S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

113ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 113e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 31 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 20/07/2021 18:47


Sélections du mois


Les votes de thèmes pour la sélection du Jury des Aspics de septembre 2021 sont ouverts ! Vous pouvez venir voter ici pour Famille Weasley-Delacour ou bien Famille !


De L'équipe des Podiums le 15/07/2021 21:26


24ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 24e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 10 juillet à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 07/07/2021 11:27


Sélections du mois


Félicitations à Lyssa7, Whitewolf et Seonne qui remportent la Sélection sur la plus peste des Serpentard alias Pansy Parkinson !

Pour août 2021, la maison verte et argent sera encore à l'honneur avec la mystérieuse Narcissa Malefoy. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de juillet, prenez votre dose de bonne humeur grâce à nos histoires d'amitié. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Que votre été soit ensoleillé et rempli de lectures !


De L'équipe des Podiums le 05/07/2021 23:26


Sélections du mois


À voter !

Les votes pour le thème d'août 2021 sont ouverts ! Venez choisir entre : Moldu ou Narcissa Malefoy.

Rendez-vous sur ce topic pour voter jusqu'au 30 juin 2021, 23h59.


De L'équipe des Podiums le 16/06/2021 18:19


2ème édition du Tour du monde des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que le Tour du monde des Nuits d'HPF se déroulera du vendredi 25 juin à partir de 20h au samedi 26 juin jusqu'à 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 15/06/2021 12:48


Feudeymon par Chrisjedusor

[49 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Ceci est ma participation au concours des associations improbables. Cette fanfiction fait partie intégrante de mon UA. Certaines références à l'histoire  terminée "effets indésirables" seront  énoncées mais elle peut largement se lire à part.    

 

Bonne lecture,

Chris

 

Septembre 1975

 

Des cris et des protestations retentissaient dans l'air lorsque certains noms inscrits sur le parchemin de leur enseignant étaient énoncés à voix haute. Le professeur Ironwood avait été bien clair dans ses explications et le verdict avait été sans appel, l'ancien chasseur de mages noirs avait lui-même réalisé les groupes pour ce travail scolaire. Selon ses dires, leur permettre d'œuvrer en la compagnie de camarades avec lesquels ils n'auraient habituellement pas penser s'affilier allait leur apprendre à collaborer avec leur condisciple. Ils en sortiraient grandit mais Lily avait un gros doute sur le sujet. Mêler les élèves de cette classe était risqué. Particulièrement quand les cours étaient en commun entre les Gryffondor et les Serpentard. La composition de certains groupes n'allait donc pas être une mince affaire. Les discordes entre les deux maisons devenaient si intenses dernièrement qu'elle se demandait pourquoi l'ex auror ne prenait pas ces faits en considération.

 

Pourquoi les cours de défenses contre les forces du mal ne pouvaient-ils tout simplement pas se faire en commun avec les Serdaigle ou les Poufsouffle cette année ? Cela serait plus simple. La main de Lily se resserra sur sa plume et elle se demanda avec angoisse avec lequel d'entre eux elle allait être accolé pour les semaines à venir.  C'était un travail de plusieurs mois, et il devrait être rendu dans le courant du mois de mars. Oh bien sûr, si elle tombait avec un Serpentard respectueux, ce n'était pas grave. Elle savait pertinemment qu'ils n'étaient pas tous des imbéciles, mais beaucoup d'entre eux accordaient malgré tout de l'importance à la pureté de sang. La préfète espérait dès lors de tout cœur se retrouver au côté de son premier meilleur ami. Severus était lui-même assis deux rangs plus loin, au côté d'un garçon du nom de William Wilkes. La rouquine n'aimait pas vraiment les fréquentations de son ami d'enfance, car ils avaient des comportements immoraux et haineux envers les nés-moldus. Et avec les années écoulées, la Gryffondor avait l'horrible sensation qu'il évitait de plus en plus de s'asseoir à ses côtés durant les cours ou quand il était entouré de son groupe « d'amis ».

 

Et cela la peinait car elle avait peur qu'il puisse un jour lui tourner le dos.

