la poudreuse glacée tombait le long de la paroi et se glissait dans son cou. Soudain, Adam réalisa avec effroi que la largeur de la corniche se rapprochait dangereusement de la longueur de ses pieds. Alors qu'il commençait à envisager de faire demi-tour, elle s'élargit enfin pour donner accès à une plateforme de quelques mètres carrés dont les bords tombaient à pic sur plusieurs dizaines de mètres. Un cul-de-sac.

Adam se jeta hors de la corniche sur cette surface bien plus sûre en soupirant bruyamment de soulagement, sans réfléchir à la suite. Il entendit alors un rire moqueur venant d'au-dessus de lui.

– Alors, on a le vertige ? Les cris que tu pousses te font perdre en prestige !

Dragomir, accroché à la falaise une dizaine de mètres au-dessus de lui, le regardait avec un air goguenard.

– Je n'ai pas le vertige ! répondit-il, d'une voix bien plus aigüe qu'il ne l'aurait voulu.

Il n'entendit qu'un rire comme réponse. Adam grogna et regarda la paroi rocheuse. Il n'avait pas bien le choix : soit il faisait demi-tour, et c'était hors de question, soit il escaladait. Cette portion de la montagne n'était pas aussi lisse que celle qu'il avait vue plus tôt, ce devait bien être faisable. La progression de Dragomir en était d'ailleurs la preuve. Décidé, il plaça une main sur la roche et réalisa à quel point elle était glissante. Un sort permettant de rendre les mains collantes lui revint alors en mémoire. Il l'avait surtout utilisé pour faire des blagues à des amis, mais il pourrait peut-être réellement se rendre utile, alors il l'essaya. Ce n'était pas extraordinaire, et il devait forcer un peu pour décoller ses mains des aspérités de la roche, mais ça allait beaucoup l'aider. Il rangea sa baguette dans sa poche et commença donc son ascension.

Au moment où il grognait pour se hisser sur un rebord qui pouvait accueillir ses deux pieds, une nouvelle pique lui parvint de son adversaire.

– Dis-moi, tu sais que escalade, ça rime vraiment bien avec dégringolade ?

Adam repensa au Dragomir pâle et tremblant qu'il avait vu avant le début de l'épreuve. Soit l'adrénaline faisait des miracles, soit il s'était jeté un sort de modification d'humeur. Ou alors, il avait joué la comédie.

–Tu faisais moins le malin pendant le discours de Villarmand ! s'exclama Adam d'une voix rauque en s'agrippant désespérément à la falaise.

– Tu ferais mieux d'abandonner, cette épreuve n'a rien d'une randonnée, lança son adversaire en le regardant d'au-dessus, méprisant.

– Pourquoi ? Je te rappelle que je t'ai surpassé pour les deux tâches précédentes, alors c'est moi qui devrais te dire ça !

– Tu as simplement eu de la chance ! Il est évident que tu n'as pas assez d'expérience, grogna-t-il, les dents serrées.

– Mais bien sûr, tu es simplement incapable d'admettre que je suis meilleur que toi ! dit-il à voix basse, sans être certain que l'autre l'ait entendu.

Il continuait à grimper. Il lui semblait qu'il rattrapait Dragomir, mais ce n'était peut-être qu'une impression. Il était épuisé, ses muscles tremblaient, ses mains étaient congelées et il était encore loin d'être arrivé. Il faisait son possible pour fixer son homologue bulgare, et ne pas penser au vide sous ses pieds. Mais, alors qu'il posait une énième fois son pied sur une aspérité de la roche, celle-ci s'effrita et se déroba sous lui. Il cria et se rattrapa in extremis grâce au sortilège qu'il avait lancé sur ses mains.

– Voyons, fait attention ! Sinon tu risques de brusquement interrompre ton ascension ! se moqua le champion de Durmstrang, sautant sur l'occasion pour le railler.

Enragé, Adam lui répondit simplement par un juron particulièrement recherché, auquel Dragomir répondit encore une fois par un éclat de rire. Quelques minutes plus tard, il le vit mettre un coup de pied dans un tas de neige congelé sur une saillie. Il vit des morceaux de glace se rapprocher à toute vitesse de son visage et sentit un choc violent sur son crâne. Ses pieds se dérobèrent sous lui, il poussa un cri étouffé et ne vit plus rien pendant quelques secondes. Encore une fois, il ne dût son salut qu'au sortilège collant lancé sur ses mains.

– Oups, pardon ce n'était pas intentionnel ! Complètement et absolument accidentel ! cria Dragomir en riant.

