S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Marquée par jukava

[4 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +

Londres – Département des Mystères – 17 août 2020

Andrew Jamieson faisait des allers-retours dans la salle de réunion du Département des Mystères.
Il avait étudié pendant des semaines le Retourneur de Temps que Draco Malfoy avait confié à son service. Il avait fait et refait ses calculs. Testé et retesté l’objet de toutes les façons possibles et imaginables.

Mais les secondes s’écoulaient si lentement depuis le départ d’Hermione qu’il lui semblait que le temps s’étirait à l’infini. Il jeta un coup d’œil nerveux à sa collègue, Janet Thompson lui fit un petit sourire qui se voulait rassurant.

Alors qu’Andrew revenait sur ses pas pour la énième fois, un cercle d’étincelles apparut au-dessus de la table et une lettre en tomba délicatement. Croaker soupira lourdement en s’emparant de la missive et marmonna entre ses dents que le Sorcier Suprême commençait à lui courir sur le haricot.
Il parcourut la lettre rapidement et lâcha une bordée de jurons avant de la lire à voix haute :

« Chers Langues-de-Plomb,

Comme je vous l’ai dit précédemment, je sais que vous faites votre possible pour augmenter les chances de l’Humanité de vaincre Thanos. Grâce aux pouvoirs qui me sont conférés par les Arts Mystiques, je peux vous permettre de voir clair à travers les lignes temporelles. Je sais que Miss Granger est actuellement en train de mener à bien sa première mission.

Afin de vous aider dans votre entreprise, j’ai fait le nécessaire pour que vous ne soyez pas affectés par les corrections que vous effectuerez. Les Arts Mystiques vous protègent et vous permettront de vous souvenir de ce que vous aurez accompli et des conséquences de vos missions.

Bien humblement.

Wong. »

- « Bien humblement, mon cul ! » lâcha Janet Thompson à la plus grande surprise de ses deux collègues. « Qu’est-ce que c’est encore que ce bordel ? »

Mais avant que quiconque n’ait pu répondre, un immense éclat doré illumina la pièce et Hermione réapparut.
Andrew fut tellement soulagé qu’il se laissa tomber sur la chaise la plus proche, les jambes tremblantes. Le Retourneur de Temps avait fonctionné.

Croaker observa un instant sa plus jeune recrue : elle était tout échevelée, sa parka semblait avoir disparu quelque part en route, mais ses yeux brillaient d’une lueur qu’il aurait reconnue entre mille.

- « Mission accomplie, Granger ? » demanda-t-il, tandis que la jeune femme ôtait le Retourneur de Temps de son cou pour le poser sur la table.

- « Affirmatif. » répondit-elle avant de prendre le papier qu’il lui tendait. Elle s’assit doucement tandis qu’elle lisait les mots du Sorcier Suprême. « Ça veut dire que- »

- « Que nous allons changer les évènements tout en nous souvenant de la façon dont les choses auraient dû se dérouler sans notre intervention. » résuma Croaker d’un ton qui cachait mal son agacement à l’encontre de Wong et des autres Maîtres des Arts Mystiques.

- « Il nous a mis dans une sorte de bulle… » ajouta Andrew, totalement désarçonné.

- « Nous seuls saurons. » interjeta Janet avec un soupir. « En même temps, nous sommes Langues de Plomb, ce n’est pas exactement la première fois que nous aurons à garder des secrets… »

- « Je n’arrive pas à croire qu’ils soient assez puissants pour faire ça. » ajouta Jamieson avec une pointe d’admiration dans la voix.

- « Ce que je vois surtout. » râla Croaker. « C’est que c’est à nous de faire le boulot. » Il désigna le dossier de Barnes qui était posé sur la table. « Maintenant que vous avez empêché sa chute du train, on peut espérer que les Avengers ne se disputent plus comme une bande de sales gosses et qu’ils luttent contre Thanos. » Il soupira et ajouta : « Sauf que si cela avait suffi à empêcher le Snap, nous ne serions pas seuls… Donc- »

- « Wong a parlé de missions, au pluriel. » le coupa Janet. « Combien de fois il s’attend à ce que nous essayions de corriger les évènements ? »

Croaker lâcha un long soupir avant de répondre :

