S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Sincèrement, Miss Kitty par jalea

[13 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonsoir :)

Voici la dernière suite de Chère Kitty, en espérant que vous n'avez pas oublié l'histoire depuis xD

Pour les nouveaux lecteurs, il n'est pas nécessaire d'avoir les deux premiers volets pour lire celui-ci mais je vous les conseille si vous voulez en apprendre plus sur les personnages.

Cette fiction sera relativement courte, environ douze chapitres, et ce sera centrée sur la romance et l'amitié alors je vous préviens toute de suite ça ne va pas voler très haut, ce sera léger comme histoire xD

Comme toujours, l'univers, les lieux et une bonne partie des personnages appartiennent à J.K Rowling.
Note de chapitre:

L'histoire prend place juste après le prologue de "Cordialement, Miss Kitty" au moment où Alicia remplace Scorpius au journal, pendant leur septième année. Cette fiction sera uniquement du point de vue d'Alicia Swanson.

Bonne lecture.
Chapitre 1 : Un élève admiratif




Chère Kitty,

Je t’écris simplement pour te dire que j'adore ta rubrique.
Ton humour noir et décalé illumine mes journées.


Affectueusement,
Un élève admiratif.


_________________________________________


« C'est pas mon genre de fille. Trop snobinarde. Et trop sérieuse. »

Face au miroir de la salle de bain, je me contemple d'un œil critique. Mes cheveux d'un noir de jais sont trop longs. Mes yeux bleus, trop perçants – pas étonnant que j'ai du mal à me faire des amis avec un regard de serial killer pareil – et ma bouche... beaucoup trop charnue. Soyons honnête : cette combinaison me donne un air louche, carrément bizarre. Un air de méchante sorcière, tueuse de chatons à ses heures perdues.

« Pourquoi tu t'infliges ça, chaque matin ? Ce n'est pas comme si tu pouvais y changer quelque chose ! » me fais-je la réflexion.

Je finis pas hausser les épaules, et vais préparer mon sac pour la longue journée de cours qui m'attend.

Je ne devrais pas accorder tant d'importance à mon apparence. C'est superficiel, et je ne suis pas une fille superficielle. Non. Moi, je suis snobinarde et sérieuse. Ce qui n'est pas du tout le genre de Tommy Miller.

En quittant la chambre, je lâche un soupir à fendre l’âme. Il n'est pas encore huit heures du matin que je pense déjà à ce crétin ! Pourquoi je n'arrive pas à m'enlever ces paroles de la tête ? Cela doit faire un an et demi, il y a prescription ! C'est juste que... quel manque flagrant de tact tout de même ! Il aurait pu vérifier que je n'étais pas dans les parages lorsqu'il a dit ça à Scorpius. Mais Miller ne se formalise pas de la politesse et de la bienséance, non. C'est un garçon égoïste, égocentrique et vantard, d'une impolitesse incroyable !

Après cet incident, je l'ai ignoré royalement pendant trois semaines. Trois semaines ! Et ben, devinez-quoi ? Il ne s'est rendu compte de rien.

— Salut, Miller, avais-je dit après vingt-et-un jour de silence radio et de regards noirs.
— 'lut.


Voilà tout ce à quoi j'ai eu droit, un « 'lut ». En parlant de Monsieur Monosyllabe, le voilà justement assis à sa place habituelle, dans la Grande Salle. Je reste figée un instant en remarquant que Scorpius n'est pas encore là. Je n'aime pas me retrouver en tête à tête avec Tommy Miller. C'est toujours.... étrange.

— Eh, fais-je pour lui signifier ma présence.

Puisqu'il n'est pas attentif aux règles de politesse, pourquoi me fatiguer ? Miller me fait un bref signe de tête, il est plongé dans la lecture de son magasine de sport... enfin, si on peut appeler ça de la lecture. J'en profite pour le détailler du regard, me demandant intérieurement ce que je peux bien lui trouver. Pourquoi mon cœur bat si fort pour cet abruti, parmi la horde de garçons qui grouille à Poudlard ?

