S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Les Premiers Chasseurs par snakeBZH

[7 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
PROLOGUE : LA CONFEDERATION DES SORCIERS

Odon Marchas affûtait sa plume et vérifiait son encre. Il n’avait pas le droit à l’erreur. La moindre parole échangée lors de cette réunion devait être consignée. Il avait été choisi personnellement par le ministre pour effectuer cette tâche des plus importantes.

Et puis, il assistait aux prémices d’un moment historique dont on parlerait dans les livres d’Histoire et dans les écoles de sorcellerie dans le monde. Ce fait le remplissait de fierté. Lorsqu’un jour, il aurait des enfants, il pourrait leur raconter ce jour, et il l’espérait, les autres qui suivraient. Les autres jours, car aujourd’hui ce n’était que la première rencontre. Il faudrait des mois pour que tous les Sorciers ne tombent d’accord. Mais avaient-ils le choix ?

Odon cessa là ses réflexions pour se concentrer sur son devoir. Le ministre français de la Magie, l’honorable Étienne Courneuf, était à la tribune et allait s’adresser aux autres ministres qui lui faisaient face.

— Messieurs, commença-t-il. Je tiens déjà à vous exprimer la joie qui est la mienne de nous voir tous réunis aussi promptement. Vous connaissez tous la situation, depuis le 11e siècle, les tribunaux de l’Inquisition traquent ceux que l’Église Catholique nomme les hérétiques. Et depuis quelques décennies, dans certains pays, je pense en particulier à l’Espagne, la violence que déploie cette institution dépasse toutes limites. Notre peuple est autant victime que les Moldus pris pour cible. Nous déplorons des agressions, des destructions, et malheureusement, des victimes parmi les nôtres. Si dans la plupart des cas, les bûchers ne nous touchent pas, car les nôtres savent pour la plupart user du sortilège de gèle-flammes, il faut penser à ceux qui ne le maîtrisent pas et aux autres moyens de tuer contre lesquels nous sommes plus démunis. Il faut que nous agissions pour notre propre sauvegarde, et également, et c’est là tout le paradoxe, pour protéger les Moldus, certains se retrouvant victimes de cette violence par leurs semblables, mais également par les nôtres en vengeance. Vous connaissez tous la teneur de la proposition de l’honorable ministre Miguel de Farlès. Elle est contraignante et je sais que les pays moins ou non touchés par les Inquisitions ont du mal à se faire à cette idée. Moi-même souhaiterai que les circonstances nous permettent de continuer à vivre sans rien changer à notre mode de vie. Mais nous sommes à un point critique. Nous devons en discuter. Je tiens à mettre l’accent sur le fait qu’il faut que nous soyons tous unis. Si nous décidons de disparaître aux yeux du monde, nous devons tous être d’accord. Il faudra des mois pour que nous mettions aux voix les différents points que nous devons aborder. Je vous remercie de m’avoir accordé votre attention. Je laisse la parole à l’honorable Miguel de Farlès.

Etienne Courneuf revint s’asseoir près d’Odon. Ce dernier continuait à écrire, notant le discours du ministre espagnol. Heureusement, Odon parlait plusieurs langues.

Après l’espagnol, ce fut au tour du portugais, puis de l’italien. C’étaient les ministres les plus favorables à l’instauration du Secret Magique. Puis ce fut au tour de ministres moins enclin à se cacher, à commencer par le germain, leurs pays ne subissant pas ou peu les violences des Inquisitions. Certains se montraient compréhensifs envers les pays victimes et étaient vraisemblablement prêts à ratifier le Code. D’autres étaient plus réticents, voire réfractaires.

La journée fut longue, mais pas inintéressante. Odon fut tout de même content de pouvoir enfin poser sa plume. Il soupira plus fort qu’il ne l’aurait voulu.

— Ce fut long, n’est-ce pas ? dit le ministre Étienne Courneuf avec un léger sourire.

— Non monsieur le ministre, ce fut intéressant, se défendit vivement Odon.

— Oui, intéressant, acquiesça-t-il. Mais très long tout de même. Vous avez fait de l’excellent travail maître Marchas. Je referai certainement appel à vous.

— Je suis à votre service monsieur.

— Inutile de rester ici plus longtemps, rentrons au Ministère.

— Monsieur, j’aurais une question : faudra-t-il longtemps pour que le Secret Magique soit instauré ?

Le ministre ne répondit pas tout de suite. Son regard embrassa toute la salle où plusieurs de ses homologues échangeaient encore quelques mots alors que d’autres s’en allaient.

— J’ignore combien de temps exactement cela prendra, finit-il par répondre. Des mois certainement. Ce que je n’espère pas, c’est que ça prenne des années. Nous sommes en janvier, et j’espère que le Code du Secret Magique sera voté avant l’an 1690. Ce sera mon principal objectif cette année.

— Vous avez dit dans votre discours qu’en plus de nous protéger, cette mesure protégerait les Moldus. Est-ce que ça à un rapport avec la mission que vous avez confiée au Comte d’Estremer ?

— Vous en demandez beaucoup maître Marchas !

— Pardonnez mon indiscrétion, monsieur.

— Ce n’est rien, vous êtes encore jeune et bouillant, même pour un archiviste. Rentrons, d’autres affaires réclament sûrement mon attention.
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.