S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Journées reviews du 3, 4, 5 décembre 2021


Lire, écrire…

PAPA-NOËL : Oh oh oh ! Viens aider les lutins lors de la Journée Reviews de décembre !
MAMAN-NOËL : Elle se déroulera du vendredi 3 au dimanche 5 décembre !
LUTINS : Alors viens nous rejoindre en t'inscrivant ici !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.




De le 24/11/2021 10:54


117ème édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 117e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 20 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt!
De Équipe des Nuits le 11/11/2021 14:44


Sélections du mois


Félicitations à Taka, Catie et popobo qui remportent l'enchanteresse Sélection Lieux Magiques !

Pour janvier 2022, c'est le thème de Créatures Magiques qui vous arrachera peut-être quelques frissons d'horreur... ou quelques soupirs de Boursoufflets attendris ! Vous pourrez dès à présent proposer vos deux fanfictions favorites sur ce thème en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Enfin, durant le mois de novembre, pleurez, criez, lamentez-vous ou peut-être, guérissez en faisant votre Deuil. Venez voter pour vos histoires préférées juste ici.

Et on se retrouve en décembre pour la Sélection de Noël qui sera tout à fait spéciale (comme l'année dernière en fait) !


De Equipe des Podiums le 08/11/2021 12:08


26ème édition des Nuits Insolites HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 26e édition des Nuits Insolites se déroulera le samedi 6 novembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir vous inscrire !
Les modalités de participation sont disponibles sur le même topic.

A très bientôt !
De L'équipe des Nuits le 30/10/2021 19:21


Inscrivez-vous aux Journées Reviews !


Lire, écrire…

La Journée Reviews d’octobre se déroulera du vendredi 22 au dimanche 24 octobre. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !

Le principe ? Réparti.e.s en binômes ou trinômes, vous écrivez au moins 10 reviews à votre binôme (5+5 pour le trinôme) pendant ces trois jours, sur HPFanfiction ou le Héron, au choix.



De Les JR le 19/10/2021 20:31


Semaine d'adaptation ludique


La SAL revient !

Que vous ayez envie de découvrir le forum et ses sites, de braver des défis en équipes, ou de partager votre savoir de fossile de l'asso, vos pokeballs et vous pouvez vous inscrire dès à présent dans le vestibule !


De La SAL le 18/10/2021 14:50


La famille Lestrange par vvwarrior

[0 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

J'ai essayé d'être le plus canon possible en écrivant ce récit que j'avais tenté de publier sous le titre de "Les fils de Corvus" mais qui avec le recul me paraissait incomplet et mal conçu.  Après bien des réflexions et des recherches, j'ai étoffé mon histoire qui j'espère vous plaira. Merci à Bellatrix92 c'est à toi que je dois cette nouvelle forme.

Note de chapitre:

Vous remarquerez que les dates que je choisissent sont peut être légèrement décalées par rapport aux informations officielles mais j'ai voulu leur donner une certaine cohérence temporelle. Bonne lecture :)


20 septembre 1962 Vallée de Valbona, Albanie


Cette nuit là était particulièrement froide et venteuse. La cime des arbres se pliait et gémissait sans cesse sous les poids des bourrasques qui avaient chassé les animaux à présent terrés dans leur tanière.  Au milieu de ce décor sinistre, un homme marchait sans se préoccuper du froid, sa longue cape noire ondulant au rythme de ses pas. Son visage était dissimulé par un capuchon mais on pouvait distinguer un teint si pâle qu'il en était translucide. Ses yeux était noirs et injectés de sang, ils exprimaient une grande détermination.

