S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Igor Karkaroff et la Guerre des sorciers par bellatrix92

[8 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +

 

Il respire un grand coup, tandis qu'il s'observe dans le miroir de la salle de bain.

 

A vrai dire, cela fait bien longtemps qu'il n'a pas eu à soigner son apparence, qu'il n'en a pas eu l'occasion ni la possibilité surtout. Aussi, bien qu'il ait toujours pris soin de lui-même et de son apparence dans sa jeunesse, il a quelque-peu perdu ses vieux réflexes. Le prouve bientôt une bête blessure qu'il se fait en se rasant.

 

Mais il faut bien cela pour s'imposer comme le futur directeur de Durmstrang, et puis de toute manière cela est réglé en un simple coup de baguette, cette chère amie qu'il a eu la joie de retrouver après huit ans derrière les barreaux...

Le voilà bientôt parfaitement présentable à défaut d'être particulièrement beau.

Être beau non plus n'a plus d'importance à présent. Il sait pertinemment quelle image il doit renvoyer : celle de l'homme puissant et entier, incarcéré pour des broutilles par un ministère anglais névrosé, un personnage de convictions qui a payé pour de simples opinions affirmées un peu trop courageusement et qui revient en force pour remettre les élèves sur les rails après des années de laxisme et de crainte liées à la chute du Seigneur des Ténèbres.

 

Il sait très bien ce que le Conseil d'administration de Durmstrang attend de lui : une refonte de l'école et une réorientation profonde de ses vocations après le passage de son prédécesseur qui, heureusement, n'a pas réussi à la faire ouvrir aux sang-de-bourbe malgré tous ses efforts.

Pour mener ses projets à bien, il sait qu'il peut compter sur toutes ces familles très conservatrices qui forment le noyau dur de l'école, et réciproquement. La relation sera équilibrée, d'autant qu'il est des leurs depuis très longtemps, que ce soit parce qu'il a grandi avec eux dans cette école qu'il estime plus que tout, ou parce qu'il les a côtoyés après, tout au long de sa carrière.

 

Oui, il va mettre bon ordre à toute cette histoire et agir à son échelle, qui n'est pas si modeste maintenant qu'on lui propose un poste à pouvoir.

Mais plus jamais d'implication directe dans des groupuscules violents, il a compris la leçon avec ces quelques années qu'il vient de passer en prison.

- Fermeté et pondération, murmure t-il d'une voix suave devant le miroir.

 

Quelques dizaines de minutes plus tard, c'est rasé de frais, son bouc soigneusement taillé et vêtu de sa plus belle cape de fourrure qu'il fait irruption dans la salle où se tient le Conseil d'administration de l'école. Les autorités, les quatre familles élues et deux professeurs l'attendent de pieds ferme, il le comprend bien.

Pourquoi est-il soudain anxieux ? Se demande t-il vaguement.

 

Ils le connaissent tous après tout et ne doutent pas de lui, à part peut-être cet idiot de Cyrille Moskova qui aurait mieux fait de rester enfermé avec ses pierres dans son laboratoire plutôt que de briguer cette place au Conseil d'Administration.

Oui, c'est bien eux qui ont permis sa sortie d'Azkaban, et qui comptent sur ses positions pour affermir la place de l'école au sein de la Communauté magique internationale.

Alors pourquoi a t-il l'impression qu'ils l'attendent au tournant, lui l'ancien professeur d'arts obscurs qui a depuis si longtemps fait ses preuves ? Doutent-ils de lui, ou tiennent-il simplement à vérifier qu'il tiendra ses positions, même affecté par huit ans de prison ?

Il espère en tout cas que c'est la seconde option.

 

La réunion commence dans une atmosphère pesante, très pratique pour déstabiliser les opposants. Il a l'habitude et va droit au but après avoir écouté les chiffres, alarmants il est vrai :

- Qui nous fait concurrence depuis mon départ ? Demande t-il de but en blanc aux familles d'élèves rassemblées. Je sais que Beaubâtons a de plus en plus de succès chez les familles aisées mais cela ne devrait pas être aussi prononcé Puisque c'est sa filière d'enseignement supérieur qui est prisée. Alors qui d'autre ?

- Le développement de l'école féminine du Blocksberg n'est pas sans nous inquiéter, répond alors Herr Frühehof qui représente les illustres familles allemandes. Mon propre frère a même décidé d'y inscrire sa fille lorsque Schwester Elisa a été élue Supérieure. Ils ont de plus en plus de succès, y compris auprès de familles éminentes...

- Cet institut s'appuie sur une des lacunes de notre école, intervient alors Cyrille Moskova à la surprise générale. C'est cela précisément qui explique son succès.

