S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Défaut d'envois des mails


Les hiboux se sont perdus !

Vous avez dû remarquer que les notifications (de nouveaux chapitres, de nouvelles reviews et autres) n'arrivaient plus dans votre boite email ! Effectivement, les hiboux sont en grève pour quelques temps. Notre équipe technique est sur le coup pour corriger le problème aussi vite que possible. Merci de votre compréhension !


Jim Kay pour Bloomsbury Publishing


De Le CA et l'équipe technique le 26/09/2022 17:05


Maintenance des sites


Bonjour à toutes et tous !


Pour nous prévenir un peu plus contre les bots, le serveur a besoin d'un petit redémarrage ! Le reboot traditionnel de 10h ce dimanche 25 septembre durera un petit peu plus longtemps, et au maximum une dizaine de minutes.



Merci de votre compréhension !


De Le CA et l'équipe technique le 23/09/2022 19:03


Ajout de nouveaux personnages !


Bonjour à tous et à toutes,


Les modératrices d'HPFanfiction ont le plaisir de vous annoncer que la liste de personnages a été complétée de A à Z ! La majorité des personnages de la saga sont maintenant à votre disposition pour les ajouter à vos résumés. Les personnages des Animaux Fantastiques et de L'enfant maudit ont également été étoffés. Si des personnages viennent à manquer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques" ou "Personnage de Crossover".

Pour rappel, il existe un "Personnage original (OC)" pour catégoriser vos fics mettant en scène un de vos OCs. Pour les recueils de textes mettant en scène de multiples personnages, nous vous conseillons de les ranger dans "Autre personnage Harry Potter/Animaux Fantastiques". Enfin, certains groupes ont fait leur apparition, à savoir les Gryffondor/Poufsouffle/Serdaigle/Serpentard pour vos recueils sur les maisons ou les rivalités entre elles !

Attention ! Certains noms ont été modifiés : les personnages féminins mariés ont repris leur nom de jeune fille, pour ceux connus (ex : Bellatrix Lestrange est devenue Bellatrix Black, Molly Weasley est devenue Molly Prewett, etc...).

Nous vous encourageons à reclasser vos fanfictions en fonction des nouveaux ajouts, afin qu'elles trouvent plus facilement leur public. ;)

De L'équipe de modération le 17/09/2022 16:37


Sélections du mois


Le Jury des Aspics vous invite à lire sur les plus belles, les plus fortes, les plus merveilleuses Sorcières de la saga pour la rentrée de septembre avec la Sélection Femslash ! Vous avez jusqu'au 30 septembre pour lire les 11 textes proposés par les membres et voter par ici.

Et au mois d'octobre, jouez les Indiana Jones et partez à l’Aventure ! Il vous reste 15 jours pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

Si les thèmes ne vous plaisent pas, souvenez-vous qu’il reste la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos jours, vos nuits et votre année 2023 ! Jusqu'en décembre, venez découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De Equipe des Podiums le 14/09/2022 23:00


30ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 30e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 24 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 10/09/2022 10:05


Omnia Vincit Amor par MaryJedusor47

[3 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Hello à tous !

J'espère que vous allez bien après cette période compliquée, et que vous êtes tous en bonne santé !

Voilà ma première fanfiction, j'espère que vous prendrez autant de plaisir à la lire, que je prends à l'écrire.

J'attends vos retours :)

C'était un soir d'été. Le soleil se couchait peu à peu et les habitants du Terrier s'étaient retrouvés dans le salon après un copieux dîner à la Molly pour apprécier les derniers instants de cette merveilleuse quoique éreintante journée qu'ils venaient de passer. Le combat qui avait opposé Harry et le Seigneur des Ténèbres avait pris fin deux mois auparavant, marquant ainsi la victoire de la lumière sur les forces obscures. Le retour à la vie normale après cette guerre avait été quelque peu difficile, les pertes aussi bien humaines que matérielles étaient importantes et, l'ensemble de la communauté sorcière œuvrait pour réparer les dégâts mettant de côté fatigue et douloureux souvenirs.

Naturellement, le Trio d'or et les membres de l'Ordre avaient été les premiers à proposer leurs services et il fut décidé par le Ministre de la Magie provisoire : Kingsley Shacklebolt que ces derniers seraient affectés à la restauration de l'école de sorcellerie Poudlard afin que celle-ci puisse rouvrir ses portes à la rentrée prochaine et accueillir les élèves sans tarder. C'est ainsi qu'Harry, Hermione, Ron, l'ancienne armée de Dumbledore et l'Ordre retournèrent sur les lieux de la bataille finale quelques semaines à peine après que celle-ci ait prit fin.