 

- Merlin, faites qu'il ne m'ait pas mis avec un de ces serpents venimeux, je vous en prie par Gryffondor.

 

Assis à ses côtés, Edgar Bones se vautra contre sa chaise et laissa échapper un soupir désespéré. D'un air théâtral, il posa une main sur son front, faisant virvolter les mèches de ses cheveux blonds qui vagabondaient sur son front. Sa coupe de cheveux négligé lui donnait d'ailleurs des airs de rebelles dans l'âme.

 

- Ne sois pas ridicule Ed, nous avons autant besoin d'eux que d'eux de nous afin de réussir et obtenir cette B.U.S.E. N'oublie pas qu'une côte d'implication et de participation est également en jeu.

 

- Ces Serpentard vont nous faire foirer ce travail si on est avec l'un d'entre eux, je te le dis Lily. Je veux être avec Lupin. Ce n'est pas compliqué, comme ça , c'est clair, je vais certainement faire du bon travail ! Il est studieux, ou alors toi, simplement toi, mais ça je pense que Dorcas et moi-même on peut bien rêver. C'est une catastrophe ! Tu es celle qui nous boostes à réussir nos études ! Et ma sœur ainée va me botter les fesses si je ne réussis pas l'ensemble de mes B.U.S.E à la perfection. Amélia fait sacrément peur quand elle s'y met et plus elle grandit et mûri, plus c'est pire. Je suis certain qu'elle va se mettre à étudier ses A.S.P.I.C dès le mois prochain, on parie 5 galions là-dessus ? Elle veut travailler au département de la justice magique, donc il faut absolument viser l'optimal partout pour aller l'université hein. Pour une Poufsouffle, elle a sacrément bien des allures de Serdaigle, pouah.

 

Encore une fois, son ami fit mine de poser la paume de main contre son front d'un air dépité et Lily se retint de sourire en coin. Elle ne comptait plus le nombre de fois où Amélia Bones avait remonté les bretelles de son plus jeune frère vis-à-vis de son implication qui était parfois moindre pour les études. Leur amie Dorcas étant assise juste devant eux, elle se retourna vivement pour leur faire face avec son épaisse masse de cheveux crépus et noir qui atirait bien souvent les regards.

 

Un sourire ironique étirait la commissure de ses lèvres pulpeuses.

 

- Edgar, arrête de vouloir faire des paris sur tout et sur rien. Tu perds toujours. Je suis cependant d'accord avec toi, si on se retrouve avec un mauvais partenariat, je ne donne pas cher de notre note finale à cette B.U.S.E.

 

La rouquine regarda Ed cligner volontairement et à plusieurs reprises ses yeux bleus. 

 

- Dans la culture brésilienne, ils n'ont donc pas de moyen magique de tricherie fiable qui leur sont propre pour qu'on puisse réussir nos paris sans aucun souci ?

 

Dorcas lui jeta un faux regard noir et Lily ne put s'empêcher de mettre une main devant sa bouche afin de se forcer à garder le rire qui menaçait de s'échapper de ses lèvres. Depuis leur première année, ces deux là ne cessaient de se titiller sur leur culture respective. Dorcas était basané de peau à cause de ses origines, mais Ed était doté d'une pigmentation très pâle. C'était d'ailleurs un autre sujet récurrent de taquinerie mis sur la table et Lily faisait bien souvent l'arbitre entre eux. En effet, le père de Dorcas était un moldu d'origine anglaise. Quant à son ascendante, sa mère était une brésilienne ayant fait ses études au sein de l'école de sorcellerie Castelbruxo. Selon les dires de leur amie, l'établissement se trouvait au milieu de la forêt amazonienne.

 

Quant à Edgar, ses deux parents étaient des sorciers, mais sa mère était d'origine russe. Dès lors, elle avait réalisé ses études au sein d'une école de sorcellerie nommée Koldovstoretz. Edgar ne savait pourtant pas la leur situer sur une carte. Et pour cause, sa mère aurait expliqué à son fils que les règles étaient très strictes en Russie. Madame Bones serait sous les contraintes d'un vœu incassable, et la jeune Evans avait tout simplement trouvé cela horrible puisque les jeunes élèves russes devaient donc subir ce sortilège pour pénétrer  l'école et y faire leurs études.

