S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

115 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 115e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 septembre à partir de 20h. Il s'agira d'une nuit où les musiques serviront aussi d'inspiration ! Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/09/2021 19:17


Sélections du mois


Félicitations à Calixto, Asianchoose et Lilimordefaim qui remportent la Sélection sur la plus classe des Serpentard alias Narcissa Malefoy !

Pour octobre 2021, on retourne à Poudlard, on fait les courses sur le Chemin de Traverse, ou on voyage dans des endroits étranges et inquiétants avec le Jury des Aspics consacré aux Lieux Magiques. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de septembre, savourez un bon chocolat à la cannelle avec Molly, ou participez à une "fête" tout en cotillon (ahem) chez les Black avec la sélection famille. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Que votre rentrée soit douce et pleine de beaux projets !

 

 

 


De L'équipe des Podiums le 02/09/2021 18:48


25ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 25e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 4 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 27/08/2021 18:50


114 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 114e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 août à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!

 


De L'équipe des Nuits le 11/08/2021 17:27


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, MadameMueller et Violety qui remportent la Sélection sur le thème Amitié !

Pour septembre 2021, vous pouvez sortir vos arbres généalogiques avec le thème Famille. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de août, vous ferez attention à vos bonnes manières avec Narcissa Malefoy. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Que votre été soit ensoleillé et rempli de lectures !

 


De L'équipe des Podiums le 08/08/2021 22:46


113ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 113e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 31 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 20/07/2021 18:47


Carry my soul par bellatrix92

[4 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cette fic a été écrite dans le cadre du défi: story of music.

Crédits: chanson "In noctem" (c'est très original pour une Potterfic) de Nicholas Hooper.

 

Note: la chanson In noctem a une certaine place dans la série "Les enfants perdus" et c'est pour cela que je l'ai choisie.

Note de chapitre:

Bonne lecture!

 

Au départ, c'était un chant de Noël qu'il fallait psalmodier en latin. Et puis on lui avait découvert bien d'autres utilités.

 

Trage meine Seele,

Bis zu dem Licht.


Sage den Menschen,

Den Menschen, die ich liebe,

Ich werde sie nie vergessen...   
 

 

Angela aimait profondément cet air, elle n'était pas sûre de son origine mais elle savait qu'on le chantait souvent dans sa famille lorsque les longues nuits d'hiver devenaient oppressantes. Elle avait appris au fil du temps à l'apprivoiser, à en faire une arme défensive.

Au fil des siècles, il était devenu le chant de ralliement de toutes celles et ceux qui résistaient aux forces obscures, que ce soit dans sa région natale ou dans l'Europe entière. Il en existait une version internationale en latin, et une dans chaque langue vernaculaire parlée par des sorciers. Enfant, elle s'amusait à toutes les apprendre et pouvait ainsi faire tourner en boucle ce refrain durant des heures. Elle en était arrivée à le connaître en plus de vingt idiomes et sur le bout des doigts.

 

Le dernier en date était d'ailleurs une adaptation en vieux norrois créé par Schwester Wladimir, laquelle se trouvait actuellement en piteux état dans l'infirmerie de Poudlard.

 

La voix, c'était cet instrument magnifique et qui pouvait être manié par le plus grand nombre qui servait le plus souvent à le chanter, mais la musique pouvait également en être jouée seule, ou en guise d'accompagnement.

Angela, elle, chantait toujours à capela. Ce n'était pas comme si elle s'était baladée avec une guitare en permanence et il lui fallait toujours être prête à le chanter en cas de besoin.

Il est vrai que la mélodie elle-même était peut-être plus ancienne que les paroles en latin. On racontait d'ailleurs que des chants semblables servaient à éloigner les détraqueurs à l'époque où les baguettes n'avaient pas encore été inventées.

Cela passait peut-être pour une légende urbaine auprès des sorciers « civilisés et modernes », mais Angela avait de solides raisons d'apporter du crédit à cette théorie. Elle avait déjà vu la voix agir contre des créatures de l'ombre et cela pouvait facilement se recouper avec les témoignages des époques anciennes. Car les sorciers, quoi qu'ils en disent, n'avaient pas toujours été dépendant d'une baguette pour pratiquer leur art et, même si celles-ci ne pouvaient être considérées comme superflues, il ne fallait pas pour autant sous-estimer la puissance des sorciers des temps anciens.

