S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème d'août 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Moldu ou Narcissa Malefoy.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 juin 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 16/06/2021 18:19


2ème édition du Tour du monde des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que le Tour du monde des Nuits d'HPF se déroulera du vendredi 25 juin à partir de 20h au samedi 26 juin jusqu'à 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 15/06/2021 12:48


Sélections du mois


Félicitations à Calixto et AnthusPratensis qui remportent la Sélection sur notre Traîtresse-à-son-Sang préférée alias Andromeda Black-Tonks !

Pour juillet 2021, place aux parties d'échecs endiablées ou aux confidences dans les dortoirs avec le thème Amitié. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de juin, découvrez toutes les facettes de la troublante Pansy Parkinson. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 07/06/2021 19:51


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème de juin 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Amitié, Scorose (Scorpius/Rose) ou Moldu.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 31 mai 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 18/05/2021 00:06


112ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 112e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 22 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 13/05/2021 13:15


Sélections du mois


Félicitations à Amnesie, Guette et Wapa qui remportent la Sélection sur Regulus (aka le meilleur personnage de tous les temps) !

Pour juin 2021, place à la troublante Pansy Parkinson. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce personnage en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de mai, suivez les pas d'une Traîtresse-à-son-Sang, la noble et audacieuse Andromeda Black-Tonks. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Très belles lectures à vous !


De L'équipe des Podiums le 02/05/2021 16:39


De la couleur dans nos vies par Tiiki

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonjour à tous et à toutes ! Pour l'échange de Noël 2020, j'ai eu le grand plaisir d'écrire pour Eurydice, et de lui confectionner un petit cadeau sur-mesure.

Elle avait en effet envie de lire sur une de ces relations qui ne sont pas censées exister dans les murs de Poudlard... alors quoi de mieux pour cela que son pairing favori (aka le TedxAndromeda ♥) ? (Non vraiment je vous le demande !) Au rendez-vous : une confrontation entre les mondes Moldu et Sorcier, une grosse louche de choupi, un soupçon d'humour, et juste ce qu'il faut de drame pour rehausser le tout.

Cette fiction se composera normalement de sept chapitres, dont deux sont déjà écrits.

Un grand merci à ma petite Eury pour son adorable retour, et pour son inspirante fiche (qui m'a fait plus que jamais sortir de ma zone de confort, mais qu'est-ce que c'était chouette). J'espère que la suite de son cadeau lui plaira tout autant ! Merci également aux Bleues pour l'organisation de l'échange. Et merci à vous, aussi, d'être arrivés jusqu'ici. En vous souhaitant de belles fêtes de fin d'année, malgré le contexte difficile.

Bonne lecture !

« Je peux m’asseoir ? »

Andromeda fronça les sourcils. La voix lui disait vaguement quelque chose. Le garçon qui avait parlé n’avait pas attendu sa réponse pour s’asseoir en face d’elle, et sortir un lourd et poussiéreux manuel qu’il écrasa sur la table de bois sans plus de cérémonie. Elle n’avait rien dit, ne lui avait pas accordé un regard, pinçant légèrement les lèvres comme elle faisait toujours lorsque l’on venait la déranger à la bibliothèque, revenant bien vite à ses révisions. L’épreuve pratique de Potions n’était pas celle qui lui poserait le plus de problèmes, mais elle nécessitait une grande précision.

Le professeur Slughorn leur avait recommandé de se pencher tout particulièrement sur le philtre de Paix, qui tombait selon ses dires près d’une année sur trois. « C’est le meilleur pari que vous pourrez faire si jamais vous ne révisiez pas tout le programme des BUSE », leur avait-il affirmé en septembre. « Mais vous le ferez, jeunes gens, je n’en doute pas », avait-il renchéri en leur offrant un de ces clins d’œil enjoués dont lui seul avait le secret. Les paupières closes, elle tentait maintenant de restituer la préparation de la potion en visualisant les changements successifs de couleurs à mesure que l’on ajoutait de nouveaux ingrédients. La mixture devait devenir verte… puis… bleue… et enfin… violette. Était-ce à ce moment-là qu’il fallait ajouter le sirop d’ellébore ? Elle faillit ouvrir les yeux pour vérifier aussitôt dans le manuel, mais se retint de justesse : elle n’aurait pas d’aide à sa disposition lors de l’examen. Elle devait se mettre en condition pour réviser efficacement. Vert, bleu, violet… Vert, bleu, violet… Vert, bleu, violet… rose ! Rose. Il fallait faire chauffer la potion jusqu’à ce qu’elle devienne rose, et alors seulement elle pourrait ajouter le sirop qui lui donnerait sa belle teinte turquoise. Ensuite…

