S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Programme de juillet des Aspics


Bonsoir à toustes !

Un peu de lecture pour vous accompagner en cette période estivale... Vous avez jusqu'au 31 juillet pour, d'une part, voter pour le thème de la prochaine sélection ici et, d'autre part, lire les textes de la sélection "Romance" du deuxième trimestre 2024, et voter ici !

Les sélections sont l'occasion de moments d'échange, n'hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé sur le forum ou directement en reviews auprès des auteurices !


De L'Equipe des Podiums le 11/07/2024 22:30


Assemblée Générale 2024


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 21 juin 2024, à 19h.

Venez lire, échanger et voter (pour les adhérents) pour l'avenir de l'association.

Bonne AG !
De Conseil d'Administration le 14/06/2024 19:04


Sélection Romance !


Bonsoir à toustes,

Comme vous l'avez peut-être déjà constaté, sur notre page d'accueil s'affichent désormais des textes nous présentant des tranches de vie tout aussi romantiques ou romancées les uns que les autres ! Et oui, c'est la sélection Romance qui occupera le début de l'été, jusqu'au 31 juillet.

Nous vous encourageons vivement à (re)découvrir, lire et commenter cette sélection ! Avec une petite surprise pour les plus assidu.e.s d'entre vous...

Bien sûr, vous pouvez voter, ça se passe ici !


De Jury des Aspics le 12/06/2024 22:31


145e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 145e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 14 juin à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !


 


De L'équipe des nuits le 12/06/2024 12:33


Maintenance des serveurs


Attention, deux interventions techniques prévues par notre hébergeur peuvent impacter votre utilisation de nos sites les 28 mai et 4 juin, de 20h à minuit ! Pas d'inquiétudes à avoir si vous remarquez des coupures ponctuelles sur ces plages horaires, promis ce ne sont pas de vilains gremlins qui grignotent nos câbles ;)

De Conseil d'Administration le 26/05/2024 18:10


144e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 144e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 18 mai à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits et à vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 12/05/2024 11:00


I - black moon, black story. (fr) par Winter

[190 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Une histoire qui me traîne dans la tête depuis ma première lecture de Harry Potter.

Cette histoire, ces personnages, c'est eux qui m'ont menée à la fanfic. Pas l'inverse.

 

playlist & moodboard

 

Note : cette histoire est en réécriture (chapitre 6/100). Vous pouvez la retrouver en anglais ici.

Petit rappel également que cette fic est déconseillée au moins de seize ans. Ce n'est pas pour rien, elle traite beaucoup de sujets qui peuvent être délicats comme la maltraitance, de la violences, des troubles du comportement alimentaire... Si ce sont des sujets qui vous touchent, attendez d'être prêt.e un peu plus tard, ou accompagnez-vous de ces personnes qui vous réchauffent le coeur. ♥︎

Avertissement : cette histoire traite dans de nombreux chapitres de maltraitance infantile, de violences intrafamiliales et de troubles du comportement alimentaire.

Note de chapitre:

Comment introduire le tout début d'une histoire qui hante ma tête depuis si longtemps ? 


Cette histoire, je l'ai dans ma tête depuis ma première lecture de HP il y a plus de dix ans, j'y pense tous les jours honnêtement, la construisant petit à petit. J'ai une page note sur mon téléphone avec tous ces petits moments de la vie qui m'inspirent, puis j'ai rédigé le tout et voilà mon histoire.


 


Alors concidérez ce chapitre comme un début, un préface.


 


Petit rappel sur l'arbre généalogique des Black


- Orion et Walburga sont les parents de Lyra, Sirius et Regulus ;


- Cygnus et Druella sont les parents de Bellatrix, Andromeda et Narcissa ;


- Cygnus et Walburga sont frère et soeur.


