S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Les héritières Tome 1 : 1960 - 1977 par larese1312

[0 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +

Les pleurs transpercent l'obscurité...

Une ombre s'avance à travers les ténèbres, elle est à bout de souffle mais poursuit, il le faut. Il s'agit de leur dernier espoir. La jeune femme blonde atteint la caverne perdue au fond des montagne de Roumanie et enlève son capuchon trempé par l'averse. Aussitôt, le sourire de l'homme lui réchauffe le cœur alors qu'elle se sent sur le point de trépasser.

-Tout est prêt ?

-Oui. Nous pouvons commencer.

Sans d'autres formes de cérémonie, la jeune femme rejoint ses deux compagnes : l'une brune et l'autre rousse. En silence, sous les yeux pleurant de ce poupon qui s'époumone à travers la tempête, les trois sorcières joignent leurs mains.

Alors qu'au-dessus du monde, la tempête et l'horreur fait rage, dans un petit appartement une jeune femme aux cheveux gris et ternes lit une lettre, les larmes aux yeux sans qu'elles ne coulent tant le choc est cuisant pour elle. Une lettre qu'elle ne cesse de lire, de relire sans pouvoir faire autre chose depuis une bonne heure, depuis qu'elle l'a enfin trouvé dans l'amas de lettre non lu qu'elle se refusait à ouvrir à cause de son cœur en miette et de la terreur de mourir demain...

Dora, Tonks, Nymphadora...

Comment commencer une telle lettre ? Ma petite nymphe... Tu me manques atrocement. D'autant plus en ces temps difficiles alors que je ne peux venir te voir. Tu seras sûrement folle de rage à la fin de cette lecture, si tu finis ma lettre, ce que j'espère mais passons. Ma chère nymphe, j'ai une importante nouvelle à te partager.

Il y a quelques mois, j'ai fait la connaissance d'une jeune femme particulièrement intéressante, je ne peux te révéler en quoi ainsi que son identité par les temps qui courent mais sache que c'est une sorcière et qu'elle m'a présenté à son coven, composé de deux autres sorcières.

Entre-temps j'ai appris une nouvelle dont j'aurai dû être heureux mais qui ne me procure que de puissantes angoisses. Un bébé est né... Le mien. Elle a mes yeux... Je devrais être heureux mais quand je vois dans quel monde elle va vivre... Je suis le pire père au monde ! Comment tout te dire de façon ordonnée alors que moi-même je tremble ?! Nymph ! C'est un plan fou mais j'ai le sentiment qu'elle vivra mieux là-bas... Ce coven a mis au point une formule capable d'envoyer des personnes dans le temps. C'est ce que j'ai prévu de faire pour ma compagne et ma fille.

Elle est persuadée que nous pouvons changer les choses. Si nous retournons aux temps de la première guerre contre Tu-Sais-Qui, il est possible de sauver de nombreuses vies. Je sais ce que tu vas dire, mais ma compagne est issue d'une lignée semblable à celle des filles de ce coven ce qui en font des sorcières particulièrement puissantes.

Tout ceci te paraît décousu et fou, insensé et oui ça l'est mais je n'ai pas d'autres solution, c'est la seule qui m'apparaît comme sûre alors que la guerre fait rage, que Dumbledore est mort et que nos vies s'égrainent comme si nous n'avions jamais existé. Je ne peux rester les bras croisés alors que ma famille risque sa vie chaque jour. Je dois faire quelque chose, j'en ai désormais le pouvoir. Je prie toutes les nuits pour que ce plan fonctionne. Je prie pour que ce présent s'efface, laissant à ma fille la chance de changer les choses dans ce passé corrompu et sombre. J'espère...

Alors voilà mes ultimes adieux. Ma belle, je me battrais toujours à tes côtés. En mémoire de Sonya, en mémoire de nous tous ! Tu es ma meilleure amie, je ne m'attends pas à ce que tu comprennes mais je te promets de tout faire pour que notre avenir soit des plus radieux. Je me battrais toujours.

Cha.

La lune l'effraie et pourtant il ne la voit plus. Seul une chevelure grise l'obsède. Oh qu'il aimerait la revoir s'illuminer ! Il guette sa fenêtre, mal à l'aise à l'idée d'être seul devant chez elle dans le noir. Il ne veut pas lui faire peur... Mais il a tant besoin de la voir. Il a le sentiment que ce pourrait être la dernière fois. Un froid glacial le saisit. Elle est à sa fenêtre. Il voit l'espoir dans ses beaux yeux verts et son cœur se serre. Il sait qu'il doit s'enfuir pourtant le voilà qui reste devant elle. Elle disparait pour apparaitre devant son nez, les cheveux en bataille, en pyjama, les joues ruisselantes de larmes. Alors qu'il s'attend à ce qu'elle lui reproche de ne pas succomber elle lui tend une lettre abimée et il la lit.

Sous les regards inquiets et impressionnés de leurs acolytes, les jeunes femmes se concentrent, leurs cerveaux et leur magie s'activant comme les rouages d'une majestueuse horloge. Elles voient le temps défiler avant de se mettre à déblatérer dans trois langues différentes, chacune la sienne, invoquant les pouvoirs anciens... Bien plus anciens que ceux de Merlin ou Morgane. Aussi vieux que le monde.