 

Tandis qu'elle arpentait la Forêt pour effacer les dernières cicatrices de l'attaque qui avait bien failli détruire l'école de Poudlard et coûter la vie à de nombreuses personnes, elle ne pouvait s'empêcher de chanter, à voix basse, cet air en boucle. Elle avait conscience qu'elle risquait de déranger son coéquipier mais cette préoccupation passait au second plan dans les circonstances actuelles.

 

Oui, elle avait peur dans cet endroit obscur et grouillant d'inferis quelques jours auparavant. Elle savait pertinemment qu'ils n'arriveraient pas à tout effacer, car la Magie Noire laissait des traces indélébiles partout où elle passait. D'ailleurs elle se demandait encore par quel miracle ils n'avaient pas essuyé en plus d'une attaque de détraqueurs.

Pour bien les connaître à présent, elle savait qu'ils allaient presque toujours de pair avec les inferi, sauf si ceux-ci étaient conservés dans de profonds souterrains comme des grottes.

 

L'absence des spectres ne voulait donc dire qu'une chose : les inferi qui avaient attaqué Poudlard avant d'être réduits en cendres par un énorme incendie disposaient d'une cachette totalement impénétrable, de quoi désespérer.

 

Non loin d'elle, Severus Rogue œuvrait aussi et malgré son visage insondable, elle percevait la tension qui l'habitait. Les mauvais souvenirs devaient le hanter et il avait lutté durant des heures, infatigable. Pourtant, ils semblaient à présent en être arrivés à la même conclusion.

- Pensez-vous que nous en viendrons à bout ? Lui demanda t-elle dans l'espoir d'engager la conversation.

- Non, répondit-il sans détour. Nous ne parviendrons pas à débusquer le gros des troupes, et la priorité est d'éloigner ces créatures de l'école. Minerva a déjà alerté les centaures et nous nous sommes mis d'accord pour les repousser jusqu'au ravin où vos vivernières les avaient aperçus pour la première fois. C'est de là qu'ils sont sans doute sortis.

- Espérons-le, oui, répondit Angela tout en lançant un énième salveo malefica.

 

Elle se sentait vide et épuisée, mais surtout extrêmement angoissée depuis qu'ils s'étaient engagés sous le couvert des arbres survivants. Elle détestait cet endroit et ses lèvres reprenaient instinctivement le refrain en latin.

 

En temps que magicienne de haut niveau elle était capable d'insuffler à son chant assez de force pour en faire une protection magique active tant qu'elle continuait à chanter. D'autant qu'elle pratiquait depuis l'enfance et que c'était devenu un véritable réflexe de défense.

Sans être une solution absolue, cela représentait un certain réconfort et une protection contre des attaques modérées.

 

Alors qu'elle chantonnait, un râle dans un buisson non loin attira son attention et elle le contourna silencieusement malgré l'odeur putride, jusqu'à étouffer un cri en tombant sur le cadavre animé et décharné d'un jeune garçon, tapis au sol. A la fois dangereuse et pitoyable, la créature darda sur elle des yeux morts.

- Incendio ! Dit-elle d'une voix forte et à l'odeur de chair pourrie se mêla celle de brûlé.

 

Elle se détourna en frémissant. Des années auparavant, dans sa jeunesse, avoir à faire cela l'ébranlait souvent au point de la faire vomir. Et même si présent elle n'en tirait plus qu'un sentiment de malaise qui s'estomperait dans les jours suivants, c'était une tâche qu'elle exécrait.

Inlassablement pourtant, elle se remit à chanter. Il le fallait si elle voulait pouvoir tenir malgré l'horreur. C'est qu'il n'y avait que le feu pour repousser les inferi, et le feu était une forme de magie qui l'épuisait littéralement. Avoir des ancêtres parmi les êtres de l'eau avait ses avantages, mais également beaucoup d'inconvénients.

