S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Two ghost par lilimordefaim

[4 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour ou bonsoir (cela dépend de tes habitudes de lectures ^^)


Cela fait un moment que je n’ai rien posté (même très longtemps), mais j’ai à cœur de conclure quelques histoires de mon profil. Ce texte s’inscrit dans un trio de one shot, qui restent assez indépendants les uns des autres. Le premier texte est du point de vue de Teddy, si vous souhaitez comprendre ma vision de ce personnage je vous invite à aller lire avant Infréquentable et/ou Le dresseur de lion. Cela pourra vous aider à comprendre le contexte avec plus de précision. Mais vous pouvez très bien rester ici et découvrir ma vision de Victoire tout simplement.


/! Attention /! ce texte traite de troubles mentaux (boulimie, dépression ), ne vous attardez pas si ce sont des sujets susceptibles de vous mettre mal à l’aise. Ma vision du trio amoureux Teddy/Victoire/Dominique est assez sombre. Ma vision de la Next en général d’ailleurs.


Bonne lecture !

Victoire guette l’arrivée des cheveux azur de la fenêtre du salon. Les reflets du soleil sur la surface de l’eau et le sable doré qui s'étale à perte de vue ne sont pas assez captivant pour les yeux bleus de la jeune femme. Ses doigts fins s'agrippent obstinément au bois rugueux comme pour éviter de sombrer complètement. Elle semble si faible dans ses vêtements trop grands. Ses joues creuses ne sont plus fardées d'indifférence. Et au milieu des conversations agitées de ses cousins, elle semble si insignifiante. Elle n’est plus la grande soeur forte sur qui tout le monde peut compter. Elle n’est plus qu’une statue de sel, que la brise peut faire basculer.


Hier, Teddy lui a annoncé la pire des nouvelles . Le pire des secrets a été révélé et son coeur est à l’agonie depuis que ces traîtresses d’oreilles l’ont forcée à écouter la déchirante vérité. Le dégoût de soi prend trop de place dans sa tête. Ils gonflent ses tempes à force d’incertitude.  Ses yeux brûlent sous l’acide des larmes qu’elle refuse de libérer et ses lèvres tremblent de rage à force de rester fermées. Il y a tant à dire. Tellement de reproche à lui cracher à la figure. Victoire a besoin d’abîmer les traits si parfaits de Teddy. Il faut que quelqu’un se décide à salir ses bonnes intentions.  L’écho des cris de souffrance résonne sans s’arrêter dans sa boîte crânienne et même les sourires tendre de son père qui pose son regard sur elle de temps à autre, n’arrivent pas à apaiser sa rancoeur.


Pourtant, son corps refuse de s’avachir, malgré le poids de ses sombres pensées. Il se fige de seconde en seconde, jusqu’au moment où, elle l’espère, elle parviendra à se fondre au bois craquelé. La rigidité de sa posture la renvoie à l’enseignement tyrannique de sa mère.  Victoire ne connaît que la perfection, elle ne vise que l’excellence. Elle se tient droite en toute circonstance, marche avec élégance, et ne parle pas pour rien dire. De son père, elle a reçu ce goût de l’entraide. Elle offre de son temps et de sa personne sans compter, sans jamais rien attendre en retour. Ces atouts font d’elle la petite amie idéale. Celle dont tout le monde rêve. Cependant ce n’est toujours pas suffisant, car Teddy ne veut plus d’elle. Son esprit si faible, trop faible à voulu croire que ce voyage au Japon avait ravivé l’étincelle de leur amour. Qu’elle a été naïve de se laisser embobiner par les gestes calculés de ce séducteur indécis. Dans l’ombre d’un building, ce baratineur lui a promis de devenir meilleur. Dans un micro de karaoké, il a fait un serment public qu’il a scellé d’un clin d’oeil. Dans un jardin de cerisier, ses lèvres ont prononcé des mots si doux à son oreille. Mais Victoire se rend compte des ficelles cruelles que ce monstre a tissé tout autour d’elle. Elle voudrait les rompre d’un coup de baguette. Malheureusement, ces liens invisibles sont profondément ancré dans son coeur, au point qu’elle craint d’être scindée en deux si elle laisse sa rancoeur décider pour elle.


En même temps qu’elle se fait cette réflexion, une vague de feu traverse son champs de vision. C’est Dominique qui a transplané sur la plage. Elle a passé la nuit avec Teddy, ce crâneur a dû en profiter pour l'assommer de ses mensonges. Même le brasier de sa crinière n’a pas été assez brûlant pour garder le loup à distance. Elle a les traits tirés de celle qui a fait la fête toute la nuit. Dom a beaucoup trop forcé sur l’alcool la veille. Avant de claquer la porte, Victoire avait déjà remarqué que sa soeur avait atteint ses limites. Elle ne peut pas lui reprocher de vouloir s’offrir une diversion momentanée. Leur mère qui fait des crises d’hystérie à chaque fois qu’elle voit Louis avec les cils maquillés et les lèvres brillantes de gloss, se multiplient et même leur père ne parvient plus à l’apaiser.