Au détour d'un chemin baigné par la clarté de la lune, il s'arrêta et ferma les yeux. Il sentait de la magie. Il se souvint avec un rictus moqueur des paroles de mise en garde des sorciers du village voisin qui tentaient de le dissuader de venir dans cette forêt. D'après eux, elle était maudite à cause d'une mauvaise magie. Lord Voldemort savait qu'il devait venir dans cet endroit, le dernier qu'il lui restait à parcourir en Albanie afin de mettre la main sur ce maudit diadème de Serdaigle. Voilà plus de 10 ans qu'il le recherchait et rien, pas une trace de lui. Pourtant, il avait gagné la confiance du fantôme de la fille de Serdaigle elle même. Celle-ci lui avait raconté son histoire ennuyeuse et comment elle avait volé de diadème de sa mère avant de finir tuée par son prétendant, le Baron Sanglant. Elle même ne se souvenait plus précisement où elle l'avait dissimulé et où elle était morte, ce qui causa une énorme perte de temps à Lord Voldemort. Malgré tout, cette idiote avait su le mener dans une zone du monde où il avait eu l'occasion de repousser les limites de la magie qu'aucun autre sorcier n'avait franchi avant lui. Cette pensée le réconforta quelque peu et il continua sa route, guidé par la magie qu'il ressentait par pulsations régulières. Sa légilimancie lui permettait de la capter où qu'elle se trouve et il devinait que celle-ci était puissante et peu ordinaire. 

Il avança encore et au loin, parmi de hauts sapins, il aperçut la forme d'une modeste masure d'où s'échappaient des volutes de fumées par la cheminée. En s'approchant encore à pas légers, il vit que des chandelles éclairaient les fenêtres d'une lumière tremblottante. Une curieuse impression s'insinua en lui. Ce genre de maison lui rappelait étrangement sa courte entrevue avec son oncle crasseux et répugnant et il se souvenait qu'il avait été révulsé à l'idée que cet homme soit un membre de sa famille. Il approcha de la porte et frappa. A l'intérieur, il entendit une certaine agitation, puis la maison redevint silencieuse. Il frappa à nouveau. Rien. Alors, il sortit sa baguette d'if et entra dans la maison.  L'intérieur était propre mais dans un désordre indescriptible. Des marmites trônaient n'importe où, des vêtements étaient éparpillés et les objets du quotidiens mal ordonnés. Dans un recoin vers la cheminée, Voldemort aperçut un immense serpent recroquevillé sur lui même contre lequel était lové un bébé d'un peu plus d'un an qui le regardait d'air étonné. Voldemort fut saisi par la surprise de cette vision et s'adressa directement au serpent en fourchelangue.


"Qui êtes vous? Etes vous seuls ici?

- Nous vivons en reclus ici afin que les hommes cessent de nous persécuter. Vas t'en sorcier, nous avons assez souffert à cause de vos atrocités.

- Je ne suis pas ton ennemi, serpent, je suis comme toi... J'ai connu le rejet, la pauvreté et les préjugés. Je ne cherche qu'un lit pour la nuit et jamais je ne nuirais, ni ne ferais de tort à mes frères sorciers." 


Le serpent se recroquevilla davantage, serrant le nourrisson dans ses anneaux. 


- J'ai déjà entendu ce discours... par des hommes qui nous on détruit.

- Nous? Qui est avec toi?

- Si tu touche à mes enfants, je te mordrais jusqu'à ce que la dernière goutte de ton sang se vide. 


Voldemort sourit d'une façon charmante et s'accroupit face au serpent. 


- Je ne touche pas les enfants, murmura t'il. Est tu un animagus?

- Non, une femme, prisonnière de ce corps de serpent. Je suis maudite.

 - Une maledictus?


Le serpent ne répondit pas mais commença à ramper à travers la pièce, tout en entrainant le bébé dans ses anneaux. Il se posta près d'un immense vase ébréché derrière lequel Voldemort vit un petit être qui semblait terrorisé terré derrière. Le serpent fit signe à l'enfant de venir par ses sifflements. Il se redressa et fit face à Voldemort d'un air apeuré.
Il devait avoir environ 10 ans. Il était solidement bâti, avait des cheveux noirs et épais en bataille et les yeux étirés comme en extrême orient. Il était vêtu de haillons mais regardait Voldemort en essayant de cacher son effroi. De toute évidence, il avait peur des inconnus. Puis d'une voix aigue, l'enfant rompit le silence.