- « Je n’en ai aucune idée. Mais je sais que ça suffit pour aujourd’hui. Je vais tenter de rencontrer Charlotte Hewlett pour avoir plus d’éléments. » Il releva les yeux vers Hermione. « Vous avez bien bossé Granger. » Il hocha ensuite la tête en direction d’Andrew puis de Janet. « Vous aussi. Je pense que vous méritez un peu de repos. Je ferme le service pour aujourd’hui. Et je ne veux voir personne avant neuf heures demain matin, compris ? »

L’un après l’autre Janet, Hermione et Andrew acquiescèrent et s’en allèrent, quittant le Département le pas lourd, comme si le poids du monde reposait sur leurs épaules.
Ils avaient pensé qu’empêcher Barnes de tomber du train serait leur mission la plus importante et la plus complexe et ils s’étaient sévèrement trompés. Le Sorcier Suprême en attendait encore beaucoup d’eux, visiblement.

Hermione se dirigea vers l’Atrium du Ministère sans croiser personne. Comme le reste du monde, le Ministère avait été complètement mis sens dessus dessous par le Snap.
La disparition de la moitié de la population mondiale avait laissé une plaie béante dans la population sorcière, tant et si bien que le Secret avait été largement assoupli. Notamment à l’initiative du MACUSA qui s’était rapidement rapproché du SHIELD et des autres agences américaines pour aider à gérer la panique.
A Londres, la plus grande partie du personnel avait été réaffectée depuis le Snap, notamment pour assurer le fonctionnement du service de Coopération Magique Internationale. Les équipes d’Oubliators avaient elles aussi été renforcées, ils venaient en soutien des Psychomages, effaçant parfois les souvenirs les plus douloureux des personnes qui avaient vu leurs familles disparaitre sous leurs yeux.

Arrivée devant l’une des grandes cheminées de l’Atrium, Hermione prit une pincée de poudre de Cheminette et énonça sa destination haut et fort. Lorsqu’elle ouvrit les yeux, elle eut l’impression que cela faisait des semaines qu’elle n’était plus rentrée chez elle.
Et en y réfléchissant, ce n’était pas complètement faux. Entre le temps qu’elle consacrait à Harry, Ginny et les enfants, celui auprès de Molly qui peinait toujours à se remettre, et surtout les nuits entières qu’elle passait au bureau, perdue dans ses recherches, elle ne savait même pas quand elle avait pris le temps de dormir dans son propre lit pour la dernière fois.

Elle enleva ses bottes, les posant non loin de l’âtre et se dirigea naturellement vers l’étage de son petit cottage. Au fur et à mesure qu’elle avançait, elle laissait choir ses vêtements : son pull, puis son t-shirt, son jean et enfin ses sous-vêtements.
D’un geste de sa baguette, elle envoya sa tenue dans la panière à linge et pénétra dans sa salle de bains où trônait l’indulgence qu’elle s’était accordée quand elle avait emménagé : une immense baignoire sur pieds.
Patiemment, elle tourna les robinets pour parvenir à la température qu’elle préférait et versa quelques gouttes d’huile d’argan dans l’eau, se repaissant de son parfum délicat. Sans plus attendre, elle s’immergea, frissonnant quand l’eau chaude entra en contact avec sa peau.

Laissant le bruit de l’eau qui coulait la bercer, Hermione posa ses bras de part et d’autre de la baignoire et reposa son dos contre le bord, fermant les yeux pour mieux se relaxer.

Elle devait avouer que si la note du Sorcier Suprême lui avait laissé l’impression amère de se faire manipuler, au moins, cela avait fait oublier à Croaker le débriefing de la mission et elle n’avait pas été obligée de parler du fait qu’elle avait dû intervenir elle-même et qu’elle avait été capturée. Et surtout qu’elle n’était parvenue à s’échapper uniquement parce que le frère de Jacques Dernier était un sorcier.

Prenant une profonde inspiration, Hermione glissa jusqu’au fond de la baignoire, laissant l’eau recouvrir ses cheveux puis son visage. Elle resta ainsi un long moment, avec uniquement son nez et sa bouche émergés pour continuer à respirer tandis que le clapotis de l’eau la berçait.

Elle prit le temps de se laver les cheveux, apposant même un masque nourrissant pour les dompter. Elle se décida à sortir que lorsque ses doigts furent complètement fripés.
Elle s’empara d’une large serviette et s’en entoura le corps, tel un cocon, avant de faire de même autour de ses cheveux.
Pour une fois qu’elle était chez elle et qu’elle avait du temps, elle comptait bien en profiter. Elle se sécha rapidement et s’empara de la crème pour le corps de la gamme « Wonderwitch » que George lui avait offert récemment et l’ouvrit, se repaissant de l’odeur de rose légèrement sucrée qui en émanait. Elle prit un peu de produit entre ses mains et le passa sur ses jambes, en profitant pour masser ses mollets qui avaient été plus que sollicités par sa mission.
Elle poursuivit doucement son ascension, ravie que le parfum soit parfaitement dosé, suffisant pour être senti, mais pas entêtant. Elle était en train de passer la crème sur ses bras quand elle aperçut quelque chose d’inhabituel dans le miroir.

