S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


Sélections du mois


Félicitations à AliceJeanne et TeddyLunard, qui remportent la Sélection Action/Aventure !

Vous voulez revenir dans le Futur ? Lors du mois de novembre c’est possible avec la Sélection Next-Gen ! Vous avez jusqu'au 30 novembre pour lire les 10 textes proposés par les lecteurs et les lectrices et voter ici.

Et pour le mois de décembre, le thème et les textes vous attendent déjà avec la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez découvrir ces 12 histoires jusqu’à la fin de l’année et vous pourrez voter à partir de décembre. Pour en savoir plus, rendez-vous ICI !


De L'équipe des Podiums le 01/11/2022 19:00


15ème Échange de Noël


Le traditionnel Échange de fics de Noël est de retour pour sa 15ème édition !



Et cette année, vous pouvez écrire et recevoir : des fanfictions Harry Potter, des histoires originales... mais aussi des fanfictions sur d'autres fandoms ! Envie de nous rejoindre ?


Ça se passe d'ici le 31 octobre sur ce topic du forum HPF !


De L'équipe de modération le 23/10/2022 17:22


126ème Nuit d'HPF


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 126 édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 21 octobre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De L'équipe des Nuits le 16/10/2022 11:07


Eclats d'émeraude par Dud

[211 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note de chapitre:

Disclaimer Je tiens tout d’abord à préciser que tout est à JK Rowling, rien à moi sauf l’histoire. Je n’écris que pour le plaisir et ne gagne donc rien pour la parution de cette fic, à part vos reviews, bien sûr ! ?

Avertissement : Cette fanfiction est un slash donc homophobes, s’abstenir ! Risque d’un lemon par la suite mais cela sera précisé donc, PG-12 pour le moment.

Remerciements : Mille mercis à Marie-Pier pour sa relecture attentive de cette fanfiction. S’il y a des fautes, c’est à elle qu’il faut s’adresser.

Résumé : Drago Malfoy, Mangemort pur et dur débusque un jour le célèbre Harry Potter qui tente vainement de cacher une douzaine d’enfants de sang mêlés dans une cave. Comment réagira le blondinet devant cette situation et qu’il découvrira que la pierre qui lui fait office de cœur est en fait une magnifique émeraude

Note de l’auteur : Bonjour à tous :D Moment historique, je poste (enfin) un slash. Voila, finies les fics nunuches, je me met aux slash. Rien ne dit que cette idée va vous plaire en faite, voilà pourquoi je vous poste ce premier chapitre. Si je vois que l’idée vous emballe, alors je la continuerai de bon cœur mais si vous vous endormez sur votre clavier, je n’aurai pas d’autre choix que de la supprimer. A vous de me dire ce que vous en pensez ! Bonne lecture à tous
La première fois que les doigts de Drago Malfoy se souillèrent de sang, c’était lors de l’attaque du Terrier. Au prime instant, lorsque sa dague s’enfonça dans le cœur de Ginny Weasley et que le liquide chaud coula le long de ses bras aux muscles bandés par la rage, Drago se sentit fier. Il était enfin à la hauteur de ses aïeux, ces Malfoys purs et durs qui avaient ôté tant de vies au péril de la leur pour enfin faire triompher le Mal. Débarrasser le monde de tous ces sangs impurs de moldus et traîtres à leur sang était devenu la cause que le jeune homme défendait ardemment depuis quelques mois. Il n’imaginait pas l’avenir autrement que noir, vert et argent. Purifier la race des sorciers et tout cela à la gloire de Lord Voldemort était un honneur pour un sang pur de bonne famille !

Lorsque Drago tua pour la deuxième fois, c’était encore lors de l’attaque chez les Weasley. Quand Hermione poussa son dernier soupir, il éprouva de la joie. Le jeune homme aux cheveux blonds comme les blés était heureux de pouvoir enfin se venger de ce foutu Potter, héros de pacotille et sa bande de lèche-bottes. Un simple éclair vert avait suffit à faire sombrer le cerveau de l’intello de service dans l’obscurité. Dix-sept années d’études tombèrent dans l’oubli. Finies ces années où les filles n’avaient d’yeux que pour le Survivant et enviaient en pleurant la place de Hermione, la soi-disant fille la plus chanceuse de Poudlard. Finies ces ridiculisations qu’il avait subies par le trio. Finies le surnom de fouine, fini le Bien. Aujourd’hui, c’était Drago qui gouvernait. Il était puissant, il était libre. Drago Malfoy était un Mangemort !

