S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

128ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 128e édition des Nuits d'HPF se déroulera le vendredi 20 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits comme bonne résolution pour 2023. vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A très bientôt !


De Les Nuits le 12/01/2023 23:25


Sélections du mois


Félicitations à MadameMueller, Lossifovna, CacheCoeur et Juliette54qui remportent la Sélection Fanfictions Longues !

Et pour le mois de janvier, venez lire la Sélection Remus Lupin ! Vous pouvez découvrir ces cinq histoires et voter jusqu'au 31 janvier ici.

Persévérance, loyauté, courage… Les valeurs de Hermione Granger vous inspirent-elles ? Lors du mois de février mettez-les à l’honneur lors la Sélection Hermione Granger ! Vous avez jusqu'au 31 janvier pour proposer des textes (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/01/2023 19:18


31ème Nuit Insolite


Chers membres d'HPF,


Nous vous informons que la 31e édition des Nuits Insolites se déroulera le vendredi 16 décembre à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits pour la dernière de 2022. vous inscrire !


Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.


A très bientôt !



De Les Nuits le 16/12/2022 12:52


Sélections du mois


Félicitations à CacheCoeur, Bloo et Kuli qui remportent la Sélection Next-Gen !

Et pour le mois de décembre, venez lire la Sélection Fanfictions longues ! Vous pouvez encore découvrir ces 12 histoires et voter jusqu'au 31 décembre ici.

Vous aimez les fourrures à poil doux ? Lors du mois de janvier vous en trouverez une toute douce avec la Sélection Remus Lupin ! Vous avez jusqu'au 31 décembre pour proposer des textes sur notre loup-garou favori (vos deux fanfictions favorites, ou votre favorite si elle fait plus de 5000 mots) sur ce thème. Pour ce faire, rendez-vous ici ou bien répondez directement à cette news.


De L'équipe des Podiums le 02/12/2022 20:53


127ème Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 127 édition des Nuits d'HPF se déroulera le samedi 19 novembre à partir de 20h. Vous pouvez dès à présent venir vous inscrire.
Profitez du nanovember pour (re)découvrir les nuits !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
A bientôt !


De Les Nuits le 15/11/2022 18:50


Journée Reviews de novembre !


Les reviews, vous aimez en écrire et en recevoir ?

Entre deux textes pour le nano, nous vous invitons à participer à la Journée Reviews de novembre qui aura lieu du vendredi 18 au lundi 21 novembre. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page du forum jusqu'au mercredi 16 novembre. On a hâte de vous accueillir avec une bonne tasse de thé, des gâteaux et de nouveaux textes à découvrir !

A très vite !


De Le duo des Journées Reviews le 05/11/2022 20:37


La Guerre de Troie n'aura pas lieu par ZooeyZweig

[1 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Une mini histoire en 2 chapitres, pour changer un peu de mes OS habituels ^^ J'espère que cela vous plaira. C'est un de mes textes préférés, je suis très très très stressée d'avoir vos retours!

J'emprunte mon titre à la pièce de théâtre éponyme de Jean Giraudoux.

Qui a la référence de la 1ère phrase du résumé? ^^
Regulus avançait vers Gringotts d’un pas déterminé, indifférent à la pluie qui tombait en cette fin de journée de novembre. Le Chemin de Traverse était quasiment désert. Avec l’ascension du Seigneur des Ténèbres, l’artère commerçante avait vu sa fréquentation fortement diminuer et de nombreuses boutiques avaient dû fermer faute de clients. C’était notamment le cas du magasin de Quidditch, dans lequel le cadet des Black avait passé de si nombreuses heures à rêvasser alors qu’il était attrapeur de l’équipe de Serpentard. Il ne savait pas combien de fois il avait demandé au propriétaire d’essayer le nouveau Comète 260, sans jamais en avoir le droit. Désormais, l’un de ces précieux balais prenait la poussière dans la vitrine. Même le glacier-pâtissier avait déserté la rue au profit d’une échoppe de magie noire approuvée par le Seigneur des Ténèbres. Les propriétaires de Fleury & Botts étaient en fuite, remplacés par des Mangemorts qui avaient eu tôt fait de retirer des rayons tous les livres jugés contraires à leur idéologie. Oui, le Chemin de Traverse était devenu sinistre, et seule Gringotts, la banque des sorciers, semblait poursuivre ses activités de manière habituelle.

Regulus laissa les lourdes portes de bois s’ouvrir à son passage et avança dans le grand hall d’accueil. Le silence dominait, uniquement empêché par le grattement des plumes sur les parchemins et le tintement des pièces à mesure qu’elles passaient dans les mains des gobelins chargés de les compter. A l’extrémité de la salle, juché sur une estrade, Gripsec noircissait des livres de comptes.

Regulus s’éclaircit la gorge pour attirer son attention. Le gobelin ne daigna même pas lever les yeux vers lui. Il acheva sa tâche avant d’accueillir le jeune homme avec un demi-sourire sournois. Maudites créatures, qui se croient supérieures aux sorciers parce qu’elles en gèrent l’argent ! En temps normal, Regulus aurait remis à sa place le gobelin, mais aujourd’hui il avait besoin de lui, et cela signifiait devoir le garder dans de bonnes dispositions.