Le jeune homme assis en face d’elle ne cessait de gigoter. C’en était franchement agaçant. Andromeda n’arriverait pas à se concentrer s’il continuait comme ça ! Elle rouvrit les yeux pour lui lancer un de ces regards noirs dont les Black avaient le secret, mais il ne la vit pas tout de suite, tout absorbé qu’il était par ses propres révisions. De ses grandes mains, d’une pâleur à rivaliser avec celles de Narcissa, il tournait une à une les pages de l’ouvrage qu’il avait devant les yeux, soupirant bruyamment. Il était assis, mais elle pouvait aisément deviner qu’il la dépassait d’au moins deux têtes, même si elle était elle-même plutôt grande pour une Sorcière. Ses cheveux blond cendré étaient tirés vers l’arrière en une curieuse coiffure, comme s’il les avait enduits de bave de crapaud. Andromeda laissa courir son regard sur ses tempes, sur ses pommettes, puis dériva finalement vers sa bouche charnue. Son visage avait encore les rondeurs de l’enfance, mais ses traits avaient déjà une certaine délicatesse, une certaine harmonie. Une fine cicatrice blanche s’étirait également sous son menton.

Son nom lui revenait maintenant. Tonks… C’était un Poufsouffle de cinquième année. Il était assis deux rangs devant elle en Métamorphose, et c’était son large dos qui obstruait parfois la vue sur les démonstrations de la toute jeune professeure. Il soupira une nouvelle fois. Comment pouvait-on soupirer autant ? Elle jeta un œil curieux à ce qui semblait lui poser tant de soucis : Dénomination des astres et mythologie : un traité élémentaire d’astronomie. Elle grimaça. Elle avait été évaluée la semaine passée. Pour les derniers élèves de la liste, l’épreuve aurait lieu la nuit-même. Il était peut-être un peu tard pour se pencher sur le sujet. Elle retourna à ses notes.



« Excuse-moi… Black, c’est ça ? »

Elle releva la tête. Le Poufsouffle avait chuchoté si bas qu’elle pensait un instant avoir rêvé. Mais il la fixait désormais. Elle n’avait pas encore remarqué ses yeux. Il les avait bruns et doux.

« Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? demanda-t-elle avec politesse.
— Ted Tonks, se présenta-t-il même si elle ne lui avait pas posé la question. J’ai vu que tu me regardais à l’instant. »

Elle le regarda les yeux ronds. Par Salazar ! Personne ne lui avait donc jamais appris qu’il était impoli de faire remarquer ce genre de choses aux gens ?

« Je regardais quel genre de sujet te posait tant de difficultés au point que tu t’agites autant sur ta chaise », se justifia la Vert et Argent.

Il sourit. Une fossette se creusa dans sa joue droite.

« Astronomie.
— Je sais, du coup. Je l’ai vu en te regardant. En le regardant, se reprit-elle un peu plus vite qu’elle ne l’aurait voulu. Le livre. Je regardais le livre.
— Bien sûr. »

Il souriait de plus belle, dévoilant une rangée de dents blanches et régulières. Andromeda soupira. Elle était un peu agacée. Plus par elle-même que par lui en réalité. Il n’était pas convenable de perdre ainsi ses moyens devant une personne qu’elle ne connaissait pas.

« J’ai toujours eu du mal avec les planètes, les étoiles, tout ça… avoua-t-il d’un air embêté en se grattant le crâne. Mais toi, tu dois en connaître un rayon sur le sujet… »

Elle haussa les épaules, ne sachant pas bien s’il se moquait d’elle. Elle n’avait pas vraiment de temps à perdre.

« Bellatrix… Andromède… insista-t-il.
— Tu crois vraiment que parce que je porte le nom d’une constellation, je suis absolument incollable sur tout ce qui touche à la carte du ciel ?
— Euh… oui. »

Elle avait momentanément oublié qu’elle était dans une bibliothèque. L’écho de son rire se répercuta dans toute la section des Potions, et probablement bien au-delà encore. Loin de se vexer, Ted Tonks s’était joint à elle.

« C’est vrai que ça semble stupide dit comme ça. Désolé.
— Abandonne l’astronomie, tu devrais songer à une carrière de magicomédie. »

Son visage s’illumina et la fossette de sa joue droite se creusa encore plus.

