S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier c’est possible avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Connais-toi toi-même par bellatrix92

[21 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cette fic est ecrite dans le cadre du concours "les runes ou la ruine".

Merci à Xuulu et Lsky pour l'organisation!!!

 

Contraintes:

1) Le passé: Inguz: Fertilité, nouveaux commencements: Votre personnage a réussi dans le passé à s'affranchir d'une situation difficile, à la manière équivalente à une renaissance.

2) Le présent: Perth: initiation, choses cachées, secret: Votre personnage se repose sur ses aquis suite à sa réussite, ce qui l'entraîne dans une situation de défi.

3) Le futur: Eiwhaz: Défense, pouvoir de persuasion: Votre histoire doit se terminer sur une fin ouverte.

4) Les origines: Hagalaz: Grêle, forces du chaos, éléments: Votre personnage possède un don dont l'origine mystérieuse doit être développée dans le récit.

5) Le défi: Gebo: Votre personnage doit s'allier avec quelqu'un avec qui il n'aurait jamais pensé le faire.

6) La situation résultante: Berkana: Croissance, renaissance: Votre personnage doit s'être amélioré par rapport à ce qu'il était.

 

Note de chapitre:

Les contraintes utilisées dans ce chapitre:

1) Le passé: Inguz: Fertilité, nouveaux commencements: Votre personnage a réussi dans le passé à s'affranchir d'une situation difficile, à la manière équivalente à une renaissance.

4) Les origines: Hagalaz: Grêle, forces du chaos, éléments: Votre personnage possède un don dont l'origine mystérieuse doit être développée dans le récit.

6) La situation résultante: Berkana: Croissance, renaissance: Votre personnage doit s'être amélioré par rapport à ce qu'il était.

 

Dans sa salle de classe à Poudlard, tout en haut de la Tour Nord restaurée presque à l’identique après la Bataille de Poudlard, Sibylle Trelawney était en train de faire cours, une tasse de thé à la main dont elle montrait le fond aux élèves d’une de ses classes en préparation d’ASPICS.
Il faut dire que depuis quelques années, la discipline de la Divination connaissait une véritable entrée en grâce, liée il faut bien le dire au nouvel entrain de son enseignante.

Ainsi, en cette fin de matinée de printemps du début des années 2010 et au contraire de ce qui aurait pu se produire quelques années plus tôt, les élèves qui suivaient le cours de Sibylle étaient particulièrement attentifs, quant-bien-même l’assistance était composée de bon nombre d’élèves de Serpentard, réputés comme d’infatigables perturbateurs dans les disciplines théoriques.

Cependant, beaucoup d’eau avait coulé sous les ponts depuis les dernières années de la décennie quatre-vingt dix. Et Sibylle Trelawney avait beaucoup changé, retrouvant le respect et l’estime de la plus grande partie des élèves de Poudlard.
Or, c’était justement une de ces élèves de Serpentard dont Sibylle venait de relever une erreur, très commune il est vrai mais surtout importante :
- Pensez toujours, dit-elle d’une voix douce mais ferme. Que c’est ce que la personne vous dit voir qui est important, non ce que vous voyez vous-même. Tout ce qu’exprime le sujet est une indication pour vous, tout est instructif et peut donner des informations sur son avenir. Ce n’est pas votre vision qui doit s’imposer à lui, mais la sienne qui doit éclairer la votre.

Moon Marty, l’élève de Serpentard dont elle tenait justement la tasse, leva alors la main. Sibylle l’interrogea sans hésiter, bien qu’elle soupçonne déjà les véritables intentions de la jeune fille qui n’étaient de toute manière que rarement louables. En effet l’expression de défiance qui se lisait sur son visage suffisait à Sibylle pour savoir qu’elle n’allait pas tarder à être remise en cause dans ses explications :
- Miss Marty, vous avez une question ? Demanda t-elle.

