S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Exceptionnelle mission par clairdo

[0 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Cadeau de Noël pour TeddyLunard en 2020 ! 

 

Joyeux Noël! 

Note de chapitre:

Près d'un an après avoir l'écrite, je trouve enfin le temps de poster cette Exceptionnelle Mission de Remus! 

 

Les tirs fusaient au dessus de sa tête. Caché derrière une poubelle d’une quelconque rue moldu, son précieux paquet enfoui dans la poche intérieure de sa cape, Remus cherchait un moyen de se sortir de la situation périlleuse dans laquelle il s’était fourré. Pestant contre sa négligence, il se risqua à jeter un œil au dessus de sa cachette. Immédiatement, un éclair rouge lui frôla le crâne. Sa baguette à la main, il renouvela le sort de protection qu’il avait placé autour de lui et de sa cachette précaire, empêchant les Mangemorts de s’approcher de tout près, et il se remit à réfléchir aussi rapidement que son cerveau fatigué le lui permettait.

 

Il était tard, la nuit était déjà bien entamée mais il avait dû ressortir de la maison des Tonks pour une urgence. C’est en tentant d’y revenir qu’il s’était retrouvé dans une embusacade. Comment l’avaient-ils trouvé ? Il l’ignorait. Il devait être plus surveillé qu’il ne le croyait. Tout l’Ordre savait que les Mangemorts cherchaient des renseignements sur des possibles mouvements de résistance et surtout sur l’endroit où Harry Potter aurait fui, chacun des sorciers lié de près ou de loin à Dumbledore était en danger mais Remus avait été présomptueux. Il avait déjà réussi à échapper aux Mangemorts quelques mois auparavant en tentant de retrouver ses trois anciens élèves. Il s’était dit que cette mission serait facile, il s’était bien trompé.

 

Resserant les pans de sa cape contre lui, Remus soupira fortement. Comment allait-il se sortir de ce pétrin ? Il avait repéré au moins quatre assaillants mais il était possible qu’ils soient davantage. Attaquer de front était donc exclu. Il jeta un œil au dessus de sa tête, la maison moldue devant laquelle il s’abritait n’était pas très haute et escalader la gouttière était envisageable. Mais cela signifiait être à découvert pendant plusieurs minutes, sans parler du risque que les Moldus ouvrent leur fenêtre et le voient. « James et Sirius auraient su quoi faire », se dit-il avec nostalgie, « même Peter aurait pu s’en sortir en se transformant en rat ». Une nouvelle fois, la tristesse de ne plus avoir ses amis auprès de lui l’envahit. Leurs blagues, parfois de mauvait goût, les discussions interminables dans le dortoir, les missions pour l’Ordre et puis la guerre, cette guerre qui les avait séparé les uns des autres, par la mort, la prison et la trahison. Pourtant, chaque fois qu’il se retrouvait en danger, Remus pensait à ses amis. James et Sirius auraient inventé une combine pour s’en sortir, un stratagème complètement stupide mais qui aurait fonctionné. Ils auraient sûrement eu la moto de Sirius pour s’envoler rapidement et en aurait profité pour narguer les Mangemorts. Ou bien ils se seraient tous les trois transformés pour semer la panique pendant que lui-même paralysait ses adversaires. Être un Animagus avait ses avantages ! Ou bien une Métamorphomage, se dit-il en souriant. Sa merveilleuse épouse avait la même capacité que ses deux amis à imaginer des plans loufoques mais qui fonctionnaient. Penser comme ses amis, penser comme Nymphadora, voilà ce qui l’aiderait à s’en sortir. Il n’allait tout de même pas attendre toute la nuit, caché derrière une poubelle.

