S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


Nuits Harry Potter par Chrisjedusor

[71 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Thème 1 du 16  mai 2020 sur base du mot : Retrouvailles

=> Texte amélioré dans le cadre de mon UA. La deuxième partie n'existait pas.

 

Fin juin 1943

 

En dehors de la saison scolaire, Tom Marvolo Riddle détestait revenir à l'orphelinat Wool pour toutes les périodes de vacances car il avait une obligation. En quelque sorte.  Cet endroit était répugnant et il s'était un jour promis de le faire réduire en cendre. Enfin, si les allemands ne le bombardaient pas entre temps. Cela arrangerait certainement ses affaires. Voir cette bâtisse sinistre être mise à feu et à sang le mettrait et peu importe la manière, dans tous les cas de bonne humeur. En ces lieux, il n'avait que trop de mauvais souvenirs douloureux. Vu comme un monstre et mis de côté depuis sa petite enfance, il avait toujours été désigné comme le responsable de tous les maux. Personne n'avait jamais cherché à le comprendre. Et au final, à force que les gens lui eurent encré cette idée dans la tête, il avait fini par apprécier être le responsable de certains faits qui avaient eu lieu au sein de cet orphelinat et à en prendre un plaisir malsain. Il secoua son visage en comprenant où ses pensées le menaient, et se ré attarda sur sa malle auprès de laquelle il était précédemment occupé. Comme d'habitude, il devrait faire en sorte de la cacher à la vue des autres orphelins de Wool.

 

Ces maudits moldus.

 

Durant un instant, il songea à quel point il aimerait pouvoirs tous les faire souffrir sous sa baguette magique. Et cela avec des sorts qu'il avait pris le grand soin d'apprendre au sein même de bouquins et grimoires trouvés dans la section interdite de la bibliothèque de Poudlard. Les moldus pourraient tant lui servir de cobayes cet été. Mais il n'était encore qu'un étudiant de seize ans et user de ses pouvoirs volontairement reviendrait à recevoir une missive pour usage abusive de la Magie en dehors de l'école de sorcellerie. La trace l'empêchait d'agir à sa guise. Quel dommage. Mais certes, ce n'était certainement pas l'envie qui lui manquait. Et rien que d'y penser, il pouvait déjà ressentir à cette idée ses cellules magiques frétiller jusqu'à ses bouts de doigts avec impatience.

 

- Tommy ! Tu m'as manki-é !

 

Tom releva brusquement son regard vers sa porte d'entrée. Il eut à peine le temps de comprendre ce qui lui arrivait qu'un garçonnet aux cheveux roux courut vers lui afin de se jeter contre ses jambes, l'air heureux. Il se crispa d'abord au contact, agacé de ces élans émotionnels. Tom n'était certainement pas faible, bien loin de là, mais la vue des pupilles émeraudes du bambin de quatre ans lui serrait toujours le cœur à chaque fois qu'il se retrouvait en ces lieux. Il était un des seuls à ne pas subir son courroux. Il lui rappelait tant elle. Cette seule femme qui avait pris la peine de s'occuper de lui un jour. Mais elle était morte. Et cela le mettait toujours dans un état de fureur qui était telle qu'il ne valait mieux que personne ne prononce son nom en sa présence. Son jeune fils avait terminé lui aussi dans cet endroit froid et lugubre. Et il s'était promis d'en prendre le plus grand soin à chacun de ses retours de Poudlard.

 

Il était l'exception. Le moldu qu'il acceptait de tolérer autour de lui.

 

- Liam, je m'étonnais ne pas t'avoir encore vu te ruer par ici. Mais tu sais que je déteste quand tu te jettes ainsi sur moi, siffla-t-il un brin agacé par ces mièvreries.

 

Mais malgré ses propres mots, Tom lui rendit une étreinte maladroite. Cela à la grande joie du plus jeune qui était plus qu'heureux de se blottir contre ses longues jambes.

 

Il était également évident que son cadet ne prenait certainement pas en considération ses paroles.

 

Il était un habitué de ses réactions.

 

- Mais je sais que je t'ai manki-é quand même, fit le petit garçon de bonne humeur, On va jouer à cache- cache avec Lianna. Je dois compter jusqu'à 100 et la retrouver, tu veux jouer aussi ?

