S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème d'août 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Moldu ou Narcissa Malefoy.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 juin 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 16/06/2021 18:19


2ème édition du Tour du monde des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que le Tour du monde des Nuits d'HPF se déroulera du vendredi 25 juin à partir de 20h au samedi 26 juin jusqu'à 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 15/06/2021 12:48


Sélections du mois


Félicitations à Calixto et AnthusPratensis qui remportent la Sélection sur notre Traîtresse-à-son-Sang préférée alias Andromeda Black-Tonks !

Pour juillet 2021, place aux parties d'échecs endiablées ou aux confidences dans les dortoirs avec le thème Amitié. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de juin, découvrez toutes les facettes de la troublante Pansy Parkinson. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 07/06/2021 19:51


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de juin 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Amitié, Scorose (Scorpius/Rose) ou Moldu.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 31 mai 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 18/05/2021 00:06


112ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 112e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 13/05/2021 13:15


Sélections du mois


Félicitations à Amnesie, Guette et Wapa qui remportent la Sélection sur Regulus (aka le meilleur personnage de tous les temps) !

Pour juin 2021, place à la troublante Pansy Parkinson. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de mai, suivez les pas d'une Traîtresse-à-son-Sang, la noble et audacieuse Andromeda Black-Tonks. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 02/05/2021 16:39


Charly Cooper et le collectionneur par Jyll

[4 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Hello ! Voici le second chapitre de mon histoire. 

 

Bonne lecture :) 

Chapitre 2 - Rendez-vous hebdomadaire 


 


Émile, Taylor, Thomas et moi peaufinons notre plan pour nous venger de Rusard. Il n’a pas du tout apprécié que l’on colore son précieux chat en rose. En tout cas, nous, on a bien rigolé.


 


L’après-midi est passée à une vitesse folle. Il va bientôt être 18 heures et je suis en retard pour mon rendez-vous hebdomadaire avec Candy. J’attrape ma cape ainsi que la lettre fraîchement écrite et pars en courant direction la volière. Lorsque je passe l’embrasure du tableau qui garde l’entrée de la salle commune, j’entends Taylor me crier « Passes le bonjour à Candy de ma part ! ». Je file et rigole en pensant que de toute façon, il n’aura jamais aucune chance avec elle.


 


Candy Williams est ma meilleure amie et la seule fille du groupe. Même si elle râle souvent après nous et notre « manque certain de maturité », je sais qu’elle nous adore. Le seul problème avec Candy est qu’elle est chez les Serdaigles et je ne peux pas la voir aussi souvent que les gars.


 


Candy et moi, on s’est rencontré le jour de notre première rentrée, nous avons partagé le même wagon. Ce jour-là, elle était très excitée, mais surtout terrifiée. Étant née-moldu, elle ne connaissait rien au monde magique et sur Poudlard. Elle m’a posé un nombre incalculable de questions et n’arrêtait pas de s’émerveiller devant tout ce qui s’offrait à elle.


« Waouh tu as vu ? La grenouille en chocolat bouge ! », « Comment peut-on traverser une barrière sans qu’aucune personne ne nous voie ? C’est impossible non ? », « Pourquoi prenons-nous le train alors qu’on peut se téléporter ? Enfin transplaner ? »


 


J’avais donc passé tout le trajet à lui raconter ce que je savais sur le monde magique. À l’inverse, cela me passionnait de découvrir son monde. Venant d’un village de sorciers au Nord de Londres, je n’ai jamais vraiment côtoyé de moldu. De plus, quand j’étais enfant, j’avais un précepteur sorcier particulier, Monsieur Andrews, donc je n’ai jamais été dans une école moldue. D’ailleurs, je crois bien l’avoir légèrement traumatisé. Le pauvre monsieur s’est reconverti professionnellement après avoir été mon professeur. Selon mes parents, il serait devenu postier, il distribuerait aux moldus leurs courriers. Il s’est reconverti en hibou quoi.


