S'identifier | | Identifiants perdus | S'enregistrer |
Lien Facebook

En savoir plus sur cette bannière

News

Nouvelles des Podiums du joli mois d'avril


Bonsoir à toustes !

En ce début de printemps, c'est la nouvelle pousse des sélections nouveau format qui fait sa germination !

Vous pouvez donc voter pour le thème du prochain trimestre de lectures, ici, entre le personnage Hagrid, la catégorie Romance ou le genre Aventure/action, jusqu'au 30 avril !

Egalement jusqu'au 30 avril, vous pouvez lire ici les textes de la Sélection Enfances, puis voter ! Nous vous encourageons fortement à laisser un petit mot après votre lecture, cela motive et encourage toujours, et donne corps à notre volonté de favoriser les échanges autour des textes sélectionnés.

De jolies récompenses sont prévues grâce aux créations graphiques de lilychx ! Rendez-vous au début du joli mois de mai...


De L'Equipe des Podiums le 03/04/2024 00:05


143e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 143e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Vendredi 12 avril à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 31/03/2024 15:51


Journées Reviews de mars !


Aux membres d'HPF,

Les prochaines Journées Reviews auront lieu du vendredi 22 au lundi 25 mars. Vous pouvez venir vous inscrire sur cette page jusqu'au jeudi 21 mars.

A bientôt !


De Journées Reviews le 17/03/2024 18:35


142e Nuit d'écriture


Chers membres d'HPF,

Nous vous informons que la 142e édition des Nuits d'HPF se déroulera le Samedi 23 mars à partir de 20h. N'hésitez pas à venir découvrir les nuits. C'est ici pour vous inscrire !
Pour connaître les modalités de participation, rendez-vous sur ce topic.
À très bientôt !

 


De L'équipe des nuits le 12/03/2024 11:27


Grand Ménage Orange 2024


C'est le retour du Grand Ménage Orange !



A partir du 4 mars 2024, les modératrices d'HPFanfic vont s'atteler à la tâche titanesque suivante : vérifier que les fics publiées depuis 2020 par les membres de l'association (et bénéficiant donc de la validation automatiques) respectent le règlement ! Soit 4 ans de fics à lire, depuis le dernier GMO, ce qui représente un très grand nombre de chapitres, et va donc nous prendre un bon moment.

Si vous voulez nous faire gagner un peu de temps, ou rendre notre travail moins fastidieux, n'hésitez pas à vérifier vos fanfictions (longueur des chapitres suffisante, conformité des résumés, ratings appropriés...) !

Pour en savoir plus sur la façon dont le GMO va se dérouler, rendez-vous ici, nous vous avons concocté une description détaillée de notre fonctionnement.

Souhaitez-nous bonne chance !


De Equipe de modération d'HPFanfiction le 03/03/2024 18:22


Le Savant Fou - Effraction au Ministère - Deuxième Edition du concours !


Vous aviez aimé le concours du « savant fou » ? Les aurors Scamender et Gaunt sont de retour avec une nouvelle mission pour les cadets en formation!

Votre histoire sera cette fois centrée sur la médicomagie, et plus précisément sur les maladies sorcières et les accidents magiques. En effet, la communauté sorcière est en danger à cause d’un virus qui s’attaque aux noyaux des sorciers, et les forces de l’ordre ont besoin de mains supplémentaires. Etes -vous donc prêt à relever le défi et à rejoindre le bureau des aurors ? »

Les inscriptions seront ouvertes jusqu’au 16 mars 2024 . Une fois que vous serez inscrit, vous devrez choisir votre POV : écrire du côté des médicomages ou des patients.
Venez nous rejoindre au bureau des aurors . Nous avons vraiment besoin de vous ! C'est par ici pour transplaner ! !

A très vite, les cadets !


De Le Savant Fou - Effraction au Ministère ! le 24/02/2024 21:24


Checkmate, Echec et Mat par Luxen

[55 Reviews]
Imprimante Chapitre ou Histoire
Table des matières

- Taille du texte +
CHECKMATE ECHEC ET MAT


Partie 1 Le Commencement

Chapitre 2


The one I should not think of keeps rolling through my mind
And I don’t want to let that go.
No lover ‘s ever faithful no contract truly signed,
There is nothing certain left to know
And how the cracks begin to show !

Never make a promise or plan
Take a little love where you can
Nobody’s on nobody’s side

Never stay too long in your bed,
Never lose your heart, use youri head,
Nobody’s on nobody’s side.


Le seul auquel je ne devrais penser, parcoure continuellement mon esprit
Et je ne souhaite pas que cela continue.
Aucune fidélité promise, aucun contrat vraiment signé
Il n’y a rien de certain à laisser
Et la faille commence à s’ouvrir.

Ne jamais faire une promesse ou des projets,
Voler un peu d’amour là où tu le peux
Personne à côté de personne.

Ne jamais rester trop longtemps dans ton lit,
Ne jamais perdre ton cœur, utiliser ta tête,
Personne à côté de personne.

