S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème d'août 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Moldu ou Narcissa Malefoy.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 juin 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 16/06/2021 18:19


2ème édition du Tour du monde des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que le Tour du monde des Nuits d'HPF se déroulera du vendredi 25 juin à partir de 20h au samedi 26 juin jusqu'à 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 15/06/2021 12:48


Sélections du mois


Félicitations à Calixto et AnthusPratensis qui remportent la Sélection sur notre Traîtresse-à-son-Sang préférée alias Andromeda Black-Tonks !

Pour juillet 2021, place aux parties d'échecs endiablées ou aux confidences dans les dortoirs avec le thème Amitié. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de juin, découvrez toutes les facettes de la troublante Pansy Parkinson. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 07/06/2021 19:51


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de juin 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Amitié, Scorose (Scorpius/Rose) ou Moldu.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 31 mai 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 18/05/2021 00:06


112ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 112e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 13/05/2021 13:15


Sélections du mois


Félicitations à Amnesie, Guette et Wapa qui remportent la Sélection sur Regulus (aka le meilleur personnage de tous les temps) !

Pour juin 2021, place à la troublante Pansy Parkinson. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de mai, suivez les pas d'une Traîtresse-à-son-Sang, la noble et audacieuse Andromeda Black-Tonks. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 02/05/2021 16:39


Eris Malefoy: T2: La sororité du Blocksberg: par bellatrix92

[21 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cette histoire est la suite directe d'Eris Malefoy: Enquête pour assassinat, mais également de ma fic Incendie à Poudlard.

Note de chapitre:

Voici donc le prologue de cette histoire qui, j'espère, vous plaira.

 

Petite note:

- Mummelbrücke, Mummelkanal et Mummelinsel sont des lieux dans l'école qui peuvent être fréquentés par les êtres de l'eau (Mummel = Ondine).

- Schwester veut dire soeur en allemand, la plupart des enseignantes sont liées par des voeux dans cette école (ce qui fait très "couvent"), la supérieure dirige l'école, assistée de sa camérière.

Prologue

La supérieure Angela Klein-Walter était de garde cette nuit-là. Emmitouflée dans sa cape vert sapin en laine bouillie, elle avait rabattu sur sa tête l’épaisse capuche en plus de son voile afin de se protéger du froid mordant, et gardait ses mains enfouies dans le tissu. C’est qu’en ce milieu du mois de mars, l’hiver n’avait toujours pas perdu en rudesse, surtout aux dernières heures avant le lever du soleil
Tout en empruntant le Mummelbrücke pour enjamber le Mummelkanal et parvenir à Mummelinsel, elle songeait au programme de l’année à venir.

En temps que supérieure de la Sororité du Blocksberg et enseignante de Morale magique, la responsabilité de l’enseignement donné lui incombait. La « Supérieure Angela » comme on la nommait, avait révolutionné l’établissement dès son arrivée à ce poste dix ans plus tôt, faisant de l’école une des institutions les plus prestigieuses du monde sorcier européen. Sa réussite avait été telle qu’à présent, on parlait non plus du Tournois des Trois Sorciers mais du Tournois des Quatre Sorciers.

Lors de leur première participation, cela faisait un peu plus d’un an à présent, la jeune Alix Backer était arrivée deuxième du tournois, perdant de peu le trophée face au concurrent de Beauxbâtons : Maxime Clapier.
Angela n’avait eu aucun mal à lui dire qu’elle n’avait pas démérité, après avoir affronté d’énormes dangers, dont certains totalement imprévus comme cette attaque à la magie Noire… Elle ne pouvait qu’être fière.

Le concurrent de Poudlard avait d’ailleurs failli succomber et garderait de lourdes séquelles.

Le souvenir du labyrinthe final, conçu par des mages russes, lui arracha un haut-le-cœur. Malgré la version officielle de l’accident, tous restaient encore aujourd’hui persuadés que l’épreuve devait avantager le concurrent de Durmstrang, plus formé dans le domaine de la magie noire. Pourtant, c’était les deux jeunes gens sur lesquels on pariait le moins qui s’étaient révélés les meilleurs, l’un arrachant à l’autre le trophée in-extremis.