- Une lacune ?

 

Igor lui a répondu d'une voix à la fois douce et tranchante, le mettant implicitement au défi de poursuivre. Pas un mot plus haut que l'autre mais le ton est donné. Pourtant son adversaire ne se laisse pas impressionner et répond :

- Bien sûr une lacune, et depuis des décennies. Depuis le début ou presque en fait, notre école accueille bien plus de garçons que de filles, que ce soit à cause du contenu de ses enseignements, de sa politique, ou pour des raisons culturelles.

- Et ? Réplique Igor avec sarcasme.

- Et bien le Blocksberg s'est tout simplement engouffré dans la brèche, et avec une facilité déconcertante. C'est une école féminine dont l'enseignement est beaucoup plus...

 

Il hésite un peu :

- Beaucoup plus quoi ? Lui demande alors Herr Frühehof, franchement agacé, tandis qu'Igor choisit de rester silencieux.

- Et bien, répond Cyrille Moskova. J'ai failli dire « beaucoup plus inoffensif » mais cela ne correspond décidément pas. Disons que par le contenu tourné vers de la magie plus intuitive, l'ambiance générale et la possibilité de poursuivre des études supérieures, tout cela pour un prix défiant toute concurrence... Et bien nous avons là un cocktail très tentant pour des familles voulant scolariser leurs filles. Ce sont elles qui quittent en masse notre école depuis quelques années.

- Et vont se mélanger aux Sang-de-bourbes qui y sont également accueillis... Grince quelqu'un.

 

Boris Krum, cet éternel modéré, intervient alors :

- Quel est le fond de votre pensée, Cyrille ?

- Je pense, répond celui-ci. Que Durmstrang, de part ses particularités et sa politique générale, devait s'attendre à une telle concurrence un jour ou l'autre, surtout à présent que les temps et les sociétés changent. Qu'on le veuille ou non, le Blocksberg nous est complémentaire en terme d'accueil des enfants sorciers.

- C... Complémentaire?!

 

Igor s'est étranglé en répondant, ce qui lui arrive rarement. Il darde sur son ancien collègue et futur subordonné un regard assassin qui n'est pas seulement joué. Comment ce rêveur imbécile ose t-il proférer de telles inepties ?

 

Mais sans se démonter, Cyrille Moskova répond sur un ton presque décontracté :

- Bien sûr que nous sommes complémentaires, une école surtout prisée par les garçons et une autre réservée aux filles et ouvertes aux nés-moldus. Deux échelles de prix, deux enseignements distincts.

- Osez-vous vraiment comparer notre école à cet institut de seconde zone, Cyrille ? Gronde Igor d'une voix doucement menaçante.

- Oui, répond son adversaire sans sourciller. J'ai cette lucidité et ce n'est pas de la complaisance.

- C'est toi qui le dis... Marmonne Herr Frühehof.

- Je ne dénigre pas Durmstrang, réplique Cyrille Moskova. Je ne nie pas son histoire et sa renommée. Cependant il nous faut regarder les choses en face : une autre école est en train de se tailler une place en Europe, une place de plus en plus reconnue et la réduire à un simple bricolage serait un manque de discernement cruel... J'en veux pour preuve le fait qu'une membre d'une éminente famille y soit scolarisée, sans vouloir vous manquer de respect Herr Frühehof.

 

L'allemand grogne et Cyrille poursuit :

- Tout cela pour dire que, soit nous nous efforçons de rester compétitif pour assurer un retour de ces demoiselles dans notre giron, soit... Et bien nous acceptons qu'une part de la population sorcière féminine du continent soit scolarisée ailleurs... Et nous nous concentrons à développer nos spécialités, de duellistes notamment puisque vous êtes une figure reconnue dans ce domaine Igor.

 

Les deux hommes s'affrontent du regard. C'est qu'aucun n'est dupe sur les véritables idées ou intentions de l'autre. D'ailleurs ici, personne n'est dupe. Tout le monde sait que Cyrille Moskova se drape dans le progressisme quand Igor Karkaroff défend les vieilles traditions et le sang sorcier.

 

Alors oui, il va développer les spécialités de l'école, comme le dit si bien son adversaire. Il va rendre à cet établissement la place qui lui est due et redonner à ses étudiants l'aura de crainte qu'ils dégageaient jadis.

 

Mais, pour autant, pas question de laisser la moindre école faire de l'ombre à Durmstrang. Ce serait totalement intolérable.

Le regard furtif mais entendu qu'il échange avec Herr Frühehof confirme leur entente. Ils se verront plus tard pour mettre les choses au point.

 

 

Une nouvelle aire commence pour cette école.

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.