S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

115 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 115e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 18 septembre à partir de 20h. Il s'agira d'une nuit où les musiques serviront aussi d'inspiration ! Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 08/09/2021 19:17


Sélections du mois


Félicitations à Calixto, Asianchoose et Lilimordefaim qui remportent la Sélection sur la plus classe des Serpentard alias Narcissa Malefoy !

Pour octobre 2021, on retourne à Poudlard, on fait les courses sur le Chemin de Traverse, ou on voyage dans des endroits étranges et inquiétants avec le Jury des Aspics consacré aux Lieux Magiques. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de septembre, savourez un bon chocolat à la cannelle avec Molly, ou participez à une "fête" tout en cotillon (ahem) chez les Black avec la sélection famille. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Que votre rentrée soit douce et pleine de beaux projets !

 


De L'équipe des Podiums le 02/09/2021 18:48


25ème édition des Nuits Insolites


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 25e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 4 septembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !


De L'équipe des Nuits le 27/08/2021 18:50


114 ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 114e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 août à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!

 


De L'équipe des Nuits le 11/08/2021 17:27


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, MadameMueller et Violety qui remportent la Sélection sur le thème Amitié !

Pour septembre 2021, vous pouvez sortir vos arbres généalogiques avec le thème Famille. Vous pouvez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de août, vous ferez attention à vos bonnes manières avec Narcissa Malefoy. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Que votre été soit ensoleillé et rempli de lectures !

 


De L'équipe des Podiums le 08/08/2021 22:46


113ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 113e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 31 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De L'équipe des Nuits le 20/07/2021 18:47


Jeff par Sifoell

[10 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Hello,

Ce recueil suit le personnage de Jeff, qui est un moldu.

Pour le moment, il compte deux textes, mais d'autres viendront s'y ajouter, au fur et à mesure de l'avancement du projet Inter Fan-Club, mené par Selket. Ainsi, Jeff va rencontrer plusieurs sorciers.

L'ordre des OS sera sans doute bougé au bout d'un moment, afin qu'il y ait une progression chronologique (je me réserve le droit de modifier les OS ultérieurs afin de garder un ensemble cohérent, mais je vous en avertirai si les changements sont importants).

Merci de suivre l'histoire de Jeff le Moldu :)

Note de chapitre:

Cet OS répond au challenge inter-fan-club, imaginé par la géniale Selket.

J'ai pris les contraintes warrior, à savoir TOUTES, soit six contraintes, et j'ai choisi comme personnage Regulus Black.

 

Catégorie 1 (décor et personnage) : Narcissa sera un de vos personnage dans cette fic / votre récit doit se passer près d'un cour d'eau

Catégorie 2 (stylistique) : vous devez utiliser deux métaphores / vous devez écrire sous forme épistolaire


Catégorie 3 (scénaristique) : votre personnage se retrouve propulsé dans un monde de super héros  / vous devez commencer votre histoire par un journal télévisé

Je vous souhaite une bonne lecture !

Eté 1977.

Les yeux hypnotisés par la télé, Jeff regarde le journal avec Grandpa en mangeant une boîte de conserve. Depuis que Granny s'est cassé un os et est à l'hôpital, c'est Grandpa qui le garde quand c'est les vacances scolaires. Et Jeff pense que c'est les meilleurs vacances du monde, même s'il préfère quand même la cuisine de Granny. Mais Grandpa, lui, ne lui dit pas de se laver les mains avant de manger ou de se brosser les dents le matin en se levant et le soir avant de se coucher.

Dans un impeccable tailleur vieux rose, Kay Alexander présente les résultats du dernier match de foot des équipes du coin, et Jeff et Grandpa sont tellement silencieux qu'on entendrait une mouche voler. Mais après le journal, ce que Jeff préfère au monde, c'est Les Sentinelles de l'Air, qui sont rediffusés pour la énième fois, mais Jeff les adore. Mais ce qu'il adore encore plus, c'est les comics que papa achète et lui prête des fois, ou Jeff va les lire en douce. Et son préféré de préféré, c'est Spider-man.