A leur arrivée, les amis avaient été sidérés devant le spectacle qu'offrait le château qui leur avait servi de second foyer. Les tours étaient partiellement, voire complètement détruites pour certaines. Dans la cour, d'immenses tas de gravats jonchaient le sol, des morceaux de murs traînaient ça et là et, par certains endroits l'on pouvait encore voir l'empreinte de ce qui semblaient être des flaques de sang séchées. Brûlée, explosée et souillée par le sang d'innocentes personnes, Poudlard n'était plus que l'ombre d'elle-même, son atmosphère chaleureuse et le sentiment de sécurité qu'elle procurait ayant bel et bien disparus…

Depuis ce jour, ils avaient passés presque chaque instant à désencombrer les lieux, à nettoyer, à réparer les tableaux, à remplacer le mobilier et à reconstruire les bâtiments magiquement ou à l'huile de coude lorsque l'utilisation de sortilèges s'avéraient impossible. C'était un travail titanesque surtout pour des personnes sortant à peine de la guerre, mais chacun souhaitait ardemment reconstruire le château qui les avait accueillis et qui les accueilleraient c'était certain, en septembre prochain.

C'était donc à six heures qu'ils avaient rejoint l'école ce matin-là et, ne revenant au Terrier qu'aux environs de vingt heures, ils avaient été extrêmement heureux en découvrant le festin que leur avait préparé Molly. Le poulet rôti, les pommes de terre au four, les légumes et le pudding avaient été si délicieux que toute la famille, Harry et Hermione s'étaient resservis jusqu'à ce qu'ils en aient mal au ventre. Pleins à craquer, ils avaient décidé qu'une légère pause pour digérer ne serait pas de trop avant que chacun ne regagne son lit. Ils s'étaient donc dirigés vers le salon et c'était dans un silence quasi-religieux, parfois troublé par les légers rots de Ronald que tout le monde admirait les rayons du soleil qui se reflétaient sur les hautes herbes entourant la maison. Blottie dans les bras de Harry et éblouie par ce spectacle, Hermione ne put s'empêcher de penser à toutes les personnes qui s'étaient sacrifiés pour qu'ils puissent un jour retrouver ce genre de bonheur simple.

Faisant écho à ses pensées, Harry lui prit la main et dit d'une voix émue :

— Je me sens tellement chanceux de pouvoir vivre des moments comme ceux-là, après tout ce qu'il s'est passé…

Tous approuvèrent silencieusement les paroles du Survivant. Hermione posa sa tête sur l'épaule de son frère de cœur qui en réponse, lui entoura les siennes de son bras.

—Tu ne le dois qu'à toi Harry, on ne le doit qu'à toi. Les choses auraient différentes si Voldemort avait gagné, tu as permis à notre communauté de retrouver un sentiment de sécurité.

Il y eu encore une fois un acquiescement général de la part de la famille Weasley.

—Hermione a raison, même si tu ne te considères pas comme un sauveur, tu as empêché un tas d'innocents de mourir. Nous, les premiers, intervint Arthur.

Gêné d'être l'objet de tant de compliments, les joues du jeune homme prirent une teinte rouge écarlate.

—Papa a raison, s'exclama Georges d'un air grave.

S'assurant qu'il avait capté l'attention de tout le monde, il posa la main sur son cœur.

—Non mais, vous imaginez ce que Voldy aurait fait à notre famille de sang-purs sachant qu'on fraternise avec les sangs-mêlés et les né-moldus ? Il nous aurait craché dessus avant de nous passez aux Doloris pendant des jours… Un impardonnable, ça peut passer mais me prendre de la salive de psychopathe sur moi…. Continua le rouquin sur un ton tragique.

Provoquant l'hilarité générale, les jumeaux se mirent à jouer la scène de torture au crachat.

—On a saisit l'idée les garçons, intervint Molly alors que Georges se roulait par terre en se tenant le côté du visage sur lequel Fred, allias Lord Voldemort avait « craché ».

—Oh t'es pas drôle, maman. On a bien le droit de se moquer de ce malade, ronchonna l'intéressé en se relevant.

