S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours poésie - Musique, Choixpeau !


Vous aviez peur de vous ennuyer cet été ? Tiiki vous propose un nouveau concours de poésie en vers : choisissez une année de rentrée et écrivez la chanson du Choixpeau magique !

Pour en savoir plus, c'est par ici.

Vous avez jusqu'au 1er septembre 2022 pour publier votre texte et l'ajouter à la série dédiée… juste à temps pour la Répartition !


De le 06/07/2022 16:56


Sélections du mois


Félicitations à Sifoell et Chrisjedusor, qui remportent la Sélection Fondateurs !

Ne partez pas trop vite en vacances ! En juillet, les Animaux Fantastiques (les films !) sont à l'honneur. Vous avez jusqu'au 31 juillet pour lire les 5 textes proposés par les membres et voter par ici.

Après cela, l'équipe prendra un mois de repos bien mérité. Mais elle revient en septembre sur le thème Femslash ! Vous avez deux mois (oui, deux mois !) pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

On nous souffle dans l'oreillette que si vous voulez vous occuper en août, la Sélection Fictions longues continue. Il vous reste 6 mois pour découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.




De Equipe des Podiums le 04/07/2022 17:49


Concours hommage à Barbara - Ma plus belle histoire


De plus loin, que nous revienne
L’ombre de nos amours anciennes,
Du plus loin, de la première écoute…


Durant l'été 2022 (juin à août), nous, Juliette54 et Amnesie, vous proposons de déclarer votre amour à Barbara.
En un concours en trois manches, nous vous proposons de (re)découvrir ses chansons et son univers. Le premier chapitre (de 500 à 5000 mots) doit être écrit et mis en ligne d'ici le dimanche 10 juillet à 23h et doit s'inspirer d'une chanson de Barbara de ton choix et du thème Ma plus belle histoire...

Pour t'inscrire, nous donner le lien vers ton chapitre et pour plus d'info, nous t'invitons à consulter ce post sur le forum HPF !

Notre plus belle histoire d'amour, c'est toi, Barbara...


De le 03/07/2022 11:03


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


Félins pour l'autre par Tiiki

[34 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bonjour à tous et à toutes ! Voici ma modeste participation à la 3ème édition des Associations improbables organisée par Hazalhia.

Un Pattenrond/Miss Teigne sans prise de tête, sous forme de trois courts chapitres.

Merci à Fleur et Nighty pour leurs encouragements. Merci les chats d'exister.

Bonne lecture !

Il me reste encore un peu de temps pour savourer…

Chacune de mes fibres brûle. Dans tout mon corps se diffuse une agréable chaleur. Le soleil est à son zénith. Ses doux rayons attaquent l’épaisse couche qui me sert de poils. Le garçon qui est amoureux de mon humaine dit souvent que mon pelage a fini par roussir sous les assauts du soleil, vu le temps que je passe à me prélasser à la fenêtre de la Tour. Il n’a pas tout à fait tort. Mais ce n’est pas comme s’il pouvait se permettre le moindre commentaire avec ses affreux cheveux couleur citrouille avariée.

Je m’étire… Je commence toujours par la patte droite, faisant mine d’enfoncer mes griffes sur le rebord de pierre pour que tous mes muscles suivent le mouvement. J’en ronronne de contentement. Mon autre patte fait de même, tandis que mon dos se creuse par réflexe. Ces moments de détente sont de loin ceux que je préfère dans ma journée. Je sens que quelque chose chatouille mon flanc ; ce n’est pas franchement désagréable mais je ne m’y attendais pas. Je risque un regard vers l’arrière et sursaute soudain. Une masse rousse et touffue va et vient tout contre moi. Et là, je vois rouge. Mes pupilles se vissent sur cet ennemi qui ne dit pas encore son nom. Qui refuse de décliner son identité et qui, pire, continue de se mouvoir comme si de rien n’était. Je feule le plus fort que je peux, pour alerter tous les occupants de la salle commune que je suis assailli. Je sens quelques regards se poser sur moi et se détourner bien vite. Pas le temps de réfléchir. À L’ATTAQUE ! Je me lance, toutes griffes dehors. Mais l’ennemi est vif, agile, et m’échappe une première fois. À chacune de mes offensives, c’est comme s’il me glissait entre les pattes. Je hurle à la mort et me jette de plus belle sur la masse informe et menaçante, manquant au passage de basculer dans le vide, mais retrouvant heureusement bien vite mon équilibre. Mais l’autre semble toujours plus me narguer. Soudain, je bondis et enfonce mes crocs avec toute la force dont je suis capable. L’ennemi tente de fuir, comme pour se réfugier dans mon dos, mais cette fois-ci je suis plus rapide : mes dents pointues se referment sur l’assaillant. Il est pris comme un RAT. Je sens alors une terrible douleur s’élancer dans tout mon corps.

« Laisse Seamus, il est juste un peu con ce chat… »

Je sens les larmes perler dans le coin de mes yeux. Ouille… Je me suis encore fait avoir. Penaud, je relâche ma queue, qui vient cette fois s’enrouler bien sagement contre mon corps. Je la fixe avec sévérité. Elle a de la chance que mon emploi du temps soit déjà bien chargé aujourd'hui. Si elle s’avise de bouger encore, gare à elle… Je ne l’épargnerai pas deux fois.



De toute la superbe dont je suis capable, je soulève mon auguste fessier. Je le secoue pour en faire tomber quelques poils. Avec grâce, je saute du rebord de la fenêtre sur le dossier d'un fauteuil. Je manque de m'aplatir le museau au passage. Menu détail. La tranche sur laquelle je marche est encore plus fine qu'hier, ou je rêve ? Je saute encore, à même le sol cette fois. La réception est impeccable. Je fais mine de saluer devant la foule en délire. Je balaie la salle des yeux. La non-foule pas-en-délire. J'espère que les rares personnes présentes ont admiré mon atterrissage parce qu'il est hors-de-question que je recommence la démonstration. Un magicien ne fait jamais deux fois le même tour…

C'est en trottinant que je m'approche de l'entrée de la salle commune, et que j'attends poliment. J'attends. Après quelques instants, j'attends toujours. La politesse ne paie-t-elle donc pas ? Je miaule. Le plus fort que je peux.

« Miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaou ! »

À ma grande surprise, le rouquin amorce un mouvement. Je suis submergé par l'émotion. J'importe donc un peu à ses yeux ? Je retire ce que je viens de penser : il vient juste de lever son majeur en l'air. Ses autres amis ne daignent même pas m'accorder un regard.

« Miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaou ! »

Ouvrez-moi, nom d'une sardine ! J'ai rendez-vous !

« Miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaou ! »

À quoi ça sert d'avoir des tableaux intelligents s'ils ne sont même pas capables d'ouvrir le passage en cas d'extrême urgence ?

« Miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaou ! »

Les trois grands dadais s'emboîtent le pas et montent les escaliers pour rejoindre leur dortoir. Laissant la salle vide. Me laissant seul.

« Miaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaou ! »

Je hurle à la mort. Visiblement tout le monde se fiche bien que je meure. C'est noté. Merci les amis. Rappelez-moi de ne pas vous convier à mon enterrement.



Les minutes s'écoulent.

Personne ne daigne ouvrir ce satané passage.

Je lorgne sur la petite aiguille de l'horloge trônant au-dessus de la cheminée.

Oh non…



Mimi va me tuer !



Note de fin de chapitre :

En espérant que cette introduction vous aura plu. Miss Teigne trépigne d'impatience de vous rencontrer (et espère bien que c'est réciproque). À très vite !
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.