- Vous êtes du village? Vous allez nous tuer? Attendez que le machin noir de papa revienne et il nous vengera. Et moi aussi je fais des choses! Regardez!


L'enfant mit ses mains face à lui et deux flammes violettes en surgirent. Pour l'amadouer, Voldemort fit de même.


- Moi aussi, je suis différent, dit il à l'enfant. J'ai été chassé et menacé, comme toi. Je suis capable de faire de grandes choses, comme toi. Nous sommes différents.

- Comment vous arrivez à parler avec maman?

- Tu ne parles pas aux serpents?

Le garçon hocha la tête de dénégation et des larmes embuèrent ses yeux.

- Elle siffle et je ne comprend rien. Elle est comme ça tout le temps depuis que mon frère est né. Avant c'était que la nuit, le jour elle était une dame. Et un jour, elle est resté comme ça.

- Je peux t'aider mon garçon. Laisse moi rester un peu ici et je t'aiderais. Où est ton père?

- Il a disparu. Un jour, il était trop malheureux que maman soit comme ça alors il est devenu tout malade et son truc tout noir, sa magie dedans, elle s'est envolée.

L'obscurial! Voldemort était face au fils de l'obscurial. La révélation du garçon le frappa de stupeur. Tout comme beaucoup de sorciers, il avait entendu parler de ce jeune homme revenu de New York et qui s'était allié à Grindelwald. Peu de temps avait la défaite du mage noir, son mystérieux acolyte avait disparu sans laisser la moindre trace. On, lui avait attribué toute sorte d'identités improbables sans jamais réussir à découvrir qui il était réellement. Maintenant, ses deux enfants étaient dans les profondeurs d'une forêt, anonymes et cachés. Voldemort sentait que ces deux enfants avaient quelque chose d'inhabituel, même pour des sorciers. Il était déterminé à découvrir leur secret. 

- Comment t'appelle tu, petit?

- Rodolphus, M'sieur, et lui, c'est mon frère Rabastan, dit il en désignant le bébé. Et toi?

 - On m'appelle Lord Voldemort.


Le garçon regardait à présent Voldemort avec curiosité. Il lui proposa à manger, ce que l'homme accepta puis lui aménagea maladroitement une chambre. Malgré son jeune âge, il semblait dégourdi et rempli de ressources. Dans les jours qui suivirent, Voldemort partagea leur quotidien et les aida à améliorer leur vie pécaire. Les garçons étaient faciles à vivre et Voldemort, se montrait à la fois généreux et prévenant ce qui finit par payer car il gagna leur entière confiance, en particulier, celle du serpent.


Elle s'appelait Nagini. Autrefois, elle avait appartenu à la haute société magique thaï, la famille Nakorping. Sa famille tenta tout pour garder la nature de Nagini secrète par crainte d'être discréditée ou pire, d'être assassinée. Ainsi, la demoiselle vécut une enfance solitaire et fut la cible des moqueries des autres enfants en raison de sa timidité. En grandissant, elle devint une belle jeune fille et naturellement, attira le regard des hommes. Lorsqu'elle eut 17 ans, une connaissance de son père tenta de la violenter. Paralysée par la terreur, elle finit par se transformer en serpent et le mordit sauvagement, provoquant son décès. Paniquée, elle s'enfuit sous sa forme de boa et alla se réfugier dans la jungle en Malaisie avant d'être finalement attrapée par le cirque Arcanus où elle connut Croyance, celui qui allait être le père de ses enfants. Nagini se confia beaucoup à Voldemort sur son passé et sur la vie de son défunt époux. Elle lui révéla même un secret immense. Quelque part dans la chambre qu'il occupait, se trouvait la preuve de la véritable identité de Croyance, son défunt époux, celui qui avait été un temps séparé d'elle par Grindelwald avant de s'enfuir avec elle. Croyance avait passé sa vie à chercher qui il était, mais les personnes qui avaient croisé sa route lui avaient tous menti ou abusé de lui. Tous sauf Nagini. Quand finalement il apprit la vérité qu'il avait arraché par la force à Vinda Rosier avant de s'enfuir avec l'objet qui prouvait qui il était réellement, il ressentit un écoeurement intense pour les autres sorciers et décida de se couper du monde avec la seule personne pour qui il avait de l'estime, laissant le monde moldu et le monde magique derrière lui. Ils eurent deux enfants qu'ils décidèrent d'élever à l'écart de l'univers abject qui les avait rejetés et martyrisés.