Une fois qu'ils ont fini de manger, Jeff aide Grandpa à débarrasser la table, et quand le vieil homme l'y autorise, Jeff prend ses quelques figurines de Spiderman et du Bouffon Vert qu'il fourre dans les poches de son short, son masque rouge rayé d'une toile qu'il met sur ses yeux, et sa cape qu'il accroche autour de son cou, et fonce en bas du jardin, puis dans la garenne en contrebas, où serpente sa rivière, qui n'est en réalité qu'un filet d'eau où il y a juste des grenouilles et des têtards. Dans la tête de Jeff, le Bouffon Vert s'est constitué une véritable armée de grenouilles et de têtards, et Spider-man les combat seul, dans cette forêt composée d'arbres maigrelets, de fougères et de ronces.

Et Jeff suit le cour d'eau, qu'il a appelé la Tamise, parce que c'est la rivière qui coule à Londres, et il aime bien ce nom. Il se tourne une dernière fois vers la maison de Grandpa et Granny et fait un coucou à son grand-père qui est parti s'occuper du jardin. Jeff l'aide parfois, mais Grandpa préfère qu'il joue parce qu'il paraît qu'il fait n'importe quoi, cueille les haricots trop tôt, coupe les lys de Granny en pensant que ce sont des poireaux.

La cape flottant derrière lui, même si Spider-man n'a pas de cape, mais Jeff préfèrerait qu'il en ait une, il saute de pierre en pierre, recouvrant ses chaussures et ses chaussettes de mousse, de boue et d'eau. Maman se demande souvent comment il fait pour autant se salir, mais elle arrive toujours à avoir le vert des genoux, et reprise les trous aux coudes.

Et Jeff arrive à l'endroit qu'il préfère par-dessus tout dans tous les endroits qu'il aime au monde. Quand sa Tamise fait un coude sur la droite, qu'il dépasse cet énorme rocher qui ressemble à un hippopotame, Jeff a l'impression de s'isoler du monde, et il a fait son royaume de la petite mare, des fougères et des ronciers, des arbres plus hauts et des feuillages plus touffus. Là, son monde est sombre et sauvage. Il a même vu une fois un ragondin gros comme ça. Et surtout, Jeff ne voit plus la maison de Grandpa, ni son jardin, ni celles et ceux de ses voisins.

Il dispose autour de lui sur les pierres, dans les branches d'arbres, au pied des fougères, ses figurines dont les poches de son short débordent, et commence à jouer. Il cherche autour de lui et retrouve la boîte de conserve que Grandpa lui a donné, mais est tout déçu de voir que les têtards en sont tous partis. Ils ont du s'enfuir ou se faire bouffer par une bête. Jeff hausse les épaules et vide l'eau de la boîte de conserve par terre, et la couche ensuite par terre, parce que cela fait une super base pour Peter Parker.

Un premier CRAC sonore fait sursauter tellement Jeff qu'il en tombe du rocher et s'érafle le genou par terre. Il regarde son bobo, souffle dessus. Cela pique terriblement mais Jeff est un costaud comme le dit GrandPa, alors il ne pleure pas. Un deuxième CRAC sonore le fait de nouveau sursauter, et une femme blonde et très belle apparaît juste à côté de lui. Elle est habillée dans une belle robe noire, avec du vert et du gris. Jeff lève les yeux vers elle, et elle lui fait chut d'un geste du doigt sur ses lèvres, avant de brandir une baguette de bois et qu'une lumière en sorte et vienne toucher Jeff qui se raidit comme une planche, puis une autre lumière rouge, et il a l'impression qu'une couverture d'eau froide se répand sur lui. Allongé par terre, Jeff ne peut bouger que ses yeux, et il entend d'autres CRAC. Il entend aussi le bruit de sa Tamise qui s'écoule comme si rien d'extraordinaire ne se passait.