Fronçant les sourcils, elle déposa le pot sur le bord de l’évier alors qu’elle s’approchait pour examiner de plus près l’étrange marque qu’elle avait aperçue sur sa peau.
Ses yeux s’écarquillèrent sous le coup de la surprise : là, sur sa clavicule droite, se trouvait une sorte de calligraphie, qui dans un premier temps lui fit penser à de l’arabe, mais qu’elle ne reconnaissait pas.

En moins de temps qu’il en fallait pour dire Quidditch, Hermione s’habilla, ses cheveux toujours enturbannés dans leur serviette et se hâta vers sa cheminée. Elle jeta un œil à la pendule : il était dix-neuf heures trente, elle avait des chances de dénicher George au Terrier. Elle ne savait pas exactement ce qui lui avait pris de lui jouer un tour pareil, mais il avait intérêt à faire disparaître ça tout de suite !

Effectivement, le dîner était déjà bien entamé lorsqu’elle arriva chez les Weasley et tous semblèrent surpris de la voir débarquer ainsi.

- « Hermione ! » s’exclama Mrs Weasley en se levant pour l’accueillir. « Je suis ravie de te voir, tu te joins à nous ? » ajouta-t-elle en désignant le dîner qu’elle était en train de partager avec Bill, George et Angelina.

- « Je suis navrée de faire irruption chez vous comme ça. » dit Hermione en s’approchant de George, le regard venimeux. « Mais il semblerait que votre fils n’ait pas pu s’empêcher de me jouer un tour et j’aimerais bien qu’il me donne le contre-sort. »

Mais au lieu de l’inquiétude qu’elle s’était attendue à voir se dessiner sur le regard du farceur, ce ne fut que confusion :

- « Quel tour, Granger ? » demanda-t-il avec sincérité. « Je ne vois pas de quoi tu parles. »

- « Ça ! » ragea Hermione en écartant son gilet pour montrer les étranges inscriptions qui étaient apparues après son bain.

- « Hermione, tu sais que je respecte infiniment ton intellect Ô combien supérieur, mais il n’y a rien, là. » répondit George en montrant le haut du torse de la jeune femme.

- « Comment ça « Il n’y a rien, là » ? » répéta Hermione, incrédule en tapotant sa clavicule. Un peu désemparée, elle se tourna vers Bill. « Toi qui t’y connais, tu peux me dire quelle langue c’est ? Je n’arrive pas à comprendre ce qui est écrit. »

Visiblement gêné, Bill se passa une main dans les cheveux pour les repousser, grimaçant légèrement.

- « Je veux bien vérifier que tu n’aies pas été ensorcelée ou je ne sais quoi… » dit-il la voix emplie de doutes. « Mais je t’assure que rien n’est écrit dans ton cou. »

- « Par les caleçons de Merlin ! » s’exclama soudain Mrs Weasley en se laissant tomber dans sa chaise.

Tous se tournèrent immédiatement vers elle, l’entendre jurer ainsi était un choc en soi.

- « Maman, tu vois ce dont parle Hermione ? » lui demanda aussitôt Bill, préoccupé.

- « Non, bien sûr que non. » le détrompa-t-elle immédiatement. « Mais je sais pourquoi, il n’y a qu’elle qui le voie… Mais c’est tellement rare, jamais je n’aurais pensé que de mon vivant… » La matriarche se perdit visiblement dans ses pensées, les yeux dans le vague. Elle poussa un lourd soupir et se leva à nouveau, toujours sous les regards ébahis de ses deux fils, d’Angelina et d’Hermione. « Hermione, tu veux bien enlever cette serviette de tes cheveux et me suivre dans le verger, s’il-te-plait ? »

- « Bien sûr, Molly. » répondit-elle en s’exécutant. Elle avait complètement oublié cette fichue serviette. Elle devait avoir eu l’air d’une folle en débarquant ainsi chez les Weasley.