 


Lorsque le train est arrivé à destination, j’informais Candy que je devais rejoindre mon ami Émile pour monter avec lui dans les barques, on avait prévu de faire ça ensemble depuis tout petit. Elle m’a alors retenu par le bras, fixé avec ses grands yeux marron et m’a dit : « Charly, merci pour aujourd’hui, tu n’étais pas obligé de rester avec moi et de m’expliquer le monde magique alors que ton ami t’attendait. C’est vraiment gentil. J’espère qu’on sera dans la même maison et sinon, j’espère que l’on sera ami ». Et c’est ce qu’on a fait, on n’était pas dans la même maison, mais elle est devenue ma plus précieuse amie.


 


J’arrive à la volière, me penche et appuie mes mains sur mes cuisses pour reprendre mon souffle. Génial, Candy n’est pas encore là, je ne suis pas en retard.


Mon regard passe en revue la volière à la recherche d’une chouette rayée blanche et grise. J’aime bien cette pièce, pas pour son odeur ni pour les piaillements incessant des chouettes, mais parce qu’elle n’est pas souvent occupée. Candy et moi venons ici tous les samedis soir avant le dîner depuis 4 ans maintenant. Elle en profite pour envoyer une lettre à sa famille une fois par semaine du coup, je m’y suis mis aussi. Ma mère lui en est d’ailleurs très reconnaissante pour cela.


 


— Okla, où es-tu ma belle ? Okla !


Ma chouette boréale me reconnaissant immédiatement vole vers moi et se pose sur mon bras.


— Toujours aussi adorable cette petite Oklahoma, dit la voix de ma meilleure amie dans mon dos.


Je sursaute pendant qu’elle rigole devant mon évident manque de bravoure.


— Salut Charly, désolée pour le retard, ma camarade de dortoir a paumé son devoir de potions qu’elle venait de finir et on a due fouiller toute la chambre, ajoute-elle avec un sourire d’excuse, sa caméra à la main.


— Candy, tu m’as foutu la trouille de ma vie, ne refais jamais ça ou je fais une crise cardiaque à coup sûr !


 


Tel un acteur, je simule de façon dramatique ma mort en pressant les mains contre mon cœur, en poussant des gémissements de douleur et en tombant par terre. Okla, qui n’a pas apprécié de me suivre dans ma chute, me mord l’oreille et se pose sur la Serdaigle qui pleure de rire.


— Méchante Okla, dis-je en me relevant et en frottant mon oreille devenue toute rouge. J’espère que tu as pu avoir ces images exclusives de ma mort pour ton film de cette année.


— C’est dans la boîte Charly ! me dit-elle avec un clin d’œil.


 


Candy s’est lancée dans un projet fou. Trouvant que le temps passe beaucoup trop vite, elle a décidé de faire un film de cette année, pour cela elle se trimballe toujours avec sa caméra moldu pour être sûr de ne rien louper. Évidemment, je fais tout pour être l’acteur principal de son film.


 


Après avoir accroché nos lettres, nous nous asseyons et regardons nos oiseaux s’envoler chez nos familles respectives.


— Alors, commence doucement Candy, j’ai entendu dire que Elie t’avait mis une raclée aujourd’hui.


Je soupire et lui réponds de mauvaise foi.


— Une raclée ? Elle a gagné d’une demi-seconde et moi, je ne pouvais pas tenir mon balai ! Il faut toujours qu’elle en fasse des tonnes.


— Je ne comprends vraiment pas votre gue-guerre, c’est puéril. Elie est une personne très gentille, tu devrais essayer de t’entendre avec elle, je suis sûre que tu l’apprécierais.


 


Un rire sans joie sort de ma bouche. 


— Très gentille, elle ? Tu te souviens de la fois où elle m’a fait léviter au-dessus du lac pour finalement me faire tomber en plein milieu ? J’aurais pu me faire dévorer par le calamar géant ! Tu vois bien comment elle est avec moi.


