S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Concours poésie - Musique, Choixpeau !


Vous aviez peur de vous ennuyer cet été ? Tiiki vous propose un nouveau concours de poésie en vers : choisissez une année de rentrée et écrivez la chanson du Choixpeau magique !

Pour en savoir plus, c'est par ici.

Vous avez jusqu'au 1er septembre 2022 pour publier votre texte et l'ajouter à la série dédiée… juste à temps pour la Répartition !


De le 06/07/2022 16:56


Sélections du mois


Félicitations à Sifoell et Chrisjedusor, qui remportent la Sélection Fondateurs !

Ne partez pas trop vite en vacances ! En juillet, les Animaux Fantastiques (les films !) sont à l'honneur. Vous avez jusqu'au 31 juillet pour lire les 5 textes proposés par les membres et voter par ici.

Après cela, l'équipe prendra un mois de repos bien mérité. Mais elle revient en septembre sur le thème Femslash ! Vous avez deux mois (oui, deux mois !) pour proposer vos deux fanfictions favorites (ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.

On nous souffle dans l'oreillette que si vous voulez vous occuper en août, la Sélection Fictions longues continue. Il vous reste 6 mois pour découvrir 12 magnifiques univers ! Pour en savoir plus, rendez-vous ICI.




De Equipe des Podiums le 04/07/2022 17:49


Concours hommage à Barbara - Ma plus belle histoire


De plus loin, que nous revienne
L’ombre de nos amours anciennes,
Du plus loin, de la première écoute…


Durant l'été 2022 (juin à août), nous, Juliette54 et Amnesie, vous proposons de déclarer votre amour à Barbara.
En un concours en trois manches, nous vous proposons de (re)découvrir ses chansons et son univers. Le premier chapitre (de 500 à 5000 mots) doit être écrit et mis en ligne d'ici le dimanche 10 juillet à 23h et doit s'inspirer d'une chanson de Barbara de ton choix et du thème Ma plus belle histoire...

Pour t'inscrire, nous donner le lien vers ton chapitre et pour plus d'info, nous t'invitons à consulter ce post sur le forum HPF !

Notre plus belle histoire d'amour, c'est toi, Barbara...


De le 03/07/2022 11:03


125éme édition des Nuits HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 125e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 22 juillet à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Délaissez le temps d'une soirée la plage et les cocotiers,
votre clavier vous appelle, vous avez plein d'histoires à raconter !

Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.

A bientôt !
De Équipe des Nuits le 28/06/2022 07:52


Concours officiel HPFanfic


Les 25 ans de Harry Potter

 

L'équipe de modération HPFanfic vous propose un concours d'écriture afin de célébrer dignement les 25 ans de Harry Potter.

Vous avez jusqu'au 25 août 2022 pour publier votre texte ! Les votes seront lancés dans la foulée.

Laissez-vous tenter par l'aventure en suivant ce lien ! Vous y trouverez les différentes modalités de ce concours.

A bientôt !


De L'équipe de modération d'HPFanfic le 25/06/2022 17:25


Assemblée Générale Ordinaire 2022


Bonjour à toustes,

L'assemblée générale annuelle de l'association Héros de Papier Froissé est présentement ouverte sur le forum et ce jusqu'à vendredi prochain, le 24 juin 2022, à 22h.

Venez lire et discuter, et voter pour les candidats au conseil d'administration.

Bonne AG !
De Le CA le 17/06/2022 23:08


Longueur d'ondes par jukava

[3 Reviews]
Imprimante
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Un immense merci à Alena pour ses corrections et Sif pour son écoute ♥
Note de chapitre:

Eh oui, encore un crossover. Je suis navrée pour celleux qui ne connaissent pas le MCU, mais je suis en plein Marvelously Magical Bingo 2022 donc j'en ai 25 à faire comme ça^^

Case B3 : Miscommunication

Perdu dans ses pensées, Bucky se disait qu’il n’y comprenait vraiment rien. Que pouvait-il faire de plus pour lui montrer qu’elle lui plaisait ?
Depuis des semaines, il faisait tout pour passer du temps avec elle et elle semblait réellement l’apprécier, mais en dehors de leurs discussions animées concernant leurs lectures, il avait l’impression qu’elle n’osait pas parler de choses plus personnelles…

Il avait bien pensé qu’elle n’était peut-être pas intéressée, mais elle n’avait jamais été claire non plus… Elle ne lui avait jamais parue gênée ou mal à l’aise, au contraire, elle semblait chercher sa compagnie. Et pourtant elle demeurait totalement oublieuse de toutes les tentatives qu’il faisait pour la charmer.

