S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


143e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 143e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 12 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 31/03/2024 15:51


Journées Reviews de mars !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 22 au lundi 25 mars. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 21 mars.

A bientôt !


De Journées Reviews le 17/03/2024 18:35


142e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 142e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 23 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 12/03/2024 11:27


Grand Ménage Orange 2024


C'est le retour du Grand Ménage Orange !



A partir du 4 mars 2024, les modératrices d'HPFanfic vont s'atteler à la tâche titanesque suivante : vérifier que les fics publiées depuis 2020 par les membres de l'association (et bénéficiant donc de la validation automatiques) respectent le règlement ! Soit 4 ans de fics à lire, depuis le dernier GMO, ce qui représente un très grand nombre de chapitres, et va donc nous prendre un bon moment.

Si vous voulez nous faire gagner un peu de temps, ou rendre notre travail moins fastidieux, n'hésitez pas à vérifier vos fanfictions (longueur des chapitres suffisante, conformité des résumés, ratings appropriés...) !

Pour en savoir plus sur la façon dont le GMO va se dérouler, rendez-vous ici, nous vous avons concocté une description détaillée de notre fonctionnement.

Souhaitez-nous bonne chance !


De Equipe de modération d'HPFanfiction le 03/03/2024 18:22


Le Savant Fou - Effraction au Ministère - Deuxième Edition du concours !


Vous aviez aimé le concours du « savant fou » ? Les aurors Scamender et Gaunt sont de retour avec une nouvelle mission pour les cadets en formation!

Votre histoire sera cette fois centrée sur la médicomagie, et plus précisément sur les maladies sorcières et les accidents magiques. En effet, la communauté sorcière est en danger à cause d’un virus qui s’attaque aux noyaux des sorciers, et les forces de l’ordre ont besoin de mains supplémentaires. Etes -vous donc prêt à relever le défi et à rejoindre le bureau des aurors ? »

Les inscriptions seront ouvertes jusqu’au 16 mars 2024 . Une fois que vous serez inscrit, vous devrez choisir votre POV : écrire du côté des médicomages ou des patients.
Venez nous rejoindre au bureau des aurors . Nous avons vraiment besoin de vous ! C'est par ici pour transplaner ! !

A très vite, les cadets !


De Le Savant Fou - Effraction au Ministère ! le 24/02/2024 21:24


Gabriella, 15 ans, Gryffondor, Moldue par Ellie

[20 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
Note d'auteur :

Si ce titre et ce résumé vous disent quelque chose, vous ne rêvez pas et je n'ai rien plagié. C'est une de es toutes premières fics, commencée au tout début des années 2000 et abandonnée en 2011. Mais je n'ai jamais oublié l'histoire, et j'ai décidé de la reprendre. J'ai corrigé les premiers chapitres, en ai viré quelques uns, ajouté des scènes et tout fini jusqu'au bout, alors là c'est sûr que j'abandonnerai pas cette fois.

Je publierai tous les samedis et j'espère que vous apprécierez votre lecture !

Assise sur mon lit, les jambes croisées, je teste les pistons de ma trompette, posée sur mes genoux. Les yeux rivés sur mon réveille-matin, je regarde le temps passer. Plus que quatre minutes avant l’heure fatidique où j’aurai le droit de me lever. Ordre de ma mère.

Depuis que je suis toute petite, j’ai l’habitude de réveiller toute la maisonnée à pas d’heure, le matin de mon anniversaire. L’an dernier, pour mes quatorze ans, j’ai aspergé mes parents d’eau froide à six heures et quart. Voilà pourquoi ma mère m’a interdit de me lever avant huit heures, cette fois-ci. Sous peine de ne pas recevoir mes cadeaux. Je prends donc mon mal en patience.

Dès que les chiffres du cadran changent pour afficher huit heures, je sors de ma chambre sans faire de bruit et me positionne dans le corridor, la porte de ma chambre à ma droite, celle de mes parents en face et celle de mon frère à ma gauche. Je place l’embout de ma trompette à ma bouche, prends une grande inspiration, et souffle. Il en sort un sol clair et net et, surtout, très fort. J’entends, dans la chambre à ma gauche, mon frère tomber de son lit en jurant. La porte en face de moi s’ouvre à toute volée.

— Qu’est-ce qu’il y a, Gab ? demande ma mère, les cheveux ébouriffés.

— C’est mon anniversaire, je réponds, souriant de toutes mes dents.

Soudain, mon frère sort de sa chambre. À vingt et un ans, Antonin est musclé comme un dieu grec. La plupart de mes amies (et probablement toutes les filles de la planète) le trouvent craquant, mais personnellement, je ne vois pas ce qu’il a de si magnifique. Pour l’instant, le beau mec est en boxers, les cheveux en épis, les yeux à demi fermés, et a en tête l’idée de me tuer. Je me mets à courir en hurlant partout dans la maison, mon frère à mes trousses. Même endormi, il court plus vite que moi. Il me rattrape au salon, me saute dessus et m’écrase sur le divan.

— Hou vaifd erk chlkdeooit ! dis-je, très clairement.

— Quoi ? réplique mon frère sans bouger d’un pouce.

— Hou vaifd erk chlkdeooit ! je répète, en désespoir de cause.