 

- Les Russes ne savent donc faire que tricher ? répliqua Dorcas en lui tirant la langue, je ne le sav...

 

- Miss Meadowes, Miss Evans et Mister Bones. Peut-être serait-il judicieux d'écouter auprès de qui vous allez devoir effectuer votre partenariat lors des mois à venir ?

 

Le professeur Ironwood venait d'arriver à leur hauteur et les regarda par dessus deux épais verres de lunettes à la forme rectangulaire. Il affichait une expression réprobatrice sur son visage, là où une épaisse barbe brune grignotait une grande partie de sa figure. Lily se sentit alors fortement rougir, car ils avaient tous les trois tendance à rentrer dans leur bulle quand ils s'y mettaient, et il était donc certain qu'aucun des trois ne travailleraient ensemble pour ce projet car ils étaient bien trop complices. Quelques rires moqueurs se répercutèrent dans l'air. C'était des Serpentard. Lily sut que ses nombreuses taches de rousseurs devaient être envahie par des plaques écarlates à cause de sa gêne. Il était extrêmement rare qu'elle se fasse reprendre de la sorte par un de leur professeur. Elle était appréciée du corps professoral, et elle était préfète, mais elle supposait être stressée d'où cette incartade en plein cours.

 

Après-tout, elle non plus ne voulait pas tomber en la charmante compagnie d'un pro sang-pur.

 

- Désolé professeur, lâcha Edgar, c'est de ma faute.

 

Le Gryffondor avait toujours agit en chevalier servant quand il s'agissait de protéger l'intégrité de Dorcas ou même la sienne.

 

L'ex auror les fixa longuement tous les trois d'un regard pénétrant qui l'a mis mal à l'aise alors que Dorcas se retournait face à son pupitre sous le regard apeuré de Peter Pettigrew qui se trouvait être son voisin de table. Le professeur Ironwood laissa retomber son regard vers le long parchemin qu'il tenait encore fermement entre ses mains.

 

Il cherchait certainement du doigt leur nom et déclara après quelques instants:

 

- Meadowes vous êtes avec Potter. Bones avec Mulciber. Et Evans avec Rosier.

 

Entre Dorcas qu'on entendit distinctement soupirer de soulagement, Edgar qui laissa échapper un gémissement douloureux de ses lèvres, et Lily qui se figea dans l'horreur, ils devaient faire peine à voir.

 

La Gryffondor se retourna lentement vers le garçon concerné tout en ignorant royalement James Potter qui essayait d'attirer son attention d'un grand geste de la main. Depuis leur petite aventure commune  cet été suite à un concours de potion dont elle essayait de ne plus penser aux conséquences, le nouveau capitaine de Quidditch de Gryffondor était plus envahissant que jamais. Lily pensait que cela l'aurait calmé mais elle s'était trompé. Peu lui importait de toute façon, il était le cadet de ses soucis pour le moment. Son regard émeraude croisa alors les yeux ténébreux d'Evan Rosier et elle frissonna de la tête aux pieds. Le Serpentard était assis au fond de la classe au côté d'Ernest Avery. C'était un garçon aux cheveux aussi noir que son regard, et à la carrure imposante, signe du poste de batteur qu'il occupait au sein de l'équipe de Quidditch de Serpentard.

 

Un sourire narquois étirait les lèvres du garçon.

 

Et Lily sut au même instant que la collaboration serait sulfureuse.

 

Après-tout, la famille d'Evan Rosier faisait dernièrement assez parler d'elle dans les journaux sorciers.

 

 

 

~*~

 

Septembre 1975

 

Chère tante Lianna, (puis-je user de ce mot à votre égard ?)

