S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Journées reviews du 3, 4, 5 décembre 2021


Lire, écrire…

PAPA-NOËL : Oh oh oh ! Viens aider les lutins lors de la Journée Reviews de décembre !
MAMAN-NOËL : Elle se déroulera du vendredi 3 au dimanche 5 décembre !
LUTINS : Alors viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.




De le 24/11/2021 10:54


117ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 117e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 20 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 11/11/2021 14:44


Sélections du mois


Félicitations à Taka, Catie et popobo qui remportent l'enchanteresse Sélection Lieux Magiques !

Pour janvier 2022, c'est le thème de Créatures Magiques qui vous arrachera peut-être quelques frissons d'horreur... ou quelques soupirs de Boursoufflets attendris ! Vous pourrez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de novembre, pleurez, criez, lamentez-vous ou peut-être, guérissez en faisant votre Deuil. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Et on se retrouve en décembre pour la Sélection de Noël qui sera tout à fait spéciale (comme l'année dernière en fait) !


De Equipe des Podiums le 08/11/2021 12:08


26ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 26e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 6 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 30/10/2021 19:21


Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


Asphodelus par Euphellys

[5 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Une histoire très sombre, qui en est à sa deuxième tentative de publication sur ce site mais que j'affectionne toujours autant ! Elle ne contient aucune scène graphique, mais par prudence je préfère la déconseiller au moins de 16 ans dès lors qu'elle aborde des thèmes tel que la dépression, l'alcoolisme, le suicide et la violence abusive.

Note de chapitre:

Étant dans l'impossibilité de publier individuellement l'introduction de cette histoire dès lors qu'elle est trop courte, j'ai fait le choix de l'intégrer à ce premier chapitre mais il s'agit bien de quelques paragraphes introductifs qui ne sont là que pour donner un premier aperçu du thème et de l'ambiance de l'histoire.

0. le comptoir des âmes perdues

La jeunesse mise à part, ils n'ont rien en commun avec les autres bandes que Danny voit régulièrement échouer dans son bar.

Lorsqu'ils franchissent la porte, c'est au goutte à goutte, en silence et la mine si sombre qu'il se demande souvent ce qui les pousse à venir se retrouver avec tant d'assiduité au sein de son pub miteux, à boire whisky sur whisky jusqu'à oublier comment ils s'appellent. Mais c'est peut-être ça qu'ils cherchent, après tout.

Ils ont beau aller et venir depuis plusieurs mois, Danny n'a encore jamais osé s'attarder auprès d'eux comme il peut le faire avec d'autres clients. Il se contente de prendre leurs commandes et de remplir leurs verres d'alcools trop forts pour leurs corps juvéniles creusés par la fatigue.

Soir après soir, il les observe de loin, cherchant à traduire les silences qui leur servent de mots. Et, depuis son comptoir, il s'approprie un à un leurs visages d'adolescents ayant grandi trop vite.

 

1. bribes de silence

Ce soir-là, quand Theodore se glisse aux côtés de Pansy sur la banquette défoncée, une dizaine de verres vides s'empile déjà sur la table.

— Toujours là, Nott, grimace-t-elle tandis qu'il fait signe au barman de lui apporter un whisky.

— Malheureusement. Où sont les autres ?

La jeune femme prend le temps de triturer un instant la lanière de son sac avant de lui répondre.

— Blaise ne vient pas.

Theodore en soupirerait presque d'exaspération.

— Et Goyle et Greengrass ? s'agace-t-il.

— À ton avis ? Gregory ne t'a pas attendu pour s'attaquer à la vodka.

— Tu fais sonner ça comme un reproche. Tu aurais préféré que j'arrive plus vite ?

Un rire offusqué s'échappe des lèvres rouge sang de Pansy et elle braque ses yeux noirs dans les siens, presque menaçante.

— Combien de fois il faudra que je te le répète, Nott ? Personne n'a besoin de toi ici.

— Sans moi, vous n'auriez jamais su ce que Goyle faisait de ses soirées...