Paroles de « Nobody’s side » de Chess par Benny Anderson, Tim Rice et Bjorn Ulvaeus


* * * * *

Draco s’allongea sur son lit, toujours habillé, un bras drapé sur ses yeux, ne laissant apparaître de son visage qu’un sourire. Oh mon Dieu pensa-t-il, cela avait été si parfait. Chaque seconde de cet instant… Qu’importe ce qu’il arriverait ensuite, il garderait toujours en lui ces souvenirs - d’Harry se confiant, de rire de Rusard ensemble, de la façon dont les bras d’Harry enlaçaient sa taille, de ce baiser. Ce baiser, pendant un bref et cependant si long et incroyable moment, fit le temps s’arrêter, et Draco s’était perdu dans la douce saveur de sa bouche, dans la chaleur d’Harry, . Ce baiser avait été inspiré et les échecs version challenge, un jeu qu’il avait inventé sur le coup, était aussi inspiré.

Il n‘accordait que peu d‘importance à ce que ferait Harry le lendemain. Draco envisageait de payer chèrement le plaisir délicieux qu’il avait connu ce soir, il s’attendait pleinement à voir Harry furieux, le haïssant autant, le rejetant, le ridiculisant, déchirant son cœur en pièces. Mais cela n’avait pas d’importance. C’était demain. Ce soir il avait expérimenté la perfection et il se sentait capable de faire durer ses souvenirs pendant très longtemps.

Il soupira. C’était comme il l’avait dit, le tour d’Harry. Il suffisait juste d’attendre et de voir ce qu’il allait se passer. Il s’imaginait devoir à nouveau éviter Harry, de prétendre que rien n’était arrivé, qu’il ne ressentait rien. Est-ce que les souvenirs de cette soirée rendraient cette tâche plus facile, lui donnant un support réel auquel se tenir et se réconforter quand il ressentirait cette solitude douloureuse l’envahir, celle qui le maintenait éveiller la nuit? Ou, maintenant qu’il avait touché Harry, qu’il savait réellement combien ce corps était parfait contre le sien, cela serait-il plus difficile à prétendre ? De toutes façons, Draco savait qu’un jour, il devait finalement s’éloigner de lui, d’une manière ou d’une autre. Lui et Harry ne pourrait jamais avoir une relation. Il n’y avait aucun futur pour eux, ensemble. Son père…


* * * * *



Harry retourna à son dortoir caché par sa cape d’invisibilité, arrivé, il se changea et se glissa dans son lit, remontant complètement les couvertures au-dessus de sa tête. Il s’allongea, et sous les draps ses muscles se contractèrent, ses mains serrés en poings, ses yeux fermement clos, mordant sa lèvre inférieur. Comment avait-il pu tomber si bas et se confier aussi sincèrement à Malfoy ? L’explication lui apparut en fait très simple. Draco Malfoy était très doué pour jouer un rôle et le faire se comporter comme l’idiot le plus total. Malfoy l’avait encore trompé ; il l’avait humilié et l’avait oh merde embrassé, se moquant totalement de ce qu’il lui avait révélé. Pauvre Harry Potter, pleurant dans les couloirs parce qu’il avait peur que personne ne l’aime, espérant que quelque un l’embrasse. Harry se doutait bien que cette histoire serait connu de tous les Serpentards avant le lendemain matin, et au petit-déjeuner, il serait alors la risée de toute l’école. C’était simplement trop horrible. Il imaginait aisément Malfoy raconter aux Serpentards comment il avait réalisé le souhait d’Harry. Et le plus affreux, la plus horrible, terrible et hideuse vérité était que jamais personne ne l’avait embrassé comme cela auparavant. Même pas…

Et Harry ne pouvait s’empêcher de se souvenir du contact doux des mains de Draco, son corps, ses lèvres; ils étaient imprimés dans son esprit. La voix de Draco, ses remarques et ses sourires, le moment où il avait dit « ce n’est pas stupide » comme s’il l’avait réellement compris, peut-être même partagé ses peurs, et, oh mon dieu, la chaleur que prenait sa voix quand il l’appelait « Harry »- toutes ses choses emplissaient Harry avec un profond sentiment de déception à l’idée qu’ils n’étaient pas réels et il ressentit une énorme et douloureuse impression de perte qu’il ne voulait pas analyser de trop près.
Comment avait-il pu être naïf au point de faire confiance à ce stupide crétin ?

Demain, Malfoy s’amuserait à le torturer et Harry le supporterait aussi bravement et nonchalamment que possible, ensuite, il irait dehors et se jetterait dans le lac pour servir de petit-déjeuner au calmar géant. Avec un peu de chance, cela sera fini très, très rapidement.


* * * * *


Son père…

Draco se releva abruptement, tendu et horrifié, son visage soudainement dénué de couleurs. Son père ! Oh mon Dieu, comment avait-il pu perdre le contrôle des événements aussi facilement ? S’il avait évité Harry c’était pour une très très bonne raison. Draco fixa sans vraiment la voir sa chambre obscurci comme si Lucius Malfoy prenait forme devant ses yeux, l’horrible scène de cet été se rejouant une fois de plus dans sa tête.