 


Candy prend ma main et fixe son regard brun sur moi. Je vois bien qu’elle est contrariée, elle pince ses lèvres et passe une main lasse dans ses longs cheveux blonds.  


— Ce que je vois, c’est comment tu te comportes avec elle. Si je me souviens bien, ce jour-là, tu avais mis une tonne de piments dans son jus de citrouille. Je ne dis pas qu’elle n’a rien à se reprocher, mais je pense que vous vous battez plus par habitude et qu’il n’y a pas vraiment de haine derrière ça.


 


Je lâche sa main et détourne le regard, en partie pour ne pas qu’elle voit mon sourire à l’évocation du piment et en partie car je commence à être agacé par ses sermons. Candy sait pertinemment que la discussion est close, je ne veux pas parler de Smith plus longtemps. Mon amie se relève, se dépoussière, puis me tend la main pour m’aider à me lever à mon tour.


— Penses-y, d’accord ?


J’acquiesce et nous nous dirigeons vers la Grande Salle pour le repas. Au moment de nous quitter, je la regarde malicieusement et lui passe le bonjour de Taylor. Clairement exaspérée par le comportement assez insistant de mon ami pour sortir avec elle, elle m’embrasse sur la joue et part s’asseoir à sa table. Ah, je le savais. Taylor n’a aucune chance.


 


— Charly, dépêche-toi !


Thomas me fait de grand signe pour que j’accélère et c’est à moitié en courant que je m’assoie à la table des Gryffondors.


— Qu’est-ce que j’ai loupé ? je demande paniqué.


— Rien. Pour le moment. Mais je suis sûr que Rusard va bientôt arriver, me répond Taylor avec sa voix de conspirateur.


— Excellent, il y a plus qu’à attendre et à manger en guettant son entrée dans la grande salle.


Le repas se déroule dans un calme étrange, certains nous regardent même avec méfiance devant notre soudaine sagesse. J’aperçois même Candy au loin nous regarder d’un air réprobateur.  Elle nous connaît trop bien.


 


Soudain, Émile me donne un grand coup de coude me faisant renverser le contenu de mon verre sur la table. Je vois du coin de l’œil Smith qui se moque et s’apprête à me donner des conseils pour manger correctement, mais elle n’en a pas le temps.


 


Rusard vient d’arriver.


 


Il entre dans la Grande Salle en courant de sa démarche boiteuse et en couvrant son visage avec ses mains. À présent, plus aucune personne ne mange. Évidemment, tout le monde se demande pourquoi le concierge agit comme s’il était poursuivi par des détraqueurs. Les gars et moi rigolons déjà, le plus discrètement possible. Il essaye d’expliquer ce qu’il se passe aux autres professeurs, mais les seuls sons qui arrivent à sortir de sa bouche sont des couinements de cochons.


 


Devant l’incompréhension des professeurs, Rusard enlève les mains de son visage, on découvre alors un énorme groin de cochon à la place de son nez, qui va parfaitement bien avec les cris qu’il pousse depuis son arrivée. Tous les élèves se mettent à rire et certains déjà ont reconnu notre marque de fabrique. Quand je me dis que cela ne peut pas être mieux je vois, comme l’ensemble de la Grande Salle, des oreilles et une queue-de-cochon apparaître sur Rusard.


 


— Émile, tes plans sont toujours géniaux ! assure Thomas.


Taylor et moi acquiesçons vivement, les larmes aux yeux. J’espère sincèrement que Candy a filmé ça.


 


Les professeurs sortant de leur choc premier font sortir Rusard par la porte de derrière pour l’emmener à l’infirmerie. Nous sommes littéralement écroulés de rire, jusqu’à ce que nous sentions le regard glacial de McGonagall sur nous. Nous essayons tant bien que mal de nous reprendre, mais impossible, Rusard l’avait largement mérité.


 


Je sens que cette année va être très animée.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.