 

Je me permets de vous contacter car le professeur Mercury Ironwood, qui donne les cours de défense contre les forces du mal à Poudlard cette année, m'a mise en groupe avec un Serpentard du nom d'Evan Rosier, dans le cadre de la réalisation d'un long travail de recherche. Il consiste en l'analyse d'un sortilège spécifique de magie noire. Nous nous devons de le décortiquer et de trouver des moyens de le contrer grâce à un potentiel moyen de défense qui empêcherait ses effets. Il est à rendre dans le courant du mois de Mars et vaudra pour 50 % de ma note. Il fera partie intégrante du résultat final, en proportion avec mon futur examen qui aura lieu en juin prochain. C'est un projet de longue haleine qui est étalé sur plusieurs mois et je ne veux pas me tromper sur notre choix. Peut-être pourriez-vous donc avoir des idées à me proposer ?

 

Je veux dire que depuis peu, je sais que vous avez étudié ici et je me plais a imaginer que vous avez aimé parcourir les murs et les couloirs de cette école. Que ce soit pour vous ou même mon "oncle" d'ailleurs. Je sais aussi grâce à mon père, qui a grandi durant un temps à l'orphelinat moldu à vos côtés que ma défunte grand-mère a voulu vous adopter alors je me disais que m'adressez à vous, surtout après ce qui s'est passé durant l'été, pourrait être une bonne idée. Vous me semblez bien vous y connaitre en contre malédiction. Enfin, c'était mon impression quand vous m'avez sauvée des effets de cette potion.

 

Je vous remercie vraiment pour ce que vous avez fait pour moi cet été qui plus est. J'ai cru comprendre que vous m'aviez surtout aidé pour respecter la mémoire de ma grand-mère paternel mais tout de même, merci.

 

J'espère qu'Horus arrivera à vous retrouver, mais aussi que je ne vous dérange pas avec cette missive. Je vous préviens, il est un peu maladroit à l'atterrissage, mais si l'envie vous prenait de lui en offrir, il aime les « miamhibou ».

 

Lily Evans

 

La rousse relut sa lettre pour la dixième fois avec satisfaction. Elle avait longuement hésité à l'écrire, mais peut-être aurait-elle une réponse de cette sorcière ? Son père ne serait certainement pas heureux de sa démarche puisque apparemment, et selon ses mots, elle n'avait pas à la côtoyer, mais il n'avait pas à le savoir, n'est-ce pas ? De toute façon, il avait déjà assez de souci à se faire avec sa mère, autant ne pas le contrarier en lui écrivant une missive à ce sujet. Elle plia dès lors son écrit, caressa doucement la tête son hibou des marais et accrocha le sésame à sa patte.

 

-  J'ai donc bien entendu Bones dans la grande salle dire à Meadowes que tu te dirigeais vers la volière, sang-de-bourbe.

 

Lily sursauta alors qu'elle laissait partir Horus, direction un ciel dénué de nuages avec pour mission de retrouver la destinataire de cette lettre. Entre tous ces hiboux et toutes ces chouettes qui se tenaient sur les perchoirs en hululant, elle n'avait pas entendu le nouvel arrivant. Sous sa surprise, elle sortit rapidement sa baguette de sa cape de sorcière et la pointa droit sur le Serpentard.

 

Evan Rosier entra tranquillement et avec nochalance dans la pièce circulaire aux murs de pierres, les mains rentrées dans les poches de son pantalon d'uniforme.

 

- Etonnant que Bones et toi-même n'ayez pas supplié ce nouveau professeur de défense contre les forces du mal pour changer de partenaire, continua-t-il, Vous vous en remettez ? Pensez-vous survivre à cette épreuve ?

 

Un sourire moqueur étira ses lèvres, et pour la première fois, Lily remarqua que Rosier était l'un des rares garçons de leur promotion qui commençait à être pourvu d'un semblant de duvet, visible sur ses deux joues.

 

- Tu me suis Rosier ? Juste une chose d'ailleurs, tu devrais commencer par me nommer en utilisant mon nom de famille. Je ne compte pas entendre des insanités de ta bouche durant des mois.

 

Rosier s'avança un peu plus vers elle et fit craqueler la paille et les squelettes de souris éparpillés à même le sol, mais elle maintient fermement sa baguette magique face à elle. Ce Serpentard avait tendance à harceler les autres élèves, et bien souvent les plus jeunes qui ne savaient pas se défendre. La Gryffondor n'aurait décidément pas plus mal tomber dans son jumelage, mais elle allait le faire, car elle était courageuse, et elle se devait de représenter dignement sa maison.