 

Enfin ils parvinrent au ravin. A la vue du spectacle effroyable qui s'étalait sous leurs pieds, mélange d'empreintes et d'autres traces de passage, Severus Rogue se referma encore et Angela frissonna d'un coup.

Sa voix se coupa instantanément, elle ne pouvait plus chanter, c'était complètement impossible. Le sentiment d'horreur qui venait de s'emparer d'elle lui rappelait de manière sinistre ce qu'elle avait vécu durant la guerre contre Voldemort.

 

Il y avait des centaines d'inferi qui étaient passés par là et un grand nombre avait du revenir malgré l'incendie qui décimait leur camarades. Il n'y avait qu'à observer les empreintes dans le sens du retour.

- Nous en réentendrons parler, dit simplement Severus Rogue derrière elle. Le ministère n'arrivera pas à les éliminer tous. Non seulement ils sont nombreux, mais trouver l'entrée de leur cache paraît impossible, ou presque.

- Ils sont si proches de l'école, souffla Angela.

 

Sa voix tremblait, soudain affaiblie, et Severus Rogue sembla penser qu'il devait la rassurer :

- Nos sortilèges vont les maintenir à distance, dit-il. Mais il faudra nous montrer particulièrement vigilants en effet et, pour commencer, condamner l'accès de cette zone.

- Les élèves ne doivent pas s'en approcher en effet, répondit gravement Angela. Quant-aux centaures...

- Le ministère leur doit la protection et il faut les alerter sur la possible, et même probable, présence de détraqueurs dans l'avenir. Et sachant qu'ils ne possèdent pas de baguettes, pas plus qu'ils n'ont de moyens de se défendre contre les détraqueurs... Enfin à part Aliena mais sa puissance est extrêmement limitée et vu ce que nous observons actuellement...

- C'est illusoire, penser qu'elle arrive à tenir le choc est totalement illusoire...

 

Angela se sentait soudain complètement désespérée. Les centaures, ses alliés de longue date étaient en grand danger et la présence d'une seule sorcière parmi eux n'était certainement pas suffisante pour contrer une attaque massive de détraqueurs. Ils courraient droit au massacre.

 

Tandis qu'ils se remettaient en route, l'humeur sombre, elle sentit la colère monter en elle. Ce n'était pas juste, les centaures ne pouvaient pas rester ainsi complètement vulnérables aux attaques à la Magie Noire. Ils avaient déjà trop souffert durant les deux guerres contre Voldemort.

 

Comme pour faire écho à ses pensées, Severus Rogue lui dit soudain :

- Pensez-vous que les centaures pourraient utiliser votre technique du chant magique ? Cela semble plutôt efficace et il me semble qu'en groupe, l'effet est encore décuplé.

 

Angela pila net, se maudissant de sa bêtise. Bien sûr que les centaures étaient capables d'apprendre ceci ! Et depuis les années qu'elle aurait pu leur faire part de cette technique !

- Je... Je n'y ai jamais pensé... Avoua t-elle, soudain honteuse.

 

En même temps, elle se souvenait. Pendant la guerre elle n'avait pas vraiment réussi à chanter. Avec tout ce qui s'était passé, elle n'en était pas restée longtemps capable.

Cela pouvait-il changer ? Il fallait qu'elle essaie :

 

« Carry my soul into the night
May the stars guide my way.
I glory in the sight
As darkness takes the day. »

 

Sa voix s'élevait difficilement, mais au refrain en latin, son compagnon d'infortune la soutint d'une voix de basse juste suffisante pour lui permettre de poursuivre et elle réussit à attaquer la partie alto son chant :

 

« Ferte in noctem animam meam
Illustre stelle viam meam.
Aspectu illo glorior
Dumb capit nox diem.

Cantate vitae canticum
Sine dolore acte
Dicite eis ...

Sing a song, a song of life
Made without regret
Tell the ones, the ones I loved
I never will forget
I never will forget. 
»

 

Oui, il ne fallait pas qu'elle oublie, plus jamais. Quelle que puisse être l'horreur, elle ne devait surtout pas oublier de chercher la lumière.

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.