Pour commencer, il est grand. Il a les cheveux châtains en bataille et de beaux yeux noisette, je dois le reconnaître. Et il a beaucoup d'humour, je m'ennuie jamais avec lui. Tommy est aussi très intelligent et cultivé, même s'il se borne à essayer de le cacher.

— Scorp’ n'est pas avec toi ?

Mon cœur manque un battement lorsque son regard se pose sur moi.

— Bien sûr que si, c'est juste qu'il est devenu invisible.

Sa bouche s'étire en une moue moqueuse, révélant une fossette – une seule – sur sa joue droite. Et moi qui me demandais pourquoi il me faisait tant d'effet... la réponse est pourtant évidente : il suffit de le regarder.

— Garde ton humour pour ta rubrique à la con, Swanson.
— Tu adores ma rubrique. Et parle moins fort !

Il roule des yeux alors que, paniquée, je me retourne pour vérifier que personne ne l'a entendu. Seul Tommy et Scorpius sont en courant que je suis Miss Kitty. Ah, et il y a aussi Rose Weasley et Lyss Wilson qui savent, puisque nous avons toutes les trois enquêté sur l'identité de Miss Kitty lorsque nous étions en cinquième année. Donc, pour résumé : quatre personnes dans cette école connaissent l'identité de Miss Kitty. Je trouve cela franchement étonnant que mon secret n'ait pas encore été dévoilé par Rose Weasley ou Lyss Wilson, car elles sont incapables de garder leur bouches fermées plus de deux secondes.

— Tu ne déjeunes pas à la table des Gryffondor, aujourd'hui ? me demande le Serpentard, l'air de rien.

Sa question me désarçonne un peu. Je l'observe en fronçant les sourcils.

— Cela ne m'est arrivé qu'une fois et c'était pour finir un devoir avec Rose Weasley.

Son sourire moqueur réapparaît comme par enchantement.

— Weasley... Ta nouvelle meilleure amie, c'est ça ?
— Quoi ? Non, on est juste, euh...

Je cherche une réponse adéquate mais n'en trouve pas. Je ne dirais pas que Rose Weasley est ma meilleure amie, loin de là. Elle m’insupporte la plupart du temps. Néanmoins, il y a de rares fois où... eh bien, disons simplement que sa compagnie ne m'est pas désagréable.

Curieusement, je n'ai pas d'amie fille. Pas une seule.

— C'est ma binôme en cours de Potions.

Je me tortille sur le banc, mal à l'aise, avant de me décider à prendre la perche que Tommy me tend :

— En parlant des Gryffondor, tu comptes aller à leur fête, samedi qui vient ?

Le concerné relève les yeux vers moi, un grand sourire aux lèvres.

— Je ne suis jamais très loin quand il y a une fête, Swanson. Et toi, tu fais quoi, samedi soir ?

Mes sourcils se froncent à nouveau.

— Je vais aussi à la fête, fais-je sur le ton de l'évidence.
— Non, sérieusement ! s'esclaffe le brun.
— Je suis sérieuse.

Son rire se bloque dans sa gorge, et il me regarde en grimaçant.

— Oh. On s'y croisera, alors.

Non, c'est vraiment trop d'honneur. Qu'il cache sa joie, surtout ! Je sens aussitôt une bouffée de colère m'envahir.

— Je ne pense pas, non. Je ferai en sorte de ne pas te croiser, Miller, je rétorque sur un ton hautain.

— Et moi qui voulais t'inviter à danser, ironise-t-il.

Je feins l'indifférence, bien que mon cœur se serre à s'en briser. Tommy Miller a pourtant été très clair à mon égard ; son comportement, ses paroles, tout indique que je ne lui plais absolument pas. Alors pourquoi je m'obstine, pourquoi j’espère encore qu'il me regarde différemment ? C'est une perte de temps et d'énergie (que je pourrais utiliser pour étudier), et c'est indigne de ma personne ! Les femmes Swanson ne courent pas après les hommes, ce sont les hommes qui courent après les femmes Swanson (dixit ma mère qui est d'une grande beauté, contrairement à moi).