« Sache que si tu m’encourages, rien ne pourra plus m’arrêter sur cette voie. Et puisque tu sembles avoir aussi de l’humour à revendre, je pourrais te proposer de m’assister dans mes stand-ups…
— Les stand-quoi ?
— Les monologues comiques ! C’est un truc d’Américains très à la mode, je pense que ça ne va pas tarder à s’exporter en Grande-Bretagne. »

Andromeda hocha prudemment la tête. Elle avait le vague souvenir d’une cousine éloignée qui avait étudié à Ilvermorny qu’elle avait toujours trouvée bizarre. Les Sorciers américains étaient connus pour leur excentricité, ils ne voulaient rien faire comme tout le monde. Cela expliquait peut-être pourquoi elle n’en avait jamais entendu parler.

« Je pourrais t’assister… tant que j’ai ma part de la tarte à la mélasse, répondit-elle sobrement.
— Quinze pourcent ?
— J’en veux soixante !
— Madame est exigeante.
— Madame connaît sa valeur.
— Et combien vaut Madame, exactement ?
— Plus que tout ce que tu pourrais imaginer, ou jamais te permettre. »

Elle lui lança un regard faussement hautain, un brin amusé. La préparation sur le philtre de Paix était déjà loin dans son esprit. Ce Ted Tonks était décidément bien trop divertissant. Pourquoi ne s’étaient-ils jamais adressé la parole avant cela ? Il la regardait désormais sans rien dire et elle se sentit soudain mal à l’aise. Leur discussion était-elle finie ? Avait-elle dit quelque chose de mal ? Andromeda se mordit la lèvre inférieure, refusant d’être celle qui reprendrait la parole.

« Et qu’est-ce… qu’est-ce que tu révises, toi ? » demanda-t-il soudain.

Sans qu’elle ne s’explique vraiment pourquoi, elle se sentit infiniment reconnaissante qu’il ne l’ait pas abandonnée de nouveau au silence.

« Les potions. Philtre de Paix.
— Et ça va, tu t’en sors ?
— Oui, merci. C’est une matière dans laquelle j’arrive à me débrouiller. »

Voilà une bien jolie manière de dire que Slughorn ne lui avait jamais mis en dessous d’Optimal.

« Je suis assez au point, continua-t-elle doucement. J’essaie juste de relire une dernière fois les instructions pour les avoir bien en tête et je m’entraîne à visualiser les différentes phases de préparation.
— Visualiser ?
— Je… je visualise les couleurs par lesquelles passe ma potion, tu vois ?
— Pas trop… Enfin si, j’imagine... mais ça n’est pas plus utile de mémoriser plutôt l’ordre des ingrédients à ajouter ?
— L’un n’empêche pas l’autre. Je suppose que cela dépend du type de mémoire de chacun. Personnellement, cela m’aide beaucoup. La couleur de ta potion est toujours un assez bon indicateur de la direction dans laquelle tu vas. Et puis, même au-delà… je trouve que cela rend l’apprentissage beaucoup plus agréable. On vivrait tous un peu mieux avec plus de couleurs dans nos vies.
— J’essayerai alors. »

Andromeda le gratifia d’un sourire sincère. Un ange tenta de passer, mais le Poufsouffle ne lui en laissa pas le temps :

« Je suis tombé sur la potion de Ratatinage avant-hier. L’examinatrice m’a semblé plutôt bienveillante. Je suis sûr que ça va super bien se passer pour toi.
— Merci, c’est très gentil de ta part. J’espère que ça se passera tout aussi bien pour ton épreuve d’Astronomie ! »

Il haussa les épaules.

« Je ne suis pas du genre défaitiste, mais je ne compte pas continuer l’année prochaine de toute façon. J’aimerais juste obtenir ma BUSE pour rendre fiers mes parents. La Métamorphose, les Sortilèges, ils ne connaissent pas… mais l’Astronomie, c’est un truc qui leur parle. Le rêve de mon père, c’est qu’on marche un jour sur la Lune, alors… Oh ! Il m’a même offert un télescope pour m’aider à élaborer mes cartes du ciel l’année dernière ! Je n’ai pas osé lui dire que j’étais une vraie bille, et que de toute manière on en faisait des beaucoup mieux sur le chemin de Traverse... »

Elle mit quelques secondes à réaliser.

« Tu es né-Moldu ?
— Je suis né-Moldu. »

Sa grimace ne sembla pas lui échapper :

« Ça pose un problème ?
— Non, non. Bien sûr que non. »

Enfin si, un peu quand même. Elle ne put s’empêcher de jeter des coups d’œil furtifs autour d’eux, pour s’assurer que personne ne les regardait. Que se passerait-il si elle était prise par Wilkes, par Rookwood, ou pire… par sa sœur ?! Qu’est-ce qu’ils penseraient d’elle ? Et qu’est-ce qui pourrait lui arriver, à lui ?