 

Il commença donc à réfléchir à un plan loufoque pour s’en sortir : inutile de penser à transplaner, les Mangemorts avaient réduit cet espoir à néant dès qu’ils lui étaient tombé dessus. La désillusion aurait pû être une option mais il était possible de deviner le déplacement d’une personne, surtout dans une rue déserte. Il n’avait pas de balai ni de moto et inutile de penser à en faire venir par un sortilège d’Attraction. Il réprima un sourire à cette idée, pensant à Harry et son dragon. Il n’avait pas assisté à la première tâche du tournoi des trois sorciers mais Hagrid s’était chargé de raconter l’histoire suffisamment de fois pour qu’il ait une idée précise de son déroulement : un sortilège d’Attraction, un magnifique vol en balai, du feu, des explosions et un œuf d’or récupéré en un temps record. Son ancien élève avait la même capacité que son père et son parrain à se sortir de toutes les situations ! Et ce n’était pas le seul, loin de là. Les jumeaux Weasley semblaient tout aussi doué pour se mettre dans le pétrin et être suffisamment ingénieux pour s’en tirer. Ils en avaient même fait leur fond de commerce ! « Je ne devrais plus sortir sans quelques unes de leurs farces et attrapes », songea t-il avant d’avoir une illumination. Il lui suffisait de créer un leurre qui enverrait les Mangemorts plus loin dans la rue pendant que lui-même partait de l’autre côté. Il regarda une nouvelle fois autour de lui, à part des cailloux rien ne pouvait jouer ce rôle. En revanche, dans la ruelle, il y avait tout un tas de bric à brac moldu qui pourrait être utile. Le plus silencieusement possible, Remus se désilusiona et, presque allongé sur le sol, s’avança vers le tas d’objets. Des palettes de bois, un vieux canapé, un poste de radio et… un jouet qui devait avoir été une voiture moldue d’enfant avec une poupée cabossée, chauve et borgne. Toujours recroquevillé près du mur pour ne pas être repéré, Remus enchanta l’objet et récupéra la poupée. Il retourna près de la poubelle, tout était calme dans la rue mais il savait que ses ennemis n’attendaient qu’un geste brusque pour relancer leurs attaques. Souriant malgré lui, Remus posa la voiture sur le sol. Il savait qu’il n’aurait que quelques secondes pour agir. Doucement, il attacha la poupée sur le véhicule et l’agrandit d’un geste rapide. Avec un sortilège de découpe, il retira une partie de sa cape «elle était déjà totalement mitée de toute façon » qu’il agrandit de la même manière avant de la déposer sur son mannequin. Il fallait maintenant espérer que les Mangemorts pensent qu’il essayait réellement de fuir. Le coeur battant, Remus envoya la voiture et son occupante temporaire vers une extrémité de la rue. Il pris soin de la faire zigzaguer sur les premières mètres à l’aide de sa baguette. L’idée était bonne car des sorts fusèrent dès que son leurre s’avança dans la rue. Il jeta alors un nouveau sort pour le faire accélérer et, comme il le souhaitait, vit ses assaillants se lancer à sa suite. « C’est le moment ! ». Après s’être assuré que sa diversion continuait sa course, il s’élança de l’autre côté de la rue, attendant avec impatiente d’être nouveau capable de transplaner. Il n’en eut pas le temps. Alors qu’il n’était qu’à quelques foulées de son objectif, il sentit une douleur violente dans son mollet et se retrouva à terre. « Evidemment, ils ne sont pas si stupides, l’un d’eux devait se tenir caché de l’autre côté ». Il roula sur lui-même et se redressa aussi vite que possible, ignorant la blessure de sa jambe. Baguette levée, il sonda son environnement immédiat, tous ses sens en alerte. Il se sentait observé mais n’arrivait pas à localiser son adversaire. Il fit alors un pas de côté, puis un autre, faisant mine de s’enfuir. Aussitôt, un éclair rouge surgit, provenant d’une des portes moldues. « Te voilà mon gaillard ». Remus savait qu’il n’avait que quelques instants pour immobiliser son ennemi, au-delà, les autres Mangemorts les auraient rejoints. Il se jeta donc à corps perdu dans un duel, espérant qu’il ne s’agissait que d’une petite frappe qu’il vaincrait sans difficulté. Il comprit rapidement que ce n’était pas le cas. Le Mangemort, sans être un as du duel, en savait suffisamment pour ne pas se laisser vaincre et poursuivre le combat. Remus restait fixé sur son objectif, la moitié de son cerveau analysant la situation et construisant un plan d’attaque, l’autre lui rappelant que l’affrontement devait être rapide pour qu’il ait le temps de fuir avant le retour des autre assaillants.