Moon hocha la tête et répondit sur un ton un peu hautain :
- J’ai deux questions en fait. La première c’est, du coup, le plus important c’est de bien cerner la personne en face de soi ?
- Exactement Miss Marty, répondit Sibylle. C’est même un parfait résumé de la discipline si vous voulez mon avis. Et votre seconde question ?

Moon Marty sourit imperceptiblement puis, toujours aussi hautaine, elle alors ce qu’elle semblait considérer comme un coup de grâce :
- Mais, dans ce cas, dit-elle sans parvenir à donner à sa voix un autre ton que celui de l’insolence. La discipline que vous enseignez ne fait pas partie de la sorcellerie. N’importe quel moldu ne pourrait-il pas pratiquer la divination ?

Sibylle demeura parfaitement calme et répondit d’une voix douce :
- Et par cette affirmation, si je ne m’abuse et si j’en crois les regards entendus que vous avez échangés avec vos deux camarades de table durant les dix dernières secondes, ainsi que cinq secondes avant de poser votre première question, vous êtes mine de rien en train de remettre en question le bien-fondé de l’enseignement de ma matière…

Elle vit Sally Boot s’empresser d’étouffer un rire :
- Pas du tout, répondit Moon d’une voix à présent agacée. Je pose la question c’est tout...
- Alors, je suppose que vous serez contente d’entendre la réponse. Est-ce le cas ?
- Oui, répondit Moon soudain méfiante.
- Très bien, répliqua Sibylle en se félicitant que la répartition des élèves en classe d’ASPIC ait séparé cette peste de sa bande d’inconditionnelles. En fait, oui et non.
- Oui et non ? Demanda quelqu’un.

Sibylle s’expliqua :
- Un moldu peut pratiquer la divination, en effet, comme l’a très judicieusement fait remarquer votre camarade. Certains y excellent d’ailleurs…

Devant le silence qui s’était installé en classe, elle poursuivit :
- La Divination est une discipline extrêmement proche de l’occulmencie, qui est elle-aussi à la frontière entre monde magique et monde moldu et que les moldus peuvent pratiquer dans une certaine mesure. Il ne faut pas croire que le monde soit coupé en deux parts imperméables l’une à l’autre... Cependant, et c’est là que je dis aussi non, la divination ne s’applique pas de la même manière chez les moldus et les sorciers. Je veux dire par là que le matériel utilisé va souvent réagir différemment face à un sorcier et face à un moldu.

Personne ne répondit, Sibylle montra donc une nouvelle fois le fond de la tasse de Moon Marty et poursuivit :
- Prenons pour exemple la lecture dans les feuilles de thé ou le marc de café, qui est pour le coup un parfait exemple de ce que je vous explique. Si c’est un sorcier qui est le sujet de la séance de divination, en raison de la magie inconsciente qui se pratique en tout un chacun lorsque l’on est soumis à de fortes émotions, il y a de fortes chances que la forme qu’il génère soit beaucoup plus significative et parlante que celle qu’un moldu générerait. C’est pour cette raison que les manuels de divination ont surtout été écrits a partir des expériences vécues par les sorciers…

Sally Boot leva alors la main :
- Oui, Miss Boot ? Demanda Sibylle.
- Pensez-vous, professeur, que des différences puissent être visibles entre les moldus et les sorciers en terme d’interprétation ?
- Oui, répondit Sibylle. Des différences qui peuvent sembler mineures mais dont il faut tout de même tenir compte. Et d’ailleurs ce n’est pas seulement entre moldus et sorciers. Lorsque vous pratiquez la divination sur quelqu’un, il vous faut prêter attention à son arrière-plan culturel. Ce qu’il va voir ou vous décrire n’a peut-être pas la même signification que si c’était vous qui voyiez ou décriviez la même chose.