—Toutes les bonnes choses ont une fin, chéri. Sur ce, je pense qu'il est temps pour tout le monde de rejoindre son lit, décréta Madame Weasley.

Comprenant au ton de leur mère qu'il ne s'agissait pas d'une suggestion, la fratrie quitta le salon en traînant des pieds et grommelant qu'il était encore très tôt. Quelques secondes plus tard, le raffut qui régnait dans les étages se calma signifiant que tout le monde était couché, ne laissant plus qu'Harry et Hermione. C'était devenu leur petit rituel, chaque soir alors que la famille Weasley au grand complet montait se coucher, ils se retrouvaient tous les deux. Ils discutaient alors de leur avenir, de la rentrée à Poudlard, de la guerre, des personnes qu'ils avaient perdues. Parfois ils restaient silencieux, blottis l'un contre l'autre jusqu'à ce que la fatigue les prenne. Cela pouvait sembler étrange, mais ils avaient besoin de ce petit moment à eux, seuls.

Chaque jour, Hermione attendait ce moment avec impatience. Non pas qu'elle n'apprécie la famille Weasley, mais il était parfois difficile de trouver la tranquillité lorsqu'on vivait avec une famille aussi nombreuse. De plus, il y avait des choses qu'elle n'avait pas envie de dire à tout le monde, comme le fait que ses parents lui manquaient terriblement depuis la fin du combat.

Visiblement ce soir-là, Harry n'était pas très bavard constata-t-elle alors qu'il n'avait toujours rien dit depuis le départ de la fratrie, il semblait perdu dans ses pensées observant les flammes qui brûlaient dans l'âtre, tout en jouant avec les boucles de son amie.

—Tout va bien, Harry ? S'enquit Hermione, inquiète.

Voyant qu'il ne semblait même pas l'avoir entendu, la jeune fille attrapa doucement la main qu'il avait enfoui dans ses boucles.

—Hein ? Quoi ? S'exclama le jeune homme dans un sursaut.

Puis réalisant que la jeune fille l'observait d'un air curieux, il eut un sourire coupable.

—Excuse-moi, Hermione. Je réfléchissais seulement à quelque chose, expliqua-t-il d'une voix pensive, se perdant à nouveau dans la contemplation des flammes.

Hermione fronça les sourcils.

D'ordinaire, elle n'avait pas besoin d'insister pour qu'il lui confie l'objet de sa réflexion, il lui expliquait tout de suite. Mais ce soir, il semblait ne pas vouloir partager ce qui le tracassait avec elle, réalisa-t-elle quelque peu froissée.

—Tu ne veux pas me dire de quoi il s'agit ? Demanda-t-elle en posant sa main sur son épaule.

Il tourna une nouvelle fois son visage vers elle, la considéra pendant quelques instants en silence avant de prendre un air incertain.

—Je ne sais pas trop…Je ne pense pas que ce soit quelque chose qu'il vaille la peine d'être partagé, c'est assez stupide en fait…

—Et alors ? J'en ai entendu des pensées stupides en sept ans. On a grandi ensemble, tu te rappelles ? Lança-t-elle d'un air moqueur.

Sa petite pique provoqua un rire chez le jeune homme qui se détendit, il retint son souffle quelques instants avant de se tourner complètement vers elle.

—Tu sais à quel point je me sens responsable de la mort de toutes ces personnes, Hermione.

Voyant qu'elle s'apprêtait déjà à l'interrompre, il posa un doigt sur ses lèvres et eut un sourire triste.

—Je sais déjà ce que tu vas dire et oui, je sais que je n'ai pas forcé ces personnes à se battre pour notre cause, je le sais. Ce n'est pas la peine de revenir sur cette discussion, on l'a déjà eu des centaines de fois et ce n'est pas même le sujet qui occupe mes pensées ce soir.

—Ah non ? Souffla la jeune lionne d'un air soulagé.

Il secoua la tête.

—Aujourd'hui alors que je m'occupais de remettre le bureau du directeur en état, j'ai trouvé quelque chose auquel je ne m'attendais pas du tout. J'allais jeter un sort sur le fauteuil de Dumbledore pour le réparer quand j'ai vu une boule de tissu froissée. Je l'ai prise pour voir ce que c'était… Et, j'ai réalisé que c'était la cape du Professeur Rogue, Hermione.

A l'évocation de ce nom, le visage de Hermione perdit toute couleur.