La Supérieure Angela était profondément fière, surtout après s’être tant inquiétée du passif de l’école, au départ simple établissement de « perfectionnement » pour des professions spécifiques telles que médicomage ou auror-auxilliaire dans le corps des viverniers.
Regardée de haut par Durmstrang et Ilvermorny, la Supérieure avait cependant trouvé en Minerva McGonagall une interlocutrice de qualité, de même qu’en Olympe Maxime d’ailleurs. Elle leur devait en bonne partie la participation de son école au concours, et ce résultat si brillant qui avait fait la réputation du Blocksberg, à présent considéré comme le véritable pendant de Durmstrang.

Cependant, elle était également inquiète, car ce succès augmenterait immanquablement les velléités des adversaires de l’école. Et puis, cette histoire de Magie Noire la tourmentait. Quelque-chose lui échappait, elle en était sûre.

L’adorable et insupportable Schwester Wladimir partageait son sentiment bien qu’elle ne puisse pas non plus l’expliquer. D’ailleurs n’était-ce pas elle qui arrivait dans sa direction ?

Si bien-sûr, Angela aurait reconnu cette démarche de lutin grenadier au milieu de la foule la plus dense. Le pas rapide, souple mais conquérant de la plus jeune de ses collègues était reconnaissable entre mille.
- Tu n’es pas couchée Nadia ? S’étonna la supérieure sur un ton qu’elle essayait de rendre maternel.

Il était en effet dans les deux heure du matin, pourtant Nadia, elle n’arriverait décidément jamais à se débarrasser de cette manie qui consistait à l’appeler par son nom civil, ne semblait pas le moins de monde ensommeillée.
D’ailleurs, Angela remarqua qu’elle ne venait pas de ses appartements, mais plutôt de la direction de l’arsenal. Elle contint une moue désapprobatrice et une réplique sarcastique.
Ainsi donc, cette foutue histoire se poursuivait.

- Schwester Wladimir, Supérieure, la corrigea la jeune femme de sa voix douce à l’accent russe si caractéristique. Et non, nous venons juste de terminer l’inventaire de l’arsenal avec Schwester Théa… Il y a encore eu des vols.

Ce n’était donc pas ce qu’elle croyait, pourtant elle sentit un cube glacé tomber dans sa poitrine.
- Encore ? S’inquiéta Angela. Quoi donc ?
- Des flèches, répondit la jeune femme sur un ton alarmé. Et surtout… Du combustible.

Les deux femmes se regardèrent longuement avec gravité, chacune savait très bien ce que cela signifiait.
- Il faut alerter le ministère, finit par dire Schwester Wladimir. Quoi que nous fassions, de l’armement disparaît et nous ne savons pas au profit de qui ni pour quel usage.
- Oui Schwester Wladimir, répondit Angela. La situation est préoccupante, je le sais bien. Mais que voulez-vous que le ministère fasse de plus ?

Nadia lui renvoya un regard désapprobateur, ayant sans doute deviné sa réticence :
- Le Ministère, dit-elle lentement. Doit être averti qu’une certaine quantité d’armement circule sur le territoire, surtout s’il s’agit d’armes utilisant le feu, on ne fait pas plus spécifique. La plupart des sorcières d’ici sont incapables de produire cette magie et cela doit nous alerter. Ce sont des locaux qui en ont l’utilité, et peut-être comptent-ils utiliser cet armement à l’échelle locale. Imaginez qu’ils…

Angela l’arrêta d’une main, oui, elle imaginait sans peine à présent et avec horreur :
- Je comprends votre inquiétude, dit-elle à regret. Je vais prévenir le ministère et demander une enquête. En attendant, voulez-vous bien renforcer les défenses anti-feu autour de l’école Schwester Wladimir ? Vous êtes la seule à savoir el faire correctement.
- Je m’en charge, répondit la jeune femme. Puis-je faire appel à Djenna Allali également afin qu’elle m’aide ?