Jeff sent sous son corps la terre et les fougères, mais il a un gros caillou pile au milieu de son dos, et ça lui fait mal. C'est comme si son corps était endormi mais son esprit est super réveillé comme tout le temps. Jeff sent dans ses mains fermées Spider-man à droite et le Bouffon Vert à gauche. Il regarde la femme blonde qui lui tourne le dos, il a presque l'impression qu'elle le cache. Même de dos elle est belle.

Il y a une femme aux cheveux noirs qui vont dans tous les sens, habillée tout en noir, et à la voix haut perchée. Puis un homme aux cheveux blonds presque blancs, un brun barbu et nerveux, et un jeune garçon aux cheveux noirs et à l'air maladif. Mais il a l'air en meilleur santé que le monsieur aux cheveux bruns, aux yeux rouges. Ils sont tous habillés en noir. La femme blonde a l'air triste et d'avoir un peu peur. Ils ont tous l'air d'avoir peur, du peu que peut discerner Jeff, sauf le monsieur qui a une longue cape noire qui l'enveloppe comme une nuit. Non, la noirceur vient de lui. Jeff a même l'impression que le soleil s'est caché derrière un nuage par peur de ce monsieur. C'est un vrai méchant, pire que le Bouffon Vert.

« Regulus. Approche-toi, mon garçon. Bellatrix m'a dit que tu souhaitais me rejoindre. »

Jeff n'aime pas sa voix. Jeff déteste sa voix. Une voix sifflante, méchante, méchante... Un frisson de peur le secoue presque. Jeff entend les pas du garçon qui n'a pas l'air d'avoir peur. Pourtant, la peur les enveloppe tous, et elle est causée par ce super-vilain à la voix sifflante, comme s'il avait un serpent dans la gorge.

« Quelle belle réunion de famille. Tu es entouré de tes cousines qui me sont fidèles, Bellatrix et Narcissa, de Lucius et de Rodolphe. Et tu es là pour... »

Sa voix se fait hésitante, comme s'il courait après une idée et la rattrapait doucement.

« Racheter ce qu'ont fait Andromeda et Sirius à la Noble et Très Ancienne Maison des Black. »

« Des traîtres-à-leur sang ».

Jeff n'aime pas trop la voix du garçon non plus. On dirait qu'il essaie d'être plus fort, plus grand qu'il ne l'est. Mais il a peur comme tous les autres, peur du super-vilain aux yeux rouges. Jeff respire plus fort, mais la belle femme blonde qui est debout devant lui et le cache de sa robe noire, ouvre et ferme la main. Jeff se tait alors. Silencieux comme l'Araignée.

Alors, ce qu'il se passe à quelques mètres de lui se mêle dans son esprit, véritable porridge de super-héros, super-vilains et de ces étranges hommes et femmes qui ont des bâtons qui font de la lumière dans leur main. Jeff ne voit pas bien ce qu'il se passe, mais il lui semble que le garçon brun retrousse sa manche, et que de la pointe de sa baguette de bois, le méchant touche son avant-bras. Le garçon se met à respirer plus fort, puis à grogner de douleur, et tombe enfin à genou.

« Là, là, Regulus. C'est exactement là où je veux voir les Black. A mes pieds. »

Jeff voit la jeune blonde se tendre, serrer les poings, et il entend un bruit de feuilles mortes, et dans un filet de voix, le garçon répond.

« Oui, Maître. »

Le garçon reste plusieurs minutes à genoux par terre. Jeff ne voit que ses pieds dépasser, ainsi que son dos. On dirait qu'il se tient le bras. Quand il se relève, encore plus pâle et l'air encore plus malade qu'avant, le garçon regarde dans sa direction, puis regarde la femme blonde qui secoue la tête doucement.