Bucky se demandait si elle était trop polie et gentille pour le rembarrer ou si c’était lui qui ne savait absolument plus comment les femmes fonctionnaient. Evidemment, le fait que son dernier rendez-vous galant date de 1944 ne l’aidait pas exactement à comprendre ce qui pouvait bien se passer – ou plutôt ne pas se passer– avec Hermione mais là il était à deux doigts de se décourager.

Se frottant le visage de ses doigts gantés de cuir – il n’arrivait pas encore à ôter ses gants quand il était à New-York, ne supportant pas les regards curieux des gens - il observa les passants qui allaient et venaient devant la vitrine du café où il attendait Hermione, se demandant à quel moment il s’était fourvoyé.

Pendant que Bucky alternait séances obligatoires avec la psy que le tribunal lui avait affectée et nuits sans sommeil, Hermione et trois autres sorciers avaient débarqué au SHIELD. Apparemment, Wanda avait déclenché un tel phénomène à Westview que le Congrès Magique des Etats-Unis avait décidé d’intervenir.

La découverte d’une société sorcière parallèle qui était parvenue à se cacher de tous depuis plusieurs siècles avait, d’après ce que Hill avait expliqué à Bucky, failli faire exploser Fury qui n’en pouvait plus des menaces qui s’amoncelaient. Mais il avait fait face, comme toujours, négociant les meilleurs termes possibles pour protéger la planète.
Mais à ce moment-là, Bucky était bien trop absorbé par ses propres problèmes pour se préoccuper de ce qui se passait au SHIELD. Il avait assez à faire avec Sam qui refusait l’héritage que lui avait transmis Steve et surtout sur avec le fait de racheter les crimes qu’il avait commis en tant que Winter Soldier. Cela aussi faisait partie de son programme de réhabilitation et il en détestait chaque seconde.

Pendant que Sam et lui parcouraient le monde pour essayer de contrer les Flagsmashers, le SHIELD et le MACUSA étaient parvenus à un accord et avaient convenu que des sorciers soient intégrés à l’équipe. Ils ne seraient pas en première ligne, mais mettraient à disposition leurs connaissances pour venir en aide aux No-Majs.
Quand Sam lui en avait parlé ou plutôt lui avait ri au nez - puisqu’il avait nié l’existence des sorciers alors même que le SHIELD était en train de négocier avec eux - Bucky avait eu du mal à y croire.
Et puis il s’était rendu au QG et avait rencontré Hermione.

Il s’était attendu à rencontrer des personnes qui lui feraient penser à Strange, avec des vêtements un peu mystiques et avec des bijoux ésotériques qui permettaient de concentrer leurs pouvoirs ou encore des personnes sages au-delà des siècles, comme Gandalf.
En tout cas, il ne pensait pas à tomber sur une jeune femme en jeans et t-shirt et dont les longs cheveux bouclés étaient retenus en chignon par un long morceau de bois qu’il apprit plus tard être sa baguette magique.

Il devait avouer qu’il était tombé immédiatement sous son charme. Il ne savait pas si c’était son délicieux accent anglais, ses grands yeux bruns si expressifs ou son sourire éclatant, mais il y avait quelque chose en elle qui résonnait en lui.
Le fait que, seulement quelques instants après avoir fait leur connaissance à tous les deux, elle ait répondu à une moquerie de Sam en conseillant à Bucky de lire le Seigneur des Anneaux s’il avait apprécié le Hobbit était seulement la cerise sur le gâteau.

