S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Journées reviews du 3, 4, 5 décembre 2021


Lire, écrire…

PAPA-NOËL : Oh oh oh ! Viens aider les lutins lors de la Journée Reviews de décembre !
MAMAN-NOËL : Elle se déroulera du vendredi 3 au dimanche 5 décembre !
LUTINS : Alors viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.




De le 24/11/2021 10:54


117ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 117e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 20 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 11/11/2021 14:44


Sélections du mois


Félicitations à Taka, Catie et popobo qui remportent l'enchanteresse Sélection Lieux Magiques !

Pour janvier 2022, c'est le thème de Créatures Magiques qui vous arrachera peut-être quelques frissons d'horreur... ou quelques soupirs de Boursoufflets attendris ! Vous pourrez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de novembre, pleurez, criez, lamentez-vous ou peut-être, guérissez en faisant votre Deuil. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Et on se retrouve en décembre pour la Sélection de Noël qui sera tout à fait spéciale (comme l'année dernière en fait) !


De Equipe des Podiums le 08/11/2021 12:08


26ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 26e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 6 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 30/10/2021 19:21


Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


À la table des rois par Spiritos

[8 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

...

Ça fait SI longtemps. Des mois que je ne suis pas revenue ici. J'aurais jamais imaginéqu'HPF me manquerait autant - et pourtant... 

Bon j'arrête de faire ma drama queen :mrgreen: 

-------

Cette fic a été écrite dans le cadre de l'Échange de Noël, pour l'adorable Sifoell (allez checker son profil). Je sais qu'on est en mars mais "mieux vaut tard que jamais" :) 

Donc Sif, je te dédicace cette fic. Sâche que je m'étais vraiment creusée la tête pour voir ce qui te plairait, et cette petite idée avait germé dans mon esprit comme un bourgeon tremblotant (je suis émotive donc j'écris des métaphores nulles ^^). 

Je suis extrêment heureuse de te la faire (re)découvrir, merci à toi pour tout, merci aux organisateurs de l'Échange, merci aux lecteurs de me lire. <3

Bonne lecture ! (ça m'avait manquée T.T) 

Les murmures s’intensifiaient, dans l’esprit de George. Les pleurs rageurs, les cris d’horreur.

 

Les morts pleuraient, à l'oreille de George. Les gens qui hurlaient dans le gouffre de sa blessure pansée, pansée mais béante, pansée mais sanglante, George les entendait.

 

Et pourtant pas un mot à table. Seulement le raclement des couverts, sur la viande froide. Froide, comme un corps sans vie. 

 

Comme ces cadavres qui étaient tombés, dans un bruit sourd sur les carreaux, et qui, immobiles, gisaient désormais sous une stèle glacée. 

Glacée.

La crème fouettée dégoulinait du menton de Ron, sans qu’il prenne la peine de l’essuyer. L’avait-il remarquée ? 

Regard hagard, perdu dans le vide. Étonnamment fixe, pour quelqu’un de si loin.

Étonnamment calme, le regard de Ron. Intérieurement, il hurlait. Et l’écho, toujours lui répondait. 

On apportait la dinde. 

Elle ne pesait rien, dans les mains de Molly. Rien ne pesait plus lourd que la mort d’un enfant. Son ventre de mère, rond pendant neuf mois, on le lui avait ouvert, violemment, sans prévenir. Arraché, l’enfant tremblotant. 

Un. 

Deux. 

Elle coupait la dinde. 

Froide, la volaille immobile. 

Trois. 

Quatre. 

Combien étaient-ils, désormais ? Dépeuplée, maintenant, la longue table brune. 

Cinq. 

Six. 

Molly s’arrêta de compter. 

 

Sept. 

 

Ginny regardait ses pieds. Elle avait fait tomber une pomme de terre molle. Froide, elle aussi. Froide, la main des morts.

Rêche, leur paume sans vie.

Glacial, leur contact. Inutiles, les larmes que l’on versait, qui tombaient sur leur peau pâle, dans un ploc rageur, un ploc rageant, ce bruit tonitruant qui, peut-être, peut-être, les réveillerait un jour. 

Il ne s’était pas réveillé. 

Ginny écrasa la patate. Purée broyée sous son pied nu. 

Froide.

 

Le christmas pudding trônait au centre, majestueux. 

Percy aurait pu s'y noyer. Aurait dû. 

Ses lunettes écaillées étaient tordues, ses verres parsemés de tâches. Maculées de larmes séchées. 

Le pudding lui apparaissait flou. Les grumeaux qui remuaient à sa surface, Percy ne les voyait pas. Ne les voyait plus. 

La cuiller dans la pâte. Collante, elle retenait l’outil. 

Percy le lâcha. Il s’enfonça. Se noya dans la crème. 

Percy mastiqua. 

 

Trop salé, le pudding. 

 

Le sapin, dans un coin, était éblouissant. Ses branches verdâtres ployaient sous quelques maigres guirlandes, ses quelques aiguilles parsemant ça et là sa carcasse brune.

L’on aurait dit un poulet déplumé. 

Charlie l’engloutit. L’os lui chatouilla la gorge. La cuisse blanchâtre était dénuée désormais de sa viande. Petits monceaux brunâtres sur le côté. 

Charlie la rongea. La rongea comme ce qui le rongeait, depuis un an. La rongea comme sa peur, sa tristesse et sa rage. La rongea comme les larmes qui mangeaient son visage. 

Comme les larmes qui grignotaient sa joie, qui dévoraient sa vie. 

 

Arthur et Bill partageaient un cracker. 

Crac. 

Le papier se déchira, l’objet vomit ses entrailles. 

Une couronne. 

Arthur s’en saisit. 

Sur son crâne luisait le papier vif. Sur son visage blême pas un sourire. 

 

Crac. 

Le bruit d’une déchirure. Le bruit d’un déchirement. 

Bill tenta de sourire. Ses lèvres n’obéirent pas. Elles n’obéissaient plus. 

 

Les bruits continuaient, dans l’esprit de George. 

Le vent soufflait, hurlait, dans ses oreilles. Ses deux oreilles.

De l’une il entendait l’orchestre. Dans un coin il jouait, joyeusement, il jouait pour les rois.

Là. À la table ils mangeaient. Majestueux et froids. Rois des macchabés. 

Leur front était ceint d’une couronne de cheveux flamboyants qui luisaient presque, dans la pénombre naissante de la pièce. Sauf Arthur, chauve, dont la couronne n'était plus que le papier vif, qui, de travers, masquait ses pleurs. 

Ses proches pleuraient, à l’oreille de George. Et au centre, il trônait, roi parmi les rois. Seigneur de la douleur. 

Il ne les écoutait pas. Les gens qui hurlaient dans le gouffre de sa blessure pansée, pansée mais saignante, pansée mais béante, eux, ils les entendaient. Eux, il les entendait.

Lui, il l’entendait. 

Il l’écoutait. Il le suppliait de venir, de revenir. 

De revenir avec lui. De revenir parmi eux. 

Il y avait sa place, lui aussi. Avec lui. Parmi eux.

 

À la table des rois. 

 

 

 

 

Note de fin de chapitre :

Voilà ! N'oubliez pas la traditionelle review :) 

Je vous adore <3

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.