Plusieurs élèves affichant un air un peu perdu, Sibylle poursuivit :
- Un exemple très parlant qui prête souvent à confusion en Europe est la svastika. Si n’importe quel moldu, à de très rares exceptions près, en voit une, il pensera automatiquement à l’Allemagne Hitlérienne et à ses génocides, ainsi qu’à de l’antisémitisme. Pour beaucoup de sorciers, ce sera également le cas mais certains férus de cultures anciennes et de magie préhistorique y verrons plutôt un symbole positif. Cela dit, je vous rassure, on ne voit pas tant de svastikas en divination et la symbolique est un art dans lequel on trouve aussi beaucoup d’universel.

Sibylle en était là lorsque la sonnerie retentit, coupant la fin de sa séance mais elle prit un certain plaisir à voir que nombre de ses élèves ne se pressaient pas pour sortir. Seule Moon Marty, fidèle à ses habitudes et à son effronterie naturelle, rangea ses affaires avant même qu’elle n’en ait donné l’autorisation.

Elle en était arrivée à un point où elle ne relevait plus et les élèves n’y faisaient guère attention non plus. Moon Marty s’était montrée plusieurs fois grossière, voire franchement insolente à ses débuts en divination, manquant de peu de s’en faire exclure. Mais Sibylle avait appris à composer avec, d’autant qu’à bientôt dix-sept ans, la jeune fille ne perturbait plus autant les cours que dans sa prime adolescence et, surtout, était à présent bien seule pour le faire puisque tous ses amis avaient soit quitté la discipline, soit totalement retourné leur veste. La maturité venait souvent arranger ce genre de choses et elle savait que certains avaient même honte de leur attitude passée.
D’un côté, elle n’avait pas ménagé ses efforts pour arriver là où elle était aujourd’hui, même Minerva reconnaissait son mérite à présent et elles avaient depuis la fin de la guerre une relation d’égal à égal.

Toujours était-il qu’il était l’heure de manger à présent, et même si Sibylle ne descendait pas tous les jours pour manger avec ses collègues, le lundi était pour elle un impératif.
Aussi, après avoir achevé le rangement de sa salle d’un coup de baguette, Sibylle emprunta à son tour la trappe qui permettait de descendre de sa tour et se glissa ensuite par l’échelle.

Les couloirs étaient encore bondés lorsqu’elle parvint en bas, les élèves étant occupés à se rendre à leur pause déjeuner. Pourtant Sibylle prit d’abord le temps de regagner la Salle des Professeurs où elle croisa un elfe en train de nettoyer, ainsi que quelques-uns de ses collègues qui consultaient eux aussi leurs casiers.
Les élèves savaient qu’elle vérifiait le contenu du sien trois fois par semaine eti ls avaient pris l’habitude de venir lui porter directement leurs devoirs. Après tout, ils savaient qu’elle ne les rabrouaient pas même en cas de retard. Certains élèves en difficulté venaient même avec leur travail fait au brouillon pour qu’elle le vérifie et les conseille. Sibylle appréciait ce contact et cette relation de confiance qu’elle pouvait ainsi tisser avec les différents groupes.
Elle savait depuis longtemps qu’il ne fallait pas qu’elle compte sur son charisme naturel pour la rendre crédible et populaire, c’était seulement sur sa manière de faire son travail qu’elle avait une chance d’inspirer le respect. Or, la guerre en jouant le rôle d’électrochoc lui avait permis d’évoluer et, malgré les souffrances qu’elle avait enduré, elle considérait son changement comme positif.

Lorsqu’elle l’ouvrit, son casier était presque vide à l’exception d’une enveloppe qui l’intrigua dès qu’elle la vit. En effet, le papier était lord et visiblement coûteux, un léger filigrane était également visible et elle avait été cachetée d’un sceau au motif plein de circonvolutions. Sibylle l’attrapa aussitôt et, du coin de l’œil, elle vit Minerva se rapprocher d’un air intrigué.
- Vous avez vu qui a mis ceci dans mon casier, lui dit-elle.
- Oui, répondit l’ancienne directrice. C’est un milan royal qui a rapporté cela tout à l’heure. Je pense qu’il avait volé longtemps car il paraissait épuisé.