Angela hésita une demi-seconde et répondit :
- Faîtes au mieux, et dîtes-lui de sécuriser également le Naturladen.
- Déjà fait, Supérieure, répondit Schwester Wladimir. Schwester Théa arrive, je la vois là-bas. Elle a établi l’inventaire complet de ce qui a été volé.

Déjà la vieille femme arrivait à leur hauteur et s’adressa directement à la Supérieure sur un ton qui ne souffrait aucune réplique :
- Ils ont volé de quoi faire péter l’école, si on compte les dernières semaines. J’ai la liste, on prévient le ministère.

Schwester Théa avait coutume de prendre les devants, quitte à passer au dessus de son autorité, il était moins courant en revanche que Schwester Wladimir s’en affranchisse ou dise à la Supérieure ce qu’elle devait faire, d’ailleurs les deux enseignantes ne s’aimaient pas beaucoup. Pourtant, cette nuit, elles faisaient bloc.

Il n’en fallut pas plus à Angela pour comprendre que la situation n’avait rien d’exagéré :
- Venez avec moi Schwester Théa, dit-elle en lui faisant signe de la suivre jusqu’à ses appartements dans la aula.

Elles laissèrent Schwester Wladimir dans la cour et l’entendirent de loin commencer à marmonner des incantations protectrices.
- Heureusement qu’on l’a, souffla Schwester Théa tout en montant les escaliers derrière elle, ce qui ajouta encore à l’inquiétude d’Angela. Pratiquement personne ici n’est capable de combattre les flammes… Pas même Schwester Athénaïs.
- Où est-elle d’ailleurs celle-ci ? Demanda Angela avec agacement alors qu’elles entraient dans ses appartements.

Schwester Théa lui adressa un regard entre la surprise et l’agacement :
- Elle dort, répondit-elle.
- Elle dort ?
- Oui, elle n’était ni de garde ni d’inventaire.

Angela soupira et se pencha au dessus du feu qui crépitait, profitant de l’instant pour se réchauffer tout en prenant une poignée de poudre de cheminette qu’elle lança dans les flammes :
- Ulrick Walter ! Cria t-elle.

Le feu se para de couleurs vertes et crépita de plus belle quelques instants, avant qu’un homme n’en émerge, à la fois grave et intrigué :
- Que se passe t-il Angela ? Demanda t-il.

Il s’aperçut alors seulement de la présence de Schwester Théa et sembla se maudire de s’être montré aussi familier, mais sa sœur lui adressa un geste rassurant :
- Nous avons besoin de contacter les aurors du ministère, dit-elle. Il y a eu des vols dans l’armurerie.
- Notamment de combustible, ajouta Schwester Théa. Suffisamment pour mettre le feu à l’école et nous craignons pour la sécurité immédiate des élèves.

Grave, Ulrick acquiesça et disparut dans les flammes. Angela s’assit devant le feu après avoir invité Schwester Théa à faire de même et consulta la liste qu’elle lui tendait.
- Du feu grec… Souffla t-elle consternée. Ceux qui ont fait cela ont volé du feu grec déjà prêt…
- Schwester Wladimir pensent qu’ils se sont inspirés de l’incident du Tournois, répondit Schwester Théa. Et il y a en plus des flèches, et pas n’importe lesquelles : les lourdes à enflammer…
- Ce qui veut dire qu’on a probablement affaire à des vivernières, murmura sombrement la supérieure. Personne d’autre dans le monde magique n’utilise ces armes.

Le regard d’Angela partit dans le vague et elle considéra un instant les lettres éparpillées sur sa table. La dernière de Nephtis Malefoy qu’elle avait sortie pour vérifier qu’elle avait bien compris ses volontés trônait au centre, entourée d’autres écrites par Gilda et Severus, les lettres de motivation des deux jeunes filles…
La migraine la prit : pouvait-elle raisonnablement envisager d’accueillir de nouvelles élèves dans la situation actuelle ?

Si le Tournois des Quatre Sorciers avait confirmé le rang de son école, il semblait avoir réveillé également plusieurs de ses démons.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.