S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Sélections du mois


Félicitations à Fleur d’épine, Ella C, Eejil9 et CacheCoeur, qui remportent la Sélection Femslash !

Vous voulez de l’action ? De l’aventure ? Ce mois de Sélections est fait pour vous ! Le Jury des Aspics vous invite à lire sur ce thème en octobre avec la Sélection Aventure/Action ! Vous avez jusqu'au 31 octobre pour lire les 5 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter par ici.

Et au mois de novembre, partez dans le futur avec la Next-Gen ! Vous avez jusqu’à la fin du mois d'octobre pour nous faire découvrir sur ce thème si vaste vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots. Pour proposer des textes, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news !

Il y a également la Sélection Fanfictions longues pour occuper vos nuits d’insomnies ! Jusqu’au mois de décembre, venez découvrir 12 histoires incroyables ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.

 

 


De L'équipe des Podiums le 03/10/2022 23:05


Les Monstres des Nuits par Juliette54

[14 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Bonsoir, 

Comme dit dans le résumé, ce sont divers textes récrits durant les Nuits d'HPF. 

Note de chapitre:

Titre : Maugrey maugrée


Défi stylistique de 21h, 6 mars 2021 : (Chaque mot de votre première phrase conditionne le début des phrases suivantes sur un paragraphe. Par exemple, si votre première phrase est "Je déteste les yaourts." votre deuxième phrase commence par "Je", la troisième par une former conjuguée ou non du verbe détester, la quatrième par "les" et la cinquième par "yaourts". Lorsqu'il n'y a plus de mots il faut recommencer sur un nouveau paragraphe et ainsi de suite). Et scénaristique (Le personnage de votre histoire est paralysé pour une raison quelconque (handicap, choc, sortilège, accident, ligoté, bloqué,...)).

 

Alastor était alité depuis maintenant trois jours. Alastor en avait plus qu’assez de cette pièce aux quatre murs blancs. Était-il à Ste-Mangouste pour une bonne raison ? Alité et interdit par tous les Guérisseurs de seulement songé à mettre un pied hors du lit ? Depuis ce qui lui paraissait des années ? Maintenant, oui, et pas qu’un peu. Trois fois, il avait fait appeler le Directeur de Ste-Mangouste en personne et trois fois Asclepios Medicus lui avait gentiment dit de rester au lit, respecter les Guérisseurs et les infirmières qui s’occupaient de lui et que son statut d’Auror lui vaudrait encore moins de clémence que les autres patients. Jours heureux, ô jours heureux, revenez !

Il avait bien essayé de s’échapper de l’hôpital. Il s’était concentré sur son lit pour faire apparaître des roulettes dessous et se diriger par sa seule magie psychique dans les étages de Ste-Mangouste et retourner chez lui. Avait-il était trop audacieux ? Bien sûr ! Essayez, vous, de rester cependant le derrière dans un lit d’hôpital pas confortable pour deux noises pendant trois jours ? De faire, hein ! S’échapper s’était révélé être un échec cuisant. De son lit à la porte de la chambre, il y avait déjà trois bons mètres. L’hôpital comptait ensuite sept niveaux, de quoi vous fatiguer rapidement.

C’était sans compter sur sa fidèle recrue, son Aurorette. Ç’aurait été plus que comique qu’elle réussisse à le tirer de là. Était-elle folle ? Sans même parler de sa généalogie douteuse ? Comptez le nombre de ses parents Black du côté de sa mère qui s’étaient mariés entre cousins et vous aurez la réponse. Sur ses espèces de grosses chaussures à semelle épaisse, elle perdait une fois sur deux l’équilibre et elle avait eu beau le pousser jusqu’à l’ascenseur, ben, elle s’était cassé la figure. Sa manche s’était pris dans une poignée de porte et bam, elle avait fini au sol. Fidèle, ça, y avait pas de doute. Recrue attentive ? Son œil magique en doutait. Aurorette de talent ?