— Et ? se moque la jeune femme, blessante. Tu crois qu'avoir trouvé où il venait se bourrer la gueule quatre soirs sur sept fait de toi notre bienfaiteur ? Si l'un de nous avait réellement voulu savoir où Gregory passait ses nuits, tu peux être certain qu'on aurait mis la main sur ce bar bien plus tôt.

Sur ces mots, elle se détourne de nouveau et prend quelques gorgées de son cocktail, indifférente.

— Votre Whisky, monsieur.

Manquant de sursauter alors qu'un verre fait son apparition devant lui, Theodore renonce à répondre à l'un ou l'autre de ses interlocuteurs et vide cul sec la moitié de sa boisson.

— J'ai besoin d'air, lâche-t-il soudainement. Je serai dehors.

Il ne sait même s'il a été entendu lorsque, dans un soupir, il s'empare de sa veste, pose trente livres sur la table et se lève.

*

Theodore en est à sa troisième clope lorsqu'il assiste à la sortie remarquée de Pansy au bras d'un bel inconnu. Il tire une dernière taffe de sa cinquième lorsque la porte se rouvre sur Daphné, soutenant difficilement Gregory.

— Je pensais que tu serais parti, lâche-t-elle en l'apercevant, accoudé contre le mur.

Theodore hausse les épaules et vient se placer de l'autre côté de Goyle qui manque de tomber à chaque pas tant il titube.

— Tu as payé nos verres, reprend la jeune femme tandis qu'ils s'éloignent avec lenteur.

— Oui.

— Tu n'étais pas obligé.

— Non.

Un sourire vaguement amusé déforme la bouche de Daphné.

— Pas plus que tu n'es obligé de me faire la conversation, ironise-t-elle.

— Exactement. Viens, ici sera parfait, dit-il en les faisant bifurquer dans une rue déserte.

D'un mouvement parfaitement rôdé, Theodore sort sa baguette de sa poche et la pointe vers le ciel. Quelques instants plus tard, le Magicobus se matérialise devant eux et, au prix de quelques gouttes de sueur, ils y font entrer Gregory avant d'y pénétrer à leur tour.

— Au même endroit que d'habitude ? les apostrophe le contrôleur en leur remettant à chacun un billet.

— S'il vous plait, confirme Daphné. Assieds-toi là, ajoute-t-elle d'un ton très doux en faisant pression sur les épaules de Goyle pour qu'il s'exécute. Tu te sens mieux ? Tu n'as plus envie de vomir ?

Comme un gosse, son vis-à-vis agite la tête en signe de négation et se recroqueville dans son fauteuil. Rassurée, Greengrass se redresse et prend à son tour place, ses mains tordant et détordant son ticket de bus en un geste nerveux.

En la voyant faire, Theodore ne peut pas s'empêcher de repenser aux paroles de Pansy. « Si l'un de nous avait vraiment voulu savoir où Gregory passait ses nuits... » avait-elle dit avant qu'ils ne soient interrompus par le barman. Si ? Cela n'avait pas de sens. Pas avec le comportement presque maternel que Daphné adoptait envers le sorcier. Pas avec cette inquiétude noyée dans ses yeux et cette peur crispée sur son front.

— Tu es arrivé tard ce soir, commente tout d'un coup la jeune femme en larguant d'une pichenette désintéressée ce qu'il reste de son billet. Des problèmes au Ministère ?

— Pas plus que d'habitude.

Elle n'en montre rien, mais Theodore serait prêt à parier qu'elle est déçue de son manque d'entrain à discuter avec elle. Il peut le voir aussi nettement que ces deux petits morceaux de carton rouge qu'elle vient de semer au sol. Pourtant il ne parvient pas à s'en vouloir. Face à elle, il ne ressent jamais le besoin de s'épancher ou de se justifier. Dans le fond, il sait bien qu'elle ne parle que par souci de combler ce silence omniprésent qui l'obsède.

Quand elle descend du bus, elle semble de toute façon avoir déjà oublié son désappointement. Elle se contente de le remercier de l'avoir aidé avec Gregory puis saute du marchepied et s'empare du bras de celui-ci pour le raccompagner jusque chez-lui.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.