- Incarcerem ! Remus sauta en arrière, n’évitant le sort que de justesse avant de riposter. Durant plusieurs minutes les sorts fusèrent, aucun des deux ne réussissant à désarmer l’autre. Remus ne put éviter un sort de lacération dans la cuisse mais réussit à toucher son adversaire au visage. Même dans la pénombre, il vit le regard de haine que lui envoya le Mangemort. Il comprit immédiatement qu’il serait sans pitié et se dépêcha de réattaquer.

- J’ai ordre de ne pas tuer ! Rien ne m’empêche de te blesser gravement !

Le hurlement du Mangemort s’accompagna d’une salve de sorts. Remus en para une grande partie, seul le dernier le toucha. Il ressentit une immense douleur qui le coucha au sol. Voyant son ennemi approché, il réussit tout de même à contre-attaquer avec un Maléfice d’Entrrave. Ce dernier l’évita sans peine mais il permis à son adversaire de gagner quelques secondes pour se redresser. Du sang coulant le long de sa jambe, Remus n’abandonna pas. Il sentait encore son précieux paquet contre son torse, maintenu dans la poche intérieure de sa cape. « Je ne mourrais pas ici, dans une ruelle sombre face à un unique Mangemort ». Les autres ne revenaient pas, il n’avait aucune idée de la raison mais cela lui laissait une chance raisonnable de s’en sortir. Ignorant la douleur, il reprit le combat. Comme à chaque fois, il agissait mécaniquement sans réellement réfléchir. Les sorts partaient, il parait et se déplaçait au rythme de son ennemi. Plus aucun bruit ne sortait de leur bouche, des gouttes de transpiration perlaient sur leur front, preuve de l’effort de concentration que l’un et l’autre faisait : formuler un sort dans sa tête, y mettre toute leur volonté pour l’envoyer tout en parant un éventuel retour. Alors qu’il se préparait à tenter de l’immobiliser, il vit son ennemi lever la baguette d’un geste caractéristique. En un éclait, il reconnut le sort qu’il allait lui envoyer, le même que celui qui avait blessé Hermione deux ans auparavant. Il pouvait lancer un charme de Bouclier. Mais il pouvait aussi profiter de l’occasion. Risquant le tout pour le tout, Remus se jeta sur le côté tout en lançant un Stupéfix, visant comme il le pouvait la poitrine de son ennemi. Un vacarme assourdissant se fit alors entendre. Le Mangemort avait fini dans un tas de poubelles qui avaient roulé au sol. Abasourdi, Remus se releva tant bien que mal, tentant de comprendre comment un simple sort avait pu expédier son adversaire aussi loin dans la rue. L’explication fut rapide : des hommes s’avancaient vers lui, baguettes levées. Il reconnaût la démarche assurée de Kingsley, le lampadaire lui permis d’apercevoir la balafre au visage de Bill Weasley.

- Je m’en sortais très bien, leur lança t-il amusé

- On a vu ça, on s’est dit qu’un petit coup de main n’était pas de trop.

Souriant, Remus serra la main de ses amis.

- Comment m’avez vous trouvé ? Après les Mangemorts, vous débarquez aussi. Je vais finir par croire que la Trace est encore sur moi, plaisanta t-il.

- Tonks était inquiète, elle a appelé Fleur il y a plus d’une heure, lui apprit Bill. On est parti aussi vite que possible à ta recherche. Remus ouvrit la bouche pour parler quand la douleur de sa jambre se réveilla. Grimaçant, il trébucha et s’assit sur le sol. Il n’eut pas le temps de poser d’autres questions, Kinglsey était auprès de lui avec une petite fiole qu’il identifia comme de l’essence de Dictame. Le soulagement fut immédiat.