Parfois, il se disait qu’il y avait quelque chose de prédestiné dans leur rencontre. Il savait qu’elle détestait tout ce qui touchait de près ou de loin à de la divination, mais l’arrivée d’Hermione dans sa vie était le fruit de l’amalgame de tellement de coïncidences, qu’il s’était demandé si le destin n’essayait pas de compenser ce qu’il avait enduré.
Hermione n’aurait même pas dû être aux Etats-Unis au moment des évènements de Westview. Elle était venue au MACUSA en tant qu’échange, pour former certains personnels et partager ses connaissances concernant l’utilisation de la technologie non-magique par des sorciers. Apparemment, elle était la première sorcière à réussir à rendre compatible l’usage des téléphones portables et des ordinateurs et la magie. En tant qu’experte, elle avait été conviée à l’enquête du MACUSA sur Westview et avait finalement intégré le SHIELD, pour le plus grand bonheur de Darcy qui semblait l’adorer.

Bucky était content de l’avoir rencontrée après les Flagsmashers, après la Louisiane, après avoir enfin conclu une trêve entre lui-même et les fantômes de son passé. Mais pour autant, alors qu’il se sentait enfin prêt à tenter sa chance avec elle, Hermione paraissait totalement hermétique à ses avances.

Les yeux dans le vague tandis qu’il réfléchissait, Bucky sursauta quand il la vit entrer dans le café, vêtue d’une blouse rose pâle qui mettait en valeur sa peau caramel et d’un simple jean. Elle portait ses cheveux détachés, comme Bucky les préférait.
Il se leva et lui fit signe, la regardant approcher avec un sourire qui l’éblouissait. Il la prit dans ses bras un instant – encore une chose qu’il appréciait au vingt-et-unième siècle – et l’invita à s’asseoir, faisant signe à la serveuse pour qu’elle vienne prendre la commande d’Hermione.

- « Tu es radieuse aujourd’hui. » lui dit-il avec sincérité. Il vit ses joues se teinter légèrement et il la trouva encore plus adorable. Il avait remarqué qu’elle n’avait pas l’habitude de recevoir des compliments et adorait corriger ce manque.

- « Quel flatteur tu fais ! » s’amusa-t-elle en lui tapotant la main, fronçant les sourcils quand elle sentit le cuir sous ses doigts mais sans rien dire. Il savait qu’elle ne comprenait pas toujours sa réticence à montrer sa prothèse en public, mais elle respectait ses décisions. Elle prit quelques instants pour observer le menu, choisit un thé Pu Erh et passa sa commande. Elle soupira d’aise en s’installant un peu plus confortablement dans son fauteuil avant de dire : « Tu as réussi encore une fois à nous avoir les meilleures places. Merci Bucky. »

- « Ton endroit préféré, ton thé préféré et moi. Que demander de plus ? » lui lança-t-il à moitié sérieux.

- « Rien du tout. » lui répondit-elle avec un air soudain presque triste. Elle inspira, sembla se ressaisir et poursuivit : « Tu as pu finir de lire L'Odyssée du Passeur d'Aurore ? »

Il but une gorgée de son café et hocha la tête. Il adorait ces moments à parler littérature avec Hermione. Il avait l’impression fugace et égoïste qu’elle lui appartenait complètement durant ces instants.

- « Je l’ai adoré ! L’univers que développe C.S. Lewis est vraiment très intéressant. »

Il passa les minutes suivantes à lui expliquer ce qu’il avait aimé et à quel point Eustache l’avait parfois agacé. Elle le regardait intensément, comme si elle buvait chaque parole pour mieux s’en souvenir. La serveuse lui apporta son thé, celui qu’elle aimait tant mais qu’elle n’osait pas boire au travail car Darcy en détestait l’odeur, et elle en but une gorgée, fermant les yeux pour mieux se délecter de l’arôme si particulier du thé fermenté.

- « On dirait que tu étais en manque. » plaisanta Bucky avec un clin d’œil.

- « Tu ne crois pas si bien dire. Darcy a été sur mon dos toute la semaine, elle veut absolument que j’installe Tinder sur mon téléphone. Je n’en peux plus. »

Bucky eut l’impression qu’on venait de lui donner un coup de poing dans le ventre. Il savait parfaitement ce qu’était Tinder, il avait lui-même installé cette application – surtout histoire de donner le change à sa psy- et l’avait vite supprimée. Elle ne promettait rien que des rencontres vides de sens.

