S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Mélopée susurrée par Calixto

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +

 

Mélopée susurrée.

La chanson à son oreille coule comme du miel, suave, écœurante et rassurante.

Elle se laisse porter par le bercement de ces bras familiers, de cette odeur, de cette voix, de ces cheveux parfumés qui lui couvrent le visage…

Elle inspire profondément et ses pauvres muscles crispés se relâchent.

Sécurité, elle se murmure maladivement à elle-même, tout va bien. Tu es en sécurité.

Le miel déborde, sucré, trop sucré.

Et comme chaque fois, les mots sont creux et cet instant de douceur bien trop éphémère.

Si facile à briser

Elle a beau serrer les paupières de toutes ses forces, lutter comme elle peut, comme chaque fois l’eau amère s’infiltre dans les failles, couvre de sel ses plaies, ravive la douleur et l’océan soudain la submerge de nouveau.

Brûlure.

Noir. Il fait noir. Tellement noir que le soleil ne reviendra jamais. La chanson s’éloigne, elle crie, elle veut la rattraper, se blottir à nouveau dans l’étreinte maternelle, pleurer comme un bébé. Trop tard. Elle est seule. Submergée. Elle appelle. Elle se tord en tous sens, elle essaye de s’échapper. La peur perfide est trop immense, elle l’écrase de sa silhouette, elle annihile tout le reste.

Encore vaincue.

Tu échoues tu échoues tu ne fais qu’échouer

La peur prend le dessus. C’est une terreur qui n’a rien de rationnel, une terreur qui hurle dans ses entrailles, une terreur primitive et immonde qui la fait vomir d’horreur, qui lui crie de fuir, de fuir, et son cerveau ne pense plus, tout n’est plus que douleur. Elle perd le contrôle, elle perd pied, elle vacille, elle tangue, elle est trop frêle dans la tempête qui se déchaine, elle n’a pas d’équilibre, elle tombe.

Elle hurle. A s’en déchirer la gorge et les poumons. Elle n’est plus rien, plus rien que ténèbres folles.

Elle entend les cris, les cris qui peuplent ses cauchemars. Les rires. Leurs mains sales. Ils la touchent. Ils la frappent. Ils lui font mal. Elle appelle mais personne ne vient. Elle se recroqueville mais les coups ne cessent pas. Ils lui arrachent son sourire, son innocence, ils la piétinent à leurs pieds. Elle tremble. Elle convulse sur le sol.

Elle bat des mains elle cherche l’air il n’y en a pas

Elle suffoque

Désespérée, elle libère ce qu’elle a enfoui si profond que ça la ravage. Les griffes du monstre la déchirent quand elle accouche de lui. Son bébé hideux, son bébé ignoble, cette partie d’elle qui se révolte. Elle a trop peur. Et le monstre se déchaine.

Le brouillard ne se dissipe pas. Elle pleure, elle supplie, elle reste longtemps à sangloter dans le sang et la peur qui a tout tâché.

Elle sent le monstre frapper, et à travers lui c’est elle qui frappe. Elle frappe sans voir, terreur aveugle.

Il n’y a plus de miel.

La chanson s’est éteinte.

Quand Albus et Abelforth arrivent enfin dans la pièce, ils ne trouvent que leur sœur au visage déformé d’épouvante, qui fixe sans la voir leur mère immobile.

Kendra a cessé de chanter. Elle a tout tenté pour la protéger. Par amour, elle a offert au monstre une victime sur laquelle se déchainer. Elle n’a pas frappé sa fille, elle n’a pas pris sa baguette pour lui lancer un sort, elle ne s’est pas débattue. Elle ne pouvait pas risquer de blesser sa petite.

 Elle a chanté jusqu’à ce qu’elle ne puisse plus et elle a ouvert ses mains. Si le monstre ne détruit rien il se détruira lui-même alors

 Regarde, monstre. Je suis venue en paix. Je suis ta proie.

Parce que Kendra le sait, au fond. Sa fille n’est pas un monstre. Les monstres, c’est ceux qui l’ont meurtrie si fort, ceux qui l’ont mutilée.

Kendra gise, maintenant, dans le sang et les larmes.

Ariana n’a plus de voix pour hurler mais sa bouche s’ouvre quand même

Mélopée cassée.

 

Note de fin de chapitre :

Désolée pour la dose de drame.

Les avis rendent les auteures heureuses <3

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.