- La blessure a l’air superficielle, dit-il calmement, mais tu devrais faire vérifier ça tout de même dès que tu pourras.

- Bien sûr, j’irais à Ste Mangouste demain, répondit Remus avec ironie. Ils échangèrent un regard de connivence, aucun des membres de l’Ordre ne prendrait un tel risque sauf s’ils voulaient gagner un aller-simple à Azkaban, ou pire.

- Tout ça ne me dit pas comment vous m’avez trouvé !

- Grâce à Mondingus, répondit Bill. On est tombé par hasard sur lui et après quelques minutes d’insistance, il nous dit qu’il avait surpris une conversation parlant d’un membre de l’Ordre bientôt capturé dans Peckham. On a tenté le coup ! Enfin avant de tomber sur les Mangemorts, on a été surpris par une poupée remportant une course de voiture.

- Ah je comprends mieux pourquoi je n’ai pas été capturé ! Vous vous êtes chargé de ceux que j’ai envoyé courir. Et on est à Peckham ici ? Je n’avais même pas remarqué ! Les Moldus qui y vivent sont tous sourds.

- Ils ont l’habitude des combats de rue, ils doivent tous être planqué chez eux en attendant que ça passe! Mais un conseil, la prochaine fois, pense à vérifier qu’il n’y a personne de l’autre côté, ironisa t-il, ça t’évitera un combat inutile ! D’ailleurs, il faudrait s’occuper de notre ami inconscient. Les trois hommes le ligotèrent même si l’action semblait un peu inutile, Travers (qu’ils avaient reconnu sous son masque) n’était pas près de se réveiller.

- Qu’est-ce qu’on en fait ? Demanda Bill. Il est hors de question que nous le gardions chez nous !

- Je connais un endroit, répondit Kingsley. Dans le sud du pays, il reste des grottes à flanc de falaise, utilisées par les contrebandiers moldus il y a 200 ans. Il y sera très bien et prendra l’air.

- Parfait, répondirent les deux autres en choeur.

- Avant que je parte, vous avez des nouvelles de Harry ?

Les deux hommes secouèrent la tête, Bill avec un peu moins d’entrain cependant, remarqua intérieurement Remus. Peut-être avait-il une information qu’il ne pouvait pas divulguer. Après tout, Ron était son frère ce n’était pas impossible. Il décida toutefois de reporter cette conversation a plus tard. Kingsley soupira, attrapa Travers par le bras et leur adressa un bref sourire avant de transplaner.

- Je dois y aller aussi, lança Bill, ça ira pour rentrer ?

- Bien sûr, je dois filer. Tonks doit être folle d’inquiétude.

Lui adressant un clin d’oeil, Bill lui serra la main avant de s’évaporer. Remus jeta un dernier coup d’oeil à la rue avant de se décider à transplaner. Il était à peine arrivé dans le jardin de ses beaux-parents qu’un boulet de canon se précipita sur lui. Calmement, Remus rassura sa femme, lui murmurant des mots doux à l’oreille tout en l’embrassant dans le cou. Sa main se glissa subrepticement sur son ventre rebondi. Il sentit Tonks s’éloigner de lui et le regarder en souriant, c’était rare que son mari cherche à caliner le bébé.

- Pourquoi tu es parti ? Ne me dis pas que tu étais en mission ! Lui reprocha t-elle.

- Si, une mission extrèmement importante même ! En souriant, Remus sortit son précieux paquet de sa poche et le tendit à son épouse.

- Je l’ai gardé au froid mais elle a peut-être un peu fondu tout de même !

Le regard amoureux et attendri de Tonks valait bien tous les combats contre des Mangemorts. Sa femme l’embrassa fougueusement, serrant son pot de glace caramel aux pépites de chocolat contre elle.

- Je t’aime !

Sur ses mots, les plus simples mais aussi les plus doux que Remus connaissaient. Il l’entraîna dans le salon pour déguster ce dessert tant attendu de sa femme et que lui aussi espérait bien pouvoir goûter aussi !

 

 

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.