« Tu es destiné à faire de grandes choses à mes côtés, Regulus Arcturus Black. »

Le garçon se détourne de la femme blonde et regarde l'homme sifflant, mais Jeff ne le voit pas. Il est caché entièrement par la femme blonde, il ne distingue qu'un bout de cape noire, mais sa méchanceté flotte partout comme une odeur de poubelle.

« Pourquoi avoir choisi cet endroit pour m'apposer votre Marque, Maître ? »

Le garçon demande, il a dans sa voix une assurance aussitôt démentie par les respirations qui se coupent autour d'eux.

« Tu oses questionner mes intentions, Regulus? »

« Non, Maître. Mais ce sont des terres Black. »

L'esprit de Jeff file à toute vitesse. Il ne comprend rien à ce qu'il se passe, et même s'il veut très fort que les super-héros et les super-vilains existent vraiment, il n'en a plus envie si c'est pour rester allongé, à ne pas voir grand chose de ce qu'ils font et à entendre des choses qu'il ne comprend pas. Il a l'impression d'avoir raté au moins trois épisodes.

« Ce domaine peut nous servir, Regulus. »

« C'est la maison de mes grands-parents. »

« Ce bon vieil Arcturus Black a gagné un Ordre de Merlin, il sera notre hôte. »

Et ils s'éloignent à pied, l'homme qui fait peur ayant l'air d'embrasser le jeune garçon. Ils sont rapidement suivis par les deux autres hommes et la femme brune, mais la blonde reste en arrière, le cachant de son dos. Elle se retourne vers Jeff, met son index sur ses lèvres, et deux traits de lumière l'atteignent en pleine poitrine, le deuxième, comme si une couverture chaude l'enveloppait. C'est plus agréable que la première fois.

« Tu retournes chez toi dès que tu ne nous vois plus, d'accord ? »

Elle se redresse, reste le regarder avec ce regard que lui lance parfois Granny quand elle lui demande vraiment s'il a bien brossé ses dents ? Et elle s'en va.

Spider-man et le Bouffon Vert bien serrés dans ses poings, Jeff respire rapidement quand il voit la belle femme blonde disparaître dans cet endroit qui sent tellement la poubelle que Jeff n'y va jamais, ni personne à sa connaissance. Jeff se relève alors rapidement, récupère toutes ses figurines qu'il met dans l'abri en conserve de Spider-man, et court de pierre en pierre, puis sur le chemin de terre longeant sa Tamise, avant de remonter en courant le jardin de Grandpa qui est en train d'équeuter des haricots.

« Ah ben tiens, installe-toi. »

Jeff s'assied du bout des fesses sur la chaise de jardin et soupire. C'est super long d'équeuter les haricots, et il aime pas faire ça. Grandpa lui dit toujours quand quelque chose n'est pas bien fait, et souvent, Granny passe derrière lui pour relaver la table ou refaire son lit. Jeff aimerait avoir un petit frère, parce que les filles, c'est trop nul, mais maman dit qu'elle travaille trop pour cela, et elle parle aussi de la maison qu'il reste à payer, mais il ne voit pas trop le rapport, Jeff.

« Je peux écrire à Granny après ? »

Jeff a toujours aimé écrire des lettres aux gens qu'il aime. A son père, à sa mère, à Grandpa et à Granny. Des petites attentions de petit garçon qu'il laisse, parce qu'il n'aime pas dessiner, et Jeff, il aime pas trop les bisous et les câlins, comme Grandpa. Les bisous et les câlins c'est pour les filles.

« Alors, t'as fait quoi au ru ? »

Jeff ouvre de grands yeux surpris, et raconte tout ce qu'il a vu, mélangeant à son récit Spider-man et le Bouffon Vert. Grandpa a déjà une énorme montagne de haricots équeutés devant lui, mais celle de Jeff est vraiment trop petite. Il a une petite tendance à faire très lentement ce qu'il n'aime pas faire, dans l'espoir que Grandpa le chasse et finisse d'équeuter ces haricots. En plus, il aime pas ça, les haricots. Grandpa secoue la tête.