Adam jura encore une fois et en reprenant son escalade en tremblant, il réalisa que son concurrent était en train de se hisser sur ce qui devait être une corniche. Étaient-ils proches du but ? Il grimpa aussi vite qu'il put pour atteindre lui aussi cet endroit où il pourrait enfin reposer ses bras. Lorsqu'il y arriva, il comprit que passer sur cette large saillie ne serait pas aussi facile qu'il le croyait. En effet, il n'avait alors plus aucune prise pour ses mains et donc pour hisser ses jambes. Il paniqua, croyant qu'il n'y arriverait jamais et sentant que ses bras ne pourraient bientôt plus le porter. Il se voyait déjà sombrer dans le vide et s'écraser au sol. Enfin, il réussit et s'effondra, pantelant, contre la roche.

Pendant qu'il reprenait un minimum son souffle, il sortit sa baguette de sa poche et annula le sortilège sur ses mains. Il se releva et observa les environs. Deux routes s'offraient à lui, l'une remontait doucement vers ce qui ressemblait à l'entrée d'une grotte. L'autre chemin, plus escarpé, avait l'air de mener vers le sommet de la montagne. Il choisit ce dernier.

La corniche était plus large que la précédente, il put donc la suivre bien plus rapidement. Il fut stoppé net par un jet de lumière rouge qui passa à quelques centimètres de son visage. Dragomir se tenait à une dizaine de mètres de lui. Il jeta un autre sortilège, que Adam réussit à parer, puis repartit en courant.

Engage le jeu que je le gagne, siffla Adam entre ses dents.

– Tu n'atteindras jamais le sommet, ça, je te le promets ! cria-t-il en lançant un sort par-dessus son épaule.

Adam lança alors un sort à son tour qui rata sa cible et frappa le flanc enneigé de la montagne. Un grand morceau de neige se décrocha alors, et on entendit un grand bruit de roulement résonner dans toute la chaîne. Un pan de neige immense suivit, emportant tout sur son passage. Adam eut le temps de se coller contre la paroi et de lancer un sort de protection avant que l'avalanche l'atteigne. Il tint pendant quelques secondes puis céda, loin d'être assez puissant face à la force des éléments.

Ce fut comme si l'univers devenait soudain entièrement blanc. Le poids de la neige écrasa son dos contre le sol de la corniche, la poudreuse rentrait dans ses narines, s'infiltrait dans sa bouche, bouchait ses oreilles. Il serra sa baguette de toutes ses forces, sachant pertinemment qu'il était perdu si jamais il la lâchait. Sans comprendre comment, il réussit à lancer un sort pour se coller à la roche, pour ne pas tomber plus bas, où il se briserait certainement le cou. Et soudain, aussi brusquement que ça avait commencé, tout s'arrêta.

Adam, écrasé par quelques dizaines de centimètres de neige, suffoquait. Il essaya de se débattre, mais il ne pouvait presque pas bouger. Il essaya de lancer un sortilège de feu informulé, mais ne réussit qu'après plusieurs essais. Il sentit de l'eau couler contre son bras, entendit des morceaux de neige se déloger au-dessus de lui, et alors que des points noirs commençait à danser devant ses yeux, il réussit enfin à bouger et à se libérer de ses entraves blanches. Il sortit la tête de la poudreuse et prit une grande inspiration. Puis il se leva avec difficulté. De toute évidence, il n'avait rien de cassé, mais son corps entier le faisait souffrir.

Devant lui, la corniche avait disparu sous la neige, et Dragomir n'était plus visible. Il finit par apercevoir une forme en contrebas qui ressemblait à une jambe. Elle ne bougeait pas. Adam fut tenté d'aller le voir pour l'aider, mais pendant un très court instant. Il ne pourrait jamais le rejoindre sans faire une chute mortelle. Il se détourna alors, se forçant à ne pas penser au fait qu'il avait probablement tué quelqu'un, et regarda devant lui. Le chemin n'était plus praticable. Si il ne glissait pas sur l'énorme couche de neige recouvrant la corniche, celle-ci lui cacherait tous les trous et les changements de direction de la saillie. Ce n'était pas impossible à franchir, mais trop risqué, il préféra faire demi-tour et prendre le chemin menant à la grotte aperçue plus tôt.

Il fit volte-face et avança doucement. Il eut du mal à s'extirper de la zone envahie par la neige mais réussit à atteindre l'endroit où il s'était hissé sur la corniche. Il regarda la grotte au loin avec appréhension et de dirigea vers elle. Epuisé, il ne se pressa pas, d'autant plus que la saillie était bien plus étroite de ce côté. Et enfin, la grotte se dressa devant lui, comme une ouverture béante prête à l'avaler.

Note de fin de chapitre :

Merci de votre lecture. ♥

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.