S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

32ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 32e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 18 février à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits en ce mois de Saint-Valentin. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic. A très bientôt !

 


De Les Nuits le 06/02/2023 15:45


128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


L'erreur parfaite par ECM

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

C'est mon premier Hermione / Drago, soyez indulgents SVP ahah :D

 


Le Chaudron Baveur était rempli quand Hermione y pénétra. Elle cligna des yeux plusieurs fois. Les vapeurs de whisky pur feu auraient fait tourner la tête à un géant. Elle referma son parapluie et sécha ses vêtements d'un coup de baguette avant d'aller s'asseoir au bar et de commander un rhum groseille.

 

C'était probablement le dernier endroit où elle aurait dû se rendre, mais une énième dispute avec Ron avait eu raison d'elle. Elle ne pouvait pas rester dans leur appartement, pas avec lui autour, elle avait besoin d'air, elle avait besoin de respirer. Elle aimait beaucoup Ron. Elle l'aimait sûrement tout court. Elle soupira. Parfois, elle n'en était plus très sûre.

 

Elle avait hésité à transplaner chez Harry, mais il était probablement avec Ginny, et Ginny était une Weasley, et elle avait décidé de bannir tous les Weasleys de sa soirée.

 

Elle se pencha sur son verre et en but une longue gorgée. L'alcool lui brûla la gorge. Elle n'était pas habituée. Elle s'était toujours efforcée d'être exemplaire, et ce même si Harry et Ron l'avaient embarquée dans des aventures abracadabrantesque qu'elle ne regrettait pas et n'oublierait jamais. Cependant, ces derniers temps, sa sagesse lui pesait.

 

De la part d'Hermione Granger, l'on pouvait s'attendre à tout sauf au pire. Elle avait toujours voulu être la meilleure partout, et avait bien souvent réussi. A Poudlard, les professeurs l'encensaient. Au ministre de la magie, ses collègues l'encensaient aussi. Elle ne connaissait pas l'échec. Elle ne l'avait jamais vécu. Elle avait appris la perte, la tristesse, l'horreur, la peur, mais pas l'échec. Jamais l'échec.

 

Elle commanda un nouveau rhum groseille. Le brouhaha autour d'elle ne semblait pas la perturber. Ses yeux étaient perdus dans le vide, sur les étagères de bouteilles en tout genre dont la plupart était poussiéreuse. Certaines renfermaient un liquide qu'elle n'aurait pas voulu goûter si on lui avait donné cent gallions pour le faire.

 

Depuis que la guerre était terminée, les bars observaient une affluence phénoménale. Tous les commerces explosaient. L'économie magique était en essor, et le ministère s'efforçait de continuer à la faire tourner. C'était extraordinaire, mais cela signifiait aussi que ses soirées avec Neville, Luna, Harry, Ron, Et Ginny étaient compromises. Harry ne pouvait se déplacer sans qu'une horde de sorciers ne lui courent après. Il trouvait cela insupportable mais s'efforçait de ne pas le montrer, alors ils se contentaient de se voir chez les uns ou chez les autres.

 

Elle tourna la tête pour balayer l'endroit du regard. Presque tous les clients étaient vieux comme les pierres, mais au milieu de la pièce, un petit groupe de trois sorciers, dont un partiellement dissimulé derrière une poutre miteuse, avaient approximativement son âge. Elle plissa un peu les yeux. L'endroit était sombre mais il lui sembla reconnaître Grégory Goyle.

 

Elle n'en fut certaine que lorsque le troisième élève se décala et qu'elle pu apercevoir sa touffe de cheveux blonds, presque blancs. Comme s'il avait senti son regard sur sa nuque, il se retourna. Ses yeux gris acier parcoururent le bar avant de tomber sur elle et de se figer.

 

Il n'avait pas beaucoup changé depuis la dernière fois qu'elle l'avait vu, fuyant le château avec ses parents pendant la bataille de Poudlard. C'était probablement le geste le plus noble dont ils étaient capables.

 

Il avait l'air si triste, maintenant. Son arrogance se lisait toujours sur son visage, comme si ses traits l'avaient imprimée et refusaient de lui donner une autre image, mais Hermione sentait que quelque chose était différent, quelque chose d'infime qui ne faisait certainement pas de lui un ange, mais qui le rendait au moins un peu humain.

 

Elle ne connaissait pas la troisième personne avec eux. Il s'agissait d'une jeune fille au teint très pâle et aux longs cheveux bruns, peut-être la petite-amie de Goyle, s'il avait trouvé quelqu'un d'assez stupide pour le supporter plus d'une demie seconde, songea-t-elle.