Le visage froid et ricanant de son père surgit devant lui, Lucius se tenant debout et se penchant, menaçant, plantant ses poings au centre de son grand bureau en acajou. Ses paroles prononcés en un sifflement bas et glacial, cruel, signe de sa colère pourtant réprimé. « Tu feras comme je le déciderais mon garçon ! Il est temps pour toi de prouver au juste où se trouve ta loyauté. Et l’héritier de cette maison servira le Seigneur des Ténèbres. »

Draco se tenait de l’autre côté du bureau, essayant de paraître calme extérieurement, de se montrer froid et imperturbable alors que ses intestins se nouaient. Il avait toujours su que ce jour allait venir. L’avait même attendu plusieurs fois. Mais quand est-ce que tout cela avait changé? Depuis combien de temps savait-il qu’il aimait Harry et méprisait son père, sentiments qui le frappaient avec une surprenante clarté à ce moment là ? Depuis combien de temps ? « Non » dit-il fermement. « Je ne le ferais pas. » Il regarda son père dans les yeux, non pas avec défi mais avec une certitude inébranlable « Renie-moi ! »

« JE NE TE RENIERAIS PAS! » Lucius frappa violemment son bureau en un bruit de tonnerre. Draco prit sur ses nerfs pour ne pas flancher. « C’est ta dernière année à Poudlard. C’est ta dernière chance de me ramener Harry Potter. Et tu le feras. » Lucius se pencha davantage, des étincelles malveillantes crépitant dans ses yeux d’acier. « Je compte sur toi pour concevoir un plan afin d’attraper et me livrer Harry Potter avant la fin de cette année scolaire. « Et si tu échoues… » Lucius sourit à Draco. C’était un sourire laid et entièrement froid. « J’aurai Harry Potter de toute façon et je vous donnerais alors tous deux au Seigneur des Ténèbres. » Il s’arrêta. « Est-ce que tu comprend ce que je te dit mon garçon ? »

« Oui. » Sa voix dévoilait son aversion « Je comprends parfaitement. »

« Alors SORS D'ICI jusqu’à ce que tu est quelque chose à me dire que je veuille entendre. »

La vision s’effaça et Draco retomba mollement sur son lit. Il enroula ses bras autour de lui pour arrêter le tremblement qui le secouait. Non, lui et Harry n’avait aucun futur ensemble, à moins qu’être servi tous deux en pâture au Seigneur des Ténèbres compte comme futur plausible. Et bien sur, il était tout à fait improbable qu’Harry Potter veuille avoir un quelconque futur avec lui. Il sentit cet horrible impression de rejet menacant de refaire surface, le torturant encore. Il essaya de se rappeler les paroles d‘Harry « Alors je suis désolé » avait-il dit « s’il n’est pas trop tard. » Peut-être qu’il était trop tard, qu’il avait toujours été toujours été trop tard pour eux.

Draco regarda le plafond de sa chambre, ses pensées tournant en rond, ses émotions d’habitude si précautionneusement contrôlées erraient ça et là, désordonnées. Draco sentait qu’il était suspendu sur un mince fil, déséquilibré, oscillant à la frontière d’un vaste vide sans aucune limite, une profonde abîme de noirceur. S’il choisissait la mauvaise option, il tomberait pour toujours. Serait perdu, pour toujours. Et à ce moment, il savait qu’il n’avait qu’un seul choix possible. Un seul choix et de cela, un seul plan exécutable. Lentement et soigneusement, il fomenta son plan, le peaufinant encore et encore dans sa tête, le façonnant, examinant ses défauts, détaillant avec un soin particulier chaque étape. Il emprisonna son esprit et l‘emmena loin, très loin de cette partie de lui qui était terrifié par ce qu’il accomplissait. Il n’avait plus de temps pour ces choses là.

Draco se leva et alla à son bureau. Il ouvrit le premier tiroir et prit un morceau de parchemin. D’une main mal assuré, il trempa sa plume dans la bouteille d’encre et commença à écrire :

Père,

J’ai fait ce que vous m’aviez demandé. J’ai conçu un plan pour capturer Harry Potter que je pense parfait. En fait je crois même que cela vous surprendra. Quand il progressera, je vous le ferais savoir.

Votre fils et héritier,

Draco.

Draco attendit que l’encre sèche, puis plia le parchemin et le mit dans une enveloppe. Il alla à la fenêtre, ouvrit un battant et siffla doucement dans la nuit glaciale. En quelques minutes, un hibou grand duc, volant silencieusement, ses ailes étendues, se percha sur le rebord de la fenêtre. « Apporte-là à Lucius. » ordonna-t-il et sans un bruit, le hibou fut parti. Il n’y avait plus aucun moyen de retourner en arrière maintenant. S’il échouait, il savait avec certitude que Lucius le tuerait. Et Draco espérait de lui qu’il le fasse.


Fin du chapitre 2
Vous devez s'identifier (s'enregistrer) pour laisser une review.