S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Le Grand Ménage Orange 2020


Bonjour à toutes et tous, ici les Schtroumpfettes !

Nous adressons un message à nos adhérents ou anciens adhérents : le Grand Ménage Orange (plus connu sous le nom de GMO) pour la période 2012-2020 vient officiellement de prendre fin ! Ce sont plus de 9800 chapitres qui ont été passés au crible par nos yeux scrutateurs. Vous trouverez plus d'informations ici.
Pour les membres dont le compte aurait été verrouillé ou qui auraient perdu leur validation automatique suite au GMO, veuillez nous envoyer un mail à l'adresse hpf.moderation@gmail.com.

A très vite !

De L'équipe de modération d'HPFanfic le 10/10/2021 10:21


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d'épine, Juliette54, Drachvador, Polock et Uzy qui remportent la toute mignonne (ou moins) Sélection Famille !

Pour novembre 2021, c'est le thème de Deuil qui vous arrachera peut-être quelques larmes. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois d'octobre, voyagez et rêvez dans des Lieux Magiques. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Entrez dans des grottes et des contrées jusque-là inexplorées !


De L'équipe des Podiums le 08/10/2021 13:54


116 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 116e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 octobre à partir de 20h. Cette nuit sera en collaboration avec l'organisation de la SAL, la semaine d'intégration d'HPF. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 05/10/2021 19:15


115 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 115e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 septembre à partir de 20h. Il s'agira d'une nuit où les musiques serviront aussi d'inspiration ! Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/09/2021 19:17


Sélections du mois


Félicitations à Calixto, Asianchoose et Lilimordefaim qui remportent la Sélection sur la plus classe des Serpentard alias Narcissa Malefoy !

Pour octobre 2021, on retourne à Poudlard, on fait les courses sur le Chemin de Traverse, ou on voyage dans des endroits étranges et inquiétants avec le Jury des Aspics consacré aux Lieux Magiques. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de septembre, savourez un bon chocolat à la cannelle avec Molly, ou participez à une "fête" tout en cotillon (ahem) chez les Black avec la sélection famille. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Que votre rentrée soit douce et pleine de beaux projets !

 


De L'équipe des Podiums le 02/09/2021 18:48


25ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 25e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 4 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 27/08/2021 18:50


Porcelaine cassée par Calixto

[7 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Rating -12 parce que ça reste un texte douloureux, avec des sous-entendus de violence. Bonne lecture.

 

N’oublie pas : je ne suis qu’une poupée de porcelaine. Tu ne peux que me regarder de loin, et quand tes mains m’effleurent, tu me fêles.

C’est pour ça que lorsque ta bouche lourde se pose sur la mienne, celle amoureusement sculptée dans le marbre, lorsque ton corps chaud s’appuie contre le mien, j’ai peur. Tu ne vois donc rien : tu ne vois pas que tu es trop lourd, trop brûlant, trop vivant : et moi trop fragile. Je ne suis qu’une statue marmoréenne, sans sentiments, d’une glace qui fond et se fendille quand sans douceur tu poses tes mains sur moi. Tu souris, je frissonne : tu prends cela pour du désir. Je voudrais hurler : mais je n’ai jamais appris comment faire. Je n’ai appris qu’à être sage : et au milieu des fous je ferme les yeux, je marche sans hésiter, de ce pas si droit qui fait ma fierté. Je marche toujours sur la poutre qui mène à la mer, celle qui mène à la chute, tu sais. La terreur, je ne sais qu’en faire. Je ne suis pas là pour ressentir : je suis un automate bien remonté : je danse, je fais la révérence, je souris. Avant de me lancer dans le ballet des mensonges, on m’a simplement dit : Eblouis.

C’est ce que j’ai fait. C’est pour ça que tu m’as remarquée parmi toutes les autres, dans cette salle de bal. C’est pour ça que tu m’as invitée à danser, que l’anneau à mon doigt tu l’as glissé.

Je t’ai ébloui, et tu m’as voulu, alors tu m’as eu.

Tu es tellement belle, tu répétais encore et encore, souriant, comme si ton eau de toilette luxueuse pouvait cacher ton odeur de mort.

Je le vois bien, le sang sur tes chaussures, quand tu émerges de la nuit.

Je ne sais plus comment pleurer. J’ai des souvenirs flous d’une enfant dont les larmes coulaient sans s’arrêter, et Mère qui disait : Tu es laide, quand tu pleures. Laide à crever.

Tu caresses mes cheveux, maintenant, et mes hanches vont certainement se briser sous tes mains rudes, tes mains vulgaires, et alors tu te rendras compte de ton erreur. Je ne suis qu’une poupée, couverte de soie et de luxe, une poupée que tu as payé si cher, une poupée qui sourit, une poupée si jolie.

Je ne suis qu’une jolie poupée qui ferme les yeux en se demandant si on retrouvera mes éclats coupants quand tu me casseras.

 C’est pour ça que lorsque tu me laisses des bleus sur ma peau qui marque si vite, et quand tu m’entraines dans les draps, j’ai peur. Mais ce n’est pas le pire.

Le pire, c’est quand tu me dis les mots. Les mots qui ne s’entendent pas. Et moi écrasée sur le matelas sous toi, moi bien raide et mutique, moi, Lucius, je meurs de peur quand tu me dis que tu m’aimes. Parce que ces mots là cassent encore plus que le reste. Et je ne suis qu’une poupée de porcelaine. C’est bien pour ça que tu me voulais, Lucius, n’est-ce pas ? Pour ça que tu voulais la jolie Narcissa.

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu, n'hésitez pas à laisser un mot ^^

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.