 


Petit rappel également que cette fic est déconseillée au moins de seize ans. Ce n'est pas pour rien, elle traite beaucoup de sujets qui peuvent être délicats comme la violence verbale, violence physique, acceptation de soi, le rapport au corps, la découverte de la sexualité... Si ce sont des sujets qui vous touchent, attendez d'être prêt.e un peu plus tard, ou accompagnez-vous de ces personnes qui vous réchauffent le coeur. ♥︎


 


Et sinon, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter une bonne lecture.

 

Mme et Mr Black son fier de vous annoncer la naissance de leur héritier

 

Sirius Pollux Black III

 

Et la naissance de leur héritière

 

Lyra Irma Black II

 

 

 

 

Un an. 

 

 

 

Walburga Black avait toujours été consciente de son devoir en tant que Black. Elle était née Black et vivait avec les mots « Toujours Pur ».

 

 

 

Alors qu’elle regardait son fils et sa fille, elle se sentait soulagée. Elle avait rempli son rôle, elle avait donné un fils qui poursuivrait le nom Black. Et elle avait donné une fille. Une fille, c’était bien. Pas aussi bien qu’un garçon, mais une fille pouvait être mariée à un Sang-Pur avec des terres, une fortune, de l’influence…

 

 

 

Maintenant qu’elle avait accompli son devoir, elle pouvait profiter de sa nouvelle grossesse. 

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Deux ans. 

 

 

 

Depuis qu’ils étaient nés, il était quasiment impossible de séparer Sirius de Lyra. Au début, leurs parents ne s’en étaient pas vraiment préoccupés, entendre un bébé pleurer toute la journée n’était pas très plaisant. Mais maintenant qu’ils marchaient, Walburga ne pouvait plus laisser se reproduire de tels comportements. 

 

 

 

La chambre à gauche pour Sirius, celle à droite pour Lyra. 

 

 

 

— Un Black ne pleure pas, dit-elle alors que la porte se refermait. 

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Trois ans. 

 

 

 

Lyra serait plus facile que Sirius. Walburga le sentait. Pour lui, il semblait que c’était impossible de rester sans bouger plus d’une seconde. Toujours à s’agiter, toujours à parler. Elle ne le supportait pas. Alors elle alla dans le cabinet de son mari. 

 

 

 

— Corrige-le.

 

 

 

Il le fit. Pour un temps. 

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Quatre ans. 

 

 

 

Ils pouvaient lire, s’exprimer en français et anglais, ils connaissaient l’histoire de la magie, celle de leur famille, comment agir en public… Leurs journées étaient remplies de leçons. Sirius avait du mal à rester sage pour une longue période, Walburga ne le supportait pas. Donc elle le punissait. 

 

 

 

— Allez dans votre chambre. Ne revenez pas tant que vous n’êtes pas prêt à agir comme l’héritier Black que vous êtes.

 

 

 

Elle n’aimait pas le regard qu’il lui portait. Heureusement, il avait appris à ne plus pleurer. 

 

 

 

Elle n’aimait pas le regard de Lyra non plus. 

 

 

 

Elle demanda à Kreattur de ne pas lui apporter de nourriture ou de laisser Lyra ou Regulus le voir. L’elfe était obéissant, il n’osait pas désobéir. Le lendemain, elle retourna dans la chambre. Sirius se leva : regard vers le bas, les mains dans le dos.

 

 

 

— Je suis désolé Mère.

 

 

 

Problème résolu. 

 

 

 

Pour un temps. 

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Cinq ans.

 

 

 

Walburga savait que Lyra apportait de la nourriture à Sirius chaque fois qu’il était puni et envoyé dans sa chambre. Elle décida de la punir de la même façon, mais cela ne changea pas, elle parvenait toujours à lui rendre visite avec de la nourriture. 

 

 

 

— Envoyez-la à la cave, dit Orion, fatigué de ces problèmes de ménagères. 

 

 

 

C’était sale, et Walburga n’a jamais pensé qu’elle arriverait à des mesures extrêmes. Mais Orion avait raison, la famille venait en premier. Et s’ils avaient des enfants qui ne pouvaient pas obéir à des règles simples, leur famille était en danger. 