« Monsieur Black, que nous vaut l’honneur de votre visite ? »

Le ton doucereux de la créature agaça le cadet des Black, qui prit sur lui pour cacher l'aversion que lui inspirait son interlocuteur.

« Je dois accéder au coffre de ma famille pour y récupérer un objet ». Il tendit la clé dérobée à sa mère, ainsi qu’une lettre falsifiée l’autorisant à accéder au coffre. « Coffre 912 ».

Gripsec examina la lettre avec attention, avant de la lui rendre et de lui demander sa baguette. Regulus lui tendit avec réticence. Gripsec l'examina sous toutes les coutures, allant même – au grand dégoût du sorcier – jusqu'à s'en servir pour produire des étincelles vertes. Les vérifications faites, il invita son client à le suivre jusqu'aux coffres. Regulus prit place auprès du gobelin dans un wagonnet qui descendit à une vitesse folle vers les profondeurs de la Terre. Entre deux virages en épingle, le jeune homme crut apercevoir une immense flamme et en ressentir la chaleur. Il se demanda brièvement si la légende que lui racontait Sirius enfant à propos des dragons de Gringotts pouvait être vraie. Selon son frère, les profondeurs de la banque abritaient des dragons gigantesques qui dévoraient les voleurs suffisamment stupides tenter de s'emparer des trésors des gobelins – ou les petits frères qui embêtaient leurs aînés. Au bout de quelques minutes, le wagonnet s’arrêta brutalement et Regulus sauta sur le quai.

Les coffres des niveaux inférieurs étaient les plus anciens de la banque. Ils avaient été creusés il y avait de cela des siècles. Leurs portes étaient moins ouvragées que celles des étages supérieurs, mais tout aussi inviolables car protégées par de puissants maléfices. Gripsec y traça du bout des doigts un dessin en prononçant une incantation en Gobelbabil, puis Regulus glissa la clé dans la serrure.

La porte s’ouvrit sur une chambre forte presque vide. Six vieilles malles de bois frappées des armoiries Black s’y trouvaient, ainsi qu’un large coffre à bijoux en piteux état. A voir cela, on aurait pu penser que les propriétaires étaient pauvres. Il n’en était rien. S i la famille ne disposait plus d’or en pièces sonnantes et trébuchantes – à l’exception de ce vieux fou d’Alphard qui avait tout cédé à Sirius, elle conservait encore dans ses coffres des antiquités et des objets d’art fabriqués par les gobelins, dont certains vieux de plusieurs siècles, ainsi que quelques curiosités de grande valeur. Un véritable trésor, dont un élément intéressait particulièrement Regulus aujourd’hui. Il ouvrit le coffre à bijoux et fouilla son contenu jusqu’à mettre la main sur l’objet de sa convoitise : un médaillon ouvragé orné d’un serpent.
D’après son père, il s’agissait d’un bijou de famille venant de la famille Serpentard et dont un aïeul aurait hérité lors d’une union avec la prestigieuse lignée. Regulus n’en avait jamais cru un mot. Il était persuadé que l’aïeul en question avait inventé cette histoire d’alliance de toute pièce pour se faire valoir et avait fait exécuter, pour asseoir sa crédibilité, une copie de ce bijou dont l’original demeurait aux mains du véritable héritier de Serpentard – si tant est qu’il existât.
A mesure que le jeune homme examinait le bijou, son cœur se mit à battre la chamade : le médaillon était en tous points identique à la description que lui avait faite Kreattur de celui dissimulé par Le Seigneur des Ténèbres dans une caverne maudite, et pour lequel l’elfe avait enduré les pires tortures. Seule sa couleur semblait légèrement différente. Kreattur, tout affaibli qu’il était, avait perçu une aura noire autour du médaillon de la caverne. Rien d’étonnant à cela, quand on savait ce qu’il contenait.

Regulus avait rapidement vu que quelque chose n’allait pas chez son Maître. Il semblait moins préoccupé par la création d’une nouvelle société sorcière purifiée que par un autre objectif qu’il gardait secret. Il avait vu son apparence se modifier, son aura avait changé, il avait lancé ses Mangemorts à la recherche d’objets particuliers. Surtout, il avait fait travailler Regulus sur des formules de nécromancie aux effets terribles. Cependant, le jeune Black n’avait réalisé le but dse son Maître qu’après le retour de son elfe de cette terrible caverne où il avait failli perdre la vie. Il avait alors rassemblé tous les indices et compris quel grand dessein le mage noir poursuivait : Lord Voldemort cherchait l’immortalité. Pour cela, il avait scindé son âme en deux et en avait dissimulé un fragment emprisonné dans un médaillon dans une caverne. Il était prêt à torturer et tuer opposants comme partisans sans autre but que sa survie. Cela, Regulus ne pouvait l’accepter. Le sang magique ne devait jamais être versé en vain. Il était trop précieux pour cela. Le jeune Mangemort pensait s’être mis au service d’un Seigneur portant ses valeurs de supériorité du sang et de préservation de la magie. Il découvrait un homme dont le seul but était de s’affranchir de la Mort pour régner en Maître, et qui souillait la magie pour mener à bien son projet contre-nature. Cela ne devait pas arriver. Il devait l’en empêcher à tout prix, ou mourir en essayant.
Note de fin de chapitre :

Des fans de Regulus parmi vous? Un petit tour en wagonnet avec notre cadet préféré contre une review? ^^
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.