Sibylle cependant l’écoutait à peine, en effet elle examinait soigneusement l’enveloppe et celle-ci l’intriguait de plus en plus. Pire, elle se sentait presque inquiète et c’est avec des gestes un peu tremblants qu’elle la décacheta et l’ouvrit.
L’écriture gothique et le sceau à présent imprimé la renseigna aussitôt sur sa provenance qui n’était autre que celle du GZM : Der Germanischer Zauberministär, autrement dit le Ministère de la Magie allemand (en réalité du monde germanique mais c’était compliqué).


Sibylle eut tout d’abord du mal à lire à cause de sa vision un peu altérée et de ces caractères inhabituels. Mais sitôt qu’elle comprit le message, elle sentit son cœur bondir de ravissement et une exclamation émue lui échappa : elle venait ni plus ni moins de recevoir une invitation pour le Colloque International de la Divination qui devait se tenir à Stuttgart durant l’été. A côté d’elle, Minerva qui avait lu par dessus son épaule étouffa de son côté une exclamation de surprise.


C’était à la fois presque inespéré mais aussi terriblement satisfaisant. En effet, cette invitation si prestigieuse venait couronner plus d’une décennie d’efforts acharnés pour l’enseignante de divination, autrefois si dépassée par les événements.
Douze ans avaient en effet passé depuis la fin de la guerre et, en plus d’être devenue totalement sobre, Sibylle Trelawney avait revu de fond en comble sa manière d’enseigner et repris ses classes en main. Il lui avait fallu un peu de temps pour faire oublier son ancienne réputation, mais le succès avait fini par se trouver au rendez-vous.
Ses activités étaient variées, accessibles à tous et surtout possédaient un sens qu’elles n’avaient pas auparavant aux yeux des élèves. Ce qui fait que ses cours étaient devenus très appréciés et qu’elle était capable de discuter de choses très pointues avec ses étudiants les plus avancés.
Hors de l’école, sa réputation s’était également améliorée, également rapport au fait qu’après tout, c’était bien elle qui avait délivré les prédictions attestées en rapport avec la chute du Seigneur des Ténèbres. Sibylle avait beau considérer la chute du mage noir avant tout comme une délivrance pour elle, il n’empêche qu’elle lui devait sa renommée. Cela, elle cherchait à l’oublier et il lui semblait à présent que la voie qu’elle avait choisi pour cela était la bonne.

Bref, c’était le prestige et cette invitation qui prouvait qu’on la prenait enfin au sérieux venait à présent consacrer sa renaissance.

A présent, Sibylle réfléchissait et quelque-chose la troublait bien qu’elle essaie de ne pas le montrer (on l’aurait encore pris pour une affabulatrice).
Durant la matinée en effet, alors qu’elle accueillait les élèves, leur expliquait le principe de l’examen des feuilles de thé et les mettait en activité, elle avait senti quelque-chose de particulièrement étrange en elle-même. C’était un peu comme le genre de pressentiments qu’elle avait auparavant avant des événements graves ou important, mais qu’elle attribuait aujourd’hui à sa consommation excessive d’alcool à l’époque.

Sibylle fut soudain tirée de ses pensées par la voix flûtée de Filius Flitwick. Le choc de la surprise passé, ses deux collègues la félicitaient chaudement et elle discuta même un moment de son invitation avant que tous les trois n’aillent manger.
Ils semblaient heureux pour elle et Minerva paraissait même soudain beaucoup moins sceptique que d’habitude.

Sibylle sourit intérieurement mais ne releva pas afin de ne pas vexer la vieille femme. Car Minerva avait beau être ce qu’elle était et penser ce qu’elle pensait, elle ne l’en avait pas moins soutenue plusieurs fois lorsqu’elle était au fond du trou, face à cette teigne d’Ombrage ou face aux Carrow, et Sibylle mettait un point d’honneur à ne pas oublier cela.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.