 

Elle pivota de nouveau vers le bar tout en sentant toujours le regard de Malefoy sur elle. Il y avait quelque chose d'étrange dans cette rencontre fortuite, dans le fait de se voir maintenant après tout ce qu'il s'était passé. Elle se rappelait encore lui avoir asséné un monumental coup de poing quelques années plus tôt, lorsqu'ils n'étaient encore que des enfants, et parfois, quand elle se disputait avec Ron, elle se remémorait cette scène dans sa tête juste pour se sentir un peu mieux.

 

Drago Malefoy avait un effet dévastateur sur les gens qui croisaient son chemin. Toujours en quête de pouvoir, il savait toujours s'entourer des sorciers qui pouvaient, selon lui, lui servir de quelque manière que ce soit. Elle admirait un peu sa propension à mener plutôt qu'à suivre. Ron disait toujours qu'il avait léché les bottes de Voldemort trop longtemps pour pouvoir s'en émanciper, mais selon Hermione, s'il n'avait pas été capable de tuer Dumbledore, c'était bien parce qu'il n'avait pas pu aller contre son propre libre arbitre.

 

Après le troisième rhum groseille, elle décida qu'il était temps pour elle de quitter l'endroit beaucoup trop bondé pour une âme encombrée comme la sienne. Elle laissa quelques gallions sur le bar et fit un pas dehors. La nuit était tombée depuis bien longtemps, et les groupes de sorciers éméchés commençaient à se faire de plus en plus nombreux dans la rue.

 

Elle en observa chaque côté sans trop savoir où aller. Elle ne voulait pas transplaner chez elle maintenant. Elle avait juste envie de ressentir autre chose que de la colère. Elle avait besoin de ce qu'elle n'avait plus. Les années qu'elle avait passé aux côtés de Harry l'avaient rendue dépendante à l'aventure, à tout ce à quoi sa vie ne ressemblait plus à présent, et il n'y avait pas une minute où elle ne ressentait pas une profonde nostalgie nappée de culpabilité. Ils avaient vécu beaucoup trop d'horreurs pour qu'elle veuille revenir à cette époque, mais le frisson lui manquait.

 

Elle fit quelques pas dans la rue alors qu'une grosse horloge, au loin, sonnait une heure du matin. Les pavés étaient mouillés et un jeune homme enivré glissa, entraînant ses amis dans sa chute. Ils rirent tous aux éclats. Quelques années auparavant, ce tableau aurait été invraisemblable.

 

 

« Oh ! Granger ! »

 

 

Des pas rapides se rapprochaient. Quand elle se retourna, Malefoy était déjà devant elle, un peu essoufflé, lui tendant le grand parapluie noir qu'elle avait apparemment oublié au Chaudron Baveur. Il ne pleuvait plus sur Londres, mais une vague de froid s'échoua sur son visage. Les yeux gris de Malefoy n'étaient plus ceux qu'elle avait connu.

 

 

« Merci, dit-elle simplement. »

 

 

Il ne répondit pas, mais resta immobile devant elle. Il était grand et fin, et si elle ne l'avait pas connu lorsqu'il n'était encore qu'un minuscule nabot, il lui aurait parut impressionnant. Elle le dévisagea en attendant qu'il reprenne la parole, mais il ne le fit pas, et le moment devient rapidement étrange. Elle déglutit et rangea le parapluie dans son sac sans fond.

 

 

« Il y a quelques années, tu l'aurais certainement brûlé en ricanant, lui fit-elle remarquer.

- Je pensais plus à un maléfice incandescent sur tout le manche, répliqua t-il d'une voix égale.

- Effectivement... C'est ton genre, conclut-elle d'un air las. »

 

 

Elle tourna les talons et recommença à marcher avant de se rendre compte qu'il la suivait. Dans un autre contexte, elle aurait pu avoir peur. Pourtant, là, ce n'était absolument pas le cas. Sans un mot, elle ralentit la cadence jusqu'à ce qu'il arrive à sa hauteur. Il se jetèrent un rapide coup d'oeil avant de reporter leur regard sur le bout de la rue.

 

Ils déambulèrent pendant deux ou trois minutes sans prononcer un seul mot, et  Hermione songea qu'il s'agissait probablement du moment le plus étrange qu'elle ait vécu jusque là. Deux anciens ennemis se promenaient ensemble sans ressentir une seule seconde le besoin de dégainer leur baguette... Le monde devenait fou.

 

 

« Tu es différente.

- En quoi ?

- Je n'en sais rien. Tes cheveux... Ils sont plus... Plats.

- Est-ce que c'est un compliment ? ironisa t-elle en lui jetant un coup d'oeil mauvais.

