S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


124ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 124e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 24 juin à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 08/06/2022 18:45


Assemblée Générale 2022


Chers membres d’HPF,

Nous désirons vous informer que l’Assemblée Générale 2022 aura lieu du vendredi 17 juin 22h au vendredi 24 juin 22h sur le forum.

Seuls les adhérents à l’association peuvent voter, mais tous les membres sont encouragés à venir lire et discuter.

Au plaisir de vous y voir !

Le CA
De Les membres du CA le 06/06/2022 18:39


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Juliette54, Tiiki et Bloo, qui remportent la Sélection Drabbles !

Vous pouvez dès à présent commencer vos lectures pour élire en décembre prochain vos Fictions longues préférées. Vous avez 7 mois pour découvrir 12 univers qui ont conquis les lecteurs ! Pour en savoir plus et pour suivre notre planning de lectures, rendez-vous ICI.

En juillet, on compte sur vous pour la Sélection des Animaux Fantastiques ! Avec la sortie du troisième film, c'est de circonstance, non ? Vous pouvez d'ores et déjà proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) en vous rendant ici ou bien en répondant à cette news.

Et au mois de juin, remontez aux origines de Poudlard. Nous vous proposons six textes qui mettront à l'honneur, individuellement comme collectivement, ses Fondateurs : Godric Gryffondor, Helga Poufsouffle, Rowena Serdaigle, et Salazar Serpentard. Vous avez jusqu'au 30 juin pour lire et voter par ici.



De Equipe des Podiums le 05/06/2022 16:03


123ème édition des Nuits


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 123e édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 21 mai à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De L'équipe des Nuits le 13/05/2022 17:22


Aucun chemin par Calixto

[6 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Bon, on dirait que j'ai encore cédé à l'appel du drame. Allez, on va dire que c'est ton cadeau de nouvel an, Rox' (et pas du tout le cadeau de bienvenue d'OTP, non, non, voyons, je ne suis pas SI sournoise).

*Tout cet OS se déroule en 1931, 14 ans avant qu'Albus ne se résolve à affronter Gellert et 32 après l'été de leur rencontre (1899)

 

"que faire

 

si tout ce que je touche

 

se change en manque de toi

 

et où aller

 

où se réfugier

 

quand aucun chemin ne mène hors du monde ?"

 

– Jón Kalman Stefánsson, Ásta

 

 

 

Aucun chemin ne mène hors du monde puisque tu as revendiqué le monde et que je te l’ai laissé.

 

Aucun chemin, donc, pour te fuir, toi de nulle part et de partout. Je ne t’ai pas vu depuis 32 ans et je n’ai vu que toi, entendu que toi, tu as crevé toutes mes bulles, piétiné tous les instants, ri jusqu’à ma reddition jusqu’à mon épuisement. Tu es féroce, tu es impitoyable. Tu me brises les hanches plus que le cœur. Je vomis des larmes et des bouts d’os : je t’aime. Rien en toi ne capitulera, non. Tu es le conquérant, tu avances sans t’arrêter, chef de guerre, et moi je suis toutes les veuves tous les orphelins tous les cadavres sur les bords de chemins jetés dans les fosses moi je suis plus que toute la souffrance que tu lèves

 

Moi je te tourne le dos, je refuse de t’affronter et tous crient LÂCHE dans chacune de mes pensées

 

C’est courageux, pourtant, de refuser de t’affronter. C’est courageux d’oublier que je dois ma vie à d’autres que toi. C’est courageux de t’aimer encore, de souffrir encore, c’est courageux de mourir. Quand je t’affronterai, je vivrai de nouveau, mais je ne veux pas vivre. Je veux continuer à pencher la nuque sous ta main je veux continuer à m’offrir à tes doigts de bourreau

 

Mon frère me méprise et il a bien raison. Toi tu m’effares, beau plus beau dans les cauchemars

 

Il n’y a que moi qui perds ma beauté, et je perds le sommeil pour nous deux. Je suis ton sacrifice, parce que je refuse d’accepter que tu sois le mien.

 

Ils disent que je fuis la vérité, ils le diront encore et encore dans la légende répétée. Ils disent que je ne veux pas entendre de ta bouche que j’ai tué Ariana, que je suis l’assassin de cette petite fille blonde qui voulait vivre et qui a été maudite d’être la sœur d’un sans-amour. Mais ils ont tort et j’emporterai mon secret dans la tombe.

 

Je fuis la vérité, mais pas cette vérité-là. Ariana me hante seulement parce qu’elle est ce visage que je ne veux pas voir. Je ne veux pas me rappeler ce qu’Ariana crache, je ne veux pas me rappeler que je n’ai pas pleuré devant son corps écroulé, je n’ai pas pleuré. Je n’ai pas pensé à autre chose qu’à toi. Devant sa tombe, j’ai titubé de douleur, mais c’était la douleur que tu sois parti. Pas qu’elle soit morte. Je suis un monstre autant que toi, mais je te renverserai et c’est moi qu’ils vénéreront. Je serais le sage et tu seras le fou. Mais tu étais le sage d’être fou.

 

  La vérité que je fuis est bien pire que ça. La vérité que je fuis, la seule qui soit intolérable, ce que ne peux pas voir dans tes yeux, pas entendre de ta bouche, c’est

 

Je ne peux pas le supporter, l’idée que

 

Je ne peux pas le voir

 

Je ne peux pas l’entendre

 

Je ne veux pas savoir que tu ne m’as jamais aimé.

 

Et que j’ai été seul dans toutes nos illusions, dans mes dérives, dans mes flammes. Je ne veux pas savoir que tu m’as manipulé. Je veux être loin de toi et ne plus jamais te revoir et pouvoir croire à mes mensonges qui susurrent et qui disent que tu m’aimes

 

Que tu m’aimais

 

Au moins un peu

 

Je me perds et je vogue, les vagues elles-mêmes titubent.

 

Tu es de toutes les statues, de tous les jeux cruels où le prix est de m’écraser. Je finis toujours sous tes pieds. Je fuis, bien sûr que je fuis. Je fuis sans m’avouer que c’est toi que je fuis, et bien sûr que c’est toi que je fuis. Je fuis l’écho blond de ton rire. Ton rire n’a pas perdu son tranchant, il me coupe la langue, m’aveugle. Il me coupe les cheveux, les mains, les veines. Je m’écoule et je disparais. Je te fuis, Gellert, et je me perds. J’échoue hébété sur les rives du rêve. Le rêve est muet. Il ne te contient pas. Tes doigts me cherchent dans la pénombre. Tu tâtonnes. Je fuis encore. Je rampe dans les cendres. Mon nez s’en emplit. Mes oreilles aussi. Ta bouche me cherche aussi. Elle effleure mes frissons, oh, délire. Je fuis. Je débouche dans le salon où Ariana n’a pas bougé à travers les années, je fuis, je débouche dans la chambre et le lit est toujours défait, je fuis, je débouche dehors et tu n’es plus là. C’est pire, c’est tellement pire. Il pleut. Je trouve la paix sous la pluie.

 

 

Note de fin de chapitre :

Un avis ?

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.