S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Au fond du lac par Calixto

[11 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +

 

J’ai jeté tous tes mots d’amour dans le lac.

Tu te souviens de ces petites notes que tu laissais traîner quand tu partais sur la table à manger ?

Moi je me souviens. Je me souviens du soleil de l’aube, de mon empressement à me préparer. Je me souviens que j’enfouissais mon nez dans ma propre peau pour y respirer l’odeur que toi et la nuit y aviez laissé. Je me souviens que dans l’angoisse de replonger dans le jour aveuglant et cruel, je me raccrochais à la douceur de cette maison, à son silence et aux fantômes de soupirs que nos draps froissés exhalaient. Je me raccrochais à toi. Quoi qu’il arrive, tu vois, on serait toujours ensemble, maintenant. J’avais franchi le plus difficile. J’avais traversé la montagne déchirante de mon chagrin d’amour. Je m’étais battue et je t’avais gagné. C’était la guerre dehors et j’avais peur à chaque instant mais j’avais trouvé la paix de tes bras. Je t’avais eu, toi.

Ces petits papiers sur le bois ciré de la vieille table à manger, je les lisais et relisais avidement quand je manquais de toi, quand j’avais peur que tu meures loin de moi, quand tu n’étais pas là. Au fond, tu vois, j’ai toujours manqué de toi. Je relisais ton écriture et je mémorisais chacun de tes mots. Je croyais entendre ta voix me les dire. Mais tu ne me les disais pas. Et je ne te les demandais pas.

Je savais que ta pudeur reflétait tes cicatrices et je savais que je t’aimais si fort que je t’aimais entier. Pourquoi t’aurais-je demandé de changer ? J’ai voulu ton amour à tout prix, et je l’ai eu. J’ai voulu ton amour parce que je préférais souffrir avec toi que souffrir sans toi.

Je sais que tu ne me regardais pas dans les yeux parce que tu t’y voyais, et que tu as toujours haï ton visage de monstre.

Chacun de tes gestes saccadés hurle monstre.

Ça me fend la poitrine, cette haine qui te dévore. J’aurais tellement voulu que tu arrêtes de t’y accrocher, à cette haine au gout de mort.

Tu te tues tout le temps, tu sais.

Tu t’assassines à longueur de journée.

Moi je te regarde, et je meurs avec.

Tout doucement, ça m’étouffe.

Je savais que tes silences en disaient plus long que tes phrases et que tu me disais je t’aime dans ces regards que tu me lançais avant d’éteindre la lumière. Je savais que tes étreintes étaient ton exutoire. Je savais que tes démons ne te lâchaient pas. Je sentais ton souffle dans mes cheveux, l’hésitation de tes mains sur ma peau.

Tu m’as toujours touché comme si tu avais peur de me blesser, et puis j’ai compris que tu avais peur de te blesser toi.

Moi je m’en foutais. Tu étais de verre cassé et pourtant je t’ai étreint et je me suis coupée à tous tes éclats.

Tu chuchotais je t’aime quand tu croyais que je n’entendais pas.

Et puis le matin, tu étais parti, et la nuit semblait un rêve. Ces petits papiers je les pressais contre mon cœur, sous ma veste rockeur, pour mourir avec ton amour dans les bras.

C’était la preuve que malgré tout ça, tu m’avais choisie moi. Tu m’aimais.

J’ai dans le ventre une vie qui bat. C’est toi, c’est moi. C’est notre enfant. L’enfant de l’amour. Il sera si beau. Je l’aime déjà tellement.

Mais il n’y a plus rien. Plus rien qu’un vide.

Voilà. C’est que tu as laissé. Tu es fier, fier de toi ? Si je pouvais te haïr je te haïrais. Je t’ai tout donné. Mon cœur, aveuglément. Notre enfant.

Et tu es parti.

Tu es reparti.

Je me suis levée un matin et tu n’étais plus là.

Que dire ? Je n’ai même plus de mots. Il n’y a plus qu’un silence assourdissant qui m’écrase.

Je veux me taire.

Je ne peux plus hurler, plus pleurer. C’est toujours toi qui me brises, tu vois.

C’est un cauchemar et je n’ai même plus la force des matins et des nuits et des jours et des semaines

Je n’ai plus

Plus

Plus qu’une vie qui passe

Et

Me dépasse

Et je reste immobile

La trahison a détruit ce qui restait de moi

Je te disais que j’étais solide et qu’il m’importait peu que tu m’ensanglantes tant que tu me laissais t’aimer, tant que tu étais là

Et puis

C’est toi qui m’as détruite

Je suis une ombre qui vacille.

Je m’éparpille.

Je disparais.

Tous tes mots d’amour je les ai pris

Je les avais tous gardé, tu vois

Je les ai pris et je suis venue ici

Et je les ai jetés.

Tu sais, Remus, j’ai jeté tous tes mots d’amour.

Tous tes mots d’amours reposent au fond du lac.

J’espère qu’ils s’y noient.

 

 

 

 

Note de fin de chapitre :

Merci d'avoir lu ! N'hésitez pas à laisser un mot.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.