— Qu'est-ce que c'est ?

Je reviens brutalement sur terre en voyant Tommy prendre une enveloppe dépasser de mon sac, sur la table. Je me lève d'un bond pour m'en emparer.

— Donne, c'est mon courrier ! C'est privé.
— C'est adressé à Miss Kitty, c'est public, proteste le jeune homme en levant le bras au dessus de sa tête.

Je me rassieds en soupirant, et le regarde avec horreur lire la lettre que j'ai reçue hier matin, au bureau.

— « Ton humour illumine mes journées », rien que ça ! se gausse-t-il, hilare. Je crois que tu as un admirateur secret, Swanson, poursuit le vert et argent. Tu comptes lui répondre ?

Je lui arrache rageusement ma lettre des mains, et lui décoche un regard noir.

— Je ne vois pas en quoi cela te concerne.
— Tu devrais lui répondre. Ce n'est pas tous les jours qu'un garçon te fait des compliments. C'est peut-être complètement débile comme approche mais c'est toujours ça, non ?

Je prends une grande inspiration pour tenter de me calmer. Où est Scorpius, à la fin ? Celui-là, il n'est jamais là quand j'ai besoin de lui. Et après, monsieur s'étonne que je lance des sortilèges bien mérités à son imbécile de meilleur ami !

— Moi, je trouve la lettre de ce garçon adorable. D'ailleurs, je vais me faire une joie de lui répondre, je minaude, en lui adressant mon sourire le plus hypocrite.

Le Serpentard s'esclaffe de plus belle, comme si ma réaction était encore plus amusante. Je ne peux pas m'empêcher de constater qu'il n'est pas jaloux pour un sou.

— Peut-être même que tu le croiseras à la fête, lance Miller, retrouvant difficilement son sérieux.

— Peut-être, oui. S'il est en septième année...

Ne me demandez pas pourquoi, mais la soirée des Gryffondor est exclusivement réservée aux septième année. Selon Rose Weasley, cela permettra, je cite : « d'apaiser les tensions et resserrer les liens entre les élèves. » Mais tout le monde sait que c'est juste un prétexte pour se réunir et picoler avant de passer les examens de fin d'année.

Je parcours la table des yeux, à la recherche du possible auteur de cette lettre, quand mon regard retombe sur Tommy. Se pourrait-il que...? Non, même pas en rêve ! Tommy Miller préférerait encore s'ouvrir les veines et se vider de son sang plutôt que de m'écrire une lettre de ce genre.

— Pourquoi tu fais cette tête d'enterrement ?

Je sursaute légèrement.

— Quoi ?

Le jeune homme me considère longuement, en silence.

— Ça t'arrive souvent, en ce moment. Tu soupires, et tu fais cette tête de six pieds de long en me regardant comme si j'avais noyé ton hibou.

Mes joues s'embrasent. Oh non, il a remarqué ça ?

— Je pensais juste... à mes devoirs.
— Sans blague ? ricane Miller.



******



— Qu'est-ce qui t'arrive ?

Je lâche un soupir, avant de me tourner vers ma voisine.

— Rien, pourquoi ?
— Tu fais une de ces têtes ! se moque Weasley, à croire que tu viens de perdre ton...
— Hibou, oui, je sais.

La conversation que j'ai eu avec Tommy me revient aussitôt en mémoire, ce qui me fait lâcher un autre soupir de désolation. Depuis quand suis-je devenue si pathétique ? Ça ne me ressemble pas du tout, de déprimer pour un garçon.

— Regarde ce que j'ai reçu hier matin, dis-je à la rouquine.

Je lui tends ma lettre avec un sourire ; je suis flattée que ma rubrique ait autant de succès ! Au départ, j'avais peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas être aussi douée que Scorpius ou Sélina Wilson mais je dois dire que je me débrouille pas mal ; il m'arrive même de recevoir des mots de remerciements !

Rose Weasley laisse retomber la lettre sur la table en secouant la tête de droite à gauche. Puis, elle se marre. Littéralement.

— Dans le genre technique de drague à deux noises !