Cela fait des éclats de voix qui brisent la sérénité de façade de cette famille trop parfaite. Les apparences se froissent, se plient sous le poids des silences trop longs. La parole a laissé place à la violence des regards. Plus personne ne se contrôle, les masques tombent et la validité de la paix est remise en question sous les coups d’une fusillade de regard. Victoire aurait dû prendre le relai, pour protéger cette petite soeur sauvage, qui aime prendre des risques inconsidérés. Elle aurait dû l’éloigner des crocs trop tentant du monstres aux mèches multicolores. Au contraire, elle l’a invité dans leur bergerie paisible. Victoire n’en veut pas à sa soeur de lui avoir volé une partie de son coeur. De lui avoir grignoter une part d’âme. Dom ne sait pas ce qu’elle fait, elle est perdue dans un trop plein de non-dits qui commencent à être trop mûrs. La belle rousse est assaillie de responsabilité et assoiffée de possibilité. Trop pressée de grandir, elle court à l’aveugle vers les vagues, comme lorsqu’elle était petite. Poursuivant le vent inaccessible pour ces petites mains d’enfant. Victoire revoit ses pieds nus voler au dessus du sable, et poursuivre une chimère invisible, que seul ses cheveux flamboyants flottant dans le vide laissent entrevoir. Elle entend ses rires remplir la brise de notes cristallines. Les embruns marins incrustant de sel son grand sourire.


Bonnie vient interrompre le souvenir heureux des deux soeurs qui profitent des beaux jours. Elle place sa gueule humide de saint-bernard sur les genoux osseux de Victoire. elle doit avoir sentie la mélancolie qui a envahi le coeur de sa maîtresse.


- Tu te fais trop de soucis pour moi ma belle, murmure la jeune femme en caressant doucement la chienne, qui continue de la fixer de son regard penaud.


Puis la porte s’ouvre enfin, et la compagnie accueille sa soeur cadette par des sourires et des exclamations. Le cœur de Victoire n’arrive pas à lui tenir rigueur de sa faiblesse, car la trahison repose au creux des intentions de celui qui a refusé de tenir ses promesses. Ses prunelles bleues croisent celles de Dom qui lui adresse un sourire prudent. Elle redoute sûrement le moment des explications. Teddy a réussi à détruire ce qu’elle a de plus précieux. Il a brisé leur complicité en un unique désir mal placé. Victoire voudrait lui arracher ses yeux de Dom juan et vomir tous ses souvenirs qui les réunissent. Elle lui fera vivre un calvaire la prochaine fois qu’elle le verra. Son existence sera pourrie de reproche, elle sera comme une dragoncelle qui terrasse à petit feu.


La jeune femme se repositionne en face de la fenêtre, se désintéressant des discussions. Bonnie est toujours posté à ses côtés comme guettant le moment où Victoire se permettra de sombrer complètement. C’est alors qu’un bleu différent de celui de la mer, se détache dans le paysage monotone de la plage.


C’est lui.


Il a osé la suivre comme un chasseur poursuit le fumet de sa proie. Sauf qu’il a oublié une carcasse derrière lui, celle du coeur de la sorcière blonde. Un amoncellement de chair en décomposition dont l’odeur de charogne a envahit tout l’espace de la cage thoracique de Victoire. Cette ignominie est si forte qu’elle transperce sa peau, le tissus de ses vêtements et même son parfum trop puissant ne suffit plus à cacher cette odeur immonde.


Il a le sourire aux lèvres, un mot gentil pour l’audience qui lui fait la révérence.  Mais Victoire, elle, se retrouve toute seule. Le pull épais qui noie sa fragilité n’est pas assez chaud et un frisson la parcourt toute entière. Est-ce la peur d’être confrontée si vite à cet ami devenu ennemi ? Ou est-ce le pouvoir de Teddy qui fait encore effet sur elle ?


Elle ne sait plus vraiment. Et quand les yeux myosotis du jeune homme se posent sur elle à l’autre bout de la pièce, elle est étouffée par une oscillation étourdissante entre amour et haine. Une part d’elle voit le monstre qui se cache derrière les faux semblants. Et une autre ne rêve que d’une chose, se loger dans ses bras qui ont toujours su lui donner l’illusion d’un refuge. Elle fait un bond dans le temps et se retrouve à jouer les baby-sitter en compagnie de Teddy. Elle revoit leur doigts emmêlés sous le sable, pendant qu’ils surveillent leurs cadets qui construisent des châteaux éphémères. Victoire se souvient de la tendresse de leur premier slow lors d’une soirée clandestine à Poudlard, nuit qui avait scellé leur coeur pour toujours par un premier baiser. Il y a tous ces moments de bonheur simple où Teddy lui a sourit, où ils ont ris ensembles. Les soirées passées à se dire des secrets leurs têtes calés sur l’oreiller et leur jambes entremêlées. Victoire se souvient de ce soir où le jeune homme a sublimé son corps de ses baisers enflammés là où aucun autre ne l’avait fait. Teddy est l’homme de toute ses premières fois et en un regard il a réussi à la renvoyer plus bas que terre.