« Tu fais peut-être partie de ceux qui croient que parce que mon sang n’est pas pur, je vaux moins que les gens comme toi… insista-t-il en fronçant les sourcils. Mes parents ne sont pas Sorciers, mais moi je le suis. C’est tout ce qui importe, non ?
— Non.
— Non ?
— Non, ce n’est pas ce que je crois. Je ne pense pas que… certaines personnes soient supérieures à d’autres, sur la base de leur sang. Je ne fais pas partie de… ces gens-là. Je ne suis pas comme les autres.
— Alors pourquoi tu es si froide tout à coup ?
— Je ne suis pas froide !
— Je t’assure que tu l’es. Il faudrait te filmer, c’est ridicule.
— Me quoi ?
— T’enregistrer !
— Je n’ai aucun problème avec le fait que tes parents soient Moldus, déclara-t-elle finalement avec fermeté. Tu peux comprendre que je sois prise au dépourvu, non ? »

Il eut un sourire triste et secoua la tête.

« Je suis juste surprise que tu sois venu me parler en sachant qui j’étais, insista-t-elle. Je suis une Black.
— Et alors ?
— Alors… »

Elle inspira un grand coup.

« Toujours Pur.
— C’est quoi ça ? Une pub pour de la lessive ? se moqua-t-il.
— La devise de ma famille, répliqua-t-elle un peu sèchement.
— Ridicule. Nous sommes juste en train de discuter. Ce n’est pas comme si je venais te demander de m’épouser.
— Évidemment que ça semble stupide dit comme ça, marmonna-t-elle d’un air lugubre. Écoute… »

Elle parlait désormais si bas qu’elle peinait à entendre sa propre voix. De toute manière, elle ne voulait pas entendre elle-même l’horreur qu’elle s’apprêtait à lui dire.

« Ne va pas croire que j’ai quelque chose contre toi, vraiment, mais… on ferait juste mieux de ne pas trop s’adresser la parole. Ça vaut mieux pour tout le monde.
— Oh, je vois. Tu es exactement comme les autres, en fait. »

Son ton était toujours étonnamment placide, mais son visage parlait pour lui : le garçon était profondément contrarié, blessé. Il se contenta de rouvrir brusquement son manuel, et ne lui adressa plus un regard.

Ne restait que le silence.

Le silence et la culpabilité.



Andromeda sentit son cœur se serrer douloureusement dans sa poitrine. Elle aurait tout donné pour pouvoir utiliser un retourneur de temps. Deux petits tours. Pour recommencer à zéro. Pour ne pas le blesser. Pour ne jamais le croiser. Pour commencer ses révisions plus tôt ou pour s’asseoir ailleurs dans la bibliothèque. Pour couper court à la conversation. Pour ne jamais évoquer la question de ses origines. Pour ne pas agir avec la froideur et la cruauté qu’elle reprochait tant à ses parents, à son aînée… Elle ne voulait plus y penser.

Sur l’intérieur de ses paupières, les taches de couleur dansaient de nouveau au rythme de la préparation du philtre de Paix. Vert, bleu, violet, puis… rose. Et enfin turquoise, et de nouveau violet. Une lueur rouge s’imposa immédiatement à son esprit…

« Oh ! » dit-il soudain.

Elle rouvrit péniblement les yeux, ne sachant pas si elle devait lui répondre, incertaine de la manière dont elle devait réagir. Il avait retourné le manuel et fait glisser son doigt sur l’une des illustrations du Traité élémentaire d’astronomie, et semblait lui montrer la légende juste en-dessous d’une constellation — une constellation qu’elle connaissait bien.

« Andromède… la femme enchaînée », lut-il à voix haute.

Il releva les yeux vers elle, d’un air sincèrement interrogateur.

« Tu te sens enchaînée, Black ? »

Sa voix était peut-être douce, mais ce fut comme si un Bézoard lui tombait au fond de l’estomac. Froid, dur, désagréable. Les dents serrées, sans un mot de plus et sans un regard pour lui, elle rangea ses affaires, balança son sac en toile sur l’épaule droite, déguerpissant en moins de temps qu’il n’en fallait pour dire « Nox ».

Note de fin de chapitre :

Merci pour votre lecture !

Je vous dis à très bientôt pour la suite. D'ici là, n'hésitez pas à me dire tout ce que vous en pensez juste en-dessous, vos retours me sont très précieux.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.