Je la fusille du regard.

— Moi, je trouve ce mot adorable.

J'ai comme l'impression de me répéter, là.

— Ne me dis que tu vas lui répondre ? Ce serait une perte de temps, Swanson.
— Pourquoi ?
— Ben, je ne sais pas... Imagine un peu qu'il soit en deuxième année ?
— Ou pire qu'il soit moche, intervient joyeusement Lyss Wilson. Je peux vous emprunter une fève soporifique ?

Elle se sert sans attendre notre réponse, et en profite pour s'asseoir sur le tabouret de libre entre Weasley et moi. Je la soupçonne de venir nous voir uniquement pour se tourner les pouces et laisser son partenaire préparer leur potion seul.

Je la gratifie d'un regard réprobateur, qui n'a pas le moindre effet sur elle.

— Lyss a raison, renchérit la rouquine. Les garçons, ce n'est pas ce qui va manquer à notre fête. Perds pas ton temps avec ça...

— J'avais oublié que Rose Weasley et le romantisme, ça faisait deux.

Pourquoi je lui demande son avis, d'abord ? L'an dernier, elle a rompu avec son petit-ami juste parce qu'il a eu l'audace de lui offrir une carte musicale pour la Saint-Valentin. Et cette année, elle a balancé McCurtis parce qu'il n'embrassait pas assez bien.

Alors franchement, je me passerai de ses conseils.

— Laisse-la lui répondre, à cette mocheté ! Si ça lui fait plaisir.

Je met tourne vers la blonde. Voilà qu'elle s'y met, elle aussi ?

— Il n'est pas moche.
— Ça, tu n'en sais rien, objecte la rousse en pointant sa plume dans ma direction. Tu ne l'as jamais vu, je te rappelle. Il est peut-être bossu... ou chauve.
— Ou les deux ! lance Wilson, tout sourire.

Cette idée parait encore plus l'enthousiasmer, si c'est possible. Je les regarde tour à tour, avec condescendance.

— Même s'il l'était, l'apparence ne fait pas tout.

Je ne sais pas pourquoi je veux à tout prix défendre un garçon que je n'ai jamais rencontré. Je crois que c'est uniquement pour avoir le dernier mot sur les deux Gryffondor, car de toute évidence, elles se sont liguées contre moi.

Weasley me considère avec un petit rictus narquois.

— Dit-elle, alors qu'elle passe tout son temps avec deux des plus beaux garçons de Poudlard...

Je l'observe, la bouche entre-ouverte, choquée par ses propos. Pour qui me prend-t-elle, au juste ? Ce n'est pas de ma faute si mon meilleur ami est devenu populaire et qu'il est plaisant à regarder. Il ne faut pas oublier que cela fait des années que je suis amie avec Scorpius ! Et en ce qui concerne Tommy Miller, ce n'est pas de ma faute non plus ; je suis forcée de le côtoyer car nous avons un ami en commun. Si j'arrêtais de le voir, mon cœur ne s'en porterait pas plus mal, au contraire.

— Je ne choisis pas mes amis en fonction de leur physique. Sinon, je ne traînerais pas avec vous !

Bien sûr, je ne fais que les taquiner. Rose Weasley est magnifique, avec ses longs cheveux roux, sa peau nacrée et ses immenses yeux bleus. Quand à Lyss Wilson, depuis qu'elle a arrêté de se colorer les cheveux en rose bonbon et de porter du rouge à lèvre noir, elle attire énormément le regard.

Cette dernière frappe dans ses mains, comme pour me féliciter.

— Superbe répartie, Swanson !
— Sauf que je ne suis pas ton amie, souligne Weasley.
— Et moi non plus, ajoute Wilson. On a bien rattrapé le coup, dit-elle à la rouquine.
— C'est clair.

Les deux adolescentes se tapent dans les paumes des mains. Mon sourire se fige tandis que leurs paroles se fraient un chemin jusqu'à mon cerveau.

Je ne suis pas leur amie.

Je l'ai toujours su, mais se l'entendre dire n'est pas agréable pour autant.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.