Victoire ne pense plus que les coupables sont extérieur. Sa stupidité, sa naïveté et son manque de confiance sont la cause de son désarroi.  Ses souvenirs si heureux ont fini de creuser une tombe pour son coeur meurtris. Elle ne sera jamais assez bien pour mériter Teddy. Dom est parfaite. Elle réussit tout ce qu’elle entreprend. Sa façon de se mouvoir sans réfléchir à su séduire le jeune homme. Ses excellents résultats et ses talents de cavalière ont conquis sa mère. Ses tâches de rousseur et son esprit indomptable continuent de la rapprocher de son père. Ses façons de garçon manqué attendrissent Louis, qui se sent moins coupable de ne pas répondre aux stéréotypes masculins.


Victoire est la seule coupable de ce désastre qui la vide de toute fierté. Ce gouffre qui la remplit toute entière est démasqué au grand jour. A l’écart, elle perçoit les yeux trop indiscrets de Lily et craint que cette dernière ne finissent par percer à jour sa folie. Elle a vu sa cousine observer à tour de rôle Dominique, Teddy et elle-même.  Sa jeunesse et son esprit rebelle auront vite fait de donner la préférence aux raccourcis et en croyant la soutenir par un scandale, elle ne ferait qu’aggraver la situation. Victoire choisit de s’éclipser, profitant de l’agitation générale pour se faufiler en silence dans le couloir. Elle pose un pied sur la première marche de l’escalier étroit quand elle aperçoit le gâteau qui trône sur la table de la cuisine. Elle ne réfléchit pas longtemps et en trois enjambées elle se retrouve devant la pâtisserie aussi bleu qu’un ciel d’été. C’est leur grand-mère Molly qui l’a fait, elle reconnaît son écriture sur les inscriptions au glaçage blanc. En entendant le rire tonitruant de Teddy dans le salon, s’en est trop, sa main se lève de son propre chef. Elle ne contrôle plus rien, C’est un ogre au fond de son ventre qui lui dicte sa conduite. Comme un pantin elle se laisse guider. Peut-être que si elle lui remplit assez la bouche, il arrêtera de la harceler de ces murmures cruels.


« Incompétente. »


Une première bouchée. Le biscuit est trop sucré à son goût.


« Bonne à rien. »


La crème citron se mélange au goût de ses larmes.


« Tu es inutile. »


À ce stade ses mains sont couvertes de crème et ses lèvres parfaites sont déformées par la mosaïque de miettes et de glaçage.


« Moins que rien. »


Sa bouche s’ouvre et engloutit au rythme d’une machine.


« Mocheté. »


Elle ne prend plus le temps de mâcher. Elle s’étouffe plus d’une fois à la frontière du vomissements.


« Tu n’es pas digne de leur amour. »


Les trois-quart de la pâtisserie ont été dévoré et elle sent les murmures vicieux s’estomper. Se changer en échos. Il faut qu’elle les expulse de son organisme. Ils reviendront. L’ogre renaît toujours de ses cendres tel un Phoenix démoniaque. Mais si elle peut s’en débarrasser rien qu’un instant, alors elle retrouvera sa belle allure. Elle retrouvera son sourire. Elle se sentira de nouveau sublime, talentueuse et aimée.


Elle se met à courir en direction des toilettes. Son estomac est au bord de ses lèvres et en voulant rejoindre le couloir elle heurte quelqu’un.


- Victoire? l’interroge une voix dans laquelle pointe l’inquiétude.


Au son de la voix bienveillante de sa soeur, Victoire ne peut s’empêcher d’entendre à nouveau l’échos malsain de l’ogre qui a élu domicile dans son estomac. Elle repousse Dominique sans ménagement et se précipite à l’étage. Là haut elle pourra trouver refuge dans la salle de bain. Cette pièce au blanc immaculé où sa culpabilité et sa médiocrité pourront être évacuer au moins pour un instant, une seconde de sérénité factice…

Note de fin de chapitre :

Merci d'être allée jusqu'au bout du texte ^^ n'hésitez pas à me faire des retours, cela est toujours bienvenue. Un troisième texte est prévue du point de vue de Dominique afin de conclure cette série de one shot sur ce triangle amoureux. 

A bientôt ! ;)

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.