- « Tinder ? » répéta-t-il. « Quelque chose me dit que tu n’as pas cédé à Darcy et que c’est pour ça que tu as autant besoin de thé ! »

- « J’étais à deux doigts de l’installer juste pour la faire taire. » avoua-t-elle. « Darcy peut être extrêmement persuasive quand elle le veut. »

- « Oh, je n’en doute pas. » s’amusa Bucky. Il avait définitivement un point faible pour Darcy, elle lui rappelait tellement Becca qu’il était difficile pour lui de ne pas la considérer comme une petite sœur. « Franchement, je te déconseille Tinder. Surtout ici, à New-York. Plein de photos de gens avec des tigres et rien d’intéressant à dire. Je l’ai supprimé au bout de quelques semaines… »

Les sourcils d’Hermione se haussèrent sous le coup de la surprise, elle le regardait, visiblement plus qu’étonnée. Elle papillonna des yeux un instant, avant de demander :

- « Tu étais sur Tinder, mais je croyais que… »

Elle ne termina pas sa phrase, ne sachant visiblement pas comment exprimer sa pensée.

- « Ce n’est pas parce que j’ai 107 ans que je suis complètement ignorant, tu sais. » la taquina-t-il. « C’est le vendeur de téléphone qui me l’avait mis. Et puis après, Sam m’a expliqué ce que c’était… Surtout ces histoires de tigres. Alors, je l’ai désinstallé. »

Hermione hocha la tête.

- « Oui, c’est logique que Sam te demande de l’enlever. »

Bucky fronça les sourcils. Que voulait-elle dire par là ?

- « Oh non, Sam n’a rien contre ces applications. Il en a plusieurs… Tinder, Grindr… J’ai arrêté de compter et de l’écouter quand il m’en parle. Quoique maintenant qu’il a repris le bouclier, il doit avoir moins de temps pour draguer… »

Hermione semblait estomaquée. Elle bafouilla :

- « Sam a des applis de rencontre et ça ne te gêne pas ? »

- « Pourquoi ça me gênerait ? » lui demanda-t-il aussitôt en retour, interloqué.

Hermione le fixa quelques instants, visiblement stupéfaite. Puis elle se redressa, pour se donner un peu de contenance avant de boire une longue gorgée de thé et de lui sourire d’une manière crispée qu’il n’avait jamais réellement remarquée jusqu’alors.

- « Tu as raison. Je suis navrée de m’être montrée indiscrète. Je ne voulais en aucun cas avoir l’impression de juger votre relation à Sam et toi. »

- « Notre relation ? » répéta Bucky dont le cerveau était en train de rejouer chaque moment où il avait parlé de Sam et durant lesquels Hermione avait plaqué sur son visage ce sourire qui dorénavant sonnait faux.

- « Oui, ça ne me regarde pas si vous avez une relation ouverte, j’ai juste été surprise, désolée. »

- « Une relation ouverte ? » s’exclama bruyamment Bucky, attirant l’attention de la moitié des clients du café. Hermione était rouge comme une pivoine, lui faisant des signes pour qu’il se taise, mais c’était inutile, il était tellement abasourdi qu’il était incapable de prendre en compte ses gestes. « Attends, tu es en train de me dire que tu crois que Sam et moi, on est en couple ? »

- « S’il te plait, parle moins fort. » lui répondit-elle en jetant des regards de part et d’autre. « Je n’ai pas envie que les paparazzis viennent vous traquer. Je respecte tout à fait votre souhait de rester discret. »

- « Mais… Mais… » balbutia Bucky qui n’en revenait toujours pas. « Mais je ne suis pas en couple avec lui ! » lança-t-il brusquement. « Je n’ai absolument rien contre le fait qu’il préfère les garçons, mais bon sang, je ne supporte pas ce type ! Quand je n’ai pas envie de l’étrangler, j’ai juste envie de l’assommer pour qu’il se taise ! Comment as-tu pu penser que… »

Hermione était complètement muette, stupéfaite. Cela faisait des mois qu’elle avait rencontré Bucky et Sam pour la première fois. Des mois qu’elle les côtoyait et qu’elle était persuadée que leurs chamailleries n’étaient que des prétextes pour exprimer leur affection.
Elle avait tout de suite ressenti quelque chose pour Bucky, mais avait bien vite fait une croix dessus quand elle avait remarqué qu’il passait son temps soit en mission avec Sam, soit dans la famille de Sam en Louisiane ou au QG en train de se disputer avec Sam.