Finalement, Antonin se lève, mais retient encore mes jambes.

— Je t’écrasais, sœurette ? me nargue-t-il en souriant.

Je lui tire la langue, en bonne adolescente que je suis.

— Pas du tout ! Je veux mes cadeaux !

— Quels cadeaux ? Tu n’as pas de cadeaux cette année. À quinze ans, on arrête d’avoir des cadeaux, m’informe mon cher frangin.

C’est à ce moment que mes deux parents entrent, des montagnes de paquets dans les bras. Antonin me lâche enfin les jambes et je me précipite dessus.

— Ouvre le mien en premier, crie Antonin.

— Je ne te ferai pas cet honneur, frérot ! je réplique.

Je m’empare du plus petit paquet, enveloppé dans du papier rose et fleuri, avec une lettre pliée en deux sur le dessus. Sûrement de ma grand-mère, une vieille dame plutôt extravagante, toujours prête à nous raconter des récits encore plus palpitants que ceux de tous les romans qui tapissent les murs de sa maison. J’ouvre la lettre, et lis à haute voix :

Ma chère petite-fille (Qu’est-ce que je disais !)

Pour ton quinzième anniversaire, je te lègue l’objet que j’ai le plus chéri durant toute ma vie. À mon âge, je suis trop vieille pour m’en servir, mais je sais que tu sauras en profiter. Je ne t’en dis pas plus, tu découvriras tous ses secrets toi-même. Garde-le comme la prunelle de tes yeux !

Ta grand-mère

J’ouvre le paquet, me demandant ce qu’il pourrait bien contenir. La lampe d’Aladdin ? Une boule de cristal ? Une poupée vaudou ? J’en sors un collier en argent serti d’une pierre d’un bleu profond, probablement un saphir. À vrai dire, je suis un peu déçue. Le collier est magnifique, la pierre ovale encerclée du métal finement ouvragé, mais d’après la lettre de ma grand-mère, je m’attendais à quelque chose de plus… mystérieux.

— J’ai toujours su que cette femme était cinglée, retentit une voix derrière moi, rompant le silence du salon.

— Antonin ! crie ma mère en le fusillant des yeux.

Le prochain paquet que je décide d’ouvrir est un de ceux de mes parents. Tous deux me regardent avec un grand sourire niais et une lueur excitée dans les yeux. Je me sens un peu observée en déchirant le papier, mais quand je découvre ce qui se cache dessous, je comprends leur anticipation. Je lâche un cri si aigu que le chien du voisin est sans doute le seul à l’avoir entendu.

— Harry Potter et l’Ordre du Phénix ! je hurle. Merci, merci, merci ! Je vous adore !

Depuis le temps que j’attendais ce livre ! J’ai lu les quatre précédents au moins une demi-douzaine de fois chacun, je suis une vraie fanatique de la série. Le cinquième tome est publié depuis une semaine à peine, je n’arrive pas à croire que mes parents me l’ont acheté ! Ni qu’ils ont réussi à trouver des tonnes d’excuses pour m’empêcher d’aller à la librairie est me l’acheter moi-même !

Je déballe le reste de mes cadeaux à une vitesse phénoménale, remerciant à peine Antonin pour son superbe étui de trompette rouge et or – les couleurs de Gryffondor, je vous ai bien dit que j’étais fan ! –, avant de m’enfermer dans ma chambre pour commencer à lire. J’ai tellement hâte d’entamer ma lecture que j’en oublie complètement de petit-déjeuner.

Je n’en suis qu’à la quatrième page quand j’entends un cri venant de la cuisine :

— Lucifer, lâche ! crie mon père.

Lucifer, c’est notre chat. Il a le poil roux, presque rouge, d’où vient son nom de diable. Il est très joueur et aime voler ce qui traîne dans les coins – un autre des origines de son nom ! J’entends la cavalcade du félin qui fuit la cuisine, puis des pas qui montent les escaliers avec lourdeur. Je lève la tête, les sourcils froncés, quand la porte s’ouvre sur mon frère. Sans entrer dans ma chambre, il jette mon nouveau collier sur mon lit, où il atterrit sur mon genou.

— Lucifer l’avait pris, me dit-il.

— Il aurait peut-être découvert ce qu’il cache de si mystérieux.

Antonin rigole en refermant ma porte, et je n’attends pas plus pour me replonger dans ma lecture. Distraitement, je m’attache le collier autour du cou – on peut dire ce qu’on veut de ma grand-mère, mais elle a certainement bon goût pour les bijoux ! Le gros livre posé sur mes genoux, je suis installée pour une journée ininterrompue avec Harry, Ron et compagnie. Je partage la frustration du héros au tout début, découvre avec lui l’Ordre du Phénix, passe quelques semaines à la place Grimmaurd en compagnie des Weasley et des autres...

J’en suis déjà à Poudlard, en train de voir les sombrals pour la première fois, quand mes parents m’appellent pour le lunch, à mon plus grand dam. À quoi bon se nourrir quand on a un bon livre entre les mains ? Je passe le pouce sur la pierre bleue du collier de ma grand-mère en lisant les dernières lignes du chapitre quand, soudain, je sens ma chambre basculer autour de moi. Je fais volte-face, effrayée, mais avant d’avoir pu dire un mot, je perds connaissance.

Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.