 

 

 

Elle appela Kreattur. Il s’occupa du reste. 

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Six ans.

 

 

 

Lyra et Sirius avaient inventé un jeu. Il s’appelait le jeu de la statue. Ils jouaient à chaque réception ou dîner où leurs parents les amenaient. Regulus était bon, et c’était le but : qu’il ne soit pas puni. 

 

 

 

Sirius était vraiment mauvais à ce jeu. 

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Sept ans.

 

 

 

— Répétez après moi : she sells seashells by the seashore.

 

 

 

Cet exercice était facile. Les cours de prononciation étaient meilleurs que la grammaire ou l’orthographe. Lyra aimait apprendre, elle aimait ouvrir un livre pour la première fois et découvrir sa magie. 

 

 

 

Bien sûr, elle voulait arrêter la théorie et commencer la pratique. Mais Poudlard n’était pas avant cinq ans. Elle a donc beaucoup appris, en prenant toute l'avance possible. Ce n’était pas une mauvaise chose, elle devait être la première à l’école, Mère lui a déjà dit cela. Elle a demandé la même chose à Sirius. Maintenant, Lyra n’était pas sûre de la façon dont ils se débrouilleraient pour respecter les souhaits de leur mère. L’un d’eux devait être le deuxième. 

 

 

 

—She sells seashells by the seashore, dit-elle très vite sans erreur. 

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Huit ans.

 

 

 

Lyra se réveilla au milieu de la nuit. Elle avait fait un cauchemar au sujet d’un moldu qui lui volait sa magie. Ces cauchemars se produisaient beaucoup. Chaque fois qu’elle se réveillait, elle haletait, transpirait et son cœur battait très vite. 

 

 

 

Elle quitta son lit et marcha discrètement jusqu’à la porte. L’ouvrit. Deux marches. En ouvrit une nouvelle et se rendit au lit de Sirius.

 

 

 

— Tu ne peux pas dormir ?

 

 

 

Dans le noir, elle se mit à sourire avant de le rejoindre. 

 

 

 

— Cauchemar ?

 

— Je sais, trop de pression.

 

— Tout ira bien.

 

 

 

C’était toujours comme ça leurs conversations. Parfois, ils ne se donnaient même pas la peine de dire toutes les phrases ou tous les mots. Ils se comprenaient tout simplement. 

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Neuf ans.

 

 

 

Les réceptions ne se déroulaient pas uniquement avec le jeu de la statue. Ils en profitaient aussi pour voir leurs amis. Lyra et Calidora Selwyn étaient meilleures amies. Elle ne lui faisait pas confiance comme Sirius, mais elle avait presque le même âge qu’elle, et elle était une fille. C’était assez bien pour passer du temps ensemble. Leur jeu préféré était d’espionner des filles plus âgées, en particulier celles déjà à Poudlard (comme le groupe de Narcissa) tout en restant cachées de leurs parents. C’était vraiment amusant.

 

 

 

Sirius allait avec Evan Rosier et Corban Yaxley. Leur jeu préféré était de voler les pouvoirs. Ils couraient derrière les filles pour les faire crier. Regulus voulait toujours le suivre, et comme tout frère aîné, Sirius lui demandait de le laisser seul avec ses amis. 

 

 

 

Les enfants savaient qu’ils devaient se comporter comme leurs parents le désiraient jusqu’à ce qu’ils soient trop ivres pour remarquer quoi que ce soit. Au-delà de ce point, ils pouvaient avoir une certaine liberté et jouer au voleur de pouvoir.

 

 

 

Une fois, Lyra avait fait un pari avec Sirius pour essayer cette boisson que les parents avaient toujours à la main. Ils finirent tous les verres qui traînaient sur les tables. Au début, c’était dégoûtant, mais après quelques gorgées, ce n’était pas si gênant. Ils ont fini assez ivres. 

 

 

 

Walburga n’a pas trouvé ça drôle. 