« Je t'ai déjà dit de pas aller si loin le long du cours d'eau. Il doit y avoir une ancienne décharge enterrée. C'est trop dangereux. »

« C'est la terre Black, il a dit, le garçon. C'est la maison de son grand-père qui a gagné un Ordre de Merlin. »

Grandpa souffle bruyamment et rassemble les haricots que Jeff n'a pas encore équeuté devant lui.

« Toute façon, tu fais toujours ce que tu veux... »

Grandpa agite sa main vers la maison.

« Va écrire ta lettre à Granny. »

Jeff bondit de sa chaise, laissant avec lui les haricots, et trotte jusqu'à la maison où tout ce dont il a besoin pour écrire est rangé dans le secrétaire. Il prend les feuilles avec des fleurs dessinées dessus, parce que Granny les aime bien, et un feutre noir. Il s'installe sur la chaise de bureau, s'appuie doucement sur la planche du secrétaire et, la langue pointant entre ses lèvres, commence sa lettre, dans une écriture appliquée.

Dear Granny,

 

Les vacances avec Grandpa se passent bien mais je préfère quand c'est toi qui fais à manger.

Papa vient me chercher vendredi matin, comme ça je viendrai te voir avec lui vendredi après-midi (il a dit qu'on te ferait un triffle, même si c'est pas pratique d'emmener un saladier à l'hôpital).

J'espère que ton os va mieux et que tu pourras continuer à faire du jardin et du vélo avec la voisine quand tu rentreras à la maison.

J'ai vu un truc bizarre aujourd'hui, quand j'étais sur la Tamise près de l'endroit qui sent la poubelle. Il y a des gens qui sont apparus comme ça, crac. Une belle dame blonde m'a fait quelque chose, et c'était comme une couverture froide et je pouvais plus bouger. Et il y a un monsieur méchant qui a fait autre chose à un jeune garçon, et ils sont tous partis dans la maison de son grand-père. Le méchant était vraiment moche, pire que le Bouffon Vert. La belle dame blonde m'a refait quelque chose, et c'était comme une couverture chaude, et je pouvais bouger de nouveau. Elle m'a dit de repartir à la maison quand je ne les verrai plus. Du coup je suis rentré, et j'ai aidé Grandpa à équeuter ses haricots même si j'aime pas ça.

Je brosse bien mes dents le matin et le soir, et je me lave bien mes mains avant de manger.

A bientôt Granny qui me manque !

 

Jeff.

 

Le petit garçon fouille dans le secrétaire à la recherche d'une enveloppe sur laquelle il écrit avec application Granny. Puis il en lèche les rebords et les colle ensemble les pressant entre ses doigts.

Il espère fort que Granny rentrera bientôt. Et il se dit que demain, il retournera jouer au coude de la Tamise, là où ça sent la poubelle. Parce que c'est son endroit rien qu'à lui, celui qu'il préfère au monde, papa a même dit qu'il l'aiderait à faire une cabane. Jeff espère revoir la belle dame blonde qui a l'air gentille, mais pas les autres qui ont l'air méchants, surtout celui qui a des yeux rouges.

Et il espère que le jeune garçon se plait aussi bien dans la maison de son grand-père que Jeff chez ses grands-parents.

Parce que c'est là que se passent les meilleures vacances du monde entier

 

Note de fin de chapitre :

J'espère que la lecture vous a été agréable.

Ce texte peut être lu comme canonique, ou faisant partie de l'univers alternatif que je construis, au choix. Si vous voulez en savoir plus sur ma vision de Regulus, vous le retrouverez dans Chienne d'errance qui lui est consacrée (le "et si" Regulus avait pu s'échapper de la caverne), ainsi que dans deux autres fics mais je ne dirai pas lesquelles pour ne pas spoiler...

N'hésitez pas à laisser un message, ils sont toujours appréciés.

A bientôt !

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.