- Bizarrement... Oui. »

 

 

Il se stoppa net. Elle en fit de même sans savoir pourquoi. Elle aurait dû continuer à marcher. Elle aurait pu continuer à marcher, mais Malefoy était là, et elle ressentait à nouveau ce drôle de frisson, ce brin de nostalgie et ce soupçon d'aventure qui réveillaient en elle d'étranges sensations.

 

Debout devant lui, elle le regarda vraiment pour la première fois, se défaisant lentement des souvenirs déplaisants qu'elle avait d'un enfant beaucoup trop gâté pour son bien, et il lui apparut sous un nouveau jour. Ses yeux tristes n'étaient pas ceux de quelqu'un qui voulait lui faire du mal. Ils étaient empreints de la même mélancolie qu'elle ressentait perpétuellement, et il était le premier qui semblait la comprendre sans qu'ils n'aient besoin de se parler. Pour la première fois, elle le trouva beau.

 

 

« Est-ce que c'est juste moi, ou... »

 

 

Sans savoir ce qu'elle faisait, elle s'avança vers lui, se dressa sur la pointe des pieds et déposa un bref baiser sur ses lèvres avant de s'écarter et de s'immobiliser comme une statue de marbre. Elle lui avait coupé la parole autrement qu'avec un coup de poing cette fois-ci, et elle ne fut qu'à moitié surprise de se sentir pousser des ailes.

 

Le regard gris de Drago avait changé. Il n'y avait plus rien de triste à présent, et l'ardeur dévorante qu'elle y voyait aurait pu lui faire peur, mais ce ne fut pas le cas. Elle savait qu'il n'était pas amoureux d'elle, et elle ne l'était pas de lui, mais quelque chose d'inédit, à ce moment précis, les avait fait basculer.

 

Il l'attrapa par le bras et l'entraîna dans une petite rue adjacente avant de la coincer contre le mur en brique et de l'embrasser de plus belle. Elle aurait dû ressentir une vague de culpabilité envers Ron, mais elle n'arrivait à penser à personne d'autre qu'à elle-même et au soulagement paradoxal qu'elle ressentait à l'idée d'être enfin en train de faire un pas de travers.

 

Il était le mauvais garçon pour elle, elle le savait pertinemment, mais il était l'option la plus attrayante à ce moment précis, et le lendemain, il ne serait peut-être plus rien, mais en attendant, il était là, et les palpitations aussi, et l'excitation aussi, et cela faisait du bien d'avoir de nouveau la sensation de vivre quelque chose de fou.

 

Sa langue dans sa bouche était tout ce qu'il y avait de plus interdit, tout ce à quoi elle n'aurait jamais dû goûter, et ses doigts n'auraient certainement pas dû vouloir le déshabiller, mais ils étaient en train de déboutonner sa chemise avec une ferveur qu'elle pensait avoir perdu à tout jamais. Elle se retrouvait.

 

Elle fit glisser sa main sur son torse et défit sa ceinture, le sentant s'impatienter contre elle, et elle réalisa à quel point tout était différent d'une relation à l'autre. Avec Ron, ce genre d'impulsion ne prenait pas le dessus. Avec Malefoy, elle se fichait bien de tout. Plus rien n'avait d'importance. Son image ne pouvait pas en prendre un coup, il la haïssait déjà. Elle pouvait être qui elle voulait être, et elle l'était.

 

Elle sentit ses doigts descendre sous ses fesses et elle en profita pour se hisser à sa hauteur en nouant ses jambes autour de sa taille. Les pierres froides percutèrent de nouveau son dos lorsque Drago se glissa à l'intérieur d'elle en poussant un soupir de soulagement dans sa bouche, et elle s'accrocha à lui comme elle s'était rarement accrochée à qui que ce soit.

 

Elle n'avait jamais embrassé quelqu'un comme il l'embrassait. C'était comme si aucun d'eux ne voulaient avoir à se regarder dans les yeux à ce moment précis parce qu'ils savaient que ce qui était en train de se produire était absolument la dernière chose qu'ils auraient imaginé quelques années plus tôt. La simple évocation du fait les aurait fait vomir sur le champ.

 

Pourtant, aussi inattendue la situation fut-elle à ce moment précis, Hermione voulait juste pouvoir ressentir les émotions qu'il lui procurait jusqu'à la fin de sa vie. Elle n'était plus exemplaire. Elle était quelqu'un d'autre, elle était n'importe qui, elle était tout ce qu'elle voulait être, mais enfin, enfin, elle n'était plus parfaite.

 

 

Note de fin de chapitre :

Bon voilà, c'était mon premier Hermione / Drago. Je ne sais pas si j'en réécrirais, mais en tout cas n'hésitez pas à me laisser un petit mot pour me dire si cela vous a plu :)

Et quoi qu'il en soit, merci d'être arrivé jusqu'à la fin :)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.