S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Les Brisures par Loulouve

[2 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Un petit missing moment sur deux personnages que je n'avais encore jamais traités. Cela se passe après la seconde guerre des sorciers. J'espère que vous l'apprécierez autant que j'ai aimé imaginer Alice, si fragile et lointaine.
Elle dessine la courbe de sa mâchoire du bout de ses doigts graciles, avec une lenteur insupportable. Ses yeux écarquillés accrochent chaque millimètre de sa peau pâle, chaque poil qui frissonne sur le duvet de ses joues. Sa tête dodeline un peu sur son cou frêle alors qu’elle se perd dans le fil décousu de ses pensées. Elle aimait bien ce cou fin et long, avant. Enfin, elle croit. Elle n’en est pas sûre, elle n’est sûre de rien d’ailleurs. C’est juste là. Une idée fugace qui émerge au milieu de cet abyme cotonneux. Il est trop fragile ce cou désormais, il tangue sous le poids des ces fragiles éclats de conscience, la ramène lorsque son esprit s’ébrèche à nouveau. Non, Alice, ne pense plus, ne pense plus…

« Maman, attention… »

Une main fraîche se glisse le long de son menton et tout contre sa joue, l’aide à redresser la tête face au miroir. A travers celui-ci, son regard se fixe sur le reflet du jeune homme à ses côtés. Il est grand et brun, les joues rebondies et le visage allongé. Elle ne le connait pas, mais elle le contemple avec cette intensité troublante et quelque chose harponne ses entrailles, très loin. Quelque part, tout au fond de son âme, dans les fragments abîmés de souvenirs qui ne pourront jamais être contés. Elle le dévisage longuement de ses grands yeux bruns, parce qu’il y a quatre iris identiques dans le reflet du miroir et que les vagues qui bercent dans sa tête s’agitent un peu. Non, Alice, ne pense plus, c’est dangereux de penser…

« Tu as fait tomber ta brosse, Maman. »

Il a une voix douce et grave, et elle étire un large sourire sur ses lèvres fines. Elle aimait beaucoup cette voix, cette tessiture chaude et rassurante. Elle l’aime toujours beaucoup, dans la bouche de ce gentil garçon. Peut-être qu’elle le connait, lui qui semble si familier. Son regard s’abime dans le vague, sans voir la main tendue vers elle. Il lui glisse la brosse à cheveux entre ses petits doigts et appuie avec délicatesse sur sa main pour refermer sa poigne menue autour du manche. Il soupire en la voyant de nouveau si absente, alors qu’elle se met à coiffer ses cheveux gris dans des gestes automatiques. Ses lèvres se mettent à murmurer cette ritournelle qui lui trotte dans la tête et sa tête dodeline doucement, trop lourde pour son petit cou. Elle croit voir l’ébauche de la rancœur dans le regard du garçon, de la détresse, mais elle ne sait pas, elle ne sait plus après tout. Non, Alice, c’est douloureux de penser, ne pense plus…

Loin, très loin dans l’abyme, dans l’éclat voilé de sa mémoire, il existe une jeune Alice qui chantonne de sa voix fluette en balançant doucement la tête. Ses yeux ronds sont écarquillés dans cette étrange expression figée qui la fait passer pour une folle aux yeux du monde. Elle a l’âme brisée jusqu’au corps et l’esprit qui se cache, s’envole, refuse de revenir l’habiter. Il est habile, s’échappe aussitôt qu’elle le tire un peu du fond des ombres, arrachant parfois le vestige d’une histoire à son passage. Il y a ce petit garçon joufflu qui pleure à chaudes larmes, mouillant ses genoux sur lesquels il a enfoui ses joues rouges et rondes, mais cela ne dérange pas la jeune Alice. Elle brosse les cheveux du garçonnet avec tendresse, le murmure de sa voix comme berceau de cette réminiscence. Alice, Alice, ne te souviens pas de trop…

Loin, très loin, trop loin dans l’abyme, Alice sait. Elle n’a pas besoin d’assembler les brisures de son esprit pour comprendre pourquoi il y avait quatre iris identiques dans le reflet du miroir. Elle lève la brosse à cheveux de sa main gracile, vers le visage autrefois poupin de Neville. Il s’éclate en comprenant le geste, fond en larmes, tombe à genoux de son grand corps. Alice sourit avec quiétude, illumine un instant ce visage figé et béat, tandis qu’elle passe doucement la brosse dans les cheveux bruns de son garçon. Elle chantonne tout bas, dodeline de la tête. Elle a déjà oublié pourquoi ce jeune homme lui sanglote dans les bras, ni pourquoi il s’accroche à ses jambes en la suppliant de revenir, d’ailleurs elle est là, où veut-il qu’elle aille ? Mais Alice a bon cœur, alors elle caresse cette mâchoire épaisse de ses doigts fins, l’écoute parler de la guerre et des disparus sans comprendre, d’une oreille distraite. Elle se laisse à nouveau tomber dans ce voile cotonneux et réconfortant, elle s’enveloppe de cette brume intangible et ses gestes se font mécaniques.

Voilà, Alice, tout va mieux ainsi…

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.