 

Tom Riddle, Héritier de Salazar Serpentard, lui fit les gros yeux alors que le petit garçon l'entraînait par la main à l'extérieur de la chambre. Il était hors de question qu'il ne participe, lui, à un tel jeu. Dans les couloirs, son amie d'enfance était accoudée contre un pan de mur et un sourire narquois étirait ses lèvres. Bien évidemment que Lianna Sauwer ne voudrait pas être la seule à se faire ridiculiser avec une telle activité.

 

Le jeune préfet lui lança un regard noir, sachant pertinemment qu'elle était autant responsable que le petit garçon de cette situation déplaisante. Il soupira car il avait décidément fallu que sa petite amie le traîne dans ces imbécillités. Pourtant, au fond de lui, le petit garçon d'autre fois se sentait heureux de retrouver Liam au sein de ces murs imprégnés de mauvais souvenirs.

 

L'enfant avait toujours de toute façon le don de rendre ses journées au sein de l'orphelinat bien moins maussade.

 

~*~

 

Il avait été se cacher au sein d'une armoire du sous- sol de l'orphelinat, Tom avait râlé quand finalement, et à l'aide de Lianna, Liam l'avait « trouvé ». Il savait pertinemment que sa petite amie avait utilisé la détection d'aura humaine pour le retrouver en « trichant » à ce jeu ridicule. Indigne d'eux. En grommelant face à ces niaiseries, Liam s'était accroché à leurs deux bras alors qu'ils remontaient à l'étage et leur avaient demandé s'ils pouvaient tous les trois aller voir « Mommy » au cimetière. C'était ainsi qu'en cachette, ils s'étaient rendus sur le lieu de repos de Liliane Evans, évitant les potentiels soldats qu'ils pouvaient croiser autour d'eux.  Suite à cette guerre moldue qui les mettait, Lianna et lui-même de très mauvaises humeurs. Nagini les avait particulièrement aidés à prendre les coins de rues les moins visible pour ces sang-de-bourbes. Puis, la serpente les avait laissés tous les trois le soin de méditer, seuls, auprès de sa tombe.

 

-          Bonjour, Mommy !  Ça fait longtemps, les frères et sœurs ne veulent pas me faire venir ici, je dois toujours atten-te Tommy et Li, s'exclama Liam, heureux d'être là.

 

Le petit garçon avait récupéré des pissenlits ici et là dans l'herbe et les avait soigneusement posés à l'instant sur la sépulture de Mère. Tom détestait venir ici car c'était bien trop douloureux, trop vif mais Lianna le forçait toujours pour le garçonnet. Elle-même ravalait ses fantômes pour satisfaire l'envie du bambin de se rendre auprès de sa génitrice. Le petit garçon embrassa la photo de Mère avec entrain. Puis, comme à son habitude, l'enfant se mit les jambes croisées devant la tombe, et parla, lui expliquant quelques-uns de ces petits moments de vies. Tom jeta un œil à Lianna qui évitait de regarder trop longtemps la tombe devant elle. Lui-même restait en retrait afin de laisser Liam en toute tranquillité. Seul. Ils n'avaient été que les enfants adoptifs. Rien de plus. Lui était de son sang. Ils se devaient de lui laisser des instants avec elle sans qu'ils ne soient complètement à ses côtés.

 

-          Tommy ? Li ? Vous c-oyez que Mommy elle nous regarde du ciel ? 

 

Tom tressauta à sa question. Le bambin les regardait par-dessus son épaule avec une curiosité enfantine. L'idée de penser à une vie après la mort l'énervait au plus haut point. C'était d'un ridicule. Il ne voulait pas mourir, Lianna et lui-même avait déjà commencés à s'en assurer cette année-même avec le meurtre de Mimi Elisabeth Warren à l'école et la création de leur premier horcruxe. Et l'enfant devant eux ....ils devraient, non, ils se devaient de le laisser derrière eux à leur sortie de Poudlard. Ils devaient devenir puissants, craints et ce dernier vestige de leur passé devrait être effacé de leur vie. Ils devaient avancer. Pour leur avenir. Pour éventuellement la ramener, elle, à la vie. Tom fit comme si une mouche bien embêtante venait de l'ennuyer face à sa question. Il avait envie de lui répondre méchamment afin de commencer à mettre des distances avec l'enfant. Et Lianna, en percevant sa mauvaise humeur croissante, lui répondit alors à sa place et s'approcha à son niveau, puis se mit accroupie devant la tombe.

 

-          Mère. Mère nous reviendra un jour.  Mais Tom et moi-même ne pensons pas qu'elle nous regarde d'un quelconque ciel.