Ah ça, y avait pas à dire, elle avait un sacré talent, Nymphadora Tonks ! Ah ça oui. Ça, c’était quelque chose ! Y compris en magie ! Avait-elle un jour pensé à faire carrière chez ces cagneux de Langues de Plomb ? Pas de doute possible ! À la voir faire virer ses cheveux du rose au bleu en passant par le blond platine, on se doutait bien qu’elle savait écouter sa magie de Métamorphomage. Dire qu’il aurait pu être de retour chez lui si Tonks avait su mettre un pied devant l’autre. Elle l’entendrait. Avait-elle au moins vraiment essayé de le sortir de la chambre aux quatre murs blancs dans laquelle il était enfermé depuis quatre jours ? Un peu qu’il en doutait. Sacrée Tonks, sacrée foutue fatalité aussi ! Talent, le talent, Fol Œil, qu’elle disait. Nymphadora repasserait pour le talent. Tonks l’avait fait exprès de ne pas faire attention à sa maladresse chronique pour être attrapée et ne pas avoir de problème avec le bureau des Aurors…

Bah elle aurait des problèmes avec lui, son superviseur ! Bah bah bah, elle pouvait toujours protester ! Elle avait pas le droit de décider à sa place qu’il devait rester à Ste-Mangouste ! Aurait-il seulement dû la menacer un peu mieux ? DES MILLIONS DE FOIS OUI ! Problèmes avec la Ministère, problèmes avec le Chef, problèmes avec le Ministre, et problèmes avec ALASTOR MAUGREY, elle y avait pensé ? Avec un type comme lui comme supérieur direct, elle aurait dû se méfier, la petite ! Lui, on lui parlait pas comme ça ! Son chiffre de Mangemorts envoyés à Azkaban était imbattable, na ! Superviseur, il était son superviseur, nom de nom !

Que ne comprenait-elle pas dans ce mot ? Que voulait-elle qu’il lui explique en plus ? Ne pouvait-elle pas simplement le tirer de ce lit qui sentait la Potion de J’lave-au-gel ? Comprendre qu’il n’aimait pas Ste-Mangouste parce qu’il y avait déjà passé une bonne partie de sa carrière, c’était pas compliqué quand même ! Elle avait quoi, la gamine, vingt ans ? Pas de quoi casser trois pattes à un canard ! Dans quoi le laissait-elle, hein ? Ce que je fais est pour votre bien Fol Œil, faut vous remettre sur pieds, allez, je vous laisse, on se revoie à la fin de la semaine ! Mots débiles, pour votre bien.

La gamine allait l’entendre, on traitait pas Alastor Maugrey comme ça. La jolie interro qui allait lui tomber dessus lui remettrait vite fait les idées en place. Gamine tout juste entrée chez les Aurors, et la voilà à se permettre des commentaires sur lui ? Allons faire entrer dans sa petite tête l’esprit militaire des Aurors : on ne discute pas avec la hiérarchie ! Le lui faire comprendre semblait impossible pourtant… Entendait-elle seulement son besoin de quitter cet hôpital et de retrouver son chez lui un peu crasseux ? On n’essayait jamais de le comprendre de toute façon. Traitez bien les gens, Alastor, que lui disait Dumbledore. Pas besoin si c’était pour qu’on le traite mal et qu’on lui obéisse pas, hein ! Alastor ! Maugrey Alastor, il était et personne ne l’écoutait, à quoi bon se battre alors, hein !

Non mais vraiment, c’était pas possible, personne ne venait le voir et personne ne voulait le faire sortir. Non mais c’était pas juste quand même. Mais la vie n’était pas juste. Vraiment pas juste. C’était bien quelque chose qu’il avait retenu. Être Auror, c’était faire la justice mais c’était pas pour ça que le monde était juste avec vous. Pas la peine de s’éterniser là-dessus, même la gamine l’avait compris. Possible qu’elle revienne et le sorte de là ? Personne ne viendrait de toute façon, c’était comme ça. N’est-il pas vrai qu’on est seul toute sa vie, et surtout quand on meurt, hein ? Venir le voir, c’était si compliqué ? Le repas arrivait à quelle heure déjà ? Voir la nuit tomber, c’était même pas possible ? Et puis zut, il en avait sa claque. Personne, vraiment personne, ne pouvait venir le chercher et le sortir de là ? N’est-ce pas, hein ? Veuillez, ô Merlin, venir céans et bougez mon céans de ce lit ferrailleux d’hôpital ! Le blanc du mur finissait par lui donner la nausée. FAITES MOI SORTIR ! Sortir…

Il en avait assez ! Il avait enfermé des Mages noirs, il avait fait sa part du boulot pour qu’on accepte facilement de le sortir de là, non ? En quoi était-il mieux ici que chez lui, hein ? Avait-il quoi que ce soit à faire ici ? ASSEZ !

JE VEUX M’EN ALLEZ ! JE VEUX… Voulait-on le laisser s’exprimer ? M’EN… En vérité on ne voulait pas le guérir, ce n’était pas possible autrement. Allez, quelqu’un pour lever le sortilège de ce chien galleux de Beurk qui l’immobilisait de la tête aux pieds en passant par les cordes vocales ?!

Humpf. Humpf.

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.