A son troisième meurtre, toujours dans cette porcherie qui servait d’habitation aux rouquins, seul l’indifférence habitait son esprit. Arthur Weasley n’était qu’un amoureux des moldus. La Terre se porterait mieux sans les imbéciles tels que lui. Il n’était qu’un vieux sorcier traître à son sang parmi tant d’autres à qui on ne devrait pas porter attention, au risque de se souiller les yeux. Drago passa ensuite au prochain mort, à sa prochaine victime. Tel un enchaînement invincible, il continua son massacre sans se poser de questions. Ron, Bill, Molly, il les vit tous tomber sous ses yeux. Une flopé de sentiments étranges lui traversèrent le cœur lors de cette soirée, mais jamais le dégoût, ni la culpabilité. Le cœur des Malfoys était de pierre.

Ses Avada Kedavra s’enchaînèrent très vite. Ce n’était pas si compliqué. Un éclair vert, un regard vitreux et puis, plus rien. Pas de remords ni de honte. Drago Malfoy était un bon Mangemort ! Plus les mois passaient et plus le jeune homme vit le Monde tomber sous la domination du terrible Mage Noir. Le Soleil n’arrivait plus à traverser l’épais nuage de brume que les détraqueurs répandaient dans leur sillage. Les oiseaux ne chantaient plus sur les arbres car il n’y en avait quasiment plus et les enfants ne jouaient plus dans les jardins. Aucun éclat de rire n’arrivait à troubler le silence de mort qui avait envahi le Monde. Seuls les créatures et les plantes magiques étaient autorisées par sa majesté de la cruauté à élire domicile sur cette Terre maudite. L’air devenait irrespirable par manque d’oxygène. Les moldus se cachaient dans des caves, n’ayant pas retenu la leçon des guerres passées qui leur aurait montré l’importance de ne pas laisser un monstre monter au pouvoir. Les camps d’extermination allaient bon train et rien ni personne ne semblait capable d’y changer quoi que ce soit.

Seuls les esclaffements de Mangemorts, poivrots à leurs heures perdues, retentissaient parfois dans des pubs miteux lorsque ceux-ci relataient avec un plaisir sanguinaire les meurtres qu’ils avaient commis. C’était à celui qui tuait la personne la plus importante, le plus grand nombre d’innocents. Certains remportaient alors la palme de l’ignominie qui ne leur apportait que l’obligation de payer une nouvelle tournée à ses collègues qui enchaînaient ensuite au débat pour savoir qui d’entre eux était le meilleur serviteur de leur Maître. Quelques fois, une ivrogne finie affalée sur son Whisky Pur Feu affirmait haut et fort avoir conquis le cœur du Seigneur des Ténèbres. Son mari débarquait ensuite avec sa démarche zigzagante pour hurler que sa putain de femme confondait Lord Voldemort avec le gars qui pieutait dans le taudis d’en face et qui l’avait un jour mise en cloque. L’homme arborait ensuite pour preuve le marmot avec la chandelle au nez accroché à la jupe de la Mangemorte qui, selon lui, ressemblait comme deux gouttes d’eau à l’amant de sa femme. L’enfant braillait pendant quelques minutes d’être ainsi malmené avant que sa mère ne lui retourne une paire de taloches en lui intimant de la boucler sinon il croupirait à la cave toute la semaine. Quelques années plus tard, le môme prendrait la Marque et se ferait tuer à l’âge de quinze ans par un des derniers bataillons d’Aurors encore en service.

Tel était le quotidien de Drago Malfoy : voir s’éteindre les étincelles dans les yeux des enfants qui ne demandent qu’à vivre et sentir peu à peu son cœur se voiler d’une carapace d’albâtre. Garder toujours contenance, rester impassible devant tant de haine et de douleur était devenu un automatisme. Faire semblant de ne rien ressentir pour finir par le faire. Une machine à tuer, un robot d’acier, voila que ce que garçon aux cheveux de son était à présent. Les sentiments, c’était uniquement pour les mioches ! Fier et hautain, Drago Malfoy grimpa les échelons de la hiérarchie maléfique. Il devint vite Sir Malfoy. Drago n’était toujours qu’un pion mais au moins, il avait l’impression d’être tour.