« Heta razburajecca » « Bidh sin a 'crathadh » « Atu citaṟukiṟatu »

« Liohka » « Gu furasta » « Eḷitāka »

« Plion času » « Toradh na h-ùine » « Kālattiṉ paḻam »

« Siabry raniej » « Caraidean bho roimhe » « Muṉpiruntē naṇparkaḷ »

« Ustań » « Seas » « Eḻuntu nil »

« Ustavaj » « Seas » « Eḻu »

« Zahadzia » « Ro-làimh » « Aṭvāṉs »

« Spadziajusia ... » « Dòchas ... » « Nampikkai... »

 

« Vy, chto pachodzić z sionniašniaha dnia » « Thusa a thig às an-diugh » « Iṉṟu mutal varupavarkaḷē »

« Vučyciesia i žyvicie ŭčora » « Ionnsaich agus fuirich ann an-dè » « Nēṟṟu kaṟṟuk koḷḷuṅkaḷ »

« Što my prapuscili » « Dh 'ionndrainn sinn » « Nāṅkaḷ tavaṟaviṭṭōm »

« Zniščany, zhublieny nazaŭsiody » « Air a sgrios, air chall gu bràth » « Aḻikkappaṭṭatu, eṉṟeṉṟum iḻantatu »

« Zmienicie naša žyccio i zrabicie svajo » « Atharraich ar beatha agus dèan do bheatha fhèin » « Eṅkaḷ vāḻkkaiyai māṟṟi uṅkaḷuṭaiyatāka ākkuṅkaḷ »

« Na hetym čas skončyŭsia ... » « Thàinig an ùine seo gu crìch ... » « Inta nērattil muṭintatu... »

L'homme sent son cœur se briser. Il accorde une dernière pensée à sa tendre famille. Il repense à leurs disputes, leurs joies, leurs rires, leurs sourires, leurs aventures... Que de bons souvenirs. Une larme coule. Il serre fort sa femme entre ses bras, couvant d'un regard aimant et triste son enfant qu'il a le sentiment de sacrifier. Quel père fait-il ?

« Žyvi svaim žycciom u minuly čas » « Beò do bheatha san àm a dh 'fhalbh » « Kaṭanta kālattil uṅkaḷ vāḻkkaiyai vāḻuṅkaḷ »

« Dazvoĺcie nam scierci » « Leig leinn cur às » « Aḻikka eṅkaḷai aṉumatikkavum »

« Nazaŭsiody » « Gu bràth » « Eṉṟeṉṟum »

« Hety fataĺny čas pražyŭ » « Bha an ùine marbhtach seo beò » « Inta apāyakaramāṉa kālam vāḻntatu »

Remus lève un regard plein d'incompréhension vers la jeune femme qui fait battre son cœur. Elle est en larmes, son cœur se serre, il a peur. Se pourrait-il qu'elle s'efface, que tout disparaisse, que ce voyage soit possible ? Il ne sait pas mais cette lettre tremble de vérité. Son cœur s'arrête, il croit.

-Embrasse-moi. S'il te plait...

Il ne se fait pas prier. Il l'enlace, se jette sur ses lèvres et son cœur repart. Il revit, un court instant.

« Żyj swoim życiem w tym minionym czasie » « Beò do bheatha san àm a dh' fhalbh » « Dzīvo savu dzīvi šajā pagātnē »

« Pozwól nam wymazać » « Leig leinn a sguabadh às » « Lauj mums izdzēst »

« Na zawsze » « Gu bràth » « Uz visiem laikiem »

« Przeżył ten fatalny czas » « Bha an ùine tubaisteach seo beò » « Šis postošais laiks tika nodzīvots »

 

« Ciapier my znikajem » « A-nis tha sinn a 'seargadh air falbh » « Ippōtu nām maṅkiviṭukiṟōm »

« Sapraŭdnaje ŭžo nie isnuje » « Chan eil an-dràsta ann » « Taṟpōtu illai »

« Pierapišycie ŭčora » « Ath-sgrìobhadh an-dè » « Nēṟṟu mīṇṭum eḻutuṅkaḷ »

« Tak što sionnia nadychodzić » « Mar sin thig an-diugh » « Ataṉāl iṉṟu varukiṟatu »

« Narešcie, biez strachu » « Mu dheireadh, gun eagal » « Iṟutiyāka, payamiṉṟi »

« Biez teroru » « Gun uamhas » « Payaṅkaravātam illāmal »

 

« Biaspiečna, » « Sàbhailte, » « Pātukāppāṉatu, »

« Pačać usio nanova » « Tòisich a-rithist » « Mīṇṭum toṭaṅka »

« I pieramieny. » « Agus atharraich. » « Maṟṟum māṟṟam. »

 

« 15 Janvier 1960 »

 

Le temps s'arrête, un dernier regard échangé, parsemé de poussière d'or, les voilà qui disparaissent, s'effacent comme l'encre qu'on retire d'un parchemin usagé. Désormais, lentement, voilà que se présente aux auteurs de cette histoire, une page vierge prête à être remplie.

_______________________________________

Note De l'Auteur : voici la formule de nos trois sorcières :) :

Que s'égraine

Sans peine

Le fruit du temps

Amis d'avant

Levez-vous

Relevez-vous

Avancez

Espérez...

 

Toi qui viens d'aujourd'hui

Apprend et vis dans l'hier

Que nous avons raté

Détruit, perdu à jamais

Change nos vies et fais la tienne

Dans ce temps terminé...

 

Vis ta vie dans ce temps passé

Permets-nous d'effacer

A tout jamais

Cette funeste époque vécue

 

Désormais nous nous effaçons

Le présent n'existe plus

Réécris hier

Pour qu'aujourd'hui vienne

Enfin, sans peur

Sans terreur

 

Sauve,

Recommence

Et change.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.