En plein mois d’août, le verger du Terrier était magnifique. Les fruits mûrissaient doucement, contrastant avec les feuilles vertes des arbres. Cela avait toujours été un des endroits préférés d’Hermione.
Molly agita sa baguette et conjura deux chaises, s’installant et priant Hermione de faire de même. Un peu inquiète, Hermione observa Mrs Weasley tandis qu’elle semblait rassembler ses esprits.

- « Je t’avoue que je ne sais pas exactement par où commencer. » souffla Molly avec un petit sourire. « Je sais que tu penses que la Divination n’est qu’un ramassis d’idioties, mais il va falloir que tu sois patiente avec moi. » Sa curiosité plus que piquée, Hermione hocha la tête. « Cette marque, qui est apparue sur toi, désigne ton âme sœur. » La jeune sorcière ne put retenir un reniflement entre étonnement et mépris. « Je sais que tu ne me crois pas, mais je suis certaine que tu feras tes propres recherches et que tu en arriveras aux mêmes conclusions. »

- « Molly, le concept même des âmes sœurs est très beau, mais- »

- « Il est surtout infiniment rare. » la coupa la matriarche. « J’ai 70 ans, Hermione, et c’est seulement la deuxième fois que je rencontre une sorcière qui a été marquée. » expliqua-t-elle avec un petit sourire triste. « Je ne sais pas ce que tu vois. Il n’y a que toi et ton âme sœur qui puissiez voir la marque de l’autre. »

Hermione souffla, croisant les bras.

- « Admettons que ce soit le symbole de mon âme sœur. » concéda-t-elle, à contre cœur. « Pourquoi aujourd’hui ? Pourquoi après mon bain alors que j’appliquais la crème faite par George ? »

- « C’est une magie infiniment ancienne et qui est liée au contact. Aujourd’hui, tu as dû toucher une nouvelle personne… Quelqu’un au Ministère ? » demanda la matriarche avec bienveillance. Voyant Hermione pâlir, elle ajouta : « Je crains que tu ne puisses pas répondre à cette question à cause de ton métier, mais tu as dû entrer en contact, ne serait-ce qu’effleurer une nouvelle personne… Et c’est ça qui a provoqué l’apparition de cette marque. Elle ou lui doit aussi avoir quelque chose sur son corps. Ça peut être un mot, une phrase, un dessin… »

Hermione avait l’impression qu’elle manquait d’air et son cœur s’était mis à battre la chamade alors qu’elle réalisait l’ampleur de ce que Molly impliquait.

- « Hermione, cette personne est faite pour toi. Comme tu es faite pour elle. Même si ça peut te sembler impossible… » Essaya de la rassurer la matriarche en voyant la panique gagner la jeune femme. « Quel que soit son âge, son sexe ou sa Maison à Poudlard, je l’accueillerai à bras ouverts, je te promets. »

Hermione regarda Molly, elles avaient toute deux les yeux embués de larmes. Elles avaient eu des différends, Molly n’avait pas toujours été tendre avec Hermione, mais elle était prête à accepter cette âme sœur, inconditionnellement … Elle devait imaginer que c’était une personne qu’Hermione redouterait de lui présenter comme Pansy Parkinson ou Lucius Malfoy. Mais la réponse était à la fois bien plus simple et implacable : Hermione n’avait aucune idée de qui cela pouvait être.
Tandis que Molly lui parlait, elle avait réalisé que n’importe lequel des membres des Howling Commandos pouvait l’avoir touchée durant sa mission et avoir déclenché cette réaction. Elle avait percuté Barnes, Jones et Rogers avaient dû la transporter et quelqu’un l’avait attachée. Elle n’avait aucune idée de qui cela pouvait être… Et surtout, qui que ce soit, il devait être mort de vieillesse depuis longtemps.

- « Non. » affirma Hermione avec force en secouant la tête de gauche à droite. « Ce n’est pas possible. » Elle tourna des yeux suppliants vers Molly. « Dites-moi que vous vous trompez, dites-moi que c’est une de ces farces dont George a le secret. »

Sans réfléchir un instant de plus, Molly se hâta de la prendre dans ses bras. Hermione tremblait de tout son corps, visiblement sous le choc.

- « Je suis désolée, Hermione. » lui dit gentiment Molly, qui comprenait instinctivement que ce qui préoccupait Hermione était bien plus important qu’une éventuelle différence d’âge ou de Maison. « Je t’assure que c’est vrai. »

Note de fin de chapitre :

Un immense merci à Alena et ses formidables corrections ♥
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.