 

Visiblement, Lianna avait elle aussi été agacée par sa question mais elle maîtrisa son mépris pour le bambin dont il vit les larmes commencer à poindre de ses pupilles émeraudes.

 

Et cette faiblesse l'agaça prodigieusement.

 

-          Vous ne c-oyez pas au ciel ? Mommy va revenir ?

-          Peu importe, fit doucement Lianna, la mort est quelque chose dont nous ne voulons pas parler avec toi car... c'est compliqué.

-          Arrête de le ménager Lianna, siffla Tom en s'approchant à son tour à grandes enjambées, tu apprendras vite Liam qu'il n'y a rien. Rien après la mort. Juste le néant, crisa-t-il, Mère est juste en dessous de cette tombe, à se décomposer injustement sous les vers. Elle n'est nulle par ailleurs, tu entends ? Alors cesse avec tes questions ridicules. Tu dois t'endurcir.

 

Tom venait de sentir en lui une profonde colère, intense, vive au creux de sa poitrine. Et cela devenait récurrent depuis qu'ils avaient tous deux mis un morceau de leur âme au sein même de son journal intime- vieux cadeau de la défunte. Mais c'était la vérité, n'est-ce pas ? Il n'y avait rien. La mort était affreuse et était la fin de tout. Il ne mourrait pas. Lianna et lui-même ne mourraient pas. Et même si c'était le cas, ils savaient parfaitement où ils finiraient si un quelque chose existait après la mort. En Enfer. On le leur avait si souvent répété tout petits que c'était une certitude.

 

Liam se releva furieux de terre, les poings serrés contre son petit corps, et commença à courir et à se diriger dans la direction opposée.

 

En larmes.

 

Ils ne lui coururent pas après car ils le traçaient en suivant son aura humaine. Merci la Magie. Et leurs dons particuliers.

 

Tom grimaça alors que Lianna le fusillait du regard.

 

-          Tu t'arranges comme tu veux, siffla-t-elle dangereusement entre ses dents, je sais que tu veux que l'on coupe les ponts au plus vite. Mais nous avons encore deux années à passer à Poudlard. Laisse-le avoir encore quelques « bons » souvenirs à nos côtés. Alors tu vas  aller lui parler. Maintenant.

-          Je ne suis pas son Père, siffla-il, et tu n'es pas sa Mère. Tu détestes comme moi, les enfants.

-          Liam n'est pas tous les enfants et nous ne le détestons pas, lui. Nous nous sommes jurés de l'épargner dans ce qui attendra le monde des sorciers dans le futur. C'est le sien. Le fils de Liliane. Et bien heureusement, oui, je ne suis pas sa Mère. Un frisson de dégoût la traversa à cette idée, et je ne serai jamais Mère. Sois en sûr. Nous n'avons pas besoin d'enfants entre nous. Mais nous pouvons encore nous en occuper quelques-temps en dehors de la saison scolaire. Mais bien sûr qu'on avancera dans nos plans. Evidemment, je n'attends que ça aussi. Nous ferons de grandes choses. Et tous ceux qui nous auront sous-estimé à cause de notre statut d'orphelins le paierons.

 

J'espère un jour avoir des petits enfants, Tommy, entendit-il dans son esprit. Une voix taquine et des bras aimants l'embrassèrent et il se retrouva enserré contre une poitrine féminine, celle de Liliane, assise sur sa chaise roulante. Tu seras un bon Père.

 

Tom renifla d'un air dédaigneux face à ce souvenir qui venait de passer la barrière de ses songes.

 

Penser à Liliane Evans le rendait sentimental. Et il était froid et calculateur.

 

Ils allaient devenir les Maîtres des Ténèbres.

 

-          Bien évidemment que l'on n'aura jamais de marmots, renifla-t-il à son tour avec mépris, nous ne sommes pas faits pour ces niaiseries. Bien, je vais lui parler et être plus gentil, ricana-il pour lui-même, en dehors de la saison scolaire, je peux bien m'occuper de son fils encore un peu, termina le Serpentard en grognant dans sa barbe inexistante.

 

Tom commença alors son ascension vers le petit garçon. Il avait beau grogner, râler, rester froid envers autrui, sauf Lianna, il éprouvait toujours un peu de remords pour le fils de Liliane Evans.

 

Et au final, en dehors de Poudlard, il pouvait bien encore être durant un temps infime, l'enfant d'autre fois envers ce fils qui ressemblait tant à sa défunte Mère adoptive.

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.