Ils avaient exactement la même relation qu’elle avait eue avec Ron : des chamailleries, une famille chaotique et unie dont l’autre faisait partie intégrante et dans le cas de Bucky et Sam, un travail commun… Elle avait, le plus naturellement du monde, supposé qu’ils étaient en couple. Et visiblement, elle s’était trompée sur toute la ligne.
Après tout, même si sa relation avec Ron avait pris fin plusieurs années auparavant, elle avait vécu avec lui des moments inoubliables et elle gardait de son premier amour le souvenir de ce qu’ils s’étaient apportés l’un à l’autre plutôt que celui des différences qui les avaient finalement séparés. Elle était persuadée d’avoir reconnu la même chose dans la relation qu’entretenaient Sam et Bucky.

- « J’ai juste pensé que… » balbutia-t-elle alors que Bucky passait une main dans ses cheveux en la regardant comme s’il la voyait pour la première fois.

Soudain, alors qu’Hermione essayait de remettre son cerveau en marche après la prise en compte de cette information des plus déconcertantes, Bucky éclata de rire. Un sourire immense sur le visage, les yeux clos et le corps secoué par son rire. Il était totalement hilare.

- « Qu’est-ce qui t’arrive ? » lui demanda-t-elle, un sourire se dessinant malgré elle sur ses lèvres, tant le rire de Bucky était contagieux.

- « Ça fait des semaines que je me demande pourquoi tu sembles totalement indifférente à toutes mes tentatives ! » avoua-t-il entre deux éclats de rire tandis qu’il se calmait peu à peu.

- « Tes tentatives ? » répéta-t-elle, ne comprenant pas de quoi il parlait.

Il lui sourit affectueusement et expliqua :

- « Est-ce que tu crois que je complimente toutes les jolies dames comme je le fais avec toi ? Tu crois que j’insiste autant pour qu’on se retrouve dans ce café juste toi et moi seulement pour parler de livres ? » Lentement, comme s’il avait peur de l’effrayer, il posa sa main droite sur la joue de la jeune femme, et ajouta : « J’adore les livres et ces moments passés avec toi, parce que tu me plais. Et j’essayais de te le faire comprendre. »

- « Oh. » se contenta de répondre Hermione, le fixant, les yeux écarquillés. « Tu veux dire que tu… »

- « Essaie de te séduire ? » compléta-t-il en repoussant une mèche de cheveux derrière son oreille. « Oui, définitivement. Même si je me rends compte que nous n’étions pas du tout sur la même longueur d’ondes. »

Il enleva sa main du visage d’Hermione et aussitôt, la chaleur du cuir contre sa peau lui manqua.

- « On dirait que j’ai vraiment compliqué les choses avec mes suppositions… » répondit-elle en se mordillant la lèvre inférieure, un tic nerveux dont elle n’avait jamais réussi à se débarrasser.

- « Compliqué ou simplifié, c’est à toi de voir. » lui répondit-il avec honnêteté. « Si jamais tu en as envie, je connais un très bon restaurant non loin d’ici et on peut aller dîner en tête à tête ou, si tu préfères, je serais ravi de te retrouver pour un simple café dès que j’aurai fini de lire Le Fauteuil d’Argent. »

Hermione n’eut même pas à réfléchir une seconde. Avant même que Bucky n’ait fini sa phrase, elle était debout, la main tendue vers lui, et déclara avec tout le courage Gryffondorien qui la caractérisait :

- « Pour rattraper le temps perdu, c’est plutôt moi qui t’invite, il y a un pub qui me rappelle Londres non loin d’ici. Tu as déjà mangé des fish and chips ? »

Bucky se leva aussitôt, s’emparant de sa main et la suivit, ravi de voir que même si le chemin avait été parsemé de malentendus, il allait finalement l’avoir, son rendez-vous galant avec Ms Granger.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.