Lorsque, à la demande de son Maître, Drago exécuta sa mère, le jeune homme n’éprouva que de la consternation. Comment sa mère avait-elle été assez idiote que pour renier son camp et rejoindre celui du Bien ? Il ne prit pas en compte le courage qu’il avait fallut à cette pauvre femme qu’était sa mère pour dire enfin non à son mari et suivre ses idéaux. Le courage, c’était juste une affaire de Gryffondors ! Dans le sordide cachot où, enchaînée, Narcissa rendit l’âme après avoir supplié des yeux la chair de sa chair, Drago se vit oublier ce que sa mère avait fait pour lui depuis sa naissance. Il en avait oublié jusqu’à la signification du mot « maman ». Le lavage de cerveau que subit chacun des sbires de Lord Voldemort marchait à merveille. Un plan sans une ombre à l’horizon, sauf si on comptait la brume que répandaient inlassablement les détraqueurs.

Lors du premier viol qu’il commit, Drago Malfoy ressentit un plaisir inouï. Merlin que c’était bon de dominer une fille, Merlin que c’était bon d’avoir sa virilité dans toute sa splendeur, Merlin que le regard de la petite Gabrielle Delacourt faisait… honte ? Non, Drago s’était simplement laissé aller dans un moment de faiblesse. Son visage retrouva tout son air dédaigneux lorsqu’il vit le sang couler le long des jambes de la petite vélane. De plus, elle l’avait bien mérité. Elle et son charme naturel qui avait laissé Drago la désirer, elle qui l’avait rembarré à coups de pieds, elle qu’il allait bientôt tuer. Il n’y a pas à dire, être Mangemort, c’est tout de même la belle vie !

Un jour, le jeune home aux cheveux blonds comme les blés dû tuer un bébé moldu. Il n’avait jamais achevé d’enfant auparavant, mais il le fit sans hésiter. Peu importait pour lui que ce petit être était tout ce qu’il y a de plus innocent, qu’il ignorait encore le mot « guerre ». Peu importait pour lui que la maman agonisante le suppliait à genoux. Un nourrisson n’était qu’une vermine, rien de plus, tout simplement. Personne ne semblait assez fort pour déstabiliser Drago Malfoy, le méchant Mangemort.

Ensuite, Drago se mit à rêver d’un monde ailleurs, là où le règne de son Maître était parfait, là où Harry Potter était mort et enterré. Il se voyait déjà ramener au manoir de Lord Voldemort le corps déchiqueté de ce foutu Survivant et se faire couvrir de gloire par le Seigneur des Ténèbres. Pour ne pas prendre la grosse tête, le jeune blondinet se contenterait du poste de bras droit de son Maître. Il est évident qu’être associé serait mérité, certes, mais Drago n’était pas certain d’en avoir la carrure. De plus, rien que l’idée d’avoir un de ces ignobles pochards de Mangemorts lui baisant les pieds transformait son rêve en cauchemar.

Ces serviteurs du mal aux dents jaunies et aux joues rougies par la boisson ignoraient l’art subtil du meurtre. Ils ne comprendraient jamais rien à la beauté d’une vie qui s’en va, du sang qui s’écoule lentement, chaudement le long de vos mains, parfois dévié par votre souffle saccadé et excité qui a l’audace de contredire le parcours sinueux du liquide rougeâtre. Ces Mangemorts de bastringue ne méritent parfois pas la gloire de se faire ainsi nommer. Même le tracé fin de la Marque des Ténèbres était trop élégant pour leurs bras décharnés. Etre Mangemort, cela se mérite, et Drago comptait bien le mériter encore longtemps.

Rien ni personne ne semblait pourvoir changer les choses et sortir le Monde de l’apocalypse dans lequel il était plongé. Rien ni personne ne semblait pouvoir se faire rendre compte à Drago Malfoy que la pierre qui lui servait de cœur était en fait une merveilleuse émeraude. Mais un jour, Drago Malfoy débusqua Harry Potter, son meilleur ennemi…
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.