 

 

 

Orion s’est occupé de la correction. 

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Dix ans.

 

 

 

— Je ne sais pas qui je préfère.

 

— Au moins tu as le choix. Moi non. Je finirai marié à Cissy, voilà ce que c’est. 

 

— Elle aime le garçon Malefoy.

 

— Rien n’est fait tant que le mariage ne s’est pas déroulé.

 

— Cissy est têtue. 

 

— Tout comme Oncle Cygnus et Tante Druella. Corban est bien. 

 

— Oui, ce sont des Sang-Pur, pas de sang moldu du tout. Mais… 

 

 

 

Lyra détestait l’admettre, cependant elle n’arrêtait pas d’y penser. 

 

 

 

— Mais ? demanda Sirius. 

 

— Mais il n’est pas beau du tout. Je veux que mes enfants soient jolis.  

 

 

 

Cela le fit rire, mais il dut s’arrêter en voyant un adulte marcher dans le hall où ils se trouvaient. Sirius attendit qu’il soit parti pour reprendre. 

 

 

 

— Tu as raison sur ce point. 

 

— Rabastan est beau.

 

— Beaucoup mieux.

 

 

 

Elle soupira. 

 

 

 

—J’aimerais que les filles puissent se marier avec des filles et que j’épouse Cissy. Elle est jolie et amusante. 

 

— Pas tant que ça depuis qu’elle est à Poudlard. 

 

— C’est vrai. Tu penses que nous serons ennuyeux quand nous irons là-bas ? 

 

 

 

Ils rirent discrètement. De leur point de vue, ils pouvaient voir la réception dans la grande salle de bal de leur grand-père. Ils ne voulaient pas se faire prendre à ne rien faire dans une telle occasion pour montrer le pouvoir de la famille Black. 

 

 

 

— Qu’est-ce que vous faites ? 

 

 

 

Ils sursautèrent tous les deux, il ne l’avait pas entendu arriver. 

 

 

 

— Hey Reg. Nous parlions d’alliances. Qui veux-tu épouser ? 

 

— J’aimerais être une fille. Tu as beaucoup plus de choix que nous. 

 

— C’est ce que je lui ai dit ! dit Sirius. 

 

 

 

Lyra n’était pas d’accord, elle n’eut pas le temps de le dire, quelqu’un approchait. 

 

 

 

— Retournons à la réception. Mère doit nous chercher. 

 

 

 

Retour au monde réel.

 

 

 

 

 

•••

 

 

 

 

 

Onze ans.

 

 

 

Lyra ne l’aurait jamais admis à haute voix, mais elle avait une cousine préférée, et une moins favorite. Mère n’accepterait jamais cela, ils étaient Black, tous ensemble, unis. Les préférences n’existaient pas.

 

 

 

Mais la vérité était qu’elle préférait Andromeda, tout comme Sirius. Elle en était certaine même s’ils n’en parlaient jamais. Bellatrix était très inaccessible. Jamais souriant, jamais un pied hors de la limite. Avec Sirius, ils le faisaient tout le temps, juste pour se tester, voir jusqu’où ils osaient aller, Bellatrix les avait une fois rapportés, alors ils avaient arrêté de le faire devant elle. Narcissa était sympa. Juste... Elle parlait aussi beaucoup des règles et de l’héritage des Black. Non pas que Lyra ne s’en souciait pas, mais... Pas tout le temps. Pas à ce point. 

 

 

 

Donc chaque fois qu’Andromeda revenait de Poudlard, Lyra et Sirius lui posaient beaucoup de questions. Lyra était curieuse au sujet de la salle commune de Serpentard, du dortoir, des cours… Sirius n’arrêtait pas de poser des questions sur le quidditch.

 

 

 

Les filles ne devaient pas s’intéresser au quidditch. 

 

 

 

— C’est vraiment impressionnant. Le joueur vole si vite qu’on ne voit même pas les balles parfois. 