 

- Te suivre, toi ? Il ricana entre ses dents blanches, je ne suivrais jamais ta puanteur volontairement ! Vois-tu, j'ai dû venir te trouver puisque vous avez eu vite fait de quitter la salle de défense contre les forces du mal à la fin du cours tes amis et toi-même tout à l'heure. Je comprends que vous deviez vous remettre de vos émotions, certes, mais c'était malpoli de ne pas venir parler de la démarche à suivre avec vos partenaires. Est-ce cela le courage des Gryffondor ? Je suis venu jusqu'ici pour te dire que je te donne deux semaines pour trouver quelques idées de sortilèges de magie noire à contrecarrer. Pour ma part, je pense que je vais envoyer une missive à ma grande tante Vinda Rosier. Elle vit en France mais elle s'y connait. Après-tout, mes parents sont en prison depuis peu puisqu'ils ont soi-disant  servi la cause. Je ne peux pas donc pas accéder à la bibliothèque de mon manoir pour le moment puisque les aurors sont en pleine enquête, n'est-ce pas ? insinua-t-il en étirant son sourire narquois, il m'étonnerait que tu trouves de quoi faire , et qui serait digne de s'y intéresser dans des ouvrages dit de magie blanche alors il est fort probable que le thème choisi sera de mon fait.

 

Evan s'était si fortement rapproché de son corps que sa propre baguette s'enfonça contre le torse de l'autre sorcier. Rosier insinuait-il qu'il allait aller directement se servir auprès de bouquins interdits ? La préfète pensait en comprendre l'insinuation. Les doigts du sorcier s'enroulèrent dès lors entre ses cheveux auburn, et elle se figea face à une telle audace.

 

- Tu ne vas pas me commander, Rosier, cracha Lily avec force, je suis une sorcière tout comme toi. Et je te prie de lâcher mes cheveux immédiatement avant de te ramasser une malédiction entre les deux yeux. Je n'ai pas peur de tes ascendants, présumés mangemorts.

 

Un rire sortit de la bouche de Rosier et Lily ressentit son souffle chaud contre sa nuque. La rouquine se surprit a apprécier l'odeur de menthe qui traversa momentanément  ses narines mais elle cligna ses paupières et reprit contenance. Certes, Rosier était connu pour être un tombeur, un peu à l'instar de Potter mais elle n'allait certainement pas tomber dans ce piège. Celui où toutes ces filles de Serpentard  voire d'autres maisons le désirait et pouvaient se mettre à baver face à sa beauté ténébreuse.

 

- Une vraie lionne, n'est-ce pas ?  Impressionnant. Si tu n'étais pas une sang impure, peut-être que toi aussi tu aurais terminé dans mon lit, je crois. Tu es doté de yeux émeraude si envoutants. Je comprends pourquoi Potter ne cesse de faire le beau toutou face à toi et peut-être que je peux comprendre pourquoi Rogue est aussi attaché à toi maintenant que je te regarde d'aussi près.... Oui, dommage que tu ne sois pas de sang-pure...

 

Sur ses dernières paroles, il s'éloigna de son corps, et elle put se détendre. Lily  fut trop stupéfaite pour réagir et ne prononça pas un mot. La rouquine le regarda dès lors tourner les talons, mais réussit à sortir de sa torpeur et à reprendre contenance juste à temps pour lui lancer avec vivacité :

 

- Hum, tu viens de marcher sur des fientes, Rosier. Cela casse ton image de sang-pur provocateur, non ?

 

Un sourire ironique étira à son tour ses propres lèvres, car il était hors de question qu'elle ne se laisse intimidé par un fils de Mangemorts !

 

Il s'arrêta alors dans son élan et sans se retourner lui déclara :

 

- Il parait que cela porte bonheur, Evans, lacha-t-il en insistant sur son nom de famille avec dégout. Rendez-vous samedi matin, à la bibliothèque, dans deux semaines à 10 heures.

 

Sans plus de cérémonie, Evan Rosier disparut de son champ de vision et  la laissa en plan, perdue dans ses pensées, au milieu de la volière.

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.