Rogue… Ce professeur horrible, cet homme qu'elle avait tant détesté…Mais surtout, qu'elle avait vu mourir juste sous ses yeux alors qu'il venait de révéler sa véritable nature. Instantanément, elle comprit le silence de son ami. Après la guerre, personne n'avait parlé de lui, de cette fin si injuste qu'il avait connue pire, personne n'avait jugé utile de révéler à la communauté sorcière que cet homme, que l'on croyait fidèle à Voldemort était un véritable héros. Lorsqu'Harry avait voulu rétablir la vérité le concernant, les membres de l'Ordre s'y étaient opposés jugeant qu'ils avaient des affaires bien plus urgentes à régler. Même si cela avait été dur à digérer pour le Survivant, il n'avait pas eu d'autres choix que de se plier à leur décision. Mais au fond d'elle-même, la jeune fille ne pouvait s'empêcher d'éprouver une sourde colère, elle était révoltée de voir la façon dont les membres de l'Ordre se fichaient du professeur Rogue et de sa mémoire. Certes, il avait toujours été désagréable, sarcastique, froid voire, sans-cœur ou du moins en apparence, mais il n'en restait pas moins un homme loyal et courageux. Il s'était battu dans l'ombre, il avait souffert, avait dû côtoyer des mangemorts, faire face à la mort de nombreuses fois, prendre des risques pendant des années il avait tout sacrifié par amour pour Lily, protégeant Harry au risque de mettre en péril sa propre vie, pour finalement mourir dans la souffrance et la solitude.

Remarquant que son amie ne l'écoutait plus et que son visage semblait très pâle, Harry s'inquiéta.

—Hermione, tu es sûre que ça va ?

La jeune femme planta son regard chocolat dans celui de son meilleur ami, elle pinça les lèvres sous l'effet de la colère qu'elle ressentait.

—Non, Harry. Ça ne va pas. Tu sais bien à quel point le fait d'évoquer le professeur Rogue peut me faire sortir de mes gonds.

Interprétant ses propos de travers, Harry serra les dents et détourna le regard.

—Je sais que vous ne partagez pas mon avis sur le professeur Rogue, et je n'ai pas envie de repartir dans une autre dispute comme celles que j'ai pu avoir avec Ron, surtout pas avec toi. Mais il faut que tu comprennes que, même si tu, si vous détestez Rogue, il n'en reste pas moins un héros à mes yeux.

Oh comme elle était lâche, Se fustigea-t-elle.

Godric Gryffondor lui-même devait se retourner dans sa tombe en réalisant qu'une élève de sa maison pouvait se montrer aussi couarde. En effet, non seulement elle n'avait pas osé défendre la mémoire de son professeur de potions face aux membres de l'Ordre, mais en plus elle n'avait jamais avoué à Harry qu'elle partageait son opinion sur cet homme. Qu'elle aussi, elle était outrée face au manque d'intérêt de leur entourage. Lors des nombreuses disputes entre Ron et Harry, elle n'avait jamais prononcé un mot, elle pensait qu'il était de toute façon impossible de faire entendre raison au rouquin qui vouait une haine sans borne au maître des cachots.

—Je suis désolée Harry, murmura-t-elle.

Honteuse de son comportement, elle ne releva même pas les yeux avant d'avouer.

—Je pense la même chose que toi, tu sais. Moi aussi, ça me choque de voir à quel point ils s'en fichent tous, il ne méritait pas ça.

Le jeune homme la regardait avec des yeux ronds, dire qu'il était surpris était un euphémisme. Bien qu'il ait remarqué qu'Hermione était la seule à ne s'être jamais prononcée sur la question Severus Rogue, il pensait tout simplement que son amie ne souhaitant pas lui faire de peine.

—Hermione, tu n'es pas obligée de mentir pour me faire plaisir. Plus que tous les autres, tu as une raison de détester Rogue, il te traitait d'une façon abjecte.

Piquée à vif, la jeune fille releva subitement la tête.

—NON MAIS, POUR QUI EST-CE QUE TU ME PRENDS ? Vociféra-t-elle, les yeux lançant des éclairs.

Ne laissant pas le temps au jeune homme de répliquer, elle enchaîna d'une voix plus mesurée pour ne pas réveiller les habitants de la maison.