 

 

 

Des étoiles étaient dans les yeux de Sirius. 

 

 

 

— La chose la plus agaçante à Poudlard, ce sont les Sang-de-bourbe, dit Narcissa en les rejoignant avec Regulus.

 

— Ne les appelle pas ainsi, dit froidement Andromeda. 

 

— Quoi ? Père le dit tout le temps quand il est ivre.

 

— Eh bien, tu n'es pas ivre, n’est-ce pas ?

 

— Évidemment pas. 

 

 

 

Narcissa n’était pas contente. Lyra pensait qu’elle devrait mieux gérer ses sentiments. Elle pourrait être une telle enfant parfois…

 

 

 

— Les gens comme nous n’insultent pas les autres, expliqua Andromeda. Nous ne nous réduisons pas en employant des mots grossiers. Vous devriez tous vous en souvenir. 

 

— Andros, y a-t-il beaucoup de nés moldus à Poudlard ? demanda Lyra. 

 

 

 

Sa cousine ne répondit pas tout de suite. 

 

 

 

— Pas à Serpentard.

 

— Bien.

 

 

 

Mère les appela pour qu’ils rejoignent la réception. Aujourd’hui, c’était la fête des héritiers de retour de Poudlard. Chaque année, les grands-parents Black avaient décidé de montrer au monde à quel point leur petit-enfant était parfaits et de dignes héritiers de la lignée. 

 

 

 

Mère les emmena, les présentant à tout le monde. Trois enfants étaient une bénédiction dans les familles de sang pur. Les jumeaux étaient présentés à des gens du ministère ou à d’autres familles puissantes. C’était vraiment ennuyeux et difficile de se comporter comme Mère le voulait. Lyra était épuisée quand elle les autorisa finalement à aller dans le jardin de Grand-Mère. 

 

 

 

— Une seconde de plus et j’explosais, dit Sirius.

 

 

 

Elle était d’accord, sa robe était si serrée autour de sa taille… Et il faisait si chaud, elle avait l’impression de ne pas pouvoir vraiment respirer. 

 

 

 

— Nous pourrions aller dans la forêt, suggéra Sirius.

 

— Oh oui, s’il te plaît.

 

 

 

Ils durent traverser la belle collection de roses de Grand-Mère, puis aller dans un trou caché dans la haie. Ils arrivèrent dans le calme des arbres, ici, c’était la paix, plus de réceptions, plus d’héritiers, plus de devoirs, c’était la liberté. 

 

 

 

— Tu crois que Poudlard sera comme ça ? 

 

— Nan, Cissy sera toujours là pour nous surveiller. 

 

 

 

Sirius n’oserait pas dire « nan » devant Mère. 

 

 

 

Ils jouèrent à cache-cache. C’était surtout une excuse pour crier, courir et rire. C’était tellement amusant qu’ils oublièrent l’heure.

 

 

 

— Mère sera furieuse. 

 

 

 

Dans sa hâte, elle déchira sa robe et Sirius mis de la boue sur sa chemise blanche. Ils n’eurent pas eu le temps de trouver une solution. D’une façon ou d’une autre, Mère allait être furieuse.

 

 

 

Elle l’était.

 

 

 

Et comme à chaque fois qu’elle était en colère, ils furent punis. 

 

 

 

Ils n’avaient jamais pensé qu’elle pourrait les séparer.

Note de fin de chapitre :

Merci pour votre lecture ♥︎

Les premiers mots de cette histoire ont été écrits en 2015 lorsque j'avais acheté mon premier ordi lors d'un road trip aux États-Unis. J'ai publié les premiers chapitres de 2016 à 2018, puis la vie, l'école, le sport, un amoureux... Je me suis éloignée de hpf sans arrêter d'imaginer cette histoire. J'ai été absente longtemps, trop longtemps et c'est avec beaucoup de joie que je me suis remise à l'écriture. 

Bonne année !

winter

PS : la playlist de cette fic, mélancholique avec un soupçon de rock...

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.