"Mon grand Rodolphus a 8 ans, c'est un bon garçon. Il est fort et sage. Il veille sur son petit frère qui aura deux ans à la fin de l'hiver. Ils sont issus d'une grande famille de sorciers française. Croyance ne voulait pas les connaitre mais à présent ,il n'est plus là et je ne suis plus en mesure de m'occuper d'eux sous cette forme, ils ont besoin d'une famille. Tels que sont les sang-purs que je connais, ils les accueilleront bien, dit Nagini. Nous n'avons plus le choix, ils mourront s'ils restent seuls ici."

Sur les instructions de Nagini, Voldemort se rendit dans sa chambre et trouva un coffre sour le lit. En l'ouvrant, il trouva une sorte de coffret en cuir relié qui s'ouvrait par le centre. Il prononça une incantation et un immense arbre généalogique apparut. La famille Lestrange! Ainsi le fils Corvus n'était pas mort! Il avait survécu au naufrage et avait réussi à revenir des eaux. Ainsi la prophécie de Tyco Dodonus s'était réalisée. Rodolphus et Rabastan étaient donc ses héritiers, les derniers descendants de cette famille que tous croyaient éteinte. Voldemort savait qu'en les ramenant avec lui, il serait acclamé par la communauté magique et que les grandes familles de sorciers le suivraient les yeux fermés dans sa quête de prise du pouvoir. Un sourire diabolique déforma son visage et il songea aux heures de gloire qui l'attendaient.

Il annonça dès le lendemain à Rodolphus et Rabastan qu'ils devaient partir pour l'Angleterre afin qu'une bonne famille s'occupe d'eux. Il leur parla de Poudlard et du monde des sorciers, de la place inestimable qu'ils occupaient dans la société. Il se montra si convaincant que Rodolphus sauta de joie à l'idée de rejoindre ce mystérieux univers et ces personnes qui les accueilleraient à bras ouverts et il se précipita dans une autre pièce avant de revenir tout sourire en tenant un objet qu'il tentait de dissimuler dans son dos tandis que son frère gazouillait joyeusement en lançant des étincelles vertes avec ses mains.

"C'est un cadeau pour vous, Monsieur Voldemort, car vous nous aidez et maman vous aime bien aussi. Je voulais lui offrir ça pour son anniversaire mais elle n'a plus de tête pour le porter, alors c'est à vous. Je l'ai trouvé dans la forêt en chassant le mois dernier."

Il lui tendit alors un vieux diadème terni où une inscrition indiquait "Tout homme s'enrichit quand abonde l'esprit". Voldemort saisit l'objet, effaré. Puis soudain, il poussa un grand éclat de rire cruel et glacé qui déchira la pièce. Il remercia avec une gentillesse rare chez lui l'enfant qui ne réalisait pas à quel point ce diadème était important pour lui. Il était temps de partir d'Albanie car à présent, il avait obtenu ce qu'il cherchait. Il était temps de revenir en Grande Bretagne et de reprendre ce qui lui revenait de droit...

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.