—Tu penses vraiment que je pourrais être contente de la façon dont les gens considèrent Severus Rogue ? Tu crois que parce qu'il était méchant avec moi pendant notre scolarité, j'éprouve une satisfaction malsaine à l'idée qu'il restera dans les esprits comme un meurtrier, un traître ? S'exclama-t-elle.

Elle tenta tant bien que mal de se calmer mais, le silence dont elle avait fait preuve mêlée à la réflexion d'Harry avaient fait céder ses dernières barrières.

—Je suis furieuse, Harry ! On l'a vu mourir dans d'atroces souffrances, sans qu'on ne puisse rien y faire. Il n'avait pas de famille, pas d'amis, toute sa vie il n'a connu que la solitude, la douleur et la haine. Comment est-ce que je pourrais accepter ça ? Tu crois que je ne pense pas à lui, tu te trompes. Je revois sa mort tous les jours dans mon esprit, plusieurs fois je me suis réveillée en sueurs alors que j'avais rêvé du moment où il se faisait mordre par ce foutu serpent…Tout ce sang Harry, ses larmes, sa douleur… Articula-t-elle avec difficulté.

Les larmes qu'elle retenait formaient une boule dans sa gorge et ses mains étaient agitées par des tremblements nerveux.

Bouleversé par la peine de son amie, le jeune homme s'approcha et la prit dans bras, la serrant avec tendresse.

—Pardon Hermy, murmura-t-il contre son oreille. Je ne savais pas ce que tu ressentais…

Essuyant les larmes qui coulaient sur ses joues d'un revers de la main, elle s'éloigna et posa ses yeux embués sur lui.

—Tu n'as pas à t'excuser, j'aurais dû te soutenir lorsque tu as évoqué le fait de restaurer sa mémoire à l'Ordre, j'ai été tellement lâche.

Harry lui fit un sourire et entourant ses épaules de son bras, décréta.

—N'en parlons plus, je n'aime pas te voir pleurer. Les choses sont ceux qu'elles sont.

Pour toute réponse, elle hocha la tête. Puis, se rappelant ce qu'Harry lui avait dit, elle reprit.

—Donc tu as trouvé sa cape dans le bureau de Dumbledore ?

—Oui, ça m'a fait vraiment bizarre. Et depuis, je n'arrête pas de penser à lui, je sais que ça peut sembler stupide mais, j'ai l'impression que c'était un rappel du genre « ne m'oubliez pas, vous me devez au moins ça » …

—Non, ça ne l'est pas, c'est tout à fait normal. Le rassura-t-elle d'une voix douce.

Le jeune homme opina de la tête puis, se leva du canapé en lui tendant la main.

—Je pense qu'il est temps qu'on aille se coucher, on doit partir à six heures demain.

Hermione se sentait beaucoup trop remuée par tous les souvenirs de son ancien professeur et de sa mort pour monter se coucher.

Dormir maintenant et c'était le cauchemar assuré, pensa-t-elle avec un frisson.

—Je vais rester un peu ici mais vas-y, tu as l'air exténué, dit-elle en apercevant les cernes noirs sous les yeux de son ami.

Trop fatigué pour la contredire, Harry lui embrassa le front. Il se dirigeait vers les escaliers d'un pas lourd lorsqu'elle l'interpella.

—Harry, dit-elle d'une voix timide.

Le Survivant répondit par un grognement en se retournant, attendant qu'elle ne continue.

—Est-ce que…est-ce que tu as gardé sa cape ?

Il haussa les sourcils un instant avant de secouer la tête.

—Non, je l'ai laissé dans le bureau. Pourquoi ?

—Je ne sais pas pourquoi mais, je pense que j'aimerais la voir, dit-elle en haussant les épaules.

D'un air dubitatif, Harry hocha la tête.

—Tu n'as qu'à venir avec moi dans le bureau du directeur, proposa-t-il.

Hermione accepta rapidement.

Sans rien ajouter de plus, le jeune homme rejoignit sa chambre. Il aurait toute la journée du lendemain pour se demander pourquoi sa meilleure amie tenait à voir la cape poussiéreuse de leur ancien professeur, pensa-t-il en se glissant entre ses draps.

Son épaisse chevelure brune eut à peine le temps d'effleurer l'oreiller que le jeune homme sombrait dans un sommeil réparateur.

Note de fin de chapitre :

N'oubliez de commentez si vous aimez :)

Il s'agit de ma première fanfiction, je